Explosion du nombre de viols : devinez pourquoi…

Viol5.jpg

On le sait plutôt on le devine, le nombre des agressions sexuelles ont nettement augmenté lors des trente dernière années. Nos dirigeants le savent encore mieux que nous mais ils ont décidé de ne rien faire car ils savent.

Ils savent qui sont globalement les coupables. Vous comprenez donc la raison de leur non action. La lutte contre les viols et les agressions contre les femmes, combat intéressant au niveau électoral pour l’extrême gauche se heurte ici à un tabou ultime, l’origine ethnique de nombre des coupables.

Néanmoins, la non publication des statistiques ethniques s’avérant insuffisante, il faut donc changer la lutte. On combattra donc contre le patriarcat essentiellement blanc. Sans voir que les pays s’en réclamant encore (Hongrie, Pologne) sont comme par hasard ceux où le viol est moins répandu car plus combattu. Le patriarcat réel (système qui a ses défauts) induit la protection de la femme contre les agresseurs sexuels qui seront traités comme ils le méritent, ce qui signifie des peines de prison conséquentes et non des excuses culturelles d’absence de code.

Le prétendu combat contre le viol a abouti à la naissance de mouvements internet de délations tels «Me too», «Balance ton porc» où la charge de la preuve plus qu’inversée, a disparu. Peu importe ce qui est écrit, ce qui est dit soit vrai, du moment que l’on tape sur le mâle blanc, cela ne peut qu’être bien. Evidemment, il ne faut pas préciser la couleur de peau du mâle si elle est moins claire.

Bref les viols de masse que l’on peut considérer comme des crimes contre l’humanité sont niés. Les Faurisson du viol, n’ont pas de honte à mentir. Souvenez vous le phénomène des tournantes a été révélé tardivement en France lors de la campagne présidentielle de 2002. Les viols collectifs de Rotterham de jeunes filles blanches par des adultes d’origine pakistanaise ont été cachés pendant près de vingt ans par les organismes sociaux et par les policiers qui ne voulaient pas passer pour être racistes. Pire le journaliste émérite Tommy Robinson a été plusieurs fois incarcéré pour avoir couvert cette affaire.

Alors bien sûr un mâle blanc peut commettre un viol (nous avons nos criminels,  hélas). Mais ce n’est jamais avec l’aval moral de la société qui considèrerait que la femme l’a bien cherché. Cela se produira néanmoins la plupart des cas dans un lieu clos, du moins à l’abri des regards. Alors qu’un violeur issu de l’immigration fera parfois cela en pleine rue, sans se soucier des conséquences.

Notez que toutes les campagnes anti viol, choisissent des mâles blancs dans le rôle des prédateurs et parfois osent même confier le rôle du protecteur à un homme visiblement africain. C’est d’ailleurs pareil dans les films et téléfilms français.

Oui les mensonges continueront et les noms des coupables seront encore tus dans les journaux. Voilà pourquoi nous nous devons d’insister sur les noms des coupables quand nous les avons. Pour ne pas avoir des Vladimir fictifs dans les listes des coupables.

Platon du Vercors

 

 

 

 

image_pdfimage_print
14
1

8 Commentaires

  1. Faisons comme ils font chez eux depuis toujours : les musulmans collectionnaient les eunuques blancs ou noirs pour être sûrs que leurs harems ne risquaient rien.
    Ils veulent venir en Occident : OK !
    Mais disparition du service trois pièces au débarquement du bateau ou de l’avion…
    Opération à leurs frais bien entendu ! Faut pas exagérer non plus !

    • Je suis d’accord avec vous. Mais la meilleure solution, c’est de fermer les portes de l’Europe à l’invasion musulmane. Si nos gouvernants ne donnaient pas d’argent ni d’aide, ils ne viendraient pas. Il faudrait aussi supprimer toutes ces associations qui favorisent l’invasion et notre remplacementt

  2. viols bien surs ! n’est ce pas ce que certains ont prix pour code normal à la lecture du rapport bayrou sur la dépopulation de la france et l’importation d’émigrés pour faire remonter la courbe des naissances ?

  3. Si on veut vraiment lutter contre le viol, c’est simple :si la responsabilité est avérée, castration physique pure et simple… à fortiori si le crime est commis sur des enfants.

  4. Laisser faire de peur de passer pour des racistes est la meilleures méthode pour cultiver et faire fleurir le racisme. Bravo les champions!!!

  5. Foutons dehors toute cette vermine , tout ces migrants plus d’étrangers et la FRANCE ira de mieux de mieux . Que fait -on quand il y à la gangrêne ? On coupe! et bien coupons .

Les commentaires sont fermés.