Éviction de Zemmour : le match était truqué

Publié le 29 mai 2012 - par - 2 278 vues
Share

Lorsque Pierre m’a demandé d’expliquer à la Rédaction ce qui m’avait amené à Riposte Laïque, j’ai notamment dit que c’était grâce à un homme : Éric Zemmour. C’est lui qui m’a ouvert – grand – les yeux sur les dangers qui menacent notre République, et notre pays. Son point de vue pleinement conservateur, et sa culture encyclopédique, m’éclairent d’une lumière nouvelle sur les problèmes de notre société. C’est ainsi que j’écoutais quasi quotidiennement sa chronique sur RTL. Quelle ne fut pas ma surprise de voir que ses nouveaux tourments viennent de cette intervention, pleine d’ironie :

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=BArQt9lnY_8[/youtube]

Comme quoi le second degré n’est parfois d’aucun secours (Guillon en sait quelque chose…). Ainsi, je crois bien qu’ils se sont tous dit « au premier billet sur Taubira, on lui fout un carton rouge ! ». La direction de RTL, ses « camarades » – qui réclament son licenciement depuis des mois – les associations « anti-réalisme », et le nouveau pouvoir (qui n’a même pas besoin de lever le petit doigt). Je m’étais moi-même dit que si Zemmour tardait – relativement – à un faire un billet sur la star du gouvernement, c’est que cet amateur de foot cherchait le bon angle de tir. Peine perdue ! Car le match était truqué d’avance : il aurait pu faire de véritables louanges, que cela n’aurait rien changé. Zemmour n’a pas le droit de jouer avec ce sujet, point barre (transversale) !

Deuxième mi-temps

Pour le reste, je n’ai pas grand chose à rajouter : mes camarades ont déjà tout dit sur cette affaire. Ah si, deux choses ! D’abord, j’ai toujours pensé que si Zemmour multipliait les chroniques dans différents médias, ce n’était pas – contrairement à ses confrères – pour multiplier les cachets. Mais, d’une part, pour mieux diffuser un point de vue trop rare dans les médias. Et, d’autre part, parce qu’en multipliant les sièges éjectables sur lesquels il est assis, il multiplie les chances de ne pas se faire définitivement larguer.

Enfin, pour éviter que la chronique d’Éric Zemmour ne soit que la première victime d’une longue liste, nous avons la possibilité, nous aussi, de donner un gros carton rouge. Sous forme de bulletins de vote. Les matchs auront lieu les 10 et 17 juin 2012…

Stéphane Buret

NB: pour rappel, vous pouvez soutenir Zemmour en signant cette pétition : http://www.petitionbuzz.com/petitions/zemmour

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.