Exit Vendôme pour Dupond ? Yéti y es-tu ? M’entends-tu ? Que fais-tu ?

Une semaine seulement après le jour de l’An, et la fête semble bien finie pour Dupond.

À la suite de la plainte déposée par l’association Anticor et trois syndicats de magistrats – qui reprochent à Éric Dupond-Moretti de se servir de ses fonctions de ministre de la Justice pour régler ses comptes avec le parquet national financier dans des affaires qui datent de l’époque où il n’était qu’avocat – une information judiciaire va en effet être ouverte à l’encontre du Garde des Sceaux pour « prises illégales d’intérêt ».  C’est ce que vient d’annoncer ce vendredi le procureur général près la Cour de Cassation, François Molins, dans un communiqué.

Pour les méandres techniques des « affaires », nous renvoyons à cet article, du 27 octobre dernier :

https://ripostelaique.com/sale-temps-pour-le-yeti-dupond-moretti-humilie-par-castex.html

Lisez-le à tête très très reposée : c’est un peu filandreux, comme tout ce qui touche à « Acquitator ».

Et c’est la commission d’instruction de la Cour de Justice de la République (CJR), seule juridiction habilitée à juger les actes commis par les ministres dans l’exercice de leurs fonctions, qui va enquêter sur le garde des Sceaux. Autrement dit, pour Moretti, ça sent le roussi.

Dupond-Moretti – dont l’une des occupations préférées est de se faire des ennemis – semble être devenu un boulet pour le Premier Ministre qui, en ces temps covideux, a manifestement d’autres chats à fouetter, et qui verrait bien notre homme retourner tranquillement vers ses chers prétoires où il a fait – et fera encore, personne n’en doute – merveille.

Henri Dubost

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. au moins lui se révèle tel qu’il est, la béloubet, la guigou et autres le valaient bien mais le faisaient en douce

  2. Dubost,

    Vous confondez la Chancellerie et l’Intérieur :

    La Chancellerie est place Vendôme.
    C’est l’Intérieur qui est place Beauvau.

    L’enfantillage des syndicats ne changera rien au statut de Moretti et la plainte n’est pas faite pour cela.

    Sa raison d’être est de geler toute tentative de réforme à la Chancellerie d’ici les élections

    C’est un remake de l’obstruction des parlements sous l’AR à partir de Louis XV et jusqu’à Louis XVI et leur dissolution en 1789 par l’Assemblée constituante.

    C’est cela qu’il faut retenir : la magistrature se dirige vers sa guillotine, le sait, et freine des quatre sabots.

    • « Vous confondez la Chancellerie et l’Intérieur :
      La Chancellerie est place Vendôme.
      C’est l’Intérieur qui est place Beauvau. »

      Erreur corrigée. Merci Desvignes !

  3. Pourri jusqu’à la moelle et c’est ministre de la justice! Décidemment ce poste n’est occupé depuis plus de 50 ans que par des tocards.

  4. S’il pouvait ficher le camp et aller retrouver ses copains , en cellule,
    Ne serait-ce que pour des parties de babyfoot.!!!!!

  5. Si Dupont-Moretti rêgle ses propres comptes avec le PNF hollando-macroniste, il n’a pas raison, mais on le soutient ! Ce qui le grandirait dans l’esprit du Citoyen, c’est qu’il obtienne la dissolution de tous ces parquets faits-du-prince-dieu-jupiter, non constitutionnels, et qui servent, on l’a vu sous la Houlette, avec le coup d’état judiciaire contre F Fillon.
    Et que Mr Dupont Moretti en profite pour liquider tous ces comités, commissions, petites, moyennes et « hautes zautorités » et comités anti-citoyens qui s’imposent désormais au Peuple et à la démocratie.
    Garder des Sceaux, oui, mais entretenir sur fonds publics ces verrues para-judiciaires, au service exclusif de l’exécutif, non!

Les commentaires sont fermés.