Européennes : un double enjeu vital pour la France

Publié le 27 mars 2019 - par - 13 commentaires - 625 vues
Share

Nous sommes aujourd’hui le 26 mars 2019. L’élection européenne aura lieu le 26 mai 2019, soit dans deux mois pile, exactement dans 61 jours calendaires.

Si l’on ne devait considérer que l’événement en lui-même, cette date, ce délai à courir, cette échéance n’auraient aucune autre importance que celle de renouveler le mandat de représentants qui ne représentent nullement, d’ailleurs, l’intérêt des Français. Cela serait pour certains l’occasion de perpétuer la rente qu’ils se sont constituée au préjudice de ceux qui précisément ont contribué à les porter au siège où ils sont et dont ils jouissent grassement. Rien de plus pour ce qui concerne l’intérêt général ! Rien de moins pour ce qui concerne le point de vue d’individus ayant bien compris, et depuis fort longtemps, tout le profit que cette institution gloutonne des contributions auxquelles tous les citoyens dociles sont assujettis, pouvait leur apporter.

Parmi les heureux bénéficiaires du système actuel parfaitement corrompu, il y a, au premier chef, tous les cooptés siégeant à Strasbourg ou à Bruxelles et qui pour peu de temps et presque aucun effort se garnissent les poches. Il y a, ensuite, tous les pseudo-fonctionnaire d’un pseudo-État qui n’existe que pour contraindre et non pour faciliter la vie des citoyens. Ceux-là sont pléthore, occupant des bureaux dans lesquels ils ne font rien ou presque mais reçoivent des rémunérations élevées. Il y a, ensuite, l’ensemble des lobbies industriels et politiques qui exercent des pressions énormes sur les diverses commissions et en reçoivent en retour des avantages exponentiels, injustifiés. Tous ceux-là s’activent en réalité pour des intérêts qui ne sont pas ceux des peuples concernés. Ces individus membres actifs ou passifs de cette corruption généralisée agissent à l’inverse de ce qui conviendrait en matière d’environnement, en matière de santé publique, en matière de défense nationale, en matière d’immigration ou de législation sociale et d’une façon globale dans ce qui conviendrait pour les peuples d’Europe.

Ce qui sera en cause dans cette consultation se situera à deux niveaux :
Le premier enjeu, et c’est chronologiquement déterminant, est purement national. Il faudra que la liste de la république en marche arrière soit le plus largement battue, laminée, si possible éliminée. Il faut que le message, adressé à celui qui promettait il y a deux ans tout ce qu’il n’a pas tenu pour le bien-être des Français mais instauré des mesures non annoncées et néfastes pour la plupart d’entre nous, soit clair et sans ambiguïté. Il faut que le peuple de France dise à NON à Emmanuel Macron, non à ses outrances, ses insultes, ses erreurs et ses coups de maton. Cela suffit.

Le deuxième objectif de ce vote est de dire que la France, si elle ne renonce pas à s’ancrer dans une Europe forte et prête à affronter les défis proposés par la Chine, les USA et toutes autres émergences mondiales, veut au contraire affirmer et conforter sa singularité, son identité et ses valeurs dans une Europe des nations fortes et unies. Cela est donc tout le contraire de cet ectoplasme mou et fragile que constitue cette Union européenne vouée aux discordes, aux luttes fratricides d’intérêts divergents.

L’histoire démontre que l’union des identités libres et enracinées vaut mieux que toutes les alliances de façade amarrées à des accords économiques illusoires. Une Europe des nations nous défendrait mieux sur tous les plans. Libérons-nous de ce accord suicidaire de Schengen et retrouvons la maîtrise de nos frontières, qui seule, nous protègera de l’envahissement migratoire qui, à terme, ferait disparaître notre civilisation. Retrouvons nos propres capacités de développement économique pour retrouver un tissu industriel que les règles de l’UE ont détruit.
Une Europe des nations liées entre elles par des accords confédérant les intérêts communs et protégeant les intérêts spécifiques de chacun des pays pèserait sans aucun doute d’un poids bien plus lourd dans le concert mondial.
Au lieu de cela nous avons une UE injuste et déséquilibrée qui ne pèse d’aucune manière au plan politique. Cette espèce de chimère, par son incohérence structurelle, a vocation à devenir le vassal inféodé aux autres grandes puissances. Ainsi, la Chine vient aujourd’hui soupeser le profit qu’elle va tirer de ce vieux continent soumis et sans repaires comme elle l’a fait précédemment de l’Afrique.

Dès l’origine, cette construction captieuse s’est trouvée enchaînée à des intérêts étrangers et pilotée par l’allié américain. Je recommande à cet égard à ceux qui chercheraient à en savoir plus à ce sujet de lire l’excellent ouvrage de Philippe de Villiers « j’ai tiré sur le fil du mensonge… » chez Fayard.

Le 26 mai 2019 pourrait être une date importante, celle de l’espoir de voir notre pays et notre continent entrer dans un cycle vertueux pour la préservation des valeurs de l’Occident auquel la France appartient depuis deux millénaires et espérons-le, pour toujours.

Jean-Jacques FIFRE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Chris83

L’air de petit « fils » à sa maman de notre jupiter auprès de ses 2 acolytes me donne des nausées. Quand on sait qu’ils sont merkel en tête en train de COULER la France et dépouiller les français….

Franck DEBANNER

Imaginons simplement combien nous respirerions mieux dans le monde entier, si les trois merde salissant cette photo, nous faisaient le bonheur de crever toutes les trois, très rapidement !

Omar Chalombre

Voyez Juncker, il ne se tient plus que d’une main, il va bientôt marcher tout seul !

patphil

n’oubliez pas d’aller voter, l’abstention c’est soutenir le parti au pouvoir

Michel de Belcourt

Surtout n’oubliez qu’en 2005 on nous a volé notre votre, cette fois ci réfléchissez bien avant de mettre votre bulletin dans l’urne, il n’y aura qu’un seul tour après il ne faudra pas venir pleurer, il sera trop tard.

Joël

La guerre électorale est commencée :
Le chef de file de la droite européenne veut couper les vivres aux partis « hostiles à l’UE »
Manfred Weber (CSU), chef de file du Parti populaire européen (PPE), demande que les partis œuvrant à l’encontre des objectifs de l’Union européenne ne reçoivent plus d’aide financière provenant du budget de l’UE.
http://www.fdesouche.com/1182679-le-chef-de-file-de-la-droite-europeenne-veut-couper-les-vivres-aux-partis-hostiles-a-lue

hoplite

c’est ça la démocratie à la BHL

kabout

l’UE actuelle avec ses pontes a Bruxelles finira part s’écrouler toute seule comme un chateau de carte !! le brexit en ai le tout début,les patriotes remontes dans les sondages dans tout les pays européens et le soir du 26 mai il va y avoir des surprises, en premier le macron qui pour lui un seul objectif…..arrivé devant le RN.Mais cela n’arrivera pas,je le pense depuis le début le RN gagnera bien cette election.Ils ( pro europe) ont fait plusieurs erreurs….ils ont ouvert les vannes de l’immigration,le pacte de Marrakech etc….ca ils vont le payer trés cher.

necas

Belle photo !!!!!
Un pinardeux pochard ,
Une grosse truie, et,
Un prétentieux sans envergure !…….
Voilà le tiercé dans l’ordre !!!!!!!

Dupond

Un pinardeux pochard
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
+100000000000000000
et ancien premier ministre d’un paradis fiscale !!! vous voyez que ce n’est pas demain avec ce genre de mec que le blanchiement d’argent sale va cesser !!! je pense meme qu’il a de beaux jours devant lui si les europeens ne renversent pas la marmitte a magouille

necas

sans compter , kabout , les rapatriements de djihadistes , sous le manteau , en catimini ; mais les gens ne sont plus dupes !!!! enfin , les gens commencent à comprendre la farce de l’imposture macron !!!

Dupond

necas
+100000000000000000000000000
Et le pire reste a venir avec l’Algérie en ébullition !!!

Michel de Belcourt

Que Dieu t’entende mon ami, si seulement ça arrivé quelle fiesta.