Évry : embuscade contre les policiers, dommage, Moix n’était pas là…

Publié le 30 septembre 2018 - par - 29 commentaires - 1 362 vues
Share

Yann Moix dans Salut Les Terriens du 22/09/2018

Évry (Essonne) – Dans la nuit de vendredi à samedi, vers 22 h, place de la Commune, dans le quartier des Épinettes, le conducteur d’un bus de la compagnie Tice aperçoit un incendie de containers de poubelles qui obstrue la voie réservée aux bus.

Il prend la décision salutaire de se détourner de son itinéraire. Un réflexe qui a sans doute évité un incident beaucoup plus grave, comme les dernières attaques de bus dans la région.

Appelés par le conducteur, les policiers de la « Municipale » se rendent sur place pour sécuriser les lieux et empêcher que ce barrage constitué par les poubelles enflammées ne se propage aux bâtiments attenants.

C’est ce qu’attendaient une bande d’une quinzaine de racailles dissimulées à proximité, derrière les bâtiments, pour attaquer les policiers municipaux à l’aide de mortiers d’artifice, de cocktails Molotov, de boules de pétanque et de cailloux.

Aucun policier n’a été blessé mais ils ont été contraints de fuir en tirant au flash-ball et en lançant des grenades de désencerclement.

L’enquête a été confiée au commissariat local.

La preuve, si elle était nécessaire, de la violence subie par les policiers au quotidien, non pas parce que l’Essonne est un département délaissé en terme d’effectifs de police, comme le souligne le syndicat Alliance, 1 000 policiers de plus n’y changeraient rien, mais parce que les policiers ne reçoivent pas l’ordre de se défendre, comme ils le devraient, contre cette racaille, contrairement à ce que pense ce « sans couilles » de Yann Moix.

Ils les ont, les couilles, mais n’ont pas le droit de s’en servir pour « baiser » les voyous, les dealers, la racaille, les casseurs, etc.

Et quand ils le font, nous en avons un exemple avec ce gendarme mis en examen et sous contrôle judiciaire, dans le Nord, pour avoir tiré sur un voleur qui s’enfuyait et qu’il avait ordre d’arrêter.

Lundi dernier, c’était dans une ville voisine, à Corbeil-Essonnes, dans le quartier des Tarterêts, que la mairie annexe avait été incendiée pour accueillir le « sinistre » de l’Intérieur venu lancer le « plan de reconquête républicaine ».

Toulouse (Haute-Garonne) – Vendredi soir, vers 20 h 30, devant le « Café oriental », rue Gatien-Arnoult, dans le quartier Arnaud-Bernard, un attroupement bruyant se forme devant l’établissement.

Une patrouille de la police municipale intervient pour réclamer un peu plus de silence, de parler moins fort et, par la même occasion, contrôle l’établissement constatant un manque d’hygiène et des papiers administratifs pas en règle pour l’ouverture.

Le gérant, âgé de 54 ans, s’est énervé, a proféré des insultes, puis a été rejoint par son frère, 63 ans, bien plus virulent, qui s’oppose d’abord à la prise de photos par les policiers.

Ces derniers décident de quitter les lieux afin de calmer la situation.

C’est alors que la violence a éclaté : le frère saisi un policier pour le frapper, avant de saisir un couteau. Le gérant, à son tour, ceinture un autre policier et se saisi également d’un couteau.

Enfin, l’un des deux s’empare de l’arme de service d’un policier, appuie sur la détente et, comme le coup ne part pas, tente d’enlever le cran d’arrêt pour tirer.

Aux États-Unis, en Russie ou dans n’importe quel pays musulman, il aurait été abattu immédiatement.

Chez nous il a été maîtrisé, malgré des coups très violents portés sur les policiers et même une soupière de soupe brûlante jetée sur l’un d’eux.

Les policiers tentent de se saisir des deux énergumènes mais le gérant prend la fuite tout en demandant à la foule présente de prendre sa défense, cependant que l’autre frère se retranche à l’intérieur du café, puis saisit un vélo pour le lancer sur les policiers.

Un chien policier qui, fort heureusement, a moins de réflexion que les policiers, réussit à mordre le bras du frère et le lui fait lâcher.

Ils ont été finalement conduits au commissariat et placés en garde à vue.

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
dom

Moi , je ne comprends pas pourquoi on reste dans un métier qui vous oblige à risquer votre vie et vous fais devenir ou ressembler à un lâche ! qu’ils quittent la police bon sang ! On verra ce que notre gouvernement fera quand il n’y aura plus personne !

Pierre

Seul le peuple pourra faire le nettoyage dans ces zones de non droit.

DUFAITREZ

« Ah, Putain ! Ne me parlez plus jamais de cette couille molle ! » Vieux Port…
Ce type ne risque que la violence des micros… Mais c’est lui qui tire le premier !

patphil

yann moix dans un bus ? mais vous n’y pensez pas, même en rêve, se frotter au vulgum pécus.
mais qu’il se rassure, la prochaine diligence sera peut être sa voiture, il verra alors l’utilité de la police!

wika

Et puis monsieur moix ne fréquente pas ces quartiers-là.
Monsieur a des couilles sur les plateaux au milieu des bobos qui partagent son avis ou derrière son clavier

limone

il y a quelque chose que je ne comprends pas, comment peut on faire de la publicité à ce Moix qui ne cherche que ça !!! les médias ont compris que pour donner moins l’importance qu’ils recherchent à certains qui commèttent , il ne fallait pas « trop » en parler , montrer leur photo et donner leur nom !! et bien pour Moix il faut faire pareil , moins parler de ses buzz et tout se passera bien !!!

Paul Blobel

Face aux racailles des cités , on l’ eût appelé « Yann Moite  » , cette tantouse !

LUCCHINI

La police a été glorieusement représentée par le flic du 11ème arrdt de Paris qui est entré avec un collègue dans le Bataclan et a réussi à abattre un des tueurs ce qui a mis fin au massacre. Le RAID, la BRI et tous les autres y compris militaires attendaient les ordres et ça a duré 2h30 !!!. Lui, ce flic n’écoutant que son courage, n’a pas hésité. c’est un vrai héros, pas comme Beltrame qui s’est constitué prisonnier. et des flics comme ça il y en a d’autres en France.

limone

merci pour ce rappel et ces précisions

wika

Oui merci pour ce rappel. Allô Moix ???

FRANC

je fais le con je prend une « prune » c est le jeu mais honnêtement laissez les « bosser et nettoyer ce pays

eric delaitre

vous êtes un Franc bisounours, où avez vous vu qu’on veuille « nettoyer  » le pays ? Comme N Sarkozy et ce karcher qu’on n’a jamais vu ? Il n’est pas question un instant de faire cesser tout ceci, à voir simplement comment les médias cachent tous ces faits, non, c’est voulu, comment pourrait il en être autrement à ce stade ? Ou si c’est par peur idéologique de la gauche, ce n’est pas mieux.On voit M Aubry demander les CRS qu’elle n’apprécie pas, Alors il ne faut pas lui en envoyer.

limone

vous avez raison ! y a comme truc ! pour « écrire « vulgairement », et quand j’ai vu Mme Aubry aussi , je n’en revenais pas ! il n’y a pas qu’elle , le maire de Grenoble je crois et d’autres sans doute, un interlocuteur leur a dit d’ailleurs dans les médias qu’il est temps de prendre conscience après le laxisme ..oui des évidences se mettent au jour , mais elles ne seront pas suffisantes pour redresser ce pays !

Solair

ils ont été arrêtés et ils vont être relachés très rapidement ?
Les policiers qui se font agresser n’ont qu’a se servir de leur arme et tirer sur ceux qui les agressent. Légitime défense c’est tout.
Maintenant c’est tous les jours avec soit les policiers, les gendarmes, les pompiers, les ambulanciers, etc…
Triste France !

sonia decamps

Ce matin , ils étaient déjà relâchés

Jean Tenrien

Pour votre gouverne, moi j’habite à Evry. Pas vous !!!

limone

oui et alors , je ne comprends pas ?

Jean Tenrien

Désolé Mr Gomez. Moix est un connard de bobo gaucho islamo collabo mais…. il a raison. Comme en 40, la police a encore trahi son peuple.

SCG06

La police ne trahit rien elle obéit aux ordres et c’est celui qui donne les ordres qui trahit la police ….. différence ?

pauledesbaux

quand TOUS LES PATRIOTES se lèveront comme un seul homme la police e(t TOUTES les autres forces de l’ordre les suivront, j’en suis certaine L UNION FAIT LA FORCE……

barbot

Pas sur du tout !! ils sont noyautés par la gauche et l’extrême gauche.
Chez les militaires de haut rang, c’c’est l’arrivisme et la lâcheté qui dominent.
Villiers, humilié, loin de prendre la tête des mouvements patriotes,est parti s’enrichir dans la banque US !!!

FRANC

les policiers ont leur libre arbitre et souvent ils désobéissent en lachant l affaire sur les citoyens car ils voient bien le « merdier ».

barracuda58

Tu connais quoi à la police? apparemment pas grand chose. La police attends les ordres d’en haut, mais ces ordres ne viennent jamais. La politique, de tous temps a été, surtout pas de vagues.

eric delaitre

Vous avez raison, mais il subsiste pas mal d’autres  » Franc  » qui croient que la police c’est comme avant, que le gendarme est bon et le policier mauvais, Que lui faut il de plus que le Bataclan, pour comprendre qu’il faut tuer le blanc, des heures avant une intervention, des militaires minables et peureux, et pour clore le tout, la police entoure les lieux après l’intervention ce qui empêche les secours d’agir, faisant des morts en plus.

kabout

une seule chose arretera les agressions sur les policiers…..qu’ils soient autorisés a dégainer leur arme a la moindre agression,ca va calmer de suite cette vermine,et tant pis si y a tire réel,bavure et mort de l’agresseur.

Dupond

kabout
+100000000000000000000000
Plus élection des juges comme aux USA

FRANC

top Kabout POOL.

limone

ben oui : et vous aurez des manifestations de casseurs comme on l’a vu pour théo et d’autres … a t on suffisamment de policiers pour contenir cette foule … ? Non , alors on fait quoi ? même la police de proximité attendue dans certains endroits de France n’est pas au rendez vous car pas assez d’effectif , qui se forme !!

eric delaitre

Vous également êtes complétement  » kapout  » comme Franc,  » qu’ils soient autorisés à dégainer  » non mais vous croyez à vos idioties, la simple observation des faits ne vous démontre t elle pas que tout ceci est soit de la lâcheté de cette gauche, soit volontaire. Si cette fripouille avait réussi à ôter le cran d’arrêt, imaginons ce qu’il se serait passé : deux morts ?