Euthanasie d’une nation par la mise sous soins palliatifs forcés ?

Alors que nous vivons depuis des millénaires entourés de bactéries et de virus, constituants essentiels de notre fonctionnement immunitaire, l’apparition d’un virus d’origine plus que douteuse (gain de fonction par manipulation humaine ?) a servi de prétexte à nos gouvernants pour exercer une mise sous contrôle de la population jamais vue auparavant, accélérant ainsi le processus liberticide de mise en place du Nouvel Ordre Mondial voulu par l’oligarchie mondialiste.

Ainsi le passeport vaccinal, dans les cartons des instances européennes depuis 2018, a été instauré malgré l’opposition de 72 % des Français.

https://participez.lecese.fr/pages/resultats-de-la-consultation-sur-le-passeport-vaccinal

Le déclenchement de la grippe H1N1 de 2009 dont les conséquences escomptées (vaccination de masse, déjà !) par les dirigeants mondiaux ont avorté leur ont permis d’affiner leur plan pour le déroulement de la pseudo-pandémie actuelle : médias complètement asservis pour relayer et/ou amplifier le narratif officiel, censure implacable appliquée par les puissances du numérique, médecins soit achetés soit menacés pour appliquer des consignes mortifères. Ces mesures cumulées ont permis d’enclencher un phénomène de peur collective (toujours entretenue actuellement) paralysant toute réflexion et facilitant l’asservissement des masses.

Jusqu’à présent, l’objet de la médecine était de soigner les malades.

En 2020, dans une inversion criminelle de la conception médicale, toujours à l’œuvre actuellement, nos responsables ont décidé d’interdire toute prescription de traitements aux malades, pourtant susceptibles d’être efficaces ! Ces traitements pourtant connus et sans effets nocifs pour les patients, utilisés de longue date, ne répondraient pas (soi-disant) aux normes d’évaluation actuelles.

Aujourd’hui en 2021, alors que les malades ne sont toujours pas soignés précocement ou bien traités avec du Rivotril pour certains d’entre eux, nos responsables font mine de vouloir protéger les plus fragiles en forçant TOUS les bien portants à être injectés à perpétuité par des produits expérimentaux (!) aux effets à moyens et longs termes inconnus, susceptibles d’être dangereux !

Quelle est cette nouvelle procédure consistant à laisser s’aggraver l’état de santé des malades et prétendre protéger toute une population par l’injection de produits expérimentaux qui, en fin de compte, n’empêchent ni la maladie ni la contagion ? Les médias ne relayent pas les nombreux effets secondaires et des décès après injections.

https://mirastnews.net/2021/06/22/15-472-deces-et-15-million-de-blesses-50-graves-signales-dans-la-base-de-donnees-de-lunion-europeenne-sur-les-effets-indesirables-des-medicaments-pour-les-injections-covid-19/

Une partie de nos soignants conscients du danger et non désireux de se faire injecter ces produits sont vilipendés, menacés dans les médias par de répugnants personnages hystériques qui, l’an passé, feignaient la reconnaissance envers les vrais  « premiers de cordée », en les faisant applaudir… À vomir !!!

Que contiennent ces injections ?? Comment les laboratoires peuvent-ils avoir obtenu l’impunité totale en cas d’effets indésirables, information totalement prohibée sur les médias ?

https://odysee.com/@ArtemisiaCollege:7/communication_urgente_vitale-sur_oxyde_graphene:b

https://tvs24.ru/pub/watch/3870/communication-urgente-et-vitale-sur-l-oxyde-de-graph-ne/

https://cogiito.com/societe/dr-pavleski-la-proteine-spike-nest-pas-une-chose-naturelle-cest-une-arme-fabriquee-par-lhomme/

https://vk.com/away.php?to=https%3A%2F%2Fmirastnews.net%2F2021%2F04%2F24%2Fle-centre-francais-&post=633462497_2280&el=snippet

Responsables syndicaux et patronaux, sortant de leur prérogative, appellent à la vaccination alors que les praticiens de la santé sont empêchés de traiter les patients !

Même les politiques n’ont qu’un leitmotiv à la bouche : « vaccination obligatoire ! ».

Certains y vont de leurs injonctions, de leurs menaces entraînant dégoût et désunion dans une société qui a savamment été divisée par des informations, des décisions contradictoires, incompréhensibles, autoritaires, entretenant une sorte de confusion mentale, une peur durable de l’autre et développant progressivement l’agressivité, une partie de la communauté rendant responsable l’autre partie de la situation actuelle (et réciproquement).

Ménard veut une obligation vaccinale généralisée !

Bayrou qui se dispense de porter le masque obligatoire pour la populace, se permet de menacer de suspendre les récalcitrants à la potion délétère et prône une obligation d’injection générale, l’application du passeport vaccinal !

Kouchner, mieux inspiré lors de l’édiction de sa loi de mars 2002… veut maintenant une loi pour une obligation d’injection de ces produits expérimentaux !

Mais sont-ils eux-mêmes vaccinés ? Quels que seraient leurs arguments ? Depuis la jurisprudence Cahuzac, ces donneurs de leçon ont perdu toute crédibilité aux yeux des « inutiles ».

Véran lance un ultimatum aux soignants !

Macron nous avait dit « je ne rendrai pas la vaccination  obligatoire »… Et pourtant que s’apprête-t-il à décréter ?

Bienvenue en dictature sanitaire totalitaire !

Le professeur Raoult nous disait qu’il y avait autant de malades vaccinés que de non vaccinés, que le vaccin ne devait pas être considéré comme un produit miraculeux. Et pourtant, il incite maintenant les soignants à se faire injecter ces produits expérimentaux !

Et après ? Les salariés, les fonctionnaires, les enfants et adolescents, et les bébés ? Sont-ils devenus fous ? Tout cela ne relève plus de la médecine mais de l’instauration d’un nouveau marché planétaire, indécemment lucratif pour les firmes pharmaceutiques de la chimie, en guerre contre les médecines alternatives concurrentes, via une dictature sanitaire en route !

Sommes-nous condamnés à recevoir des injections à répétition et à perpétuité (déjà une 3e dose !) qui  nous rendront pharmacodépendants à vie et/ou anéantiront notre immunité naturelle ?

Ils veulent créer un « habitus » vaccinal pérennisant les revenus des industries pharmacochimiques, développer une identité numérique intégrable corporellement (nanoparticules), contrôler l’ensemble de la population en exerçant un chantage via le passeport vaccinal introduit de manière inique par une instance supranationale. Sûrement ont-ils aussi des objectifs plus inavoués ?

https://www.lci.fr/sciences/il-devient-fluorescent-lorsqu-on-pointe-un-smartphone-demain-un-carnet-de-vaccination-sous-la-peau-2140786.html

https://www.journaldugeek.com/2019/12/20/carnet-vaccination-fluorescent-sous-peau-mit/

https://www.ted.com/talks/bill_gates_innovating_to_zero?language=fr#t-1374074

Seule, une coalition de personnalités politiques bienveillantes et d’inspiration souverainiste pourra nous aider à combattre l’étau mortifère imposé par les gouvernants actuellement en place, œuvrant pour l’instauration d’une dictature financière, économique, technosanitaire et menant notre société dans un abîme déshumanisé.

Philippe Rossi

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Les patrons des grandes surfaces ont exprimé leur mécontentement, car même pour faire ses courses, il faudrait un passe vaccinal !
    Les journaux grand public n’ont pas hésité à publier des articles où les auteurs disaient clairement que nous étions dans une dictature jamais vue dans l’Histoire. L’un d’eux disait même : puisque le vaccin protège, les vaccinés n’ont rien à craindre des non vaccinés.
    Ce qui est l’évidence !
    Ils devraient aussi être immunisés.
    Ben, faut croire que non, puisqu’il faudra une 3e piqûre, et puis une 4e, etc.
    Les vaccinés en sont pour leurs frais !

  2. zemmour a écrit le suicide français il y a quelques années déjà
    ils sont passés à l’ère industrielle aujourd’hui
    et des gaulois (même écrivant sur RL) s’abstiendront (qui ne dit mot consent!)

Les commentaires sont fermés.