Etudiant, je ne supporte plus cette bien-pensance abjecte !

Madame, Monsieur bonjour.
Je me présentes.
Je suis actuellement étudiant à Science Po (IEP de Rennes).
Je vous écrit tout d’abord pour vous féliciter et vous remercier de votre site, qui je l’avoues est pour moi une bouffée d’air frais au milieu des « informations » qui nous sont servies tous les jours dans les médias, qu’ils soient écrits, télévisuels ou radiophoniques.
Je réagit à deux de vos articles qui m’ont touché:
Le premier est l’éditorial de lundi 17 mai (hier) concernant les propos consternants de Houria Bouteldja.
Le second est un article datant du 20 avril dernier, intitulé: La France est dans un état de guerre civile c’est un fait.
Ces deux articles me font réagir et me donne envie d’agir et de participer, car je ne supporte plus de voir cette bienpensance abjecte étouffer de plus en plus la liberté de penser et conduire la France vers l’impasse.
Aussi je me permets de vous envoyer cet email afin de vous demander si, outre l’aide financière, il est possible d’apporter un soutien à votre site.
Comme je vous l’ai dit je suis étudiant, dans une école où hélas les avis divergeants sont hélas rarement les bienvenus. Je ne prétends pas être à même de pouvoir émettre des critiques aussi pointues que nombre de vos intervenants, cependant la politique a toujours été un centre d’intérêt important, d’autant plus ces derniers temps ou la laïcité et la liberté de parole sont de plus en plus mises au rebut. Devant les nouvelles de plus en plus effarantes qui tombent quotidiennement je ne peux plus rester dans l’inaction. Si quoi que ce soit peux vous aider, je serais plus qu’heureux de pouvoir le faire.
Je vous prie, Madame, Monsieur, de bien vouloir agréer par ce mail l’expression de mes sincères salutations ainsi que mon plus profond soutien.
Simon MANOU

image_pdf
0
0