Europe : où est l’erreur ?

Pourquoi un continent prospère, intellectuel en majorité, vivant dans l’harmonie, la stabilité, la profusion, la paix ardûment gagnée après deux horribles guerres mondiales, sombre-t-il dans l’absurde et l’incohérence ?

Pourquoi se suicide-t-il en toute connaissance de cause ?

Pourquoi accepter à bras ouverts une immigration d’éléments nocifs et contradictoires en son sein ?

Enfin, pourquoi, même après un fiasco retentissant, n’essaie-t-il pas de freiner la débandade, la dérive vers une substitution de population, vers un chaos qui sans doute culminera en des conflits armés désastreux ? Pourquoi ne pas prêter l’oreille à ces sonneurs d’alarme qui ne cessent de hurler sur tous les toits leur appréhension d’un désastre imminent ?

Il faut croire, pour les fatalistes du moins, que c’est un coup du sort. Que c’est une destinée qui les attendait et que très souvent on peine à approfondir, à analyser, à oser soupçonner la main Divine dans ce jeu macabre – le long bras de la justice Divine ? Mais oui, très peu sont enclins à se pencher sur cet aspect embarrassant, puisqu’il évoque l’existence tant désavouée, pour ne pas dire, ostracisée, d’un Dieu, du Créateur.

Et si l’on faisait un recul dans l’histoire en créant un tribunal terrestre pour se juger de façon impartiale ! Il existe un fameux dicton qui nous prévient que « rien n’est le fruit du hasard ».

Si les Africains se déversent aujourd’hui sur les rives accueillantes d’une Europe blasée, repue, qui a complètement perdu ses amarres au point de se destituer de son identité genre, nationale, religieuse, raciale, de son histoire, de sa gloire, c’est qu’il y a quelques centaines d’années, ces Occidentaux s’étaient rués vers des continents, présumés sauvages, les avaient envahis, que leur but soit prétendument noble dans l’imposition d’une foi/religion, ou lucratif, comme par exemple, recherche de gains, d’esclaves, de richesses, d’expansion… Oui, mais vous me direz que dans les toutes actions/initiatives que nous entreprenons, il y a toujours un aspect bienfaisant et malfaisant. Evidemment. Mais pourquoi ne pas demander leur avis à ces peuples qui se sont retrouvés d’un jour à l’autre sous la domination forcée d’un plus fort qu’eux ? La loi du plus fort demeure plus que jamais incontestable et manifeste.

Il y a toujours assez de pourquoi. Mais la roue tourne. Et le progrès, grâce à la mondialisation, amène à nos portes le bien comme le mal. Et ceux qui se croient aujourd’hui encore plus destitués que jamais veulent aussi profiter des dits bienfaits de la démocratie, de l’équitabilité, du partage, tout en respectant leurs propres croyances et instincts. Certains appliqueront la force, le meurtre pour accéder au grand bonheur éphémère de la victoire, de la suprématie temporaire, tant individuelle que centralisée.

La mouvance de ces peuples provient de sa brusque compréhension de la valeur qu’il accorde à son mode de vie. En somme, c’est un réveil dur pour ces peuples qui aspirent à se rehausser au niveau des Européens. Et ils en ont tous les droits !

D’un autre côté, si les Occidentaux étaient restés derrière leurs frontières, le monde se serait figé, pas pour l’éternité, car elle n’existe pas ! Et l’avenir/futur réclamera ses victimes et ses bienheureux.

Mais la justice, celle qui n’appartient pas à l’homme, demandera réparation… Car elle existe, et elle est même à la base de la création entière. Ce n’est donc pas un hasard si Moïse, sur le mont Sinaï, avait gravé sur la pierre les dix commandements.

Tu ne convoiteras pas

Tu ne tueras pas.

Un véritable boomerang.

Les peuples, qui hier appartenaient au tiers-monde, deviendront les propriétaires des terres de ceux qui les avaient envahis dans le passé. Mais pas pour trop longtemps, car en flirtant avec les Occidentaux, ils seront infectés par leurs maux, ceux-là mêmes qui les ont amenés à leur perte.

La punition, celle que nous redoutons tant, viendra de nos propres mains, car la justice Divine fait de tous les éléments de la création ses outils réparateurs/punisseurs.

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print

14 Commentaires

  1. L’EUROPE c’est ni plus, ni moins que : LE 4è REICH ! (à propos: le National – Socialisme : [ NAZISME ] , ça ne fait ’tilt’ chez personne ? )

  2. L’ éternité n’existe pas ? Mais si; celle des esprits créé par Dieu ou Hachem ou Allah.

    • Bonjour. Je ne parle pas de cette éternité – celle de la terre et de ses composants oui, elle est éphémère. l’âme c’est autre chose puisqu’elle est liée au créateur…

  3. Excellent article: Vous osez parler de Dieu et je vois le peu de commentaires ce qui signifie que beaucoup de lecteurs de la Ripostes ne comprennent toujours pas que ce qui nous arrive est du domaine du rapport de la créature envers son Créateur…Problème rencontré bien des fois dans la lecture de la Thora ( A.T. pour les catholiques) où le peuple se rebelle contre Dieu et les fléaux arrivent: Serpents mortels, déportation à Babylone, destruction du Temple. Le rejet de Dieu est à son paroxysme aujourd’hui et l’abîme est juste sous nos pieds: La guerre ou la conversion, le retour à la prière ou la mort par toutes sortes de faits.Les rieurs seront moins nombreux.

    • Vous avez parfaitement raison cher ami. Il suffit parfois de lire l’histoire du peuple juif qui a manqué à sa parole devant D.ieu aux pieds du mont Sinaï, pour comprendre que tout ce qui nous arrive résulte de nos propres méfaits. J’étais consciente du peu de lectures que j’aurai en écrivant mon article… Mais même une voix si fluette comme la mienne doit se faire entendre pour le bien de toute l’humanité. Merci.

      • Désolée, Thérèse, je vous aime bien mais là je ne vous suis plus. Ras la bol de la culpabilisation des Blancs parce qu’ils ont mieux su se dém….. que les autres. Les autres avaient autant, si ce n’est plus, d’atouts au départ. S’ils n’en ont rien fait, est-ce la faute aux blancs ? Ras le bol de ce « Sus au gagnant blanc  » et de cette victimisation du perdant. Je suis juste contre les abus tels que l’esclavage. Pour le reste, que le meilleur gagne.

    • Bp50. Justice divine, vraiment ? Quid de la Shoah alors ? Tous ces gens innocents massacrés industriellement, c’était pour payer quelle faute à votre avis ?

  4. l’erreur ??? non : le crime : osons le dire, notre Europe baigne dans le sang des enfants avortés avant leur naissance. Mr Pompidou, notre dernier grand homme d’état, l’avait dit : je cite : Je ne mettrai pas mon nom au bas d’un texte de loi qui va tuer la France. Tous les pays d’Europe qui ont légalisé l’avortement ont commencé leur déclin à ce moment là. Comment voulez vous que des gouvernements qui tuent leur avenir, prennent des décisions sages pour le bien de leur peuple ? Ils sont devenus aveugles et sourds et « leurs mains sont pleines de sang » C’est plus qu’une erreur, il s’agit des « structures de mort » dont parlait Jean-Paul II dans son « Evangile de la vie » . Il faut « choisir la vie pour vivre » et, comme vous le dites « tu ne tueras pas » … et Macron programme l’euthanasie…
    Shana tova ou metouka. Claire

    • A Claire H. A toutes fins utiles, avant la légalisation de l’avortement, c’était les femmes, parfois des mères de famille, s qui mouraient dans des avortements mal faits. Et elles étaient très nombreuses. Ma mère m’a raconté qu’on avait ainsi découvert le cadavre de sa meilleure amie dans un terrain vague, après un avortement. Une collègue plus âgée m’a raconté aussi qu’enceinte (avant cette loi) pour la cinquième fois à même pas vingt-cinq ans, elle s’était faite avorter et avait frôlé la mort de près. Si l’IVG était interdite, il y aurait à nouveau morts de femmes pauvres et uniquement de pauvres. Qui peut vouloir cela ?

    • Claire H. Vous repasserez avec votre « Europe baignant dans le sang des enfants avortés avant leur naissance. » Si c’est fait dans les règles préconisées par Mme Veil, au stade embryonnaire, cela ne ressemble pas à votre description apocalyptique et hautement culpabilisante pour ces malheureuses.
      « Une femme meurt chaque jour des suites d’un avortement clandestin » Toujours les mêmes, les pauvres. La loi Veil a été faite pour les sauver de cette mort.
      https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/histoire/video-voila-ce-que-les-femmes-devaient-subir-avant-le-vote-en-1975-de-la-loi-veil-sur-l-interruption-volontaire-de-grossesse-ivg_2829213.html

  5. Sur l’avenir des civilisations on a un peu tout écrit …Certains pays d’Afrique sont pauvres et on accélère le processus ? Il faut être optimiste mais je suis tombé par hasard sur une pierre écrite en 1340 ?  » si tu me vois commence à pleurer » il n’y a rien de divin c’est plutôt cyclique, notre avenir serait-il prévu ?

  6. On parle beaucoup de suprématie blanche. Pourtant les Africains n’étaient pas si mal lotis que ça. Il a fallu que ce soit d’autres qui viennent exploiter les richesses naturelles qu’ils avaient pourtant à leur disposition.

Les commentaires sont fermés.