Exclusif : j’étais devant le tribunal, au milieu des amis de Tommy Robinson

Publié le 30 septembre 2018 - par - 39 commentaires - 2 290 vues
Share

J’étais devant le Palais de Justice principal de Londres, appelé The Old Bailey, jeudi dernier 27 septembre pour le rejugement de Tommy Robinson, emprisonné le 25 mai dernier pour Contempt of Court (littéralement : outrage au tribunal) pour avoir filmé les prévenus d’un gang de prédateurs sexuels musulmans devant le tribunal de Leeds. Pour rappel, au bout d’une bonne heure de diffusion vidéo en direct par Tommy, la police est venue l’arrêter pour trouble à l’ordre public, alors qu’il n’y avait quasiment personne devant le tribunal et que Tommy ne faisait aucun scandale et s’adressait sans animosité aux prévenus en leur demandant ce qu’ils ressentaient à l’idée du verdict à venir.

Quelques heures plus tard, Tommy était condamné pour outrage au tribunal. Dans ce contexte, on pourrait parler d’obstruction à la justice, mais gardons l’expression plus générale d’outrage au tribunal, vous comprendrez pourquoi dans la suite de ce papier. Tommy a d’abord été emmené dans une prison assez sûre pour lui, puis transféré le 11 ou le 12 juin dans une autre prison sans raison officielle, la prison du pays où il y a le plus de musulmans (comme par hasard), et où il a vécu un calvaire jusqu’à ce que le jugement du 25 mai soit cassé pour de nombreux vices de forme le 1er août au Palais de Justice de Londres et qu’il sorte de prison épuisé, amaigri de 18 kg et manifestement très éprouvé. Le juge a signifié le 1er août que Tommy devait être rejugé pour son accusation d’outrage au tribunal du 25 mai à Leeds.

L’an dernier, en mai 2017, Tommy avait fait un reportage sur un gang de prédateurs sexuels afghans et avait été condamné pour outrage au tribunal le 22 mai 2017 à 3 mois de prison avec sursis. Le public ignorait quelle était l’exacte action qui avait été décrite comme outrage au tribunal. Je pensais, comme la majorité du public, que c’était parce que Tommy avait filmé les prévenus dans les locaux du tribunal, ce qui est interdit par la loi (d’où ma traduction « obstruction à la justice », dans ce contexte et cette compréhension de contempt of court). Que nenni ! La faute de Tommy ? Les minutes du procès du 22 mai 2017 expliquent sa faute : il s’est filmé devant le tribunal, comme tout journaliste, en train d’expliquer de quoi les prévenus étaient accusés, sans révéler quoi que ce soit qui doive rester secret et, tout en se filmant, il a marché devant le tribunal et s’est filmé quelques secondes sur les marches du Palais de Justice. Haro sur le baudet !  La loi anglaise interdit de filmer sur la propriété du tribunal (sauf autorisation expresse du juge). C’est donc pour ces quelques secondes malencontreuses (Tommy n’était alors pas au courant de cette loi) que la police est allée le chercher le 22 mai chez lui à 4 heures du matin, comme un dangereux criminel, et l’a emmené au tribunal de Canterbury (à 2 ou 3 heures de route de chez lui). Ses amis ont dû lui trouver un avocat à toute vitesse, qui a permis que Tommy ne soit condamné qu’à 3 mois de prison avec sursis et non à de la prison directement comme il semble que le voulait le juge.

Il semble en outre que d’autres journalistes commettent cette infraction de façon régulière sans que les juges n’y trouvent à redire. Mais les autres journalistes ne font pas d’activisme anti-islam, ceci expliquant cela… Bref, retour au Palais de Justice de Londres, comme prévu le 1er août. Nous étions plusieurs centaines (je dirais environ 500 facile – Ezra Levant, l’ancien employeur de Tommy pour Rebel Media, a parlé de 1 500, ce qui me semble beaucoup, mais je peux me tromper). En tout cas, nous étions suffisamment nombreux pour que les passants s’arrêtent et se demandent quelle était cette foule qui scandait le nom de Tommy Robinson. D’après les journalistes, les pubs et bars environnants avaient fermé leurs portes par peur de cette dangereuse foule d’extrême droite. Sauf qu’à 9 heures du matin, les pubs sont fermés et que le café Néro, juste en face du tribunal, était bien ouvert, lui. Nous avons eu besoin, ma femme et moi, d’y prendre un café et d’aller aux toilettes, et une petite dizaine de journalistes y étaient – ont-ils oublié qu’ils y ont pris un café, pour dire que tout était fermé aux alentours par peur de la foule ?

Vers 9 heures 30, Tommy est arrivé, entouré d’amis proches qui lui servaient de gardes du corps. J’ai pu m’approcher et lui serrer la main, qu’il m’a tendue avec joie quand il m’a vu. Je venais lui témoigner mon soutien, jusqu’au bout. J’étais bouleversé à l’idée qu’il puisse retourner en prison et que ce soit un arrêt de mort. Tommy m’est un ami cher, j’ai la chance énorme qu’il le sache. Quand on voit l’état dans lequel il est sorti de prison le 1er août, il est évident qu’il n’aurait pas survécu 2 mois de plus en prison, et c’est de 2 ans qu’il était – et est toujours – menacé. On attend d’ailleurs toujours une intervention d’Amnesty International pour les atteintes manifestes aux droits de l’Homme que Tommy a subies – mais Tommy est un patriote, donc quelqu’un d’extrême droite (il n’a vraiment rien d’un extrémiste de droite, pour ceux qui pourraient se poser la question) pour les vertueuses personnes d’Amnesty International, et il ne mérite donc pas leur attention, manifestement.

La foule scandait le nom de Tommy. L’ambiance n’était pas tendue : nous étions là pour manifester notre soutien, jusqu’au bout s’il le fallait. Que Tommy ne se sente pas seul, tel était le but.
Le public n’était pas autorisé à entrer dans la salle d’audience, mais nous avons appris très rapidement que le jugement était reporté au 23 octobre prochain.

Tommy a expliqué pourquoi, ce soir-là, dans une vidéo en direct sur Facebook. Tommy voulait contester les faits comme quoi aucune action de sa part n’entrait sous le coup d’outrage au tribunal et que, si c’était le cas, alors 3 autres journalistes avaient parlé du procès de Leeds ce weekend-là, que le juge de Leeds, qui a condamné Tommy, en avait été informé à l’époque et n’avait pourtant engagé aucune poursuite contre eux. Comment se fait-il que la loi s’applique différemment pour les uns et pour Tommy ? Tommy, d’autre part, a pu obtenir les minutes du jugement du gang de prédateurs sexuels : quelques jours après son emprisonnement, à ce procès des prédateurs sexuels, le même juge et le procureur ont parlé de la vidéo de Tommy devant le tribunal de Leeds, ont dit l’avoir visionnée en entier et déclaré qu’à aucun moment la vidéo de Tommy ne pouvait avoir un quelconque effet préjudiciable sur le procès. Bref, aucune obstruction à la justice, aucun tournage autre que sur la voie publique. Rien.

Mais il y a un black-out légal sur 3 procès de prédateurs sexuels musulmans à Leeds, 3 procès qui sont liés par le même silence : 2 ont maintenant eu lieu (dont celui pour lequel Tommy avait été condamné le 25 mai), et le dernier est en cours. Tommy avait sans doute d’autres détails à fournir, mais le juge à Londres a dit d’emblée que tant que le dernier procès de Leeds n’était pas terminé, il ne voulait pas entendre des éléments qui interfèrent avec le jugement en cours à Leeds.

Le juge savait pertinemment que le procès de Leeds n’était pas terminé. Alors, pourquoi convoquer Tommy si tous les éléments de son procès ne pouvaient pas être discutés ? Tommy pense que c’est tout simplement pour jouer avec ses nerfs et pour l’empêcher de reprendre son travail de journaliste. Tant qu’il n’est pas fixé sur son sort, il ne peut pas préparer grand-chose pour son travail. Le but est de le réduire au silence le plus longtemps possible.

En tout cas, Tommy a pu voir que la foule était là, un jour de travail, pour le soutenir. Il est humble de cœur et toujours extrêmement reconnaissant pour tout soutien qui lui est apporté. Il a tenu à remercier personnellement tous ceux qui étaient venus le soutenir jeudi dernier. J’ai dû, hélas, partir avant. Mon train n’attendait pas. Et ma femme, qui m’avait accompagné, n’était pas en grande forme. Pas possible pour elle d’attendre une heure de plus debout avec la foule.

Pour Tommy, les autorités pensaient lui faire passer une journée difficile. Le soutien qu’il a reçu en a fait une journée enthousiasmante.

Regardez cette vidéo prise par Ezra Levant, l’ancien employeur de Tommy : Tommy voit la foule de ses supporters en bas du palais de justice.

https://www.youtube.com/watch?v=x4eNPlKU6V4

Tommy dit :
It’s such a great feeling (ça fait tellement du bien)
I’m so grateful to each person travelling today (je suis tellement reconnaissant à chacun de ceux qui ont fait le voyage pour venir aujourd’hui)
It’s unbelievable (c’est incroyable)
Now I want to greet everyone of them, spend time, have a photo with everyone of them, and thank every single one (maintenant, je veux saluer chacun d’eux, prendre du temps avec eux, faire une photo avec chacun d’eux, et remercier chacun d’eux)
It could be a long day (ça risque d’être une longue journée)

La foule dit en bas :
We want Tommy out, we want Tommy out (nous voulons que Tommy sorte, nous voulons qu’il soit libre).

Souhaitons à Tommy que la journée du 23 octobre se passe bien. Il est toujours en danger d’aller en prison, et donc en danger de mort.
Merci pour ton courage, Tommy. Il est très communicatif. Merci pour ton cœur d’or.

Richard Friand

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Clamp

J’ai vu ses vidéos où il raconte en pleurs qu’il a dû expliquer à ses enfants et à sa femme pourquoi il est prêt à perdre la vie en plaidant non coupable parce qu’il pense à tous les autres enfants du pays. C’était vraiment très très bouleversant. Que Dieu le protège.

Abbé Guy Pagès

« Bienheureux les affamés et assoiffés de la justice, ils seront rassasiés ! (Mt 5.6) »

CLV

Un soutien total à Tommy et mon plus grand respect pour cet homme au charisme incroyable ainsi qu’à son humanisme indéniable. Respect à vous monsieur Tommy Robinson, de tout cœur avec vous.

ts du foot

Aidons le en diffusant au maximum cette vidéo
https://youtu.be/CpH7IPL23R8?t=11

DUFAITREZ

Les griefs sont ridicules. la prison passée criminelle, l’appel gagné d’avance !
Prix, cher payé, d’une notoriété et d’un avenir futur ! Good luck !

Marnie

La perfide Albion a descendu encore d’un cran sa politique infâme.
Ce qui arrive à Monsieur tommy Robinson est un véritable crève cœur.
Toute ma sympathie et encouragements pour son engagement.

sitting bull

De tous coeur avec Tommy il est très sympathique , le juge qui la condamné n est qu un lache et un traitre

viveTommy

L’affaire Tommy Robinson est vraiment une histoire à rebondissements.
La justice m’a l’air bien embarrassée et les soutiens de Tommy y sont certainement pour quelque chose…
Tommy, une chance extraordinaire pour les Britanniques!

patphil

le royaume uni était autrefois le phare de la liberté d’expression en europe! aujourd’hui ils sont comme chez nous, suicidés de deux balles dans la nuque par leurs zélites

Emile ROUX

nos magistrats sont à la fois irresponsables et formatés par le marxisme depuis 1945, je constate que les anglais ne sont guère mieux lotis

Huet Briend Francoise

Merci Richard Friand pour les news au sujet de T Robinson UK ?? ! les juges veulent emprisonner Tommy pour le proteger ! ca ce sont les methodes des musulmans pour proteger les prisonniers dans les 57 pays musulmans ! une fois arrives en prison pour etre « proteges » ils se font tabasser ! c est sur, dans ce cas la, les juges protegent ! brave Tommy au peril de sa vie qui continue d informer le monde de ce qui se passe a UK ?? amaigri de 18 kgs ! il force notre admiration et respect ✊

Rems

Bravo Tommy un homme courageux…..

Olivia

MERCI M. Friand, j’étais très inquiète pour Tommy – et le suis encore, hélas, en raison de ces juges infâmes….

Daniel Boutonnet

Il est clair qu’il gêne. Las autorités anglaises, à l’instar de celles qui gouvernent les pays d’Europe de l’Ouest, Italie et Autriche heureusement exceptées désormais, sont décidées à employer TOUS les moyens pour faire taire tout citoyen s’opposant à l’invasion de notre continent et à son islamisation. En France on cherche, pour l’instant, la mort sociale (Zemmour, Onfray) mais en Grande Bretagne on fait mieux on souhaite la mort tout court. Et n’oublions pas: gouvernement dit « de droite » !!!

Rahouia

D’accord avec vous

Marc

Je n’ai pas les moyens de me rendre en Angleterre, ni même à Paris. Je suis quand même de tout cœur avec ceux qui se battent contre l’invasion musulmane.

CoucouduQuébec

Les patriotes québécois et canadiens soutiennent Tommy!

Spipou

Merci pour ce très beau (le mot n’est pas trop fort, tant on y sent d’émotion) compte-rendu.

J’aurais une question : savez-vous si Reporters Sans Frontières est aussi timoré qu’Amnesty International ? Ont-ils été contactés ? Ont-ils répondu ?

Sinon, est-ce que tout simplement le juge n’était pas très embêté d’avoir à se prononcer, pris entre le marteau des… directives …et l’enclume de la loi ? N’espère-t-il pas qu’un autre que lui fera le sale boulot à sa place ?

Merci.

Marcel

Il faut inviter à ce patriote Tommy Robinson à venir à nous faire une visite en France , nous devons être solidaires avec le peuple Britannique comme eux ils ont été avec nous pour nous libérer du nazisme pendant la deuxième guerre mondiale quand de milliers britanniques ils ont donné leurs vies et leurs sang pour la France et l’Europe.

Martin (du Gard)

Oui, c’ est vrai, mais les Roastbeefs savaient surtout que si la France tombait définitivement dans l’escarcelle de Hitler, leur tour viendrait inéluctablement après. Si ce n’ était cette motivation première, je doute que… N’ oubliez pas qu’ après la victoire des Alliés, l’ Angleterre et les USA entendaient humilier la France et l’ occuper ( remember YALTA!) . Heureusement que De Gaulle s’ y est fermement opposé en faisant valoir la résistance.

Bravo. il faut vraiment en fini avec cettte fable des Anglo-Saxons venant à notre secours.

Dupond

Florence Labbé
En 1944 un car a gazogene revenant de Nantes est mitraillé sur le gois par les avions anglais ….ce car se dirige vers l’ile et ne transporte donc pas d’allemands …Le bateau de l’ile d’yeu malgré le drapeau français a tete de mat subira le meme sort (il n’y a pas eu de morts …..mais ce n’est pas la preuve de beaucoup d’humanité)
A dijon un tramway évacuant les enfants des écoles est mitraillé et là des gosses sont tués (les boches évacuaient doucement la ville)

Jacques B.

Vous n’avez pas compris le commentaire de Martin : il commence par « oui, c’est vrai » : c’est vrai que les Anglo-Saxons sont venus nous libérer – et à moins d’être complètement crét** ou d’être nostalgique de la Collaboration, on ne peut que le reconnaître. Que ces pays ne soient pas parfait (aucun ne l’est) est une chose, faire du révisionnisme en est une autre.

Olivia

Ce qualificatif de « Roastbeef » est vraiment dégeulasse pour désigner les Anglais.

Que pensez-vous de « frog » pour nous désigner?

Dupond

Florence Labbé
Ou de mangeurs de grenouilles (lol)

Paskal

Vrai mais pas de rapport direct avec Tommy Robinson.
.

hathoriti

JC.P , c’est exactement ce qu’il faut faire et je prie pour lui tous les jours ! TOUS les patriotes français soutiennent Tommy !

JC.P.

On prie pour Tommy

Dupond

JC.P.
+1000000000000000000000000

Madinina

Bel article Richard. Je souhaite le meilleur à tommy que je soutiens de tout mon cœur. Les patriotes européens ne l’abandonneront jamais…. Merci à lui de défendre la vérité et le justice qui un jour triompheront.

Martin (du Gard)

En Martinique aussi, on soutient Tommy ?

Paskal

Pouvez vous préciser votre pensée ?

Hélène

Bonsoir, j’espère que Tommy ne refera plus jamais de prison..
Merci d’être la pour lui..
Tout mon soutien..
Ras le bol de ses muz qui nous pourrissent la vie..
Les violeurs doivent être sous les verrous et Tommy en liberté..
Que les juges cessent de protéger ses ordures..
Ce monde va mal..
Hélène

Martin (du Gard)

« Que les juges cessent de protéger ses ordures.. » Quand on est une ordure, on protège ses semblables. Quoi de plus normal ?

Jean Tenrien

Ça va en faire des têtes de traitres à couper en Europe dites moi !!! Alors, chers cousins rosbeefs, permettez-moi de vous proposer une invention 100% froggie. Une merveilleuse invention pondue par un petit ingénieur ingénieux du nom de Guillotin. Design épuré et redoutable d’efficacité. Ça vous plaira.

Spipou

Non, c’était une invention anglaise, et selon la légende, c’est Louis XVI qui a donné sa forme définitive à la lame.

Guillotin était médecin.

Jean Tenrien

A croire que le bon petit juge bobo gaucho islamo collabo existe aussi chez nos amis Anglais. Le syndicat du mur des cons n’est donc pas une exception française.

hathoriti

Non,mais c’est la même main criminelle qui dirige tout…!