La fable de l’islam de France confirme la gravité du problème…

Publié le 31 juillet 2016 - par - 13 commentaires - 1 137 vues
Share

IslamIslam

S
uite à l’assassinat du Père Jacques Hamel par deux islamistes, Manuel Valls a décidé d’en appeler à une « nouvelle relation avec l’islam de France ».

Une « nouvelle relation » ? Pour quoi faire ? Et pourquoi cette relation doit-elle être « nouvelle » ? L’ancienne n’était-elle donc pas bonne ? Ne dit-on pas en haut lieu que l’islam est une religion « d’amour, de tolérance et de paix » ? La République ne porte-t-elle pas en elle ces trois valeurs ?

Par ailleurs, pourquoi « l’islam de France » ? Parle-t-on du « judaïsme de France », du « bouddhisme de France », du « christianisme de France »  ? S’agit-il de « l’islam de France » ou de « l’islam en France » ? Les religions juive, bouddhiste et chrétienne ne sont-elles pas « en France » ? Mais puisqu’elles sont en France, comment se fait-il que l’État n’ait jamais éprouvé le besoin d’établir une « nouvelle relation » avec elles ?

Ces seules questions montrent qu’une « nouvelle relation », une « nouvelle alliance », un « concordat », un « pacte de cohabitation », une « entente cordiale », un « accord bilatéral », de nouveaux « accommodements raisonnables », un nouveau « vivre-ensemble », une « unité nationale » – que sais-je encore ? – ne changeront rien entre la République et l’islam, l’islam étant immuable comme Dieu même !

C’est donc se tromper lourdement que de croire en la possibilité d’une « nouvelle relation avec l’islam de France », l’« islam » exigeant prioritairement qu’on se « soumette » à lui (1).

Partant, si quelque chose venait à changer dans cette « nouvelle relation avec l’islam de France », ce serait la France… en devenant islamique !

Car enfin, qui peut croire qu’une France majoritairement musulmane vivrait selon les lois de la République ?

Si l’islam était compatible avec la République, nous ne parlerions pas de l’islam. Si nous en parlons, c’est bien parce que l’islam n’est pas compatible avec la République.

CQFD.

Maurice Vidal

(1) « Islam » signifie « soumission ».

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de

Michel ONFRAY dit de lui que c’est un crétin. Mon dictionnaire donne cette définition de crétin : atteint d’arriération mentale accompagnée de dégénérescence physique (tremblements incoercibles de la main, par ex). À ce niveau de responsabilité, c’est funeste. Mais cela explique cette idée lumineuse de créer un islam de France. Rien de moins. Mais, comme il n’y a qu’un seul coran, qu’il s’impose impérieusement à tous les fidèles et que ses préceptes ne sont pas adaptés à notre pays, El Moron va devoir dicter à son nouveau prophète de France, disons l’inénarrable Dr Boubaker par exemple, un nouveau coran dont le premier verset de la première sourate sera :  » la loi de 1905 et plus particulièrement son article 2 n’est pas applicable à mon nouvel islam de France.  » Et tous les nouveaux musulmans de France de reprendre en chœur :  » VALLSAOU AKKBAR !… Il ne nous restera qu’à payer la djizîat pour vivre en paix dans notre nouveau royaume de Francistan….

Enée

Manuel Valls fait preuve d’une méconnaissance totale et inadmissible de l’Islam, du Coran et des Hadiths.
Il a OUBLIÉ la décision de Juillet 2001 de la Cour Européenne des droits de l’homme précisant que la loi islamique était incompatible avec les valeurs démocratiques et SURTOUT « qu’un musulman n’obéit qu’à un musulman »…
Cette « nouvelle relation » avec l’Islam va se traduire par une réglementation officielle de tout ce qui va à l’encontre de notre culture c.-à-d, de tout ce que nous ne voulons pas:
Lieux de prière, voile, piscines, Ramadan, égorgement des moutons lors de l’Aïd El Kebir etc…, qui obligera, encore une fois, la soumission des Français.
L’imam Oubrouk (hier en tenue occidentale…) grand ami de Juppé n’avait-il pas dit?: » les musulmans n’ont pas besoin de Constitution, ils ont la leur: le CORAN ».
Quoique l’on fasse les versets médinois mortifères seront toujours présents et justifieront les actes et les crimes des musulmans. C’est le Coran qu’il faut modifier…

BALT

On ne pourra jamais s’accommoder avec l’islam car l’islam ne le veut pas. Et Valls ne le sait pas. Ni tous nos dirigeants- Pape compris- Pardonnez leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. Nous demandons à ceux qui savent de prendre le pouvoir, de suite.

Spiculus

L’Islam de France n’existe que dans le cerveau dérangé des collabos du type Valls…

Cerveau dérangé ou cupidité ? Et besoin pathologique de dominance et de pouvoir.

Auguste

L’islam ne peut pas être de France, puisqu’il est d’Arabie Saoudite. La Mecque, Médine, c’est où ?

Notre France est désormais souillée et profanée par toutes ces hordes d’égorgeurs en puissance, et le suprême sacrilège étant d’en remplir nos églises…. Double peine.

hathoriti

L’islam est incompatible avec l’air de la France, avec les paysages de France, avec les traditions séculaires de la France, avec la cuisine de la France, avec les vignobles de la France ! En un mot, l’islam est incompatible avec la France Chrétienne ! Point barre !

JEAN PN

S’il vous plaît, cessez de dire l’islam DE France, mais dites l’islam EN France.
Ça ne veut vraiment pas dire la même chose !!!

anonyme

Cet islam me donne envie de vomir et tout le monde en parle comme si c’était un dieu parfait, il faut arrêter avec cette puanteur de l’islam et Valls est répugnant de vouloir nous l’imposer pour que lui garde sa place, non et non pas d’islam en France ! DEHORS les 3 scélérats qui gouvernent le pays, on en a marre de vos conneries, quand les Français vont ils comprendre que ces individus abjects nous prennent pour des cons, vous avez lu ou vu Hollande va faire une autre taxe sur les propriétés bâties et ça personne ne le sait, ainsi qu’une taxe une fois que vous aurez fini de payer votre crédit et personne ne réagit, on se fait égorger et on invite les musulmans à l’église c’est à vomir !

deniaud

Texte magnifique de clarté et de brièveté percutante !Tout est dit, il n’y a à revenir sur rien, c’est tellement clair et net, et sans appel, qu’on se demande comment nos « élites » ( ? ) n’ont toujours pas compris ces évidences !
Encore bravo cher Michel Vidal !

François Desvignes

C’est entendu l’islam de France est un oxymore.

Un islam « En France », peut-être, et c’est déjà trop, « de France », c’est impossible attendu que l’islam est le négatif absolu de la Pax Francia.

En fait, sous le vocable, le pays légal revendique la compatibilité de l’islam avec la république, à tout le moins la compromission de la république avec l’islam pour cause de paix publique et d’élection.

Oui c’est dur d’avoir à reconnaitre que la république, noyautée par des traitres, n’est plus française pour nous avoir trahis en pactisant avec l’ennemi.

Mais ce constat en appelle un autre.

Si la république nous a trahis en pactisant avec l’ennemi :

– elle n’est plus française
– elle est notre ennemi au même titre que notre ennemi pour avoir pactisé avec lui
– nous sommes en guerre contre nos ennemis
– cette guerre ne sera pas éternellement celle des mots, mais à force de mots inutiles, bientôt celle des actes

JUG

DICTIONNAIRE DES CONNERIES FRANÇAISES : Islam de France : à moins que les dirigeants de l’UMPS (Ecolos , verdâtres et autres centristes et gauchises du Diable) et les docteurs Mabuse de leurs laboratoires d’engineering sociale qui ont inventé cette escroquerie sémantique , soient des niais ou des tarés , on aurait mis ça sur le compte de la connerie et son Orbite sachant qu ‘il n’ y a qu’un seul Islam et il est le même en Daeshistan , en Arabie et à St Denis et ils le savent .. Mais non , ils ne sont ni des idiots , ni des ignares , les Mabuse de l’UMPS , ils sont très futés pour avoir asservi toute une nation et ils sont mème plus que ça , ils sont tellement corrompus qu’ils sont sataniques et satanistes , pour avoir installé l’Islam dans  » l’Hôtel » de France , c’est à dire des millions de musulmans pour des motifs électoraux contre les patriotes français et au nom surtout de l’Idéologie du ressentiment la plus anti-française depuis que cette nation existe