Face à au cancer islamique, Macron et Castaner ne font que brasser du vent

Publié le 29 novembre 2019 - par - 22 commentaires - 1 181 vues
Share

Résultat de recherche d'images pour "photos islamisation de la france"

Macron et Castaner viennent de découvrir l’eau chaude et décrètent la mobilisation générale contre « l’islamisme et le repli communautaire ».

Nos  sauveurs de la République n’ont que 30 ans de retard et ont attendu que le cancer soit  métastasé  pour brailler « la Patrie en danger », mais passons… L’essentiel est de faire illusion, une fois de plus.

C’est lorsqu’un tiers des adultes musulmans et la moitié des jeunes sont favorables à la charia et rejettent la loi républicaine que Castaner se décide à vouloir remettre « la loi au-dessus de la foi » !

Il est vrai qu’à trois mois des municipales, il serait temps de se bouger, au moins en paroles. C’est ainsi que 125 préfets et des légions d’élus locaux vont donc livrer bataille aux barbus.

Il paraît que la lutte sera sans merci contre l’islamisme, ce « contre-projet  de société ». C’est une offensive républicaine de grande ampleur qui se prépare.

Notre premier flic de France nous promet  « d’asséner quelques défaites à ceux qui nous narguent ». Je suppose que dans les cités islamisées, on rase déjà les murs.

Cette volonté farouche d’en découdre avec les ennemis de la République fait chaud au cœur. Une circulaire pour mieux contrôler les lieux de radicalisation a été adressée aux préfets, devenus soudain les nouveaux centurions de la République.

Chaque mois, ces derniers devront rendre compte en haut lieu. Le CIPDR, Comité interministériel de la prévention et de la radicalisation, centralisera les remontées des départements.

C’est donc une société de vigilance face à l’islamisme sournois, telle que la veut Emmanuel Macron, qui se met en place au niveau national. La reconquête est en marche, c’est clair !

Mais attention ! Pas question d’interpréter tout cela comme « une guerre contre l’islam ». Pas question de faire un amalgame ou de stigmatiser qui que ce soit.

Castaner s’est d’ailleurs empressé de préciser que « l’islamisme est l’ennemi de l’islam » et que cette religion a toute sa place au sein de la République. En fait, ils ont peur des cités islamisées. Une émeute est si vite arrivée…

C’est oublier que l’islam est le terreau de l’islamisme et c’est oublier que l’islam, c’est le Coran, qui prêche la haine anti-mécréants à longueur de versets.

Par conséquent, seuls les musulmans non pratiquants peuvent adhérer aux valeurs républicaines. Ils sont nombreux, mais les islamistes font tout pour les remettre sur le droit chemin. Et les pressions sont efficaces.

Il suffit de voir ce que sont devenues nos banlieues, où naguère, les beurettes circulaient en décolleté et minijupe !

Mais nos va-t-en-guerre contre « l’islamisme et le repli communautaire » sont déjà paralysés par peur d’être taxés d’islamophobie. Le combat est donc perdu d’avance.

Si nos courageux soldats combattent les jihadistes au Sahel et en paient le prix fort, il y a longtemps qu’à l’intérieur de nos frontières, nos élites ont capitulé face aux islamistes qui ont gangrené toutes les franges de la société, jusqu’aux institutions régaliennes, comme l’armée et la police.

Macron et Castaner nous parlent de vigilance tous azimuts, alors que l’État vient d’être frappé en plein cœur, le centre névralgique de la police ayant été incapable de détecter parmi les siens un tueur fanatisé !!!

C’est ahurissant.

On nous promet « d’appliquer la méthode Al Capone » pour démanteler les réseaux de fraude, alors que les travaux de la mission parlementaire sur la fraude sociale ont été sciemment sabotés par le manque de coopération des organismes d’État !!

On nous promet d’enrayer l’islamisation de l’école républicaine, alors que le rapport Obin de 2004, qui tirait déjà la sonnette d’alarme sur la dangereuse islamisation de l’école, a été enterré à jamais. Le nombre d’écoles coraniques explose, la déscolarisation des jeunes musulmans s’amplifie, mais on ne touche jamais au portefeuille des familles, seul langage compris de tous.

On nous promet  de combattre les communautarismes, alors que sur nos 250 abattoirs de France, plus de la moitié pratiquent l’abattage halal. Et quand des maires décrètent l’interdiction du burkini, le Conseil d’État  s’empresse d’annuler les décrets.

On nous promet la vigilance des maires, alors qu’ils sont les premiers à courtiser le vote musulman et à financer indirectement les lieux de culte. À Trappes, ville qui a vu des dizaines de jeunes partir servir sous la bannière de l’EI, le maire est accusé de clientélisme par l’opposition. Pourtant, il reçoit le soutien de LREM pour les prochaines municipales…

On nous promet la surveillance accrue des mosquées, mais sur les 140 mosquées salafistes qui professent la charia, seules 7 ont été fermées.

On nous promet de lutter contre la radicalisation, mais les clubs de sport sont des « incubateurs de haine », où hommes et femmes ne se mélangent pas, où les petits Blancs minoritaires sont mis en quarantaine. Sur un tapis de judo, on ne se salue plus avant un combat, car seul Allah mérite cette marque de déférence. (source Figaro)

On nous promet de combattre l’islamisme, alors que pour bon nombre de politiques et d’élites du pays, le principal danger est l’extrême-droite, qui a pourtant totalement disparu des écrans radars.

Gauche et extrême-gauche courtisent le vote immigré pour se refaire une santé. Car les ouvriers natifs ont fui depuis longtemps vers le RN…

On nous promet de combattre toutes les discriminations, mais on a laissé l’antisémitisme musulman chasser les familles juives des villes du 9-3, où leur nombre a été divisé par 10.

On nous promet de défendre l’égalité des femmes et de les protéger, mais l’Observatoire des violences faites aux femmes vient de révéler l‘expansion de la prostitution des mineures en Seine-Saint-Denis. Un tiers des filles a moins de 15 ans ! (chronique Ivan Rioufol). Que font les féministes et le gouvernement ? Rien ! Pas touche aux immigrés.

On nous promet de veiller à tout signe de radicalisation au niveau local, mais les maires ne sont même pas informés du nombre et de l’identité des fichés « S » sur leur commune.

On nous promet  une lutte sans merci contre les fondamentalistes, mais le gouvernement refuse d’interdire les listes communautaires aux municipales. Ce qui signifie qu’un individu radicalisé ne pourra pas devenir policier, mais pourra être élu maire et  gérer sa police municipale !

C’est  la politique du n’importe quoi, le summum de l’hypocrisie et de l’enfumage.

Les radicalisés étrangers ne sont jamais expulsés et ces tueurs potentiels circulent en toute impunité dans nos rues. On ne compte plus les égorgements au cri de « Allahu akbar ».

Cette traque aux signes de radicalisation n’aura qu’un effet marginal, alors que la reconquête des cités islamisées exigerait un courage politique que Macron n’a pas. C’est une grosse farce à but électoral.

Il a honteusement capitulé face aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes, comment  aurait-il le courage de rétablir l’ordre républicain dans les centaines de mini-califats, qui ont émergé dans nos banlieues abandonnées par la République des lâches ?

Que propose-t-il pour vider les caves des milliers d’armes de guerre qui y sommeillent, en attendant l’insurrection généralisée que souhaitent les islamistes, ce fameux face-à-face prédit par Gérard Collomb ?

Mais dans notre France du « vivre-ensemble », on a laissé la haine antifrançaise se propager, au nom du droit à la différence et de la tolérance à sens unique.

Quand les cités ont applaudi à l’incendie de Notre-Dame, le gouvernement s’est tu. Quand les foules musulmanes ont scandé « Allahu akbar » dans les rues de Paris, le gouvernement s’est tu. Quand les réseaux sociaux se sont réjouis de la mort de nos 13 soldats au Mali, le gouvernement s’est tu.

Face à l’islam, Macron ne sait que raser les murs.

On a désarmé moralement  nos policiers, qui ont davantage peur des foudres de l’IGS que des malfrats. On l’a vu à Viry-Châtillon, où quatre policiers, attaqués par des racailles à coups de cocktails Molotov, n’ont pas osé tirer pour se dégager et éviter des brûlures terribles. Imagine-t-on une telle soumission chez des policiers américains ou israéliens ? Impensable !

Macron et Castaner prétendent combattre l’islamisme et les communautarismes, mais ils combattent surtout les patriotes qui défendent leur identité et leur culture.

On persécute les jeunes de Génération Identitaire, on traîne en justice un Zemmour courageux, qui tient le langage de vérité et explose les compteurs de l’audimat avec l’émission « Face à l’info », on crache sur l’admirable Zineb El Rhazaoui qui dénonce les dangers de l’islam.

Tout  patriote qui dénonce le ratage absolu de l’intégration est traîné dans la boue, diabolisé, insulté, menacé, traité de facho et de nazi. Mais tout immigrationniste qui prêche le « vivre-ensemble » est porté aux nues.

Renaud Camus fait encore la sinistre expérience de cette justice républicaine impartiale, parce qu’il met en garde contre le Grand Remplacement, cette réalité incontestable puisque les chiffres ne mentent pas. La justice, paraît-il, punit la haine et le racisme. Mais celui qui chante « Pendez les Blancs » est aussitôt blanchi.

Dans notre République avachie, le sursaut salvateur ne viendra certainement pas de Macron, qui a ouvert les vannes de l’immigration comme jamais et qui a fait chuter le nombre des expulsions à son plus bas niveau historique.

Et il prétend viser 100 % d’expulsions. Nous en sommes péniblement à 15 % !

Cette lutte contre l’islamisme n’est qu’un énorme coup de bluff de plus, destiné à tromper le maximum de gogos à la veille des municipales.

Macron ne changera jamais de politique. C’est un mondialiste mis en place pour bâtir le grand village mondial supranational et multiculturel.

Une totale utopie qui ne peut que mener à l’affrontement entre l’Occident et  l’islam politique. Tôt ou tard, les islamistes chercheront à imposer la charia dans toute l’Europe.

Il nous faudrait un Viktor Orban, ou un Salvini, ou un Trump, pour nous en sortir, des patriotes qui aiment et protègent leur pays, mais que l’Europe, Macron en tête, ne cesse de diaboliser.

Hélas, nous avons eu un François Hollande, aussi nul que pitoyable et qui, non content de se faire humilier mondialement par Léonarda, cette clandestine kosovare de 15 ans qui l’avait envoyé paître, s’est ensuite précipité au chevet de Théo, un délinquant hospitalisé après s’être rebellé lors d’un contrôle d’identité.

Mais il a ignoré les policiers agressés et brûlés vifs, qui étaient hospitalisés dans un état critique. Difficile de faire pire dans la bassesse pour un chef d’État !

Et aujourd’hui, nous avons un Macron, qui, à peine élu, s’est permis d’humilier publiquement, devant ses pairs, le grand serviteur de l’État qu’était le Cema Pierre de Villiers. « Je suis votre chef », braillait sans honte notre Président…

Et que dire des chansons obscènes chantées sur le perron de l’Élysée, ou bien des photos sordides prises entre deux délinquants dépoitraillés à Saint-Martin. Tout simplement ignoble. Les Français ont élu le pire d’entre tous.

Je l’invite à regarder la photo ci-dessous…celle d’un vrai chef d’État, qui lui, n’a jamais craché sur la France mais l’a servie de toute son âme. À côté de cette figure de légende, Macron paraît infiniment petit…

Résultat de recherche d'images pour "image sur la grandeur de la france"

Pauvre France, qui fit si longtemps l’admiration du monde ! De Gaulle, et tant de grandes figures historiques avant lui, qui ont fait la grandeur de notre pays, doivent se retourner dans leur tombe.

Jacques Guillemain

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Sacha P

Pour le moment , une seule priorité : supprimer la nuisance Macron et ses affidés . Sans cette suppression , tout remède à la dégénérescence actuelle de notre société restera inaccessible et notre pays continuera à perdre ses valeurs fondamentales et à finir par être détruit .

Hoplite

Depuis la nuit des temps, quand les barbares attaquent, les civilisations disparaissent. Et cela continuera tant qu’il y aura des barbares.

emerillon

Il faut supprimer la nuit des temps !

POLYEUCTE

Encore des Paroles …maladroites pour piquer des voix à la Droite.
De deux choses l’une…
– Les islamo-gauchistes sont Français ? C’est la Guerre civile
– Ils sont étrangers ? C’est la Guerre anti islam.
Dans les deux cas ? Tribunaux d’exception ! (Et pas de Droit courant ! voir plus haut).

Misty

Les islamistes ne font leurs affaires que sur un socle qui nous est déjà hostile. Il faut expulser de force tous ceux qui sont d’origine immigrée, qui ont bénéficié de notre bienveillance en les acceptant en France, et qui commettent des délits, trafic de drogue, vols, viols, meurtres etc. Fini les excuses. Nous sommes en guerre. Retour dans les pays d’origine et laissons ces pays décider s’ils veulent nous attaquer où non. Il faut retourner la situation. Ce seront eux qui alors déclencheront les hostilités, nous avons le droit de décider de notre politique intérieur, nous avons le droit de décider que nous ne voulons pas de criminels issus de pays étrangers! Il faut un gouvernement qui mette la sécurité des français d’origine européenne en priorité absolue.

Snoopy

Brasser du vent ou parler pour ne rien dire sont des conceptions voisines du comportement humain. Le génial Raymond Devos en avait parlé dans un de ses sketches. Un comique mais aussi un philosophe et un visionnaire. On ne peut s’empêcher de penser à certains présidents…

https://www.youtube.com/watch?v=hz5xWgjSUlk

Marnie

Le minus de l’Elysée ne cesse pas de décevoir. La charge de la France le dépasse totalement mais il s’accroche. D’ailleurs par ses propos avant l’élection et après l’élection il était permis de subodorer ce qu’il dirait et ferait que des erreurs accentuant la désespérance dans laquelle nous nous trouvons.

Misty

Ce ne sera plus la France. Ils vont faire semblant de lutter contre la destruction de notre pays car ils sentent le vent tourner, ils comprennent que ça ne se passe pas vraiment comme ils l’avaient prévu. Mais ils sont bien responsables de tout ça il ne faudra pas l’oublier. Comment avec une majorité de personnes d’origine maghrébine; peut-on encore parler de la France, en tout cas ce n’est plus mon pays.Je ne vivrai pas dans un pays où on autorise la propagation d’une idéologie fasciste rétrograde, imbécile et violente.Soit il se passe quelque chose et on expulse les musulmans soit je pars, mes papiers sont bientôt près! La présence de musulmans en France obligatoirement entraîne une volonté de prendre le pouvoir du fait du gouffre qui sépare nos civilisations.

henri UBEDA

MOI JE SUIS A 100/100 POUR LA CHARIA . POURQUOI ? C’EST TRES SIMPLE LA CHARIA COUPE LA MAIN AUX VOLEURS /,DEJA IL Y AURAIT 50% DE MUZ EN MOINS EN PRISON, ENSUITE,LES DELITS VIOLS MEURTRES ETC ,VIDERAIENT LE RESTE DES MUZ DES PRISONS. CE -CI BIEN SURE QUE SE SOITDES JUGES INTEGRES PARMI LES MUZ COMME CELA N’EXISTE PAS ,JE SERAI POUR DES PEINES TRES SEVERES, LESQUELLES ?

emerillon

Jacques , malgré tout le respect que nous vous portons quant à vos observations et réflexions sur l’analyse islamique, je me permets de vous faire la remarque que vous aussi acceptez le terme religion ,,,, je cite dans votre article ;;;;;;;; Par conséquent, seuls les musulmans non pratiquants peuvent adhérer aux valeurs républicaines. Ils sont nombreux, mais les islamistes font tout pour les remettre sur le droit chemin. Et les pressions sont efficaces ;;;;;;;;;;;;;;;;; Donc je me permets de vous reprendre , soit ils sont étrangers , maghrébins pour beaucoup, soit ils sont religieux , ce que nous refusons dans notre république laïque . Accepter ce terme n’est déjà accepter leur position religieuse ! corrigez si je me trompe .

Misty

Les musulmans non pratiquants détestent l’occident autant que les autres. Ils ne sont pas venus en France par amour de notre pays. Les maghrébins ont le sait viennent prendre leur revanche sur la colonisation. Les turcs veulent rétablir l’empire ottoman etc. Il y a un gouffre entre nous et ces gens quelle que soit la raison, ils prendront peut-être l’islam pour cause commune afin de nous détruire mais très très peu d’entre eux sont en France pour participer à sa grandeur. La France aux français. Il faudra une guerre ou elle disparaîtra.

emerillon

Faux Misty !! seulement vous ne voyez pas ceux d’origine étrangère qui ce comportent en bons Français , ceux là ne vont pas vous parler de leurs origines , ils sont simplement Français !
Maintenant , bien que je sois pas de leurs origines , parfois lointaines ! si qqun m’attaque , je me défends !

emerillon

Misty ,je pense que ma réponse apparaitra après lecture

emerillon

Je rajoute Misty , pour qui a connu Mouloudji , ce dernier était Français dans l’âme et dans le coeur !

Marnie

Je ne vois aucun pays qui s’appelle « musulman » et sur aucune carte du monde. Ce terme désigne les adeptes d’une secte fondée par Mahomet ou du moins par ceux qui ont adopté cette vision du monde. C’est une politique dévastatrice qui se retranche derrière une idéologie dévoyée. Les pays qui ont adopté cette politique prennent le nom d’islam…

emerillon

Voilà Marnie , vous êtes claire et logique , pourquoi évoquer le terme de musulman dans notre pays !!

Kancau11

Ces 2 cons (1er personnage de l’état et 1er flic de FRANCE) ont-ils observé que l’islam vient encore de tuer et qu’il tuera encore et encore, l’islam est la religion (?) des assassins qui tuent parce qu’un gardien de chèvres pédophile leur a ordonné de le faire.

patphil

15% d’expulsion! à mayotte où les comoriens acceptent (contre argent ) de reprendre leurs ressortissants !

François Desvignes

Guillemain,ne croyez jamais que votre ennemi est un con : ça vous serait fatal.

Et on tient à vous.

Je vous donne les sous titres de la déclaration officieuse (et donc sincère) de l’Elysée par la bouche de son ministre de l’Intérieur, Castagnette :

 » On ne contrôle plus rien.
 » La guerre à balles réelles est imminente.
 » Nous ne pouvons même pas en avoir l’initiative.
 » Nous l’avons donc déjà perdue
 » Tout ce que nous pouvons faire est ce que nous faisons : gagner du temps
 » Mais à vos dépens
 » Sorry.
 » Merci de mourir en silence.
 » Nous ne voulons entendre aucune plainte.

emerillon

Cette guerre est sournoise , si vous saviez le nombre de muzz se prétendant Français se disant convertis et qui travaillent en sourdine sur la bonté divine de leur dieu ! Il y a beaucoup d’abrutis qui se font pièger !

BERNARD

Micron ou l’art de brasser du vent.
On sent que les municipales approchent et qu’il faut essayer de faire bonne figure pour calmer ceux dont les minorités visibles et agissantes commencent à horripiler.
Grand débat, grande discussion, grande concertation.. et surtout grand QUEDALLE !
Un petit débat au parlement pour « prendre des mesures  » contre l’immigration alors qu’en fait le résultat sera d’en avoir encore plus.
Une petite « gesticulation » contre l’islamisme.. allons-y, ça peut pas faire de mal !
Espérons juste que les français commencent à comprendre, mais on peut en douter, car la presse relaye bien les « bonnes actions » de micron auprès du peuple.. elle nous explique comment il est toujours le meilleur,et le plus grand, comme allah !

Anti-remplacisme

Aux municipales, même si on vote massivement RN ça changera quoi à la Fin historique du peuple sur son Sol ?