Exclusif orphelinats : la galère de Noël pour les enfants placés

Publié le 5 décembre 2015 - par - 60 commentaires - 14 961 vues
Share
av paul biquillon petit
av orph enfanniversaire MartinAvec ses « faux airs » de Gargamel, le directeur de Maison Pour Vivre de Tournon tente, par tous les moyens, de faire des économies avec les petits pensionnaires…
C ‘est un scandale qui touche de nombreux départements. Contraints par le gouvernement Valls de faire des économies (Suite sur RL) , les départements ont « taillé » dans les budgets enfance, car les enfants et adolescents placés ne votent pas. Les enfants peuvent donc manger moins, les orphelinats, maisons pour vivre ou maisons d’enfants à caractère social (M.E.C.S) réduire les sorties des petits, supprimer les visites extérieures payantes, limiter les activités. Car les présidents des départements ne vont quand même pas réduire leurs copieuses indemnités de fonction, leur train de vie, avec hôtels de fonction, cuisiniers, domestiques, chauffeurs, leur impressionnant parc de voitures de fonction, leurs voyages d’études à l’étranger (pour étudier quoi ?) souvent avec leur secrétaire, etc, etc.
Dans l’adversité de bien des orphelinats, les petits migrants récemment accueillis, sous le label « plus convenable » de « mineurs isolés étrangers » partagent la même détresse que les petits Français à l’approche de Noël. Une égalité de traitement lorsqu’il n’y a plus d’eau chaude dans les douches, lorsqu’ils ne peuvent jouer que dans l’enceinte de l’orphelinat tout un dimanche, lorsqu’ils mangent, midi et soir, du « SODEXO » ou du « Monique Ranou » réchauffé au micro onde.
av orphe
En Ardèche, il manque 15 millions pour rendre les pensionnaires des orphelinats heureux
La raison de cette grande misère ? Le manque d’argent ! En Ardèche, par exemple, département géré par le socialiste Hervé Saulignac, c’est 15 millions d’euros au moins qui manquent au secteur enfance. Mais, comme par hasard, 15 millions d’euros ont été versés cette année à la caverne de Vallon-Pont-D’arc, restitution coûteuse de la célèbre Grotte Chauvet.
 Ce manque de moyens financiers est cruellement ressenti par l’orphelinat du Nord Ardèche, qui semblait disposer de davantage de moyens lorsque les Sœurs du Saint-Sacrement (bénévolement et sans salaire) veillaient sur les petits orphelins et sur les enfants placés par décision de justice. Aujourd’hui, cette structure, baptisée Maison Pour Vivre de Tournon-sur-Rhône, managée par un directeur général (Xavier de Guiran), un directeur financier (Jean-Yves Chomienne), un directeur général adjoint (Jean-Pierre Godont), un chef de service (Laurent Monty) veille à limiter les demandes d’amélioration des conditions de vie présentées par les délégués des jeunes pensionnaires.
Lors du groupe d’Expression du 7 avril 2014, à la demande formulée par les pensionnaires « d’un budget plus élevé pour des sorties », le directeur Xavier de Guiran, qui n’est pas enfermé sept jours sur sept derrière les clôtures de l’orphelinat, rétorque : « Il est important de ne pas être dans la consommation. Les éducateurs font attention pour que les dépenses ne soient pas trop élevées » (source : Pv du 19 juin 2014 établi par le directeur De Guiran).
Lors du groupe d’Expression du 1er avril 2015, à la demande formulée par les pensionnaires « de l’acquisition d’un babyfoot », le directeur Xavier de Guiran, qui n’est pas enfermé sept jours sur sept derrière les clôtures de l’orphelinat, réplique : « Le coût d’un babyfoot est très élevé. D’autre part, il faut étudier les dimensions « (source : Pv du 4 juin 2015 établi par le directeur De Guiran). Comme une étude d’achat ou une réparation courante à la Maison Pour Vivre prend en moyenne deux ans, la demande des jeunes est enterrée, car incompatible avec la politique de MPV Tournon où le fric prévaut sur le confort de l’enfance.
 A MPV Tournon, absence d’eau chaude dans les douches des pensionnaires pendant plus de deux ans
Mois après mois, les dysfonctionnements matériels sont signalés par les représentants élus des parents ou par les pensionnaires, mentionnés dans des PV, mais il faut plusieurs années pour effectuer les réparations à la Maison Pour Vivre de Tournon, à l’image des douches à l’eau froide pour les petits pensionnaires pendant plus de deux ans :
– Extrait du compte-rendu de la réunion du groupe d’expression du 7 avril 2014 (signé par le directeur De Guiran) : « L’évalusation externe de la Maison Pour Vivre a été réalisée du 17 au 19 décembre 2013….. Le rapport précise…. Il faut renforcer les procédures pour l ‘entretien des locaux et du linge, ainsi que pour la sécurité alimentaire. Il faut trouver un équilibre entre un minimum de sécurité alimentaire et l’aspect éducatif nécessaire à l’accompagnement éducatif lors des repas, et parfois leur préparation…. ».
– Extrait du compte-rendu de la réunion du groupe d’expression du 17 juin 2015 (signé par le directeur De Guiran) : « Les robinets mitigeurs (eau chaude, eau froide) ne fonctionnent plus. Il faut les changer, sachant que la demande date d’il y a deux ans. Cette demande n’a pas été suivie. Le directeur s’engage à ce qu’ils soient changés rapidement…. ».
CHERCHEZ L’ERREUR !!!
Visiblement, la Maison Pour Vivre de Tournon est au bord du gouffre… Comme le secteur enfance du département de l’Ardèche ! Car les sous vont ailleurs…
Même si la comparaison fait dresser tous les poils de la barbe à Hervé Saulignac, président du département socialiste de l’Ardèche et tête de liste socialiste dans ce même département pour les régionales, beaucoup s’accordent à reconnaître que « Hervé Saulignac et la majorité socialiste ont sacrifié l’enfance (l’Ardèche de demain), avec un petit 25 millions de budget pour tout ce secteur, l’agriculture et le soutien aux productions sensibles (l’Ardèche d’aujourd’hui) à la Grotte Chauvet (l’Ardèche d’avant hier) avec un engagement de 15 millions cette année ».
Malgré le manque d’argent, notamment pour les pensionnaires placés par décision de justice, l’arrivée de 16 petits migrants à Maison Pour Vivre de Tournon a été imposée par l’Etat et présentée en ces termes par le directeur Xavier de Guiran : « J’informe le groupe d’Expression de l’installation de mineurs isolés étrangers, dans le cadre d’une suractivité temporaire du SAGGM/JM (Service d’Accompagnement des Grands Mineurs/Jeunes Majeurs). Dix places sont prévues… » (source : Pv du groupe d’Expression établi par le directeur De Guiran). Actuellement, les petits migrants hébergés sont 16 pour 10 places prévues, et toujours sans soutien psychologiques malgré mes nombreuses demandes réitérées. Ce qui renforce les difficultés internes vécues par la structure !
A quelques jours de Noël, nous pourrions démultiplier les exemples d’un directeur de Maison Pour Vivre radin dès qu’il s’agit d’améliorer le confort des jeunes pensionnaires, beaucoup moins avare pour les salaires très confortables des dirigeants de cette structure.
Depuis onze mois, j’ai soulevé, semaines après semaines, un certain nombre de dysfonctionnements à l’espace rencontre la Chrysalide (où les accueillantes sont sous-formées et dérapent régulièrement) et à la Maison Pour Vivre de Tournon, tout en relevant le rôle primordial d’éducateurs dévoués qui portent la structure à bout de bras. J’ai eu face à moi l’inertie totale du directeur Xavier de Guiran, qui aurait pu faire carrière dans l’URSS de Staline lorsqu’il fallait bloquer toute perestroïka.
A l’approche de Noël, toutes mes pensées, toutes mes prières, vont vers ces petits pensionnaires de MPV Tournon, qu’ils soient blancs ou noirs, unis dans la même adversité, dans les mêmes privations, imposées par le « Thénardier » de la structure, comme en attestent tous les PV internes en ma possession (signés par le directeur Xavier de Guiran). Et je redoute que certains pensionnaires se mettent subitement à penser que « le Père Noël est une ordure »….
Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Alain BARNIER (Elu Vivarois 07)

(pièce 3)
Gabegie d’argent public dans le versement d’aides sociales sans réelles contrôles, ni véritable nécessité pour certains d’ailleurs. Et je peux continuer avec la mise en place de projet de grande envergure comme la création de l’espace de restitution de la grotte Chauvet qui est énergivore en termes de subventions publiques. Plusieurs milliers d’Euros dépensés et qui font aujourd’hui défaut dans le social et la gestion de la voirie. Hausses des dépenses et baisses des dotations d’états n’arrangent donc pas la donne. Je ne parle même pas de la réforme territoriale (départementale et régionale) qui est une véritable ânerie.
Des chiffres ? Plus de 0,3% d’augmentations du budget départemental soit 428 699 087€ dont 80 172 672 pour l’investissement, augmentation du RSA de 8,3% avec 8.640 allocataires

Alain BARNIER (Elu Vivarois 07)

Pièce 2)
Cela passe par les organismes de formations pompeux mais qui ne permettent pas de trouver un emploi. Des centres « spécialisés » pour s’occuper d’enfants autistes et qui les laissent dans un coin en étant bourrer de cachets, ou avec des occupations qui ne les fédèrent pas. Des maisons de retraites ou dites de convalescences, où les patients sont livrés à eux-mêmes, etc.
Heureusement que ces derniers sont extrêmement rares mais ils existent, et il ne faut pas se voiler la face en niant leurs existences.
Nous avons un besoin vital que des structures dignes de ce nom existent afin de porter assistance et soutien aux personnes nécessiteuses et dans le besoin.
Le département est chargé de la gestion du social et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il le gère très mal, structurellement comme financièrement parlant !

Alain BARNIER (Elu Vivarois 07)

Je le répète, je fais confiance aux vrais journalistes d’investigations ayant une éthique, une déontologie irréprochable qui deviennent extrêmement rare, et monsieur Francis Gruzelle est justement un de ceux-là ! Et je ne vois pas la raison de mentir sur des événements extrêmement graves pour moi.
Les propos mentionnés dans ses articles correspondent donc à la réalité sur le terrain et je n’ai pas lieu d’en douter. Les commentaires pouvant mentionner le contraire, notamment ceux venant du personnel de certaines collectivités locales (parti pris) me paraisse donc parfaitement sujets à caution.
Certains organismes sont créés pour la circonstance et en fonction de réelles carences comme besoins, mais ils sont mis en place afin de ponctionner comme d’abuser de subventions publiques, et les exemples sont malheureusement nombreux.(pièce 1)

Loge ment

et le dénommé Jean-Yves Chomienne, mentionné dans l’article en qualité de directeur financier de l’orphelinat maison pour vivre, c’est le même Jean-Yves Chomienne, conseiller municipal de Tournon-sur-Rhône en février 2008, chef de l’opposition de droite, qui a voté pour l’implantation de la mosquée musulmane à Tournon ??? Si c’est le cas, pourquoi est-il aussi président du conseil d’administration de l’orphelinat maison pour vivre ??? Il aurait plus sa place comme président du conseil d’administration de la mosquée, non ???

Gwen

Jean-Yves Chomienne a encore le droit d’être franc maçon et de défendre l’implantation d’une mosquée à Tournon Sur Rhône; on est encore en République

benevole

Vous êtes naturellement con ou vous le faites expres educ bis ? Tous les faits que vous contestez ont été reconnus, dans des PV authentiques, rédigés et signés par le directeur Xavier de Guiran et intégralement repris par l’article que vous commentez. Vous pensez que le directeur a rédigé de faux PV pour noircir l’établissement qu’il dirige ? Depuis trois jours, vous n’avez toujours pas répondu à ma question : « Si j’ai bien compris vos différents commentaires, très souvent contradictoires entre eux, vous auriez travaillé à l’orphelinat de Tournon. Mais, alors, pourquoi vous avez quitté cet employeur formidable, créant le bonheur permanent pour les enfants et les éducateurs ? »

educ bis

Sans remettre la parole d’Educ en doute, j’ai l’impression que l’on ne parle pas du même établissement, de ne plus reconnaître mpv… et pourtant sans que ce soit hier ce n’est pas non plus des années en arrière. J’ai vraiment du mal à imaginer que l’on puisse laisser des enfants prendre des douches froides, pendant des années, sans rien faire, sans qu’il n’y ait pas plus de plaintes, que ça ne soit pas remonter a l’ase ou auprès des différents services… les enfants ne se plaignaient ils pas auprès des assistants sociaux? Greve? manif?

Elyse

A votre avis, pourquoi plusieurs éducatrices et éducateurs chevronnés et passionnés, aimant les enfants, ont quitté la structure ces derniers mois, ces dernières semaines? Pensez vous que le duo infernal Chomienne-De Guiran y soit étranger? Facile pour eux de faire n’importe quoi avec les deux anguilles de l’aide sociale à l’enfance, qui refusent de remonter le moindre problème pour assurer leur propre tranquillité et qui prennent les juges des enfants pour des faisans.Et le merdier à l’espace rencontre la Chrysalide? Pourquoi etes vous parti educ bis?

Educ

Effectivement éduc bis, toutes les procédures de signalement (cahier, chef de service internat, directeur, éduc élu aux groupes d’expression) ont été respectées par les éducateurs pour signaler l’absence d’eau chaude dans les douches, et le directeur de guiran a reconnu dans un pv, repris dans l’article au-dessus que ça durait depuis plus de 2 ans. Pour le baby foot, c’est plus compliqué, je n’ai pas connu le baby foot dont vous parliez, mais courant décembre 2015, Mr de guiran a décidé d’acheter un baby foot neuf, suite aux incessantes demandes des jeunes et aux incessants courriers de Mr gruzelle (à chaque courrier de Mr gruzelle, le directeur Mr de guiran devient nerveux et agité comme s’il avait des frelons dans le slip)

educ bis

Puisque le dénommé educ semble être employé à mpv il devrait pouvoir renseigner sur la présence ou non du baby foot… il semble également confirmer le manque d’eau chaude pendant 2ans… qu’ avez vous donc fait pour lutter contre ca? Avez vous alerter quelqu’un? Parce que si c’est vraiment la réalité vous auriez du le faire…

Educ

Je confirme les difficultés d’obtenir la moindre réparation courante et le fait qu’une réparation de télévision prend plus de 7 mois. Je confirme que Mr Gruzelle est intervenu à de nombreuses reprises auprès de la direction pour que l’eau chaude soit rétablie dans les douches des jeunes pensionnaires, après absence d’eau chaude pendant plus de deux ans. Lors des sorties des enfants, nous avons droit de dépenser une seul boisson chaude par enfant et nous devons en justifier. Mr de Guiran, le chef de la maison pour vivre nous demande sans arrêt d’aller à des spectacles, à des animations gratuites pour ne pas dépenser, comme si nos p’tits lou ne méritaient pas de belles choses, provoquant de beaux rire, beaucoup de bonheur. Les juges et l’aide sociale à l’enfance connaissent-ils la dure réalité ici ?

eyssa lulu

Le city stade en travaux pendant 4 mois alors qu’ il est neuf? je suis étonné… quels travaux? Les télés bousillees? ça oui c’est probable, mais par qui? Certainement pas par le personnel… avez vous pu le constater? Il me semble que les parents n’ont pas accès aux parties communes et ne puissent vérifier … a moins que vous ne soyez privilégié et qu’ un educ ne vous ait fait rentrer.

Francis GRUZELLE

Tiens encore un nouveau pseudo, qui, à priori, n’a pas lu l’article, et, visiblement ment (vous auriez du prendre le pseudo de Pinochio) pour tenter de discréditer l’article qui dérange tant l’incompétent directeur De Guiran et qui défend les jeunes pensionnaires. Comment Est-ce que je pourrais assumer ma mission de représentant élu des parents aux Groupes d’Expression et à la commission sociale si je n’avais pas accès à l’ensemble des bâtiments de l’orphelinat Maison Pour Vivre de Tournon ? Pour le city stade, vous semblez accuser De Guiran de malhonnêteté, puisque c’est lui qui a ordonné les travaux, en faisant refaire, entre autres, le stabilisé…. D’après vous, ce n’était pas nécessaire ? Des commissions occultes ?

Une Maman utilisatrice

Mr Gruzelle a oublié, comme éduc bis, éducator, et quelques autres, de citer une amélioration. L’espace rencontre des enfants avec les familles, qui était situé à l’intérieur de l’ancienne gendarmerie, un local sombre, peu éclairé, sinistre comme les deux accueillantes, a été transféré dans des locaux plus spacieux et accueillants, voici quelques semaines. Point positif pour la direction de Maison pour Vivre, qui a changé le bocal, mais qui a gardé les deux mêmes cornichons, au grand dam de la plupart des parents et enfants utilisateurs

Emmanuel

La seule chose réalisée en quelques minutes à l’orphelinat Maison Pour Vivre de Tournon, c’est l’augmentation de salaires des directeurs ! Là ça ne traine pas

Francis GRUZELLE

Etant pragmatique, et utilisant l’info d’Educ Bis, je viens à l’instant de « passer » un courrier mailé au directeur De Guiran, lui demandant, avec copie des posts d’Educ Bis, « Où est passé le baby foot qui se trouvait dans les murs de MPV Tournon il y a un an et demi ? ». Pour les systèmes télévisions, enregistreurs et lecteurs de films, consoles, en panne, j’avais demandé, voici plusieurs mois, par courrier, à Denis Duchamp, vice-président du département de l’Ardèche en charge du social, de verser une petite subvention pour couvrir et permettre les dépenses de réparation. Là aussi, pas de réponse de l’interlocuteur, comme si on lui avait « coupé les bourses » !

Francis GRUZELLE

Educ bis, au vu de ses derniers post, m’a l’air motivé par son job. La situation qu’il décrit à maison pour vivre de Tournon n’est plus celle que nous connaissons actuellement, et mon dernier courrier de demande d’explications au directeur De Guiran, du 19 octobre 2015, est toujours sans réponse à ce jour, malgré mes relances faxées et mailées, comme si De Guiran avait été enlevé par des extra terrestres. Au secours « Maître Educ Bis », revenez vite bosser à maison pour Vivre…. Nous tirerons la charrue dans le même sens. Car aujourd’hui, la réparation d’une télévision prend plus de 7 mois, et il a fallu que je me fâche en juin dernier pour que l’eau chaude soit rétablie dans les douches des jeunes pensionnaires !

educ bis

combien d’enfants n’ont pas de baby foot, de consoles de jeux et encore moins de city stade… allez voir dans d’autres collectivités comment ça se passe… et pas la peine d’aller bien loin, simplement Bourg les valence…
L’argent d’une collectivité et tous les moyens matériels ne rendront pas les enfants plus heureux… il leur manquera toujours le plus important!!!

educ bis

excusez moi de vous contredire encore une fois, mais les enfants ont un baby foot qui a été acheté il y a environ 1 an et demi… et quand bien même il n’y aurait pas de baby foot il y a il me semble un city stade!!! et des consoles de jeux en pagaille…

Francis GRUZELLE

Tous Les PV récents des groupes d’expression, rédigés et signés par le directeur De Guiran font état du refus, par le même directeur, de l’achat du baby foot. Votre post peut laisser penser qu’il y a eu un baby foot acheté il y a un an et demi et qu’il a été détourné, pour un usage privé, hors MPV Tournon, par quelqu’un de la direction. Sinon, pourquoi les pensionnaires demanderaient-ils à chaque réunion l’achat d’un baby foot ? Le « city stade » a été en travaux pendant 4 mois ces derniers temps, et les consoles de jeux que vous évoquez étaient toutes bousillées, et certaines télé hors d’usage lors d’une de mes dernières et récentes visites. D’où mes demandes en groupe d’Expression, puisque De Guiran refuse de réunir la commission sociale

bénévole

Vous avez beaucoup d’imagination éduc bis, car vous décrivez un paradis pavé de bonnes intentions et non la terrible réalité de l’actuel Orphelinat. Si j’ai bien compris vos différents commentaires, très souvent contradictoires entre eux, vous auriez travaillé à l’orphelinat de Tournon. Mais, alors, pourquoi vous avez quitté cet employeur formidable, créant le bonheur permanent pour les enfants et les éducateurs ?

bénévole

refuser l’acquisition d’un babyfoot pour les jeunes pensionnaires de maison pour vivre de Tournon, comme l’a fait le directeur Mr de guiran, en le notant bien dans le cahier de compte rendu est profondément inhumain ; je continue à penser et à dire, car à mon âge personne ne me fera taire et ne m’arrachera la langue, que les petits pensionnaires étaient plus heureux et mieux traités du temps des sœurs du Saint Sacrement ; les sœurs étaient bénévoles et les prix de journée versés par la ddass allaient intégralement aux enfants et non à des salaires de directeur

educ bis

Ancien de mpv, il n’y a aucun mépris dans mon 2ème commentaire, je disais juste que malgré tous les moyens financiers dont peut disposer une structure, aux yeux de ces enfants placés rien ne remplace leurs parents.
Je ne travaille plus à MPV…

CLARISSE

et qui les enlève à leurs parents?

Ancien de MPV Tournon

Ayant travaillé un certain temps à maison pour vivre de tournon sur rhône, je peux témoigner du mépris que le directeur Mr De Guiran affichait à l’égard des enfants, des parents des enfants et même des juges des enfants. Cette homme n’aime que l’argent ; le dénomé educ bis prétend ne pas travailler à MPV, mais affiche dans son 2 è commentaire les mêmes reproches et le même mépris que Mr De Guiran à l’égard des parents. Dommage que les juges des enfants de Privas soient trop fainéants pour venir à l’improviste voir ce qui se passe réellement à maison pour vivre, entendre les cris des enfants le soir, voir la détresse et les souffrances des petits.
un Ancien de MPV Tournon

Francis GRUZELLE

Les PV des groupes d’expression rédigés par le directeur de Guiran témoignent bien de la radinerie du même directeur de Guiran (voir article) et les réponses du directeur de Guiran aux questions des enfants se passent de tout commentaire. Qui paie ? Les enfants sont rhabillés et équipés scolairement par les parents, les colos et activités de loisirs sont payées par la caisse d’allocations familiale. Le reste est payé par le contribuable Ardéchois via le département PS de l’Ardèche et 60 % des prix de journée versés par enfant sont affectés aux gros salaires de la structure (directeur général, directeur financier, cadres). Il reste des miettes pour les enfants de MPV Tournon, comme le confirment tous les PV signés de Guiran, Curcio et Ernst.

educ bis

2. Les enfants placés a MPV ne manquent de rien, sauf de l’amour de leurs parents et de pouvoir retourner vivre au domicile. parce que que l’on est bien d’accord rien ne remplace les parents malgré tous les moyens financiers dont peut disposer une collectivité…

CLARISSE

Dans ce cas là pourquoi ne pas aider les parents justement à avoir une meilleure situation pour que les enfants repartent au domicile? Et combien d’enfants dans vos services sont placés pour rien alors que d’autres solutions auraient pu être envisagées? Je tiens à rappeler quand même que quand des éducs viennent chez les parents en disant qu’ils ont des inquiétudes vis à vis des enfants et que ce motif est valable de placement ! Comment çà se fait que l’inquiétude n’est pas la même une fois que les enfants sont placés dans un orphelinat? Et les familles d’accueil dans tout çà? Comment çà se fait que ce n’est pas développé davantage ? Avec tout le chômage qui a ! Il y a de quoi de disponible pour former des gens capable de s’occuper de ces enfants si toutefois les familles biologiques ne le peuvent !

educ bis

Mr Barnier, vous parlez de parti pris pour le personnel venant de certaines collectivités locales, mais ne pensez vous pas que vous êtes vous aussi de parti pris pour les journalistes? Mes commentaires précédents qui n’ont pas été publiés étaient pourtant très objectifs et sans partis pris, ne travaillant pas pour une de ces collectivités! Je trouve vraiment dommage que les commentaires n’allant pas dans le sens de Mr Gruzelle ne soient pas publiés, c’est pourtant cela qui peut ouvrir le débat… et un article de presse est il me semble fait pour cela… ouvrir un débat et informer…
Les enfants placés a MPV ne manquent de rien et ne sont pas maltraités… camps, colos, sorties et même activités extra scolaire dans les clubs et associations sportives… à votre avis qui paient tout cela? les parents ou mpv avec son directeur radin?

Francis GRUZELLE

Par moment, on a l’impression qu’éduc bis n’a pas lu l’article qu’il commente, car il conteste souvent des faits incontestables, puisque l’article reprend, en les citant, les PV des groupes d’expression rédigés par le directeur de Guiran, qui témoignent bien de la radinerie du même directeur de Guiran (voir article) et les réponses du directeur de Guiran aux questions des enfants se passent de tout commentaire. Qui paie ? Les enfants sont rhabillés et équipés scolairement par les parents, les colos et activités de loisirs sont payées par la caisse d’allocations familiale. Le reste est payé par le contribuable Ardéchois via le département PS de l’Ardèche et 60 % des prix de journée versés par enfant sont affectés aux gros salaires de la structure (directeur général, directeur financier, cadres). Il reste des miettes pour les enfants de MPV Tournon, comme le confirment tous les PV signés de Guiran, Curcio et Ernst.

CLARISSE

Au vu de la situation, n’y a t il pas moyen de faire pression sur le directeur pour qu’il démissionne vu qu’il a décidé d’être radin et de mettre un directeur ou directrice plus responsable vis à vis de cet orphelinat?

Alain BARNIER (Elu Vivarois 07)

Monsieur Educ bis,
En réponse à votre questionnement, je ne pense pas être parti pris, car justement, je n’appartiens à aucune des deux entités apostrophées !
Je lis, j’analyse, je compare puis je m’exprime c’est tout, et en précisant que je n’ai pas la science exacte mais que c’est ma vision personnelle.
Quand aux commentaires filtrés ou pas, je n’ai aucune information, ni possibilité d’influencer quoique que ce soit.
Salutations respectueuses,

BARNIER Alain

Les journalistes d’investigations ayant une éthique, une déontologie irréprochable deviennent extrêmement rare, et monsieur Francis Gruzelle est justement un de ceux-là.
Les propos mentionnés dans ses articles correspondent donc à la réalité sur le terrain. Les commentaires pouvant mentionner le contraire, notamment ceux venant du personnel de certaines collectivités locales (parti pris) me paraisse donc sujets à caution.
Je mettrais en avant ce dicton qui me semble tout à fait de circonstance « charité bien ordonnée commence d’abord par soi-même ».
En clair, occupons-nous d’abord de nos concitoyens avant de favoriser des clandestins qui ne sont là que pour nuit à notre pays et à son peuple !
La différence évidente est l’interprétation des mots et des actions formulées par le gvt et les patriotes de France.
Nous voulons privilégier nos « concitoyens » et le gvt veut nuir aux « cons citoyens » que nous sommes pour eux. Arrêtons cette gabegie d’argent public pour des parasites…

Francis GRUZELLE

Chers amis lecteurs,
un internaute qui s’intitule « éduc mytho bis » essaye d’enfumer les lecteurs du site. Toute personne ayant des doutes peut, en message privé, me laisser son nom et son adresse. Je lui ferais parvenir, par la poste, une copie des procès verbaux des groupes d’expression de MPV Tournon, signés par le directeur Xavier de Guiran , et une copie du rapport d’évaluation extérieur de MM Curcio et Ernst, qui atteste de l’authenticité de tous les éléments avancés dans l’article qui semble déranger les responsables de l’orphelinat Maison pour Vivre, comme l’absence d’eau chaude dans les douches des jeunes pendant plus de deux ans…

Francis GRUZELLE

Relisez le procès verbal des groupes d’expression du 17 juin 2015, signé par votre directeur Xavier de Guiran qui, avec d’autres PV et le rapport d’évaluation extérieur de MM Curcio et Ernst, atteste de tous les éléments avancés dans l’article qui semble vous déranger. Cessez de mentir « educ mytho bis » puisque, suite à mes interventions, de Guiran lui-même confirme l’absence d’eau chaude dans les douches des jeunes depuis plus de deux ans, et note, dans le PV qu’il a signé « Les robinets mitigeurs (eau chaude, eau froide) ne fonctionnent plus. Il faut les changer, sachant que la demande date d’il y a deux ans. Cette demande n’a pas été suivie. Le directeur s’engage à ce qu’ils soient changés rapidement…. « 

themis

ce que beaucoup ignorent, c’est que les religieuses du Saint Sacrement, de saintes femmes, ont été virées de l’orphelinat maison pour vivre, comme des malpropres, par une bande de francs maçons, affichant un mélange de bluff et de fausse modestie et qui se gavent aujourd’hui avec de gros salaires, alors que les saintes religieuses bossaient 24 heures sur 24, gratuitement, réconfortaient les enfants, accueillaient les familles gratuitement, habillaient les enfants gratuitement avec les moyens du bord, préparaient de bons repas gratuitement, avec une discrétion exemplaire, donnaient une éducation chrétienne aux enfants ; c’est aussi cela l’œuvre du curé Pierre Vigne, un saint homme lui aussi

Bénévole

Oui, je me souviens des enfants heureux, faisant de longues balades en forêt, à Boucieu, ou se baignant dans le Doux, Lorsque l’orphelinat était gérée bénévolement par les religieuses du Saint Sacrement (congrégation fondée par l’abbé Pierre Vigne) ; les jeunes étaient logés, pas dans un trou inondable comme maintenant, mais sur les hauteurs de Boucieu le Roi, près de la forêt, les petits orphelins et les enfants placés par décision de justice bénéficiaient alors de soins attentifs, de fêtes, de spectacles. On a l’impression que maintenant les juges marchent sur la tête en confiant les petits à maison pour vivre de Tournon, plutôt qu’à des familles d’accueil

CLARISSE

Mais est ce que le juge a la possibilité d’intervenir dans tout çà ! C’est quand même dingue sans eau chaude pendant deux ans sans que personne ne réagisse ! Elle est où l’inquiétude?

parisienne

@ Mamie Tournon : je viens de voir sur le site Facebook « Protégeons les enfants de MPV Tournon, orphelinat du Nord Ardèche » que Mgr Di Falco Léandri, l’évêque de Gap et d’Embrun s’est inscrit et apporte son soutien aux jeunes pensionnaires de la maison pour vivre de Tournon et au comité qui s’est créé. J’ai bien connu Mgr Di Falco Léandri lorsqu’il était évêque auxilaire de Paris ; c’est un homme juste et bon, qui défend toujours des causes justes, et qui prie probablement chaque jour pour l’amélioration des conditions de vie des pensionnaires de cet orphelinat

Les Visiteurs Bis

La maison pour vivre de tournon sur Rhône fait plutôt sinistre dans ce trou humide au bord de la rivière (en plus zone inondable !!!!!). Elle contraste avec la villa du directeur Xavier De Guiran, située 19 Allée Sophie Rostopchine à
26500 Bourg lès Valence. Allez visiter les deux, car rien de comparable dans ce monde de l’enfance malheureuse : Lorsque l’orphelinat était gérée bénévolement par les religieuses et se trouvait sur les hauteurs à boucieu le roi, près de la forêt, les petits orphelins et les enfants placés par décision de justice bénéficiaient de plus de confort, de plus de soins, d’une meilleur qualité de vie

Mamie Tournon

Une page a été créée sur Facebook « Protégeons les enfants de MPV Tournon, orphelinat du Nord Ardèche » pour rassembler toutes celles et tous ceux qui dénoncent les méthodes d’un autre temps du directeur. Je suis allée jusqu’à l’entrée de Maison pour Vivre, située dans un trou, en contrebas de la voie SNCF et en contrebas de la route nationale, coincée entre les deux, et récoltant toute la pollution. Un juge normalement constitué n’y laisserait pas ses enfants 48 h. A croire que les juges qui placent les enfants ici n’ont jamais visité les lieux;

Ardèche Libre

Chaque année, le préfet et le président socialiste du département Hervé Saulignac présentaient leurs vœux aux habitants du Nord Ardèche à Sarras ou à Tournon. Pour 2016, cette présentation de vœux dans le Nord Ardèche a été annulée, le préfet et Saulignac évoquant « les difficultés d’une telle rencontre dans le cadre de l’état d’urgence ». En réalité, Saulignac et le préfet craignaient les questions des élus et des habitants relatifs à l’orphelinat du Nord Ardèche Maison Pour Vivre de Tournon, où les jeunes pensionnaires ont été privés d’eau chaude dans les douches pendant plus de deux ans !

Educ

Comme d’autres, sur les boîtes mails, j’ai découvert les dépenses de prestige engagées par le directeur Mr Xavier de Guiran auprès de grands cabinets d’avocats de la ville de Lyon, alors que nos p’tits lou manquent de tout. Lors des sorties des enfants, nous avons droit de dépenser une seul boisson chaude par enfant et nous devons en justifier. Mr de Guiran, le chef de la maison pour vivre nous demande d’aller à des spectacles, à des animations gratuites pour ne pas dépenser, comme si nos p’tits lou ne méritaient pas de belles choses, provoquant de beaux rire, beaucoup de bonheur. Les juges et l’aide sociale à l’enfance connaissent-ils la dire réalité ici ?

Revue de Presse

Sur le Site « Les Echos » :
« L’entreprise MAISON POUR VIVRE dont le siège social se situe à Tournon sur rhone est composée de 5 établissement(s) et elle exerce l’activité Hébergement social pour enfants en difficultés.

Cette entreprise ne publie pas ses comptes…. »

bizbee

Y aurait-il moyen d’avoir , justement , les salaires de ces maudites raclures , les dépenses tous azimuts , sauf pour ces pauvres gosses , ET DE LES PUBLIER ?

Caius Julius

Ces soi-disant socialistes et leurs comparses n’ont aucune compassion pour les gens dans le besoin (orphelins,retraités,veufs ,etc….) Ils se foutent complétement des français Leur seul credo; la politique politicienne,leurs carrières et surtout leur fric.Ce sont des apatrides adeptes du veau d’or .Et il y a encore des gens qui votent pour ça? Français réveillez vous ,assumez …D’une façon ou d’une autre vous etes morts Alors autant mourrir dignement ,en combattant.

Romanin

Désolé monsieur Gruzelle de ne pas m’apitoyer, mais j’ai »bossé » au cours de ma carrière professionnelle pour des « structures spécialisées » d’ accueille et ce que j’ai pu constater m’a parfois et même très souvent choqué(agressivité, injure, irrespect…), je pense qu’Educator est resté très soft sur la situation. Ma description ne prend pas en compte les CAT, qui sont tout autre chose et à des années lumières de « vos orphelinats en périls »(et c’est un autre débat). Cordialement

Romanin

3)Noël (une fois par an), nous avions droit à 2 carrés de chocolat et une orange. Nos bienfaiteurs américains nous offraient des Crayola à profusion et nous devions pour cela offrir un petit spectacle. C’était un moment magique, nous avions de la visite et des personnes qui nous congratulaient dans une langue bizarre. Je suis là et encore à mon âge, j’ai un profond respect pour toutes ces Soeurs des Pauvres, qui je pense ont trouvé une place au coté de celui qu’elles vénéraient matin, midi et soir. Suite et fin…

Romanin

2)mon orphelinat à moi c’était: Zéro sortie, une soupe avec trois pâtes qui se battaient en duel, un quignon de pain et parfois une demi pomme. Coté activités ludiques, ramassage des feuilles mortes et entretien des allées. L’ordinaire relevé, la soupe aux petites lettres qui nous permettaient de rester un peu plus longtemps à table. La suite au….

Romanin

1)eux peuvent encore manger du Monique Ranou et du SODEXO, Ils ont un toit, du chauffage et un lit, contrairement à nombre de personnes jeunes et moins jeunes qui n’ont plus rien(ils seraient environ sept à huit millions de précaires et pauvres!). on s’occupe plus des mineurs isolés étrangers qui sont les 3/4 du temps des voyous en herbe et parfois de faux mineurs. Alors, devoir prendre une douche à l’eau tiède, n’a jamais tué personne!

Educator

3 ième :
Garder votre apitoiement de dame patronnesse pour les « petits » français de souche qui eux subissent doublement, triplement l’injustice de l’accueil de tous ces clandestins qui sont en fait des délinquants au regard de la loi ! Le préjudice est énorme pour eux car en plus de leurs problèmes personnels s’ajoutent la promiscuité avec des ADULTES étrangers souvent délinquants.
Savez vous qu’elle est la 1ère phrase qu’ânonnent vos chers « petits migrants » après que je leur ai enseigné les rudiments de la langue française ?
« Nique la France !  »
A votre place et pour être si mal informé, je mangerai ma carte de presse !

Torpillator

Le pouvoir islamo-socialisant se fout du Monde …. Vite Marine !

Educator

2ème :
Il y a quelques mois un des ses  »petits » (comme vous aimez à les appeler) est décédé et il a été prouvé que ce « petit » avait en réalité 26 ans ! De plus le corps de ce « petit », « orphelin », démunit et tout et tout… à été rapatrié par sa famille pour la somme de 10 000 € payé cash dans la semaine !

Educator

1ère partie :

« …petits pensionnaires
petits migrants
petits Français
petits orphelins
petits pensionnaires
16 petits migrants
es petits migrants hébergés
ont vers ces petits
réduire les sorties des petits… »

arrêtez votre misérabilisme à 2 balles M. Gruzelle, je suis éducateur dans un centre d’accueil d’urgence pour enfants (0 à 18 ans) dépendant du conseil général, il est exceptionnel que les soi-disant mineurs étrangers accueillis est moins de 20 ans. Ils prennent grands soins de jeter leurs papiers et la seul manière de connaître leur âge est de pratiquer une radiologie de leur cartilage.

Educator

je peux pas passer mon commentaire car il dépasse les 800 caractères ?!?! Et c’est quoi ces « Read more » à côté des commentaires ?
je ne le raccourcirai pas

Romanin

Bonsoir, il permet de développer la suite du commentaire, il suffit simplement de cliquer. Cordialement

lyonnaise

Et pendant ce temps les clandestins adultes sont nourris et logés dans des châteaux et des centres de loisirs!