1

Fabuleuse fête de Jérusalem : j’y étais…

Fabuleuse fête de Jérusalem… Pierre et Christine en Israël (3)

Nous vous l’avions annoncée, nous avons eu le privilège de participer à la fête annuelle de Jérusalem, dite « fête des drapeaux » ( vous comprendrez pourquoi en regardant les vidéos *). Ce fut une journée d’éblouissement, de tendresse, d’émotion, d’admiration… d’envie. Comment ne pas comparer le patriotisme et l’amour des Israéliens, notamment des plus jeunes pour leur pays et comparer avec la soumission, la tristesse crasse, la haine contre la France de nombre de « nos » jeunes, gauchistes violents ou dégénérés… Comment ? Impossible.

Les Israéliens ont réussi quelque chose d’inouï qu’on ne trouve que dans les pays de l’Est et en Asie, transmettre à leurs enfants l’amour de leur patrie, le désir de se sacrifier s’il le faut pour elle et… une joie de vivre exceptionnelle. Pourtant le pays est en guerre…

Hier, dès le début de l’après-midi…

Avec un petit clin d’oeil à Trump et au jour extraordinaire qui voit aujourd’hui 14 mai l’ambassade américaine s’installer à Jérusalem malgré le veto arabe. Jouissif !

Pour comprendre les enjeux relire l’article de Bat Ye’Or :

http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/04/trump-reconnait-jerusalem-comme-capitale-de-letat-juif-et-dit-merde-a-une-fatwa-vieille-de-36-ans/

De partout des groupes de jeunes gens ont commencé à converger vers plusieurs endroits de réunion de la ville, et notamment un parc public, pour, ensuite se retrouver au Mur des Lamentations où ont lieu, à la nuit, les discours officiels et un concert. La ville entière était en liesse, on chantait et dansait dans les rues, on mangeait, pique-niquait, riait…. Et cela a duré du début de l’après-midi à minuit et plus.

Tout le monde est mélangé, jeunes et vieux, hommes et femmes (beaucoup de familles avec 3 ou 4 jeunes enfants, il semble que la natalité se porte bien chez les Israéliens, leur laissant espérer ne pas être submergés à terme par celle des musulmans vivant en Israël). Mais les groupes de jeunes avec drapeaux sont la plupart du temps unisexe, et ils arrivent au Mur des lamentations par deux entrées différentes.

Ils ont chanté toute la journée des hymnes à Jérusalem et à Israël

Nous avons suivi plusieurs groupes différents au cours de l’après-midi et sommes arrivés dans l’esplanade devant le Mur des lamentations avec les jeunes garçons.

Ci-dessous un passage où les jeunes gens étaient survoltés et hurlaient des propos incompréhensibles pour nous, levant la tête (et parfois le poing) vers la mosquée nous surplombant. Nous avons cru deviner qu’il s’agissait de défier ladite mosquée et ce qu’elle représentait. Une façon de dire aux anciens possesseurs du lieu, maintenant on est chez nous. Ce que j’ai traduit par « maintenant on vous emmerde », un Israélien parlant français devant nous a confirmé en souriant que j’avais à peu près tout compris…

Il nous a expliqué le sens du tee-shirt porté par certains (et par lui)

Il s’agit de la demande (sans illusions) d’un certain nombre d’Israéliens de voir détruite la mosquée qui se trouve sur le Mont du Temple, au-dessus des vestiges du Premier Temple de Jérusalem, afin qu’elle soit remplacée par un nouveau Temple…

Voici la traduction par Aliza, merci à elle  : PAR MOMENT, IL EST NECESSAIRE D’OTER LA KIPPA  !!!!!  Jeu de mots avec la  »kippa » que l’on met sur la tête et  »kippat ha sela » = Dôme du rocher.

Devant le Mur des Lamentations, une fourmilière….

Nous n’avons pas attendu le concert, nous sommes rentrés avant qu’il ne fasse nuit afin de ne pas nous perdre dans le grand Jérusalem ? Au retour nous avons croisé une longue file de jeunes qui se dirigeaient vers le Mur, sans doute que ceux qui y restent un moment finissent par partir pour laisser la place à d’autres…

Bref, une journée absolument inoubliable. Tant de beauté, de ferveur, de joie de vivre… Et un extraordinaire sentiment de sécurité dans ce pays en guerre. Toutes les forces de police étaient là, même à cheval, discrètes mais partout et en nombre et on pouvait supposer que les armes étaient prêtes, au cas où…

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/14/fabuleuse-fete-de-jerusalem-pierre-et-christine-en-israel-3/

* J’ai compris que le format des vidéos posait problème, je les ai donc toutes mises sur youtube…

Dès que je pourrai, aujourd’hui ou plus sûrement demain, je mettrai aussi celles parues sur les deux premières parties de notre  Carnet de voyage.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/11/saint-jean-dacre-lappel-du-muezzin-a-cote-de-la-citadelle-christine-et-pierre-en-israel-1/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/13/inoubliable-fin-de-shabbat-a-jerusalem-pierre-et-christine-en-israel-2/