Evêques et islam : bravo Metz, honte à Strasbourg

 

Il est un fait que l’Alsace et la Moselle bénéficient du statut du Concordat hérité de l’histoire agitée de ces provinces. Ce régime spécifique à l’Alsace-Moselle reconnaît et organise les cultes catholique, luthérien, réformé et israélite et permet, entre autres, à l’État de salarier les ministres de ces cultes et d’enseigner la religion dans les établissements scolaires. Il va sans dire que les musulmans poussent à l’intégration de l’islam dans le Concordat et que nombre de politiques et de religieux français islamo-collabos mettent régulièrement ce sujet sur la table.

Aussi, un projet de création d’un enseignement religieux (en sus de l’enseignement religieux déjà en vigueur) dans le secondaire visant l’éducation au dialogue inter-religieux et interculturel (EDII) a été élaboré depuis plus de deux ans par le diocèse de Strasbourg, l’Union des Eglises protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL), et pour lequel, avec le Grand rabbin de Strasbourg, le Président du Conseil régional du culte musulman et le Président de la Communauté bouddhiste d’Alsace, ont apporté leur accord.

Ainsi donc, quand arrivera le moment où l’enseignant musulman s’adressera aux collégiens et lycéens pour leur parler de l’islam et de sa soi-disant culture, va-t-il leur expliquer d’Allah ordonne à ses fidèles de soumettre, de gré ou de force, ceux qui ont le toupet de ne croire en lui ? Va-t-il leur citer les sourates où à vingt reprises Allah ordonne à ses ouailles de combattre et de tuer ceux qui ne voudront pas se soumettre à son dogme ?

Va-t-il leur expliquer que Mahomet était un assassin, un pervers, un bandit de grand chemin, un esclavagiste, un obsédé sexuel ?

Bien sûr que non ! Il sortira la Taqiya magique de sa poche et enfumera nos garçons et filles du slogan menteur de la religion de tolérance, d’amour et de paix, alors qu’elle n’est qu’intolérance, intimidation, châtiment et crime. Et tout cela avec la bénédiction des autorités religieuses catholiques, protestantes, juives et bouddhistes d’Alsace et de Moselle. On croit rêver !

Heureusement, Mgr Jean-Christophe Lagleize, évêque de Metz, a transmis à la presse son désaccord affirmant que son diocèse ne partage absolument pas cette perspective d’un cours inter-religieux. Il en a donc informé par courrier le président de la République, les ministres de l’Intérieur et de l’Education nationale et la Rectrice de l’Académie de Nancy-Metz de sa position.

Aussi, bravo à l’évêque de Metz et pouah à nos traîtres et collabos alsaciens. Que vont-ils donc chercher du côté de cet islam qui les traite de chiens et de porcs ? A y bien réfléchir, ce sont bien les seuls adjectifs qu’ils méritent.

Jean-Louis Burtscher

image_pdfimage_print

25 Commentaires

  1. Faisons barrage, unissons nous, l’islam ne passera pas et ….Votez correctement!!!

  2. Oui, le Concordat, hérité de l’Histoire alsacienne « franco-allemande » a pu avoir ses vertus traditionnelles. Retracer serait trop long.
    L’islam demande à y entrer ! Chausse pied pour la France entière ! Certains y pensent!
    « Paris vaut bien une Metz » !

  3. Merci pour cet article, M.Burtscher. Moi qui mettais tout le clergé de France dans le même panier de traîtres papistes et islamolâtres, je suis heureuse d’apprendre qu’il existe au moins une exception en la personne de ce courageux et digne évêque de Metz. Bravo à Mgr Jean-Christophe Lagleize, , un vrai représentant de la chrétienté et des droits de l’homme car les évêques et autres prélats islamo-collabos trahissent autant la première qu’ils bafouent les seconds.

  4. Merci à cet évêque.
    Enfin un homme d’église de la hiérarchie qui ne bêle pas avec les autres

  5. Bravo et soutien total à l’évêque de Metz. Il est nécessaire que des évêques comme celui de Metz se désolidarisent de ces imposteurs d’évêques et de ce pape actuel qui ne sont que des traitres à leurs ouailles catholiques. L’islam n’est pas une religion mais bien une idéologie politico-religieuse esclavagiste et criminelle comme l’est le communisme et aujourd’hui le fascisme mondialiste de Macron. Encore tout mon respect à l’évêque de Metz qui connait le degré de haine, d’intolérance et de mensonge de cette secte mahométane.

  6. Comment peut on frayer avec cette organisation politico-religieuse infernale qu’est l’islam? Au lieu de lui dérouler le tapis rouge,on devrait l’interdire purement et simplement.Les préceptes qu’elle reconnait et impose sont parfaitement incompatibles avec les valeurs républicaines .

  7. Je suis chrétien et c’est vrai j’observe que chez nous on se comporte souvent comme des chrétins….sous-mise et lâches.
    L’islam n’a rien à faire en FRANCE , Ni en Allemagne, ni en Alsace….ni dans aucun pays du monde actuel. Il faut les buter jusque dans les chiottes, comme disait Vladimir Poutine. Il gère pourtant une forte minorité musulmane sur le territoire russe?!
    Comme fait il ?

  8. les c(h)retins dans l’arène !!!! que va faire le lion islamique sinon les bouffer ???

  9. Espérons que certains élèves soient moins cons et surtout informés et qu ils posent quelques questions dérangeantes à ces pseudo enseignants anti français.
    Sur le droit des femmes lapidees , battues, violées,, le droit des fillettesl violées, le droit des homosexuels assassinés, le droit des non musulmans exécutés….
    Si j’étais parent d un élève en Alsace , je lui interdirais d assister à un tel cours de lavage de cerveau où il risquerait d en sortir, couteau à la main et hurlant » il est où l snack bar ? »

    • Bonjour Calamity si les jeunes sont vulnérables au collège dès le lycée ils changent leur fusil d’épaule et pour ce qui concerne les coraneries ,elles tombent aux oubliettes. Les préoccupations sont autres particulièrement dans les lycées privés . Quant à Strasbourg et environs nous sommes bien pourvus en mosquées et quartiers gangrénés par l’islam.
      Au pays de la choucroute c’est un comble !

      • Toutes mes condoléances Alsace 67.
        Chez nous, dans la Manche profonde, peu d amateurs de snack-bar. Toutefois, je fais mon possible pour informer les  » sans dent », notamment les jeunes.
        Les autocollants restent longtemps dans le coin…

  10. Il resterait donc un évêque vraiment catholique, c’est l’imam bergoglio qui ne va pas être content.

  11. Alsace -Lorraine n’embarquez pas dans cette arnaque . Dehors , l’islam!

    • On ne peut pas mettre dehors l’islam vu que l’on a tout à fait le droit d’être musulman en France

      • Pour le moment …sauf si les Français décident l’interdiction de cette secte satanique dont les préceptes sont en parfaite contradiction avec les valeurs républicaines .Les Français en ont plus que marre de l’islam,de ses pompes et de ses oeuvres .Il y a une cinquantaine de pays islamiques,que les mahométans y aillent donc;nous n’avons rien de commun avec eux .

      • Vous devriez jetez l’islam en premier si vous êtes respectueux des lois et règles de la République. Les musulmans qui ne respectent pas leur propre « religion » (qui n’en est pas une en réalité) seront les 1er visés lors des massacres qui pourront se produire en Europe. Vous pouvez serrer les fesses car les islamistes radicaux ne vont pas se poser de question en vous coupant le cou. Vous devez donc faire le ménage dès maintenant dans votre secte sinon, c’est que vous êtes complice de ceux qui tuent au nom de votre pseudo dieu. Faites attention à ne pas vous tromper d’ennemi. Votre ennemi, c’est le gouvernement actuel qui attire les musulmans en France avec des courbettes pour les traiter à terme comme du bétail. C’est cela que vous voulez ?

      • Oui vous avez le DROIT d’être musulmans en France ! Mais pas d’obéir au Coran lorsqu’il dicte des lois contraires à celles de la démocratie républicaine ! C’est clair !
        A partir de là,nous vivrons ensemble !

      • T as le droit de fermer ta gueule et de vivre là où je suis pas.

  12. L’Islam est intrinsèquement pervers et nos « zélites » civiles et religieuses ne le sont pas moins !

  13. On leur explique l’inceste quand on aborde le chapitre des filles de Loth ?

Les commentaires sont fermés.