Européens, allons-nous nous laisser égorger ?

egorgementMaintenant tout le monde connaît Aldo Sterone, cet Algérien qui dans ses vidéos nous dit comment il nous voit et juge notre situation. https://twitter.com/aldosterone111 . Ce 26 juin il a posté une vidéo concernant la décapitation d’un Français en France et il nous avertit:, selon son expérience vécue en Algérie, que la France est en train de glisser doucement vers la terreur que l’Algérie a connue dans les années 90. Quand il y a un décapité on proteste, quand il y en a deux ou trois on commence à s’y habituer et finalement quand il y en a des centaines, on ne compte plus… et, dit-il, si rien n’est fait d’urgent et de notoire, la France finira avec des milliers d’égorgés, des villages entiers égorgés…
Alors je me demande si nous, Européens, nous allons nous laisser égorger?
Qu’un village algérien perdu dans la montagne soit dévasté par un raid de brigands… mais nous, ici, dans nos pays dits “civilisés”?
En 1979 j’ai acheté le livre “Les Mou Allaqat, poésie arabe préislamique” édité par Pierre Seghers. J’en garde le souvenir de tribus arabes qui ne “travaillent” pas mais qui vivent de razzias sur les tribus voisines: on tue les hommes, on vole les biens et  femmes et enfants finissent en esclavage… Même impression dans le film Lawrence d’Arabie. N’est-ce pas ce qui se passe en Syrie? N’est- ce pas ce qu’aujourd’hui on appelle “terrorisme” ? Les Européens, qui normalement devraient raisonner rationnellement, pour le moment se laissent envahir par un flux d’allochtones et ensuite vont-ils se laisser égorger? Comment cela va-t-il évoluer? http://www.lesobservateurs.ch/2015/07/01/la-fin-de-leurope-chretienne/ 
La majorité silencieuse va-t-elle continuer à se taire ?
Les autorités sont inertes et même semblent avoir intérêt à ce qui se passe; elles sont coupées du peuple qui, lui, est en effervescence. Va-t-il réagir, quand et comment?
En Belgique: en 2006, la ministre Onkelinx a fait voter une loi qui interdit la possession d’armes. Il n’est autorisé de posséder des armes que si on est chasseur ou membre d’un club de tir. Ca change la donne car au lieu d’avoir un vieux fusil qui pend comme décoration au dessus de la cheminée, maintenant, dans les clubs de tir les membres possèdent des armes très performantes dont ils ont appris à bien se servir car ils participent aux compétitions. Dans les Flandres la fédération des clubs de tir compte 130 sections et 15 000 membres et 2000 tireurs au clay et dont l’âge varie de 9 à 99 ans… http://www.sportschieten.be/clubs
En Hollande la fédération compte environs 42 000 membres; en France il y a 181 600 licenciés inscrits à la Fédération Française de Tir (chiffres Internet)
En Suisse chaque citoyen est considéré défenseur de la patrie et les hommes en âge de service militaire  (grosso modo de 20 à 50 ans avec cours de répétition) possèdent leur fusil de guerre à leur domicile. Les clubs de tir, très actifs, font partie de la vie associative et tout un chacun peut y aller apprendre le maniement des armes. Si on y ajoute les chasseurs, cela fait un bon nombre de personnes qui savaient manier les armes et viser juste.
En France il y a presque 1 500 000 chasseurs, en Italie presque 1 000 000 en Espagne 1 000 000 en GB plus de 500 000
http://www.roc.asso.fr/chasse-france/comparatif-chasseur-europe.html
en Suisse 35 000. Tout ça, c’est des gens qui visent bien… 
Il faut y ajouter les excités qui n’attendent que la bagarre, les hooligans, mais aussi les amateurs de sports de combat et même les « joueurs de guerre » comme les pratiquants de airsoft … https://fr.wikipedia.org/wiki/Airsoft Y en a-t-il d’autres?
Un récent titre dans la presse flamande donne un autre signal: de plus en plus de pères de famille emmènent leurs enfants au polygone de tir plutôt qu’au stade de foot… et en Hollande, les clubs de tir essayent d’intéresser les enfants pour les canaliser et ainsi éviter qu’ils ne fassent des bêtises avec des jouets dangereux.
Donc, dans la société européenne il y a un fond non négligeable de personnes autochtones capables de se servir d’armes. La question est de savoir quand? 1 cas de décapitation émeut, arrivera-t-on à un véritable soulèvement? avec les citoyens privés unis aux forces de l’ordre, militaires et police? 
L’islam et les musulmans ont une si mauvaise réputation que c’est contre eux que la réaction risque d’éclater et donc la première mesure serait-elle d’effacer tout signe islamique de la vie publique et ensuite  l’exode massif?
Allons-nous voir chez nous des pogroms anti arabo-musulmans? Des formes de KuKluxKlan? Depuis des années on nous apprend la violence via le cinéma, la télé, les jeux vidéos et même, souvent c’est « l’arabe » qui y est le méchant qu’on traque… Tout cela est-il un hasard ?
Si les autorités n’ont pas pris les mesures adéquates en temps utile, le jour où la colère populaire explosera, elle sera à la mesure du déni qui a été imposé. Le jour ou ceci https://www.youtube.com/watch?v=jm48QEigkko&feature=youtu.be
(mais ceci c’est déjà pas mal non plus http://www.dailymotion.com/video/x2u3c3s_rencontre-avec-un-requerant-deboute-en-colere-au-foyer-des-tattes-vernier-geneve-le-15-juin-2015_news#from=embediframe )
se produira dans ma rue, mes voisins et moi-même allons-nous le tolérer ou bien la police et l’armée seront-elles là pour l’empêcher? Ou bien, et ceci n’est pas impossible non plus, la police et l’armée seront-elles là pour s’interposer entre  les assaillants et les citoyens qui veulent maintenir l’ordre dans leur rue ? Et alors en serons-nous à la guerre civile?
Pourquoi le monde économique et commercial ne cherche-t-il  pas à prévenir la guerre civile? Quand l’insécurité aura atteint un certain de gré, tout va s’arrêter. Plus personne n’entrera dans un transport public, ni dans un supermarché, plus personne ne sortira le soir… Le seul commerce qui sera florissant sera … celui des armes… et puisque le lobby des armes a intérêt à ce que nous achetions des armes il aura intérêt à soutenir la « révolution »… Drôle d’ambiance.
Notre salut va-t-il dépendre des chasseurs et des passionnés d’armes qui sont tant honnis par les bienpensants qu’ils rêvent même de remplacer les chasseurs par « les grands prédateurs » et de faire interdire les armes. Par snobisme on s’extasie devant le tir à l’arc  comme discipline de méditation, on est antimilitariste sans se rendre compte que l’arc est d’abord une redoutable arme de guerre et que le zen qui va avec sert justement à tirer mieux pour tuer plus… Même le si doux tai chi est d’abord une technique qui prépare au combat.
Et si demain les choses tournent au vinaigre de quel côté les pacifistes et antimilitaristes vont-ils se trouver ?
Tant de questions qu’il vaut mieux se poser à temps pour éviter la catastrophe…
http://lesmoutonsenrages.fr/2015/02/11/la-suisse-prepare-les-gens-a-une-eventuelle-catastrophe/
http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-Suisse-se-prepare-militairement-a-faire-face-a-une-eventuelle-instabilite-en-Europe-14396.html
Dans l’immédiat qu’allons-nous faire? “terroriser les terroristes”? “faire changer la peur de camp”? Suivre un entrainement de self défense? Au lieu d’envoyer nos enfants en colo, les envoyer en airsoft et au lieu du ballet, le karaté ? Ne plus sortir de chez soi sans un couteau en poche? Ensuite ce sera le spray au poivre et puis le revolver au flanc, si pas le fusil mitrailleur en bandoulière comme en Israël? Mais surtout arrêter de se sentir, de se présenter et de se comporter en victimes passives.
Quand, dans les années 60 j’ai assumé la responsabilité de faire des enfants, ce n’est pas à ce monde-là que j’ai pensé.
Si c’était à refaire, je n’aurais pas d’enfants.
Anne Lauwaert
 

image_pdf
0
0