1

Europe : ils se sont tous foutus de Macron, la France encore dindon de la farce

Alors que Macron pavoise et ne cesse de se faire mousser en présentant le plan de relance européen comme un succès historique, les chiffres montrent que la France est encore  le gros dindon de la farce.

C’est même un désastre absolu pour le contribuable !

Les lèche-bottes de la Macronie n’en finissent pas de se vautrer dans les commentaires aussi ravis que mensongers.

Chez Macron, tout n’est que communication trompeuse. Il transforme les défaites en victoires.

La Covid-19 a fait 30 000 morts à cause d’une gestion catastrophique de la pandémie et suite au comportement irresponsable de Macron, resté les bras ballants jusqu’au 12 mars 2020.

Mais celui-ci retourne la situation à son avantage en claironnant qu’il a évité 60 000 décès grâce au confinement ! Il ose tout !

Certains pays n’ont pas confiné et ont eu proportionnellement moins de décès que la France, ce que la presse met sous le tapis.

Il est vrai qu’avec une presse aux ordres, Macron peut tout se permettre.

https://fr.sputniknews.com/france/202007211044137810-plan-de-relance-europeen-la-france-est-perdante-a-tous-les-niveaux-selon-philippot/

Tout d’abord, il faut rappeler que si Angela Merkel s’est ralliée à la position française de mutualisation des dettes, contre l’avis des pays fourmis, Pays-Bas, Autriche, Danemark, Suède et Finlande, c’est uniquement parce que le patronat  allemand a compris que tout refus d’aider les pays cigales du Sud risquait de faire éclater la zone euro.

Or, c’est l’euro qui enrichit l’Allemagne depuis 20 ans. C’est d’abord avec la zone euro et non avec la Chine que Berlin engrange ses colossaux excédents commerciaux.

Sans l’euro, les pays du Sud auraient tous dévalué leur monnaie nationale, rendant les produits allemands inaccessibles.

L’Allemagne, qui s’enrichit avant tout par ses exportations, a donc intérêt à sauver ses principaux clients, dont la France. On ne tue pas la poule aux œufs d’or… Il n’y a donc rien de solidaire dans ce plan de relance qui n’est qu’un marché de dupes.

Allemagne: exportations records malgré tout

La France et l’Italie, ruinées par l’euro

On ne le soulignera jamais assez, mais il faut savoir que les adorateurs du dieu Euro nous ont toujours menti. L’euro est  le plus grand fléau économique que la France ait connu.

Cette monnaie surévaluée a tué notre compétitivité, déjà laminée par les 35 heures et des charges salariales écrasantes.

Une étude allemande avait chiffré les effets de l’euro sur une période de 20 ans.

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/02/27/20002-20190227ARTFIG00101-selon-une-etude-allemande-l-euro-aurait-particulierement-nui-aux-francais.php

La France a perdu 3 600 milliards, soit  1,5 fois son PIB annuel sur la période 1998-2018 (échanges commerciaux effectués en euros depuis 1998)

Soit une perte par habitant de 56 000 euros !!

L’Allemagne a engrangé sur la période 1 900 milliards.

Ce qui signifie que la perte due à l’euro représente 1,5 fois la dette publique de la France. Et nos élus continuent de défendre une monnaie unique qui nous détruit !

En 20 ans, l’euro nous a coûté 50 années d’impôt sur le revenu.

Et le différentiel de richesse avec l’Allemagne s’est creusé de 5 500 milliards !

Des chiffres ahurissants, qui viennent s’ajouter au coût démentiel de l’immigration.

Ce que prévoit ce plan de relance européen

Sur les 750 milliards que pourra emprunter la Commission européenne, 390 milliards seront des subventions accordées aux États sous forme de pot commun et  360 milliards seront distribués sous forme de crédits garantis par l’UE mais remboursables par chaque État.

Sur les 390 milliards de subventions, 40 milliards iront à la France, 60 à l’Espagne et 70 à l’Italie.

L’utilisation des fonds accordés sera contrôlée par l’UE mais sans droit de veto possible de la part d’un pays fourmi.

Remboursement de la dette commune

De nouvelles ressources sont à l’étude, au profit du budget européen, pour que la Commission puisse rembourser ces emprunts à la place des États. (taxe sur les plastiques, taxe carbone, taxe Gafa etc.)

Et si les ressources sont insuffisantes, ce sont les États qui paieront !!  La solidarité a ses limites !

Un accord arraché au prix de lourdes concessions, sur le dos de la France

https://www.marianne.net/economie/76-milliards-par-les-ristournes-sur-les-contributions-des-etats-face-cachee-du-plan-de

Si l’Allemagne, les Pays-Bas et les pays fourmis ont finalement cédé à Macron, c’est au prix d’un rabais substantiel obtenu sur  leur contribution au budget européen.

Au total les pays fourmis, Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Suède, Autriche, ont obtenu des rabais pour un total annuel de 7,63 milliards par an pour la période 2021-2027.

L’Allemagne conserve son rabais de plus de 3 milliards.

https://www.marianne.net/economie/76-milliards-par-les-ristournes-sur-les-contributions-des-etats-face-cachee-du-plan-de

La France ne bénéficie d’aucun rabais. Si elle avait le même privilège que les Pays-bas, en pourcentage de son PIB, elle bénéficierait d’un rabais de 5,75 milliards par an durant 7 ans !

Ces 7,67 milliards seront payés par les autres pays de l’UE, au prorata de leur PIB.

Conclusion

Une fois de plus, Macron pavoise alors qu’il torpille un peu plus le pays. Il n’a rien obtenu et sacrifie notre industrie et notre agriculture au nom d’une idéologie qui nous ruine.

Tous les pays du Nord vont s’enrichir un peu plus sur le dos des pays du Sud.

C’est un nouveau marché de dupes. L’Europe et l’euro nous ont ruinés mais Macron s’en réjouit et en redemande.

Il faut souhaiter ardemment une explosion de cette insoutenable zone euro et de cette Europe qui refuse toute harmonisation fiscale.

C’est l’Europe du chacun pour soi, sauf pour Macron qui ne sait que payer pour les autres.

Son prétendu « succès » n’est qu’une immense farce qui va précipiter notre effondrement.

Défendre un système qui nous a coûté 3 500 milliards en 20 ans est totalement criminel.

Avant l’euro, la France était riche, n’était pas surendettée et n’avait rien à envier à l’Allemagne.

En 20 ans, elle a détruit son industrie et son agriculture, en se soumettant aux diktats de Bruxelles qui impose à notre pays à une concurrence déloyale.

La France va recevoir 40 milliards de subventions, mais elle paiera le rabais accordé aux pays fourmis et sera garante des emprunts communautaires, au prorata de son PIB.

Macron se fait systématiquement rouler dans la farine par ses pairs.

Nous courons au désastre, des millions de Français vont perdre leur emploi cette année et que fait Macron ?

Monsieur joue au foot avec des « jeunes » au parc du château de Chambord. A-t-il encore tous ses esprits ?

Jacques Guillemain