Exclusif : Chardon voulait se présenter contre Estrosi aux régionales Paca

Publié le 31 mai 2015 - par
Share
av chardon jeunesUn élu adulé et aimé par de nombreux habitants des quartiers
La mystérieuse  m’ont aussi incité à explorer toutes les pistes. La piste politique m’a conduit sur la longue route des élections régionales de décembre 2015 en Paca, où Jean-Marie Le Pen a constitué la première victime… politique. Car la probable victoire à droite aux régionales a aiguisé les appétits.
Or, il y a quelques temps, Robert Chardon, le maire UMP de Venelles, avait annoncé à FRANCE 3  et à l’AFP sa candidature aux élections régionales de décembre 2015, face au député-maire de Nice, Christian Estrosi. Une annonce qui lui a valu pas mal d’inimitiés dans son propre camp.
« Je compte aller plus loin et me présenter aux régionales », avait déclaré, voici quelque temps, Robert Chardon à l’AFP, et son intention aussi de se présenter à la primaire de l’UMP « si je reste dans le parti ». De quoi faire tousser Christian Estrosi et Nicolas Sarkozy.
av chard commu
De la même manière que la stigmatisation journalistique française avait pris soin de passer sous silence la brillante carrière professionnelle de Robert Chardon, et nous avons été les seuls, dans l’article intitulé «  » , à révéler l’aspect « défense nationale » de la carrière du chef d’entreprise Robert Chardon, capable de réflexions et de stratégies géopolitiques, les quotidiens régionaux et nationaux ont passé sous silence les ambitions régionales et nationales du même Robert Chardon.
Même si on ne partage pas les propos de Robert Chardon, où l’élu UMP préconisait « d’interdire l’islam en France », il est probable que ces propos s’inscrivaient dans le cadre de la préparation des élections régionales de décembre 2015, Robert Chardon espérant sans doute mordre sur la clientèle du FN en Paca, mais aussi sur une aile de l’UMP.
Car, pour rallier des candidats à ses côtés, et des électeurs, le maire de Venelles tient des propos proches de ceux tenus par l’ancienne Ministre UMP Nadine Morano, compagne de route de Nicolas Sarkozy, le 27 avril 2015, sur RMC et BFMTV (invitée d’Apolline de Malherbe sur RMC et BFMTV, Nadine Morano est revenue sur l’embrigadement de jeunes dans des groupes islamistes. L’eurodéputée a ainsi déclaré : « L’infiltration se fait par les réseaux sociaux mais aussi par certains imams qui ne parlent pas français ». A la question “Faut-il les interdire ?”, l’élue UMP répond “bien sûr”. “Tant que nous n’avons pas mis en place un dispositif qui nous permet de contrôler les imams qui font leurs prêches en France, ce n’est pas le moment de se lancer dans la construction de nouvelles mosquées”, a ajouté Nadine Morano.). Et il est probable que Robert Chardon pensait s’inscrire dans la ligne la plus à droite de l’UMP, pardon Les Républicains, le changement d’enseigne ne changeant rien au fonds de commerce.
La stigmatisation de Robert Chardon par certains dirigeants de l’UMP, pressés de lui faire « un enterrement républicain », était-elle motivée par la seule volonté d’éliminer un concurrent pour les élections régionales de décembre ? Et de provoquer la disparition d’un élu de la République, par ailleurs chef d’entreprise, un peu « grande gueule », à « la Bigeard », pas forcément dans le moule de « l’Union des Moutons de Panurge », dont on change l’étiquette.
Francis GRUZELLE

Carte de Presse 55411

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.