Ethique, parité, renouvellement : cette gauche là, je prends!

Publié le 17 mai 2012 - par - 1 518 vues

Je ne partage pas le systématique parti pris qui consiste à voir dans le nouveau gouvernement ce qui ne va pas. Manie très française de dénigrer et de ne remarquer que le verre vide. La critique négative est un vrai sport national ! On tombe alors dans ce déni de réalité qu’on reproche tant à la gauche. La réalité est beaucoup trop complexe et mouvante pour n’y chercher que ce qui cloche. Moi je prends ce qui me va. Je me place ici et maintenant et ne boude pas mon plaisir. Au niveau du symbole, le nouveau gouvernement donne des gages importants. Et le symbole est ce qui fait sens dans une société. Que Hollande ait choisi Jules Ferry, symbole de l’école publique et Marie Curie, éminente représentante de la réussite scientifique et féminine, me parle. Réhabilitation de l’école tant malmenée et reconnaissance de la catégorie la plus réellement discriminée de la population : les femmes. Avec Sarkozy, et ses prédécesseurs, nous avions perdu le sens, on était dans le coup par coup, et notre seule boussole repérable était le souci du fric et de l’apparence. Avec Hollande, on a l’impression de renouer avec les grands marqueurs de la gauche telle que je l’entends. Souci de l’éthique, parité, renouvellement du personnel politique.
Souci de l’éthique sans lequel il n’y pas de contrat social viable. Les promesses sont tenues. La baisse des salaires des ministres est un signe qui montre la volonté de réduire les privilèges et la gabegie d’état.
Parité, j’ai écrit ici qu’il n’y a pas de démocratie digne de ce mot, sans cet équilibre indispensable entre les deux moitiés de l’humanité. Je remarque bien sûr qu’ à part le ministère de la Justice, les postes confiés aux femmes ne sont pas de premier plan. On n’a pas construit Paris en un jour. La loi sur la parité a été votée en 1999. En outre, la parité est un camouflet pour les musulmans pratiquants, ça doit en faire grincer des mâchoires parmi les tenants de l’apartheid des femmes ! Entre la parité et la revalorisation de l’école laïque, obligatoire et républicaine, les voila servis. Quel meilleur démenti à l’idéologie coranique que cette mise en avant de la moitié de l’humanité reléguée et humiliée par elle.
Le renouvellement du personnel politique. On dit by by aux éléphants, à une exception près, on puise dans le vivier des plus jeunes, on leur donne une chance.
Je me réjouis de l’absence de Martine Aubry, de Bertrand Delanoë, les plus proches des musulmans intégristes. Je prends acte que la diversité est peu représentée, sauf dans des ministères casse gueule , comme celui aux droits des femmes. Je n’ai pas envie de m’obséder sur le passé de Taubira, qui fait fort dans un certain racisme anti blanc, je préfère espérer que ça calmera ses corréligionnaires indigènes revanchards, je connais les positions provoile de Pau Langevin, le regard glaçant de ToutagaucheHamon, ne me rassure guère. Mais je vis l’instant, et je n’ai pas envie de coasser avec les corneilles de service. Carpe diem, camarades. Le temps inévitable des revers viendra bien assez tôt.

Anne Zelensky

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi