Explosif : Sidney Powell peut examiner les machines à voter Dominion en Géorgie

Un ouragan vient de tomber sur l’élection. Le juge fédéral Timothy C. Batten, dans l’Etat de Géorgie a accordé l’examen informatique des machines de vote de Dominion.

C’est potentiellement une victoire gigantesque – ou une rebuffade majeure. Nous allons très probablement et très vite enfin savoir si les machines de Dominion Voting Systems peuvent effectivement modifier les votes et changer les résultats d’une élection, comme Sidney Powell l’affirme depuis plusieurs jours.

Les machines de Dominion fonctionnent avec les logiciels de Smartmatic, suivant le cahier des charges d’Hugo Chavez pour ne jamais perdre une élection, selon les déclarations sous serment d’un lanceur d’alerte qui a assisté à la création du logiciel de Smartmatic :

Chavez a insisté pour que Smartmatic conçoive le système de manière que le système puisse changer le vote de chaque électeur sans être détecté. Il voulait que le logiciel lui-même fonctionne de telle manière que si l’électeur plaçait son empreinte du pouce ou son empreinte digitale sur un scanner, alors l’empreinte serait reliée à un enregistrement du nom et de l’identité de l’électeur comme ayant voté, mais cet électeur ne serait pas suivi jusqu’au vote modifié. Il a précisé que le système devrait être configuré de manière à ne laisser aucune preuve du changement de vote pour un électeur donné, et qu’il n’y ait aucune preuve visible et rien qui montre que le nom ou l’empreinte digitale ou du pouce dirigeait vers un vote modifié. Smartmatic a accepté de créer un tel système et a produit le logiciel et le matériel qui ont permis d’atteindre ce résultat pour le président Chavez.

https://www.dreuz.info/2020/11/26/sidney-powell-a-libere-le-kraken-et-depose-plainte-pour-fraude-electorale-en-georgie-et-cest-du-lourd/

Ces machines et les sociétés Dominion et Smartmatic sont au centre des accusations de fraude massive, ou plutôt, pour paraphraser l’avocate de Donald Trump, parties prenantes d’un mode de fraude électorale vieux comme la démocratie : le bourrage des urnes.

Un procès à triple rebondissement

Les avocats auront dû s’y reprendre à trois fois pour obtenir cette importante décision. Trois fois, trois révisions du procès, trois changements d’avis du même juge.

Le juge a pris une troisième ordonnance qui a annulé la deuxième, celle-ci ayant annulé la première – qui interdisait la suppression des données des machines à voter.

1. Dans un premier temps, le juge fédéral de Géorgie a ordonné aux fonctionnaires de l’Etat de ne pas effacer ou réinitialiser les machines à voter, dans une ordonnance d’urgence exigeant la PRÉSERVATION de toutes les machines de vote dans cet état.

2. Une heure plus tard, le juge revenait sur sa décision et annulait son ordonnance en se fondant sur les contestations des défendeurs (le gouverneur de Géorgie Brian Kemp, le secrétaire d’Etat Raffensperger, et les responsables électoraux). Selon eux, les comtés de Géorgie contrôlent les machines de vote, et pas le gouverneur, contre qui la demande est adressée.

Le prétexte que les demandeurs ne peuvent pas immobiliser et inspecter les machines, car elles sont « en possession du comté et des fonctionnaires électoraux », et que ces fonctionnaires ne figurent pas parmi les défendeurs (le gouverneur et le secrétaire d’Etat, cibles de la plainte), ou ne sont pas contrôlés par les défendeurs, est une sérieuse astuce de procédure.

  • Le juge affirme que les comtés possèdent les machines et que leurs décisions ne peuvent pas être prises à l’échelle de l’état.
  • Faux, répondent alors les avocats, qui demandent au juge de reconsidérer sa position immédiatement, expliquant que le secrétaire d’État géorgien est responsable de la conduite des élections et de l’application de la loi électorale.
  • Une audience par « Zoom » a ensuite eu lieu, où les avocats demandent au tribunal de maintenir les machines. Une réunion supplémentaire est prévue pour mercredi. « Quelques progrès », disent les avocats.

3. Et coup de théâtre, le juge fédéral revient sur sa deuxième décision, donne raison aux avocats contre le secrétaire d’Etat et le gouverneur, ordonne que les machines ne soient pas effacées, et qu’elles puissent être inspectées et analysées par un spécialiste.

Voici la décision du juge (il m’étonnerait que vous en entendiez beaucoup parler dans la presse, ni que le public soit informé, car le webmaster de Dreuz a constaté hier que Google nous a fait disparaître de son moteur de recherche, et ce sont les sites qui reprennent nos articles qui apparaissent) :

  • Les défendeurs ont, par la présente, INTERDICTION de modifier, détruire ou effacer, ou de permettre la modification, la destruction ou l’effacement, de tout logiciel ou de toute donnée sur toute machine de vote Dominion dans les comtés de Cobb, Gwinnett et Cherokee.
  • Il est ordonné aux défendeurs de produire rapidement aux demandeurs une copie du contrat entre l’État et Dominion.
  • Les défendeurs ont jusqu’au mercredi 2 décembre à 17 heures, heure locale, pour déposer un mémoire exposant en détail les bases factuelles dont ils disposent, le cas échéant, contre l’autorisation des trois inspections médico-légales.

Un scandale dans le scandale

Un commentateur a relevé que le triple retournement de décision du même juge dans le même dossier à quelques heures d’intervalle est digne d’un film des Marx Brothers. Oui. Mais ce n’est hélas pas tout. Un autre a fait remarquer que si des soupçons de fraude existent, et que le gouverneur veut effacer tout le contenu des machines de votes, et que le tribunal le laisse faire – alors que la loi exige que les documents soient préservés pendant plus d’une année –  le FBI ne devrait-il pas intervenir et confisquer les machines jusqu’à nouvel ordre ?

Mais le vrai scandale est ailleurs :

  • Je passe sur le fait que le gouverneur Kemp, un Républicain, a été élu au poste de gouverneur de Géorgie avec l’appui actif du président Trump. Beaucoup de politiciens sont des crapules, je ne suis pas autrement choqué par leur dépravation morale, juste étonné que certains pensent que la corruption est seulement du côté Démocrate.
  • Je passe sur le fait qu’aujourd’hui, le même gouverneur Kemp s’active pour entraver les efforts des avocats pour exposer la fraude qui a fait perdre Donald Trump dans son état : Trump a aidé Kemp à se faire élire, il est compréhensible, dans le monde pourri de la politique, que Kemp tente d’empêcher Trump d’être réélu.
  • Là où ça ne passe pas, c’est qu’il me paraît scandaleux qu’un élu du peuple, le gouverneur Kemp, non seulement ne soit pas le premier à vouloir faire toute la lumière et savoir si les élections de son Etat ont été truquées, mais qu’il s’y oppose de toutes ses forces.

Et maintenant…

Je ne suis pas spécialiste en informatique. Je fais du journalisme, je rapporte des informations, je ne fais pas de spéculation. Je ne sais donc pas ce que l’examen des logiciels va, ou peut, révéler. Je ne sais pas si les experts pourront inspecter toutes les machines dans le court espace-temps qui leur est imparti, ou s’ils en choisiront quelques-unes au hasard.

Mais je sais que tout ceci sent très mauvais, que tout est fait pour éviter la transparence, et que tout montre que des gens ont des choses à cacher. À moins qu’ils ne veuillent décourager les électeurs Républicains de voter aux élections du 5 janvier, pour que les Démocrates gagnent les deux élections sénatoriales spéciales, obtiennent la majorité au Sénat, et détruisent l’Amérique telle que nous la connaissons.

Au moment de terminer la rédaction de cet article, j’apprends qu’un des serveurs de Dominion est tombé en panne, selon les responsables cités par la station locale 11Alive, et un témoin a dit que quelqu’un avait ENLEVÉ le serveur ! »

Conclusion

Je suppose que mes confrères sont trop occupés à parler de la décision de Joe Biden de prendre un chat à la Maison-Blanche, et que la censure totale tombera sur cette décision de justice. Ils lisent tous Dreuz, et sont bien informés, mais ils ne veulent pas que le public le soit : ce n’est pas leur travail, l’information.

Google les aide car Dreuz est censuré dans son moteur de recherche.

En revanche, je signe ici devant vous que si l’examen des logiciels de Dominion ne donne rien, ils en feront tous leurs gros titres.

Biden mène Trump d’environ 13 000 voix dans l’État – si aucune fraude ne peut être reconnue devant un juge, ou pas assez de fraude pour rattraper 13 000 votes, Biden sera le premier Démocrate à prendre la Géorgie depuis Bill Clinton.

Jean-Patrick Grumberg

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retwittez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

image_pdf
0
0

47 Commentaires

  1. Merci pour toutes ces informations si précieuses pour nous qui attendons avec impatience la réélection de Donald Trump. Aussi de voir ces voleurs, ces imposteurs de démocrates se retrouver devant les juges mais aussi devant le jugement de l’opinion mondiale sur eux! Ce serait tellement réjouissant…

  2. «  » la croix se reforme »…c’est pas une croix gammée au moins ….mdr
    « ll’encre spéciale achetée au Venezuela »….mais livrée par tanker depuis l’ Iran….???

  3. Cela aurait dû être possible dés le premier jour, maintenant ils ont certainement modifié le logiciel. Ce Juge fédéral est du côté de Biden ou de Trump ? Je trouve qu’il a trainé pour accorder cela !!

  4. Très intéressant le lien que j’ai donné avec Alexis Cossette.
    Sur la fin, il explique qu’en ce moment Trump se plaint devant tous que ça n’avance pas. Mais ses aévocats menacent directement Biden et Cie.
    Je traduis : Donald n’est pas seul sur le ring !!!

    • C’est quoi au juste un C.N, moi y sais pas ! C’est une station minable, CNN, qui a loupé une marche ? ARRÊTE DE SERRER LES FESSES T’ES DU GENRE A METTRE UN MASQUE DANS TA BAGNOLE , NON , ALORS DIT CON, BORDEL, MERDE etc ETC

  5. « Je, DONALD J. TRUMP …, estime que la capacité de personnes situées, en tout ou en grande partie, en dehors des États-Unis à interférer dans les élections américaines ou à saper la confiance du public dans ces élections […] constitue une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. […] Je déclare par la présente une urgence nationale pour faire face à cette menace. »
    https://www.dreuz.info/2020/12/01/le-president-trump-a-t-il-piege-les-tricheurs-democrates/

  6. Quand on pense que ces embrouilles de haut vol se passent sur tout le globe, cela fait froid dans le dos !
    Peuples terrestres : REPRENEZ VITE VOS DESTINS EN MAIN !
    IL Y A URGENCE….
    TOUS LES POLITICARDS SONT DEVENUS FOUS ET DANGEREUX !

    « Révolutionem » : du Latin RETOUR EN ARRIERE

  7. Ces Atermoiements du Juge n’ont-ils pas servi à donner le temps de trafiquer les machines ?

    • En fait c’est des DERMocrates bicause qu’ils sont possédés à l’intérieur par des âmes noires, ils détestent les Blancs et se délectent qu’on soit nous les vanillodermes en passe d’être submergés par les chocodermes à cause de leurs manigances, coups montés et hautes trahisons.

    • normal pour faire ce sale boulot de collabo des reptiles il ne faut que des QI de moules surtout pas deux neurones collés car c’est le pot aux roses qui apparait dans toute sa splendeur j ai mis longtemps a comprendre pourquoi a la « LIBERATION » en 1945 il y avait eu tellement d’executions sommaires de collabos mais maintenant tout s’eclaire c’est meme limpide !il doit y avoir des carnets remplis de noms qui doivent circuler

  8. Bonne étape dans le volet juridique de l’enquête. Il faut que les autres étapes adviennent, déjà pour l’échéance du 14 décembre.
    Maintenant, il faudrait que la Justice et le FBI interviennent. Trump les a réveillés en leur disant ‘que faites-vous ?’ Cela, c’est le volet « renseignement’.
    Il y aura peut-être (j’en ai la conviction) un 3° volet – l’armée ???

  9. Bizarre : il y a 4 ans c ‘ étaient les républicains qui avaient triché , aujourd ‘ hui ce sont les Démocrates ? Y-a-t-il des partis honnêtes aux États-Unis ? MDR …..

    • peut être les candidats des autres listes…oui c’est une démocratie, il y a plusieurs listes (mdr)

      • vous tous qui n’avez a la bouche que des lol des ptdr et des mdr et autres prouts de sms ça vous arrive encore d’avoir les yeux en face des trous ?

    • Il ne faut pas adopter des grilles d’analyses ‘binaires’. Il y a des bons et des mauvais partout, je veux dire dans tous les camps.
      Les gens sont le plus souvent ‘gris’, càd faibles, non-collectifs.

    • Non, ce qui est nouveau est l’échelle énorme de la fraude. Avant c’était dans un seul Etat, jugé comme décisif, qu’une fraude était organisée. Les pourcentages ajoutés étaient à la marge, juste pour gagner un certain nombre de grands électeurs, calculé pour faire pencher la balance du bon côté. Démocrates et Républicains ont souvent fait ce coup-là. Là, c’est une fraude gigantesque, organisée sur 6 à 9 Etats à la fois, démarrée partout au milieu de la nuit, synchronisée au niveau national, portant sur des centaines de milliers de votes frauduleux, impliquant des réseaux d’ordinateurs pilotés par des spécialistes ripoux, des centaines de scrutateurs véreux, des responsables locaux, certains à haut niveau, complices par centaines. Ce n’est plus une question d’un parti contre un autre…..

    • t’as un service trois pièces en chaleur qui veut farcir une robe noire a jabot ? te fatigues pas , aux STATES ils n’ont plus que des costards pas comme nos guignols de corbeaux français qui se croient encore en 1700 ! la perruque poudrée n’a disparu qu’il y a encore peu de temps !

  10. Incroyable qu’avec Trump president, il est laissé faire un vote pour l’election presidentielle avec un logiciel fait à partir du cahier des charges d’Hugo Chavez. Vraiment incroyable 😉

    • Pas vraiment. Trump montre juste que sous son mandat les États Unis sont une république bananière mais le pire c’est qu’il prétend qu’elle est dirigée par les démocrates ! C’est dire que Trump ne peut rien contre la commode (parce que multiforme et anonyme) menace de « l’état profond ». MDR.

    • faut vraiment etre profondément cons pour croire une seule seconde a ce bobard monumental sur Chavez ! les morts ont bon dos pour la CIA NSA !

  11. S’ils la laissent vérifier le ligiciel, c’est que le logiciel a été reparamétré. Ils ont eu largement le temps de le faire. Aucune fraude ne pourra donc être détectée.

  12. Rien ne me fera changer d’avis, la « justice » américaine, comme la « justice » française, n’est pas si juste.

    • La justice Americaine est morte le 22 Novembre 1963 a Dallas.Earl Warren etait le fossoyeur en chef avec des centaines de figurants,CIA,DOJ,FBI.

  13. Le problème avec les logiciels, c’est qu’on a juste besoin d’appuyer sur une bonne séquence de « boutons » « switch » « reset », pour qu’il se remette dans l’état ou « il aurait dû être » en quelques millisecondes. (pensez par exemple aux boutons ctrl-alt-del de windaube !).. .. peut-être en désassemblant le code source trouvera t on quelque chose !
    Bon courage aux experts.

    • Ces gens sont diaboliques mais peut-être pas aussi prévoyants. Espérons qu’ils se fassent sérieusement pincer.

  14. Ils ont dû déjà remplacer les programmes tricheurs par d’autres programmes sans triche et le tour est joué. C’est vite fait.
    Impossible de prouver quoi que ça soit.

    • JPG parle bien de la Géorgie. Mon lien évoque la Pennsylvanie avec l’action des républicains emmenés par Giuliani (centrée sur la contestation des votes par correspondance) puis la Géorgie avec l’action de Powell (centrée sur le système de votes Dominion / Smartmatic).

    • Quel commentaire de m.rde !
      Vous êtes parfaitement hautain et ignoble !!!
      A part vous et votre « supra intelligence », il existe qui dans le monde ?

      • Arrêtez de vous comporter comme un gamin de 10 ans. On n’est pas là pour chialer … pardon « s’indigner » (c’est tellement à la mode). Présentez plutôt des arguments.
        JPG prétend qu’on ne peut accéder à l’info sans en passer par les médias de « ré information ». Je montre que c’est faux. « Period », comme disent les ricains. Je ne vois pas où est le problème.

      • Lui une « supra intelligence » ?
        Il vaut mieux entendre ça qu’être sourd 😁.

Les commentaires sont fermés.