Exclusif, Mario Masson, dresseur de tigres : juges et écolos veulent ma mort

Mario Masson et une de ses deux éléphantes, invité d’honneur au festival international du cirque.

Les juges privent la région centre d’un « Safari Lodge » de cinq hectares.

Cirque MAXIMUM de Mario MASSON

En plusieurs décennies, le cirque Maximum a fait rêver des millions d’enfants.

F2 – Montargis Magazine

Lynché par la justice et les écolos, le célèbre patron de cirque et dresseur de fauves Mario Masson a accordé une interview exclusive à Riposte Laïque, après que plusieurs jeunes juges, de sexe féminin, lui aient confisqué son outil de travail, sa raison de vivre, ses économies et mis publiquement en marge de la société, comme un criminel, alors que cet homme a talentueusement bossé, dans le monde du spectacle, toute sa vie. Pièces juridiques à l’appui et communiquées à notre rédaction, Mario Masson « tord le cou » aux accusations sans fondement des associations écologistes. Les magistrates, qui l’ont condamné, ont-elles lu ces pièces essentielles ?

Juges et écolos ont condamné à mort le dresseur de tigres Mario Masson

Avec ses avocats Bordelais, ce grand patron de cirque et dresseur de fauves mondialement reconnu contre-attaque en faisant appel de ce jugement inique qui prive la région centre d’un « Safari Lodge » de cinq hectares (dont la  presse régionale s’est largement fait l’écho) en immersion avec les  dix tigres et leurs bébés, en cours de constitution lorsque les fauves ont été saisis par décision des juges. Et qui fait perdre les emplois découlant de ce projet.

L’affaire Marion Masson nous interpelle tous, car chacun de nous peut subir la même chose, un beau matin, lorsqu’il est convoqué à la barre d’un tribunal. Personne n’est à l’abri de décisions iniques de fonctionnaires payés avec nos impôts. Dans Son très beau livre « La fin des juges » (2013), Marie-Odile Théoleyre, alors présidente du tribunal correctionnel de Lyon, s’étonnait que les magistrats ne fassent pas l’objet d’une expertise psychiatrique obligatoire, chaque année, en raison de l’immense pouvoir délégué par l’état à chaque juge, et de la possibilité pour ces derniers de priver chaque citoyen de liberté. Ou de détruire une vie dans le cas présent.

45 ans au milieu des animaux, dans les plus grands cirques du monde

Riposte Laïque : « Mario Masson pouvez-vous nous résumer votre parcours professionnel depuis vos plus jeunes années ? »

Mario Masson : Je suis né à ARGENTAT (19400) de parents itinérants, j’ai eu 62 ans cette année. Une enfance normale, adolescence classique, j’ai suivi ma scolarité dans les écoles d’Argentat. Mais, j’avais déjà une passion : le CIRQUE ! Je ne manquais jamais le passage d’un cirque dans ma ville. J’avoue que j’ai séché plus d’une journée de classe, pour assister à l’arrivée des convois, au montage des installations des Cirques : PINDER, BOUGLIONE, JEAN RICHARD, RANCY, AMAR… et tant d’autres.

J’ai commencé ma carrière professionnelle au cirque James CARRINGTON en 1977. Je venais d’avoir 17 ans. J’ai tout de suite été responsable du Parc Animalier. J’ai ainsi pu nourrir et soigner tous les animaux présents au cirque, c’est à dire les chevaux, les exotiques, les éléphants, les fauves, mais également un hippopotame nommé « Julot ». Puis, très rapidement, étant donné ma passion pour ces animaux et mes capacités à les diriger, je présentais en piste ces diverses espèces d’animaux dont je m’occupais dans la journée. J’étais heureux. En 1978, j’ai dressé et présenté un groupe de six poneys Shetland, un groupe d’animaux exotiques, et en 1979, trois ours du Tibet !

En 1980, j’aidais Arlette GRUSS et Georgika KOBANE, artistes qui se produisaient au Cirque Albert RANCY dans l’entretien de leurs panthères. Ils m’ont laissé présenter leur numéro à plusieurs reprises. Ils avaient une confiance totale en ma façon de travailler. En 1981, je présentais l’hippopotame « Julot » aux Bourses Louis MERLIN. J’ai obtenu le deuxième prix. Cette année-là, Michel CRETON a présenté « Julot » au 29ème Gala des Artistes au Cirque d’Hiver BOUGLIONE.

En 1982, j’ai présenté un numéro composé de quatre chevaux et quatre poneys. En 1983, j’ai dressé et présenté mes deux éléphantes d’Afrique Betty et Tatcha. J’ai présenté ce numéro dans divers établissements : en 1984, au
Cirque Albert RANCY, en 1985, au Cirque ZAVATTA fils, en 1986 au PISTE Circus en Belgique, en 1988, au Cirque MICHELETTY, en 1989, divers galas, publicités, animations, en 1990 au Cirque Arlette GRUSS et au Cirque Diana MORENO – Rex BORMANN, en 1991, au Cirque AMAR, en 1992, au Cirque de Paris, en 1994, au Zirkus MAXIMUM, en Suède.

En 1995 nous créons et dirigeons, ma femme Jeanine de Baets et moi notre propre cirque : le Cirque Maximum. A cette époque, le cirque était l’un des spectacles préférés des français, avec 15 millions de visiteurs par an, d’après
le Ministère de la Culture. Notre politique commerciale était d’accueillir le plus grand nombre de public possible, avec des prix de place accessibles à tous. De plus, la visite de la ménagerie était gratuite. La qualité et le renouvellement régulier des spectacles font de notre cirque Maximum un cirque traditionnel très apprécié, tout en s’orientant vers la création et l’innovation. Nous proposions une véritable arche de Noé : avec des fauves, chevaux, éléphants, chameaux, dromadaires et toujours « Julot », notre hippopotame.

Pour le respect de la tradition, il y avait également des clowns, acrobates, et « Roue de la Mort », de nombreux artistes. Un spectacle complet pour le plaisir des petits et des grands (suivant la formule consacrée !). Les éclairages, la musique, les costumes, la chorégraphie, tout était fait pour bâtir un spectacle suivant un fil conducteur sur une mise en «piste» originale, à faire pâlir les plus grands établissements de France.

En 2002 je présentais mes deux éléphantes Betty et Tatcha, et ma femme Jeanine de Baets, présentait avec talent sa superbe cavalerie. L’organisation du Cirque, les tournées, l’administration, la route, etc. ont fait que je n’avais
plus de temps pour profiter de mes animaux. C’est ce qui nous a incités à abandonner le Cirque MAXIMUM, et à nous consacrer à nos animaux, fin 2010.

J’avais ma place dans l’univers des circassiens et du cinéma. Passionné et amoureux des animaux, j’ai longtemps voyagé avec mon hippopotame et mes éléphantes. Depuis 2006, ma passion va davantage vers les tigres. Nous avons accueilli un couple de fauves : un mâle blanc et une femelle dorée, ainsi que deux tigres roux. Ils nous ont donné trois tigreaux. Une première portée assez exceptionnelle puisque trois femelles sont nées de trois robes différentes : une blanche, une rousse et une dorée. Une joyeuse tribu qui sillonne les routes de France et d’Europe en caravane, jusqu’en 2019.

Nous possédons toujours nos 10 tigres. A force de travail et de patience, nous pouvons aujourd’hui ma femme Jeanine et moi entrer dans la cage en toute sécurité. Il faut leur donner beaucoup d’amour pour qu’ils se sentent en confiance. On peut noter qu’il leur faut chacun au moins 5 à 6 kg de viande par jour. Actuellement, nous avons en projet de créer un « Safari Lodge » en immersion avec nos tigres. Ce projet devrait voir le jour en 2021, pour le plus grand bonheur de nos fauves, ainsi que celui de ma femme et moi et de tous ceux qui nous rendront visite ! Affaire à suivre.

R. L.  » Vous êtes attaché aux animaux et vous pouvez vous prévaloir d’un incontestable savoir-faire ? »

Mario Masson : Une vie entière dédiée à mes animaux. De nombreux témoignages, des contrats permanents, des articles de presse, etc… »

R. L. Pendant de nombreuses années, vous avez pu exercer votre activité et votre passion sans difficulté ?

Mario Masson : Pensez-vous qu’il n’y ait aucune difficulté à entrer dans une cage avec 10 tigres ? Seule la passion et l’amour des animaux peut autoriser ces contacts physiques. Vous pouvez voir les nombreux documents expliquant cela mieux que je ne peux le faire moi-même.

L’association écologique « One Voice » s’est acharnée sur moi et a menti

R. L.  Comment ont débuté vos ennuis avec la justice ?

Mario Masson : Mes premiers ennuis avec la justice ont débuté le 16 décembre 2020, suite à une plainte déposée par l’association « One Voice ».

Il se trouve qu’en revenant d’un contrat à Rouen noué avec le Cirque Medrano, fin décembre, j’avais la grippe et suis resté une semaine au lit sans pouvoir bouger. C’est cette semaine-là que l’association One Voice est entrée par effraction chez moi, et a filmé les fauves. Effectivement, ils ne sont pas sortis exceptionnellement de leurs cages, mais avaient chacun 7 m2 (et non 2 comme indiqué) et à boire et à manger, contrairement à ce qui est dit. C’est la seule période où ils ne sont pas sortis de leurs cages. Ils ont filmé pendant 1 semaine (et non : des mois). Voir aussi les documents joints à ce sujet.

R. L. Aujourd’hui, vous vous estimez lynché par les écologistes, les juges et les médias ?

Mario Masson : Tout ce qui est dit est faux, sans fin et très violent. Nous sommes salis de façon très injuste. Nous sommes malgré tout soutenus par la profession uniquement, mais elle n’a plus la parole dans les médias.

C – DDPP du Loiret Rapport Inspection Fauves

Une plainte pénale pour diffamation a été déposée par mes avocats contre tous ceux qui essaient de nous salir !

avocat mario

Ils ont décidé que les cirques avec animaux, c’était terminé

R. L. : Selon vous, les cirques ont encore un avenir en France ?

Mario Masson : Bien sûr que non. Il y a en France 10 millions de spectateurs de cirque traditionnelle (avec animaux), selon une étude faite par le Ministère de la Culture en 1992, étude super documentée, voir en pièce jointe, et le nombre de clients potentiel n’a pas changé. Le public français est toujours présent et demandeur. Les détracteurs sont ultra minoritaires, mais avec un pouvoir explosif, notamment envers les Maires de France. Ils ont réussi à influencer le refus des Maires d’accepter des cirques avec animaux, puis, cela devint vite une escalade. Certains maires qui ont accepté de prendre des Cirques avec animaux ont reçu de très graves insultes à tel point que, comme les autres, ils se rangent vers moins de problèmes. C’est compréhensible. Le basculement fut très rapide.

D’où mon projet de reconversion professionnelle. Car le cirque traditionnel avec animaux, c’est plus que fini, et bientôt interdit en France. Donc suite à cela, et pour avoir une vie plus saine, plus calme, nous avions nous aussi prévu, et beaucoup travaillé sur une reconversion professionnelle. Plusieurs articles de presse avaient évoqué cela avec justesse. Notre projet était sur le point de se concrétiser. A quelques mois près… mais tout est tombé par terre, cassé, en mille miettes !.

Fréquentation et image du Cirque

Nous allons nous battre, et votre article nous y aide

R. L. : « A l’approche de Noël, vos craintes, vos espoirs ? »

Mario Masson : Le jugement est tellement terrible et injuste que nous sommes actuellement abattus, en survie. Plus question d’aucune façon de projet quel qu’il soit. Ni même de respirer sereinement. Nous n’y avons plus droit.

Nous avons de très nombreux soutien, mais… anonymes et cela ne suffit pas pour sortir la tête de l’eau. Il faut du concret et du « public ». Votre article nous y aide énormément puisqu’il nous redonne une certaine énergie, et envie à nouveau de se battre et d’y croire… Merci vraiment de votre soutien.

Propos recueillis par

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

Lire aussi dans ce dossier : 

 Curriculum Vitae Mario Masson

image_pdfimage_print
24
2

51 Commentaires

  1. Ces spectacles sont criminels parce qu’en amont des numéros de cirque et du « dressage » il y a la capture de ces animaux dans leur milieu naturel. Une société qui ne discerne pas le mal qu’elle fait à des êtres vivants est condamnée. Car c’est le début de l’anesthésie de jugement pour tout ce qui est inacceptable !

    • Vous ne condamnez pas les égorgements halal des moutons et des chèvres par les musulmans pour leurs fêtes rituelles. Idem pour les différentes associations que vous défendez !
      Les animaux que vous évoquez sont nés en captivité.
      Dans leur milieu naturel, ils sont abattus par les braconniers et les populations locales.
      Est-ce que vous êtes déjà allé en Afrique ? Moi, oui, comme reporter et j’ai vu le désastre !

  2. Certains internautes qui commentent n’ont pas pris la peine de lire cet article et les pièces juridiques du dossier.
    C’est par exemple le cas de Jessica, qui déverse une idéologie et un engagement militant, qui ne correspondent pas à la réalité du présent dossier. D’o ces commentaires dénués de tout fondement dans ce dossier.
    Car certains n’ont pas lu les principales pièces juridiques affichées en lien, sinon elles ne publieraient pas de fausses informations et des aberrations en commentaires
    C – DDPP du Loiret Rapport Inspection Fauves

    • Monsieur Gruzelle, en quoi le fait de dire que des animaux sauvages, maintenus en captivité, pour le seul plaisir égoïste de numéros de cirque absurdes, est-il une aberration ? En quoi mes informations sont-elles fausses dès lors que ces animaux, qui doivent vivre libres sur des milliers d’hectares, sont restreints à un camion cage ?
      Vous dénoncez le fait que One Voice a exploité une situation « exceptionnelle » pour faire condamner M. Mario Masson. Il allègue avoir été souffrant, raison pour laquelle ses tigres étaient enfermés et que l’association s’est appuyée sur ce constat pour faire interdire son activité. Je comprends la nostalgie de M. Masson mais si ce monsieur aime vraiment ses animaux il devrait comprendre que leur place n’est pas dans un espace aussi limité alors que la Nature les a conditionnés pour un biotope immense !

      • J’ai dit que vos précédents commentaires étaient mensongers par rapport aux pièces officielles contenues et publiées dans ce dossier.
        Car vous n’avez pas lu les principales pièces juridiques affichées en lien, sinon vous n’écririez pas des aberrations en commentaires
        C – DDPP du Loiret Rapport Inspection Fauves

  3. Précision : parmi les opposants aux cirques et autres exploitations animales il n’y a pas des écolos ! Mais des citoyens qui refusent que se perpétuent des dressages cruels et des numéros absurdes : je fais appel à votre conscience : est-il normal qu’un éléphant de plusieurs tonnes fasse l’arbre droit sur l’une de ses pattes avant ? Combien de coups de triques et de privations pour arriver à ce spectacle ridicule ?

  4. Pitié ! Encore un plaidoyer en faveur des exportateurs d’animaux ? Ce type larmoie sur son sort. Que ne se préoccupe t’il de celui d’animaux « sauvages » dont la place est en LIBERTE et non dans des cages ou à exécuter des numéros ridicules !!! Que chacun sache que derrière ces condamnations il y a des enquêtes très poussées, notamment exécutées par des vétérinaires mandatés par la justice. Il ne peut donc y avoir « trafic d’influence » avec les associations que vous incriminez ! Je fais toute confiance à l’expérience de Brigitte Bardot et à L214 : si elle et eux ont jugé qu’il y avait maltraitances graves envers ces animaux c’est que les faits étaient avérés puis confirmés ! Non, monsieur, vous n’êtes pas à plaindre, ce sont « vos » animaux esclaves qui le sont. Leur place désormais est dans un refuge !

    • Bonjour Jessica,
      Votre idéologie et votre engagement militant vous incitent à poster des commentaires dénués de tout fondement dans ce dossier. Car vous n’avez pas lu les principales pièces juridiques affichées en lien, sinon vous n’écririez pas des aberrations en commentaires
      C – DDPP du Loiret Rapport Inspection Fauves

  5. Souvenirs… Vers 13 ans j’assistais au dressage de fauves « bruts » d’Afrique. Chaise, barre et révolver derrière la grille… Puis, au Cirque d’Hiver, ce Tarzan en slip de léopard et ses 12 lions ou tigres… Génial ! Vieux, j’ai oublié son nom, pourtant célèbre, aidez-moi !
    Elu de Paris, j’avais rencontré Scipion Bouglione pour racheter son Cirque, qui n’était plus un Cirque, mais un dépotoir de l’Ecole de Châlons dirigée par un amateur d’acrobates.
    Relisez Jim Frey. Glorifiez Barnum ! Le vrai Cirque est mort ! Mort aux Zécolos !
    Comme la Corrida, ils vont gagner ! Où est passé le Cirque Fanny, mon premier en 1946 !
    J’ai son tableau dans ma chambre…. Souvenirs…

  6. Chiartano qui soutient les wokistes paranoïaques, prêts à tuer des hommes pour défendre des bêtes, ose prétendre que ces spécistes déjantés sont des « lanceurs d’alerte ».
    Ce sont des « fouteux de merdre », selon la formule du père Ubu, oui.
    La féminisation militante des institutions de la République conduit à ces excès, où les loups et les cancrelats sont désormais supérieurs aux hommes, au regard halluciné des adeptes de ce nouvel obscurantisme biodiversitaire.

    On peut et on doit condamner les hommes pour un regard ou une galanterie, mais pas touche aux animaux. Les morpions sont des hommes comme les autres!
    Ce laxisme délirant envers les sauvages, bêtes et hommes, marque la fin de nos Libertés.

  7. Beaucoup de commentaires de Serge Chiartano, qui s’était passionné en 2014 pour les dauphins de combat Ukrainiens, récupérés par l’armée russe.
    Il écrivait notamment : « foutaise, oui il faut demander a Poutine DE LES EDUQUER DANS UNE GRANDE BAIE a la vie naturelle ».

  8. 10 fois plus de pédophiles chez les écolos que dans n’importe quel autre groupe, en dehors des coraniques.

  9. Lorsque l’on voit TOUTES les ALERTES Mobilisations mis en ligne pour signaler toute la barbarie faite par des montres sur les animaux, on se demande POURQUOI tt ces co….. ne s’attaquent PAS à ces barbares au lieu de s’attaquer à des gens qui aiment et soignent parfaitement leurs animaux? Une seul réponse LA LÂCHETE, il est plus facile de s’en prendre à ceux dont on ne risque rien plutôt qu’aux excités qui défendent LA CORRIDA, et aux musulmans FANATIQUES et leurs égorgement halal!!!

  10. Quoi qu’il en soit, les écolos sont les pires fouteurs de merde. On le voit avec leurs blocages d’autoroute, l’électricité réduite à cause des intérêts électoraux des présidents successifs, les sapins de Noël, etc. Actuellement, il n’y a pas assez d’emmerdes pour qu’il en rajoutent.

    • Bizzzare, les mêmes que vous, qui défendaient les routiers + les routiers canadiens, les motards quand ils bloquent et la vous êtes content qu un gros dégagent quelques jeunes

  11. Tout ces tigres coûtent un fric monstre à nourrir, COMMENT va t’il pouvoir les nourrir s’il ne travaille plus ? IMPOSSIBLE de conserver toutes ses bêtes, qu’est ce qu’elles vont devenir ? Est que tt ces connards se sont posés la question ???

  12. On voit que ce sont des bêtes en pleine santé PAS STRESSES. Un fauve stressé, malheureux fait des allers retours incessant dans sa cage, là ils sont parfaitement tranquille. Que tt ces connards s’occupent DE LA CORRIDA et de sa boucherie, des abattoirs HALAL ET DE LEURS BOUCHERIE avant de vouloir détruire la vie d’un homme et celle de ses animaux qu’il connaît depuis leur naissance !

  13. Comme par hazard, maintenant ils ont un projet de safari lodge, un peu comme une racaille qui lorsqu elle se fait serrer, ils ont tous un patron qui veux les embaucher !

    • Vous êtes ignoble et on peut se demander ce que vous faites sur RL.

      Mais le temps va venir où votre totalitarisme va prendre fin.

      • RL = riposte laique
        Il n y a que vos theses qui mériteraient riposte laique ??? ¿¿¿

  14. Article touchant et respect pour cet homme. Je pose tout de même la question: la place de ces animaux, n’est elle pas, dans la nature, plutôt que dans des cages ? Le territoire d’un tigre est de plusieurs dizaines de km2, alors une cage, même de 7m2, on est loin du compte.

    • Dans la nature ? Bien sûr, mais quelle est l’espérance de vie aujourd’hui d’un tigre, dans la nature ? Quelques jours ? quelques semaines ?

    • Mais ne savez vous pas qu’il n’y plus de place dans la nature pour eux, et lorsqu’il y vivez en masse le coût de leur prédation pour les population obligea les états a intervenir par la chasse ou la capture. Etudiez les archives française sur l’Algérie du 19ième siècle à propos des lions et du sort des tribus, puis celui des éleveurs européens.
      S’il reste un jour des éléphants ce sera parce qu’on les aura intégrer comme aux Indes à la vie des hommes à l’instar les chevaux.

      L’avis des citadins sur les animaux qu’ils ne connaissent pas est dérisoire mais violent. Ils se sentent tellement du coté du BIEN!

      • Et vive l algerie non française, respect à Mr De Gaulle d avoir sortie la France de ce merdier et rien a faire de vos archives, elles ne vous sont malheureusement pas toutes favorable, à tort ou à raison. Ce site s appelle riposte laique

    • Fonzy, dans la nature ? Avec les chinois qui payent des sommes astronomiques pour les organes d’animaux, les défenses d’éléphants, les cornes de rhinos, qui vident la mer de ses hippocampes, ailerons de requins que l’on rebalance ensuite dans mer encore vivants, des ours enfermés dans des cages minuscules et dont on prélève la bile, des chiens dépecés vivants pour que la viande soit plus tendre, ou que la fourrure soit plus belle pour les manteaux, il faut que je continue ? Ces tigres sont nés chez lui, ils y sont heureux autrement ils ne seraient pas dans un si bon état de santé. Qui vous dit que lorsqu’il ne travaille pas il n’a pas de grands parcs ?

      • Désolé mais depuis des lustres, ce Mr se pavane à la télé avec des parcs où prison minuscule, maintenant ils auraient de grands parcs, aimer c est quoi ? Pour certains, ils les aiment tellement qu ils les préfèrent bien cuit

  15. Le wokisme écolo spéciste et veganiste a tué le cirque animalier…
    mais il utilise le cirque politicard et médiatique pour assouvir sa haine de l’Homme.
    Les roussos et les jados, les garridos et autres nupesso-zécolos veulent des loups et des ours partout, pour égorger 12.000 brebis par ans (Chiffre de 2020 FNSEA); ces bobios attaquent les élevages, font condamner les abattoirs…
    mais ils n’osent pas s’en prendre aux zoos, si populaires parmi les jeunes et leurs familles, ni au PMU et aux canassons des milliardaires, et pas encore à la formidable réussite du Puy du Fou de Ph de Villiers.
    Les faucons, plus vrais que nature, ne sont pas ceux qu’ils font mine de défendre!

    • Quand on voit certains de vos chérubins ne pouvant même pas distinguer une vache d un cheval

    • Jusqu a preuve du contraire, vous ne pouvez contester les preuves de maltraitances dans les élevages et abattoirs. L214 et autres assoces, ne vous en déplaisent, sont des lanceurs d alertes

  16. One voice est une association sérieuse qui n’accuse pas sans preuves. Merci de lire leur article sur les conditions de vie et de détention de ces animaux sauvages qui n’ont rien à faire enfermés pour le plaisir de ces hommes qui soi disant les aime !

    • Aucune association écologiste n’est sérieuse et ne l’a jamais été. Il sont l’idéologie même et elle est sans pitié. Ce sont NOS nazis, sauf qu’ils EXIGENT le BIEN, c’est à dire leur BIEN.
      Vous n’êtes qu’un ou une gogo à écolo. Mais leur temps, quoiqu’ils en pensent touche à sa fin…

      • Pauvres types, les sondages sont favorables à la condition animale, alors respecter ceux qui œuvrent dans ce sens, combien d entre vous connaissent la vie à la campagne, on peut être ne a la campagne, sans être traité de néo rural et avoir une opinion différente de la vôtre

  17. Ce qui arrive à ce Monsieur est terrible, ne détournons pas la tête, car un jour ou l’autre dans ce monde de fous, ils viendront aussi nous chercher et il n’y aura plus personne pour protester, je rappelle la très belle citation du Pasteur Martin NIEMOLLER : « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste
    Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste
    Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai rien dit, je n’étais pas Juif
    Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai rien dit, j’étais protestant….
    Puis ils sont venus me chercher,
    Et il ne restait plus personne pour dire quelque choses »

    À MÉDITER !

  18. Je conseille à ce monsieur, victime des manipulations de « One Voice » de faire appel du jugement, s’il a été rendu en première instance. Mais son avocat va sans doute faire la démarche. C’est honteux de gâcher la vie de cet homme attaché à ses animaux; là, il n’y a pas de mise à mort (pas comme la corrida où la bête est transpercée par des armes contondantes, et « pisse » le sang dan des douleurs…) solidaire avec ce monsieur.

  19. Merci pour cet article et tenez nous au courant concernant l’évolution de cette affaire, j’ai lu dans un précédent article que notre BB avait porté plainte aussi, qu’en est-il, a t elle changé d’avis ?

    • Pourquoi changerait elle d avis, elle qui a connu ce milieu et leurs dérives, dit artistes, finances comme le cirque par nos impots

      • Tu vas chercher tes réponses dans tes deux neurones ? Allez, encore un effort et tu vas te péter le bulbe….Etre aussi c…demande beaucoup d’effort….Au boulot, je suis sûr que t’es flamboyant.

  20. Alors qu’aucun d’eux ne serait certainement capable de tout le courage manifesté par tous ces gens qui exercent EUX, un VRAI métier, ces juges, ces écolos pensent-ils faire croire que c’est par amour des animaux qu’ils se permettent de ruiner la vie de cet homme si respectable ?
    Une vie détruite par ces êtres tellement méprisables !
    Ces mêmes qui , dans un autre domaine quoique très proche, veulent supprimer les corridas mais signent des deux mains pour le droit à l’avortement dans la constitution !
    Serais-je la seule à constater là une terrible incohérence ?

  21. Les associations de protection animales ne valent pas mieux que les écolos pour ruiner ce pays. Il est assez curieux que la justice apporte un concours plutôt zélé dans cette affaire. Que le bon sens l’emporte et rètablisse Mario Masson dans ses droits et son honneur à la prochaine audience. Parce que les gens du cirque ont autant d’honneur que ceux qui les jugent.

    • Finance en grande partie par nos impots, comme pour les pseudo artistes, chomdu intermittents du pestacle, depuis l ère mitterant, parler de ce que vous connaissez tant et soi peu que vous en ayez ??? ¿¿¿

      Des connaissances

      • Tu penses amener la contradiction ? Qui ne va que dans un sens, le tien. Ce monsieur aime sans doute plus les animaux que toi. Et on ne t’entends guère sur le hallal… T’es un peu obnubilé par tes tendances gauchiasses. Aussi, que viens tu faire ici, a part déblatérer ? Tu t’emmerdes donc tant ?

  22. Si mg Masson croit qu en se rapprochant de RL, il va avoir des soutiens de poids qui basculeraient le jugement, il se fourvoie sur toute la ligne. Je dis ça. Je dis rien.

    • Sous différents pseudos, dont Stan63, Stirling Moss nous a habitué à des commentaires bizarres sur différents sites.
      Exemple :
      Stan63, Modaz, Chevrotine[JV] sur le forum Blabla 15-18 ans – 14 …
      https://www.jeuxvideo.com/forums/1-50-128788945-1-0-1-0-stan63-modaz
      Web14/02/2013 · J’aimerai tant gambader dans les champs à vos côtés, faire un petit peu de cheval puis manger leurs cons – Topic Stan63, Modaz, Chevrotine[JV] du 14-02-2013

    •  » je dis ça, je dis rien »…. Ben ferme là et ça nous feras des vacances, trouduc !

  23. Il risque d’y avoir un certain nombre de commentaires contre les cirques. Mais, peu de personnes ont partagé le quotidien de ces dresseurs de fauves, ou protecteurs d’autres animaux. Ce monde du cirque est un milieu extraordinaire, précarisé par la télévision, puis par l’internet, aussi en difficultés que 10 millions de foyers français , mais toujours prêt à partager le peu qu’il y a dans la cocotte sur le feu dans la caravane.

    Dans ce milieu, la nourriture des fauves (3 à 6 kilos de viande par jour et par fauve) passe avant la nourriture des hommes, et la nourriture des enfants avant celle des adultes. Et l’aide sociale à l’enfance ne vient pas leur retirer les enfants, car là ils ouvrent la cage des fauves. J’ai vu le maire de Thonon Jean Denais courir plus vite que Lévis aux jeux olympique après que Bouglione ait libéré un tigre, alors que ce maire venait pour voir les conditions de vie des enfants Bouglione.

    • Des intermittents du pestacle biberonner aux subventions tirés de nos impôts, défendu par un simple correspondant genre ceux du progrès journal lui aussi subventionne

    • Pas étonnant que vous n arriverez jamais à la tête d un departement d une région et encore- _à l état, mais c est bien, gardez votre doctrine, ne changez rien, continuez à critiquer, à vouloir garder certaines traditions indéfendable, ne regardez pas que les sondages qui vous interressent

Les commentaires sont fermés.