Fabrice Di Vizio traîné devant l’Ordre des avocats pour « vulgarité »!

L’effervescent et très combatif Fabrice Di Vizio est visé par une procédure disciplinaire de l’Ordre des avocats, pouvant entraîner son renvoi. À travers un document de vingt-trois pages (!), ayant épié la totalité de ses propos sur les réseaux sociaux, il lui est fait grief de sa vulgarité et d’ainsi violer le Code de déontologie…

« La commission des réseaux sociaux et médias de l’Ordre a considéré que les publications (…) dont elle a été saisie contenaient des termes manifestement vulgaires, que ces propos étaient susceptibles de constituer, s’ils étaient établis, un manquement aux principes essentiels de la profession d’avocat (…) au principe de dignité, de conscience, de probité, d’humanité, d’honneur, de délicatesse, de modération, de courtoisie et de prudence. » Que ça !

Ayant recensé, sur dix pages, la totalité de ses interventions dans TPMP, l’émission d’Hanouna, des reproches similaires lui sont aussi adressés.

Faute de pouvoir détruire Di Vizio pour son travail, il est ainsi attaqué du fait de son positionnement anti-passe, son engagement pour la liberté vaccinale, son soutien aux soignants licenciés, etc., sans oublier les milliers de plaintes ayant perturbé jusqu’à la Cour de Justice de la République, comme l’avait rapporté le faux gentil procureur Molins. La vindicte n’aura attendu que deux mois.

Et au vu de l’ambiance… N’oublions pas que cet avocat est aussi  un grand catholique revendiqué, qui va au bout de ses convictions, aidant et secourant… en opposition avec les prises de position serviles de la Conférence des évêques de France…

À juste titre, Fabrice Di Vizio dénonce une chasse aux sorcières de la part du Conseil de l’Ordre, lequel fait  de la politique, tenant absolument à complaire au gouvernement. Dans un communiqué de presse, paru en juillet 2021, « l’Ordre s’est montré ouvertement en faveur du passe sanitaire comme outil de coercition à la vaccination et en appelait à la vaccination obligatoire, en raison de l’état catastrophique de la situation (…) le Conseil de l’Ordre ne supporte pas qu’un avocat « grande gueule » vienne dénoncer un système complètement corrompu ! »

Et Di Vizio d’énumérer mensonges, collusions, mesures liberticides, etc., que nous ne connaissons que trop, dont cet extraordinaire rapport de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), précisant qu’en 2020, les hospitalisation dues au Covid ne représentaient que 2 % de la totalité…

Au terme de cet entretien, le journaliste l’interviewant lui pose une question un peu inepte, qu’agacé, l’avocat lui retourne… Ne ratez pas le jubilatoire feu d’artifice final.

Di Vizio, pour le meilleur et pour le rire !

Daphné Rigobert

https://www.youtube.com/watch?v=aAgdiqq1QHI

image_pdf
21
0

9 Commentaires

  1. DI VIZIO, qui est un traître; un pourri et un vendu. Cet enculé, à la gueule de rat des champs, m’a envoyé des menaces de procès par mail, après que je lui aie demandé de prendre en charge ma défense, via son site divizio.fr, en ma qualité de soignant privé d’emploi et de possibilité de me faire soigner, puisque c’est la vocation même (soi disant) de son site. Cette petite lopette m’a répondu qu’il n’aidait que les soignants adhérents au mouvement de PHILIPPOT (et, en réalité, par « soignants », il faut comprendre Médecins et Chirurgiens, qui ont les moyens de lui payer des honoraires de dingue), puis de me menacer de procès si j’insistais ! Pour ceux qui ne me croient pas, j’ai conservé ces mails à la disposition de qui veut les lire !
    Après, cette petite pute pleure parce qu’il est obligé de s’entourer en permanence de gardes du corps….Mais il a un désavantage sur moi : il ne sait pas à quoi je ressemble, et j’ai un visage qui s’accommode plutôt bien des perruques, moustaches, barbes et autres maquillages…
    Si cette pute sans couilles en a le courage, je suis prêt à le « rencontrer », dans une pièce insonorisée; sans ses gardes du corps et sans son bouquin de droit de merde. On verra de nous deux lequel ressortira le premier en courant et en pleurant sa mère…
    Il n’y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas…

    • Si malheureusement ce post infecte est passé.
      J’ai des amis qui sont passé par lui et aucune personne de son étude lui a demandé d’être adhérent au mouvement de F Philippot.

      Ceci dit si vous traitez vos malades comme vous traitez (et avec le même langage) Me Di-vizio, je les plaints.

      On peut ne pas être en accord avec lui, mais pas diffamer les gens pour autant.

      • Non. Ce qui est infecte, ce sont les traîtres soumis comme vous. Je dis ce que je veux (preuves à l’appui; à moins que cela ne vous dérange); et si ça ne vous plaît pas, c’est EXACTEMENT pareil ! Quant à mes malades, ils se portent très bien. Mais il est certain que je refuse, désormais, de soigner des traîtres soumis dans votre genre.
        Bien le bonjour à Macron, et n’oubliez pas d’aller vous faire injecter votre 3è dose…

  2. Ces abrutis vont jouer les puritains, alors qu’ils nous mentent, se foutent ouvertement des institutions. Ils vont jouer les culs bénis alors qu’ils se font arroser par des labos, promeuvent le Magouilleur Pfizer d’une manière à peine voilée avec des arguments d’une cour de récré de primaire. Bref, Il y a eu Fillon, il n’y aura pas Di Vizio, on est pas con à ce point-là !
    par contre plus il s’enfonce Macaron 1er, plus il sera battu !

  3. Normal: la situation est tellement excédante qu’on en devient vulgaire parce que les mots gentils ne suffisent plus à exprimer le raz l’bol. Pour la première fois en 75 ans de vie, le mois passé, j’ai envoyé ma voisine au diable! je m’horrifie moi-même.

  4. En matière de vulgarité, on se demande ce qui va arriver à Ducon l’italien ?

  5. Dans un pays où Castaner et Chiappaz ont été ministres, être accusé de vulgarité a-t-il un sens ?

Les commentaires sont fermés.