Europe : un nouveau carnage en préparation ?

Publié le 11 novembre 2011 - par - 2 555 vues
Share

C’est évident qu’un 11.11.2011 la journée serait grise avec un plafond bas. J’ouvre la radio et entend Robert Ménard avec son inénarrable accent tonner sur les ondes:  » Est-ce que c’est ringard d’aimer la France ou pas ? » Et les auditeurs d’y aller de leurs commentaires émus après nous avoir diffusé le chant des partisans et de temps à autre des passages de la Marseillaise. Arriva le couac qu’il fallait pour faire détester encore plus ce détestable mec que j’ai connu à ses débuts, lorsqu’il courtisait Michèle Bernier, fille de mon ami Choron. Vous l’aurez reconnu, je cite Bruno Gaccio. Devenu célèbre par sa participation aux guignols de l’info, il en a perdu tout sens des réalités, gonflé d’orgueil de faire parti de cette caste médiatique manipulatrice, de la plus grande médiocrité. Gaccio déclarait que d’entendre le chant des partisans ne lui faisait ni chaud ni froid. Cependant, ce fils de rien, aujourd’hui connu, lance du haut de sa condescendance, qu’il comprend qu’il faille fédérer les gens de tous temps, pensant au chant des partisans. Et de s’embrouiller avec une stupide remarque sur le triple A que la France aurait peur de perdre. Que tout le monde en parlait sans savoir ce que c’est et que rien que ce fait là serait fédérateur pour les Français. Devant tant d’arrogance, de bêtise déclarées avec accent de titi parisien, je me mets de mauvaise humeur pour la journée. Déjà que le temps est gris, je m’aigris.

Parce que je suis d’origine allemande, née après la guerre, ayant du subir « le gommage intellectuel » des occupants américains, de père français, j’ai tôt eu conscience qu’un jour au l’autre je devrai m’engager en faveur d’un projet Européen qui pourrait nous éviter une nouvelle guerre. Ce n’est que fin des années 80 que j’entrepris de lancer un grand concours graphique dans toute l’Europe, afin de faire dessiner le billet et la pièce de la future monnaie unique, laquelle je le pensais sincèrement, deviendrait le ciment de la paix Européenne. Les résultats finaux furent soumis au vote des citoyens des Etats Membres de l’UE par voie de presse. Des millions de gens ont participé. Dix ans après son application, je constate que cette monnaie unique aux vertus de paix à laquelle je croyais, divise au contraire les peuples aujourd’hui. Quel échec !

En ce jour de commémoration de l’armistice qui mit l’Allemagne à terre pour ensuite émerger du nouveau monstre Allemand que nous connaissons, qui a provoqué le plus grand séisme de l’histoire humaine, nous nous retrouvons de nouveau, devant une crise qu’aucun dirigeant politique ne sait résoudre. Nous allons de bricolage en bricolage. Au lieu de nous déclarer honnêtement qu’ils ne savent pas, qu’ils ne savent plus, qu’ils pourraient nous demander notre avis, ils foncent tête baissée, drapée de leur arrogance, animés d’aucun doute, pour nous envoyer dans un nouvel enfer, dont nous ne pouvons même pas percevoir l’ampleur et ou un grand nombre de facteurs se mélangent. Le choc des civilisations entre islam et occident. Les banques rapaces. La cupidité. La corruption et collusion. Des politiques inadaptées à travers toute l’Europe, inspirées par la peur le l’islam, sans évoquer les Etats Unis, dirigé par un amateur, pourtant encensé il y a encore peu. Que dire du fossé entre riches et pauvres, qui persiste depuis que l’humanité existe, mais qui s’élargit plus encore ? Qui devient plus insupportable parce notre ère est devenue celle du consumérisme éfreiné, qui engendre toutes les frustrations les plus aigües. La Chine, le Brésil, la Russie qui émergent comme des super puissances et qui vont tenir la dragée haute à cette vieille Europe essoufflée par ses idéologies contradictoires, lesquelles commencent à dépasser le stade du « regard de chien de porcelaine ». Une nouvelle boucherie se préparerait-elle sur l’écroulement de la Grèce, de l’Italie de la France arrogante et donneuse de leçons ? Les relations franco-allemande sont détestables. L’Allemagne est de nouveau puissante, certes, sans armée notable, mais avec le trésor qu’elle possède, tout cela se met en place rapidement. Pour faire une longue histoire courte, RIEN NE VA PLUS et personne ne sait ou l’on nous mène, sinon en enfer.

Papademos, le truqueur des comptes Grecs pour entrer dans l’eurozone, est nommé aux commandes de la Grèce, après tergiversations à la grecque, membre de la Commission Trilatérale. Monti, grand professeur d’économie de l’Université Bocconi, qui fut un serviteur zélé à la Commission Européenne, Président de la Commission Trilatérale Europe. Voilà les « sauveurs » de l’€ de l’Europe qu’on nous met en place ! Ces « sauveurs » qui savent entretenir l’opacité en tant que membre de cette funeste Commission Trilatérale, copie des Bilderberg, maîtres du monde, en tout cas, ils en sont persuadés ! Ou vont nous mener ces briguants au col blanc, as de l’embrouille et de la manipulation. Gardons les yeux grands ouverts. Je ne suis pas rassurée de les trouver aux manettes de deux maillons faibles. Et, qui va « sauver » la France arrogante et donneuse de leçons ?

Et devant tant de chaos qui va nous mener vers un enfer insondable, là, ce matin, à la radio, un imbécile s’exprime du haut de sa connerie en déclarant que le chant des partisans ne lui fait ni chaud ni froid et que c’est désormais la perte du triple A qui fédère les Français. Il y a de quoi prendre les armes contre les cons, desquels Bruno Gaccio est certainement le roi. Ce qui est surprenant avec les jeunes cons, c’est leur propension à devenir de vieux cons. Et comme dirait Fréderic Dard: Ce sont toujours les cons qui l’emportent, question de surnombre ».

Est-ce-que c’est ringard d’aimer nos valeurs occidentales ? Serons-nous prêts à les défendre au prix de nos vies ? C’est la vraie question, selon moi, qui doit se poser aujourd’hui, presque 100 ans après la boucherie de 14-18 et le cataclysme mondial de 39-45. A cette occasion, Gaccio nous composera un nouveau chant des partisans.
Sylvia Bourdon

France 2
Bruno Gaccio
On va se géner
7 esplanade Henri de France
75907 Paris cedex 15
Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.