1

Face à la barbarie islamique, l’Occident vaincra

Résultat de recherche d'images pour "image guerre civile en france""

Mathieu Bock-Côté parle d’or.

Face à la partition du territoire enclenchée depuis des années, avec des quartiers toujours plus nombreux passés sous le contrôle de l’islam politique et transformés en mini-califats, il décortique la logique décoloniale qui imprègne les esprits de nos élites mondialistes :

« La décolonisation ne sera parachevée que lorsque la France sera dénationalisée et que les Français deviendront étrangers dans leur propre patrie… »

La repentance et la haine de la France que véhicule Emmanuel Macron, et qu’il distille régulièrement dans le coeur des jeunes immigrés, relèvent de cette logique dévastatrice. La France doit expier ses péchés jusqu’à sa complète disparition, en diluant  son identité culturelle dans un multiculturalisme planétaire. C’est ainsi que pour Macron, l’échec de l’intégration et l’expansion d’un islam conquérant toujours plus menaçant ne sont pas des dangers mais des atouts, puisque le but ultime du mondialisme est de détruire les nations.

Pour Macron, le véritable danger est la « lèpre populiste » qui menace son entreprise de démolition de la nation française. Patriotes et autres identitaires attachés à leur patrimoine culturel sont les seuls ennemis des mondialistes. Et tout est bon pour les combattre, que ce soit  par une désinformation continue des médias ou par un harcèlement judiciaire indigne d’une démocratie.

Pensée unique et terrorisme intellectuel tentent de museler la parole patriote, au mépris le plus total de la liberté d’expression. Le peuple doit accepter de disparaître et se taire.

C’est ainsi que les discours sur le contrôle de l’immigration et sur la reconquête des quartiers ne sont que poudre aux yeux. Macron n’a jamais eu l’intention de limiter les flux migratoires ou de désislamiser les banlieues. C’est bien pour cette raison que Gérard Collomb a démissionné, en nous prédisant une guerre civile dans les cinq ans. Un message de vérité aussitôt enterré… Car la France est au bord du gouffre.

N’oublions pas que Macron a signé le Pacte de Marrakech dans le dos du peuple et qu’il est  favorable au  Raec, qui va précipiter la destruction de l’Europe.

https://ripostelaique.com/le-raec-un-suicide-collectif-unique-dans-lhistoire-de-lhumanite.html

Dans ce contexte aussi inquiétant que désespérant, le peuple français est-il condamné pour autant à courber l’échine et à disparaître ? Non ! Comme pour tous les peuples de la Terre, c’est de lui et lui seul que dépend son destin.

Dans un excellent article de 2015, le regretté Guillaume Faye est porteur d’un message d’espoir. « Pourquoi nous vaincrons », que je vous invite à lire.

http://www.gfaye.com/pourquoi-nous-vaincrons/

Le déclin démographique occidental n’est pas irréversible et l’invasion migratoire, qui conduit à un remplacement de population, donc à notre disparition programmée, n’est pas inéluctable comme le prétend Macron.

Ce suicide collectif, que les peuples refusent et que les oligarchies imposent,  n’a donc rien d’une fatalité. Il provient  du jugement délirant des élites, qui pensent que les cultures sont miscibles et que l’humanité forme « une seule et même famille », ce qui est une hérésie. Tout sépare les peuples, leur Histoire, leur mentalité, leurs croyances. L’humanité est une mosaïque de peuples très différents depuis la nuit des temps.

Cette erreur majeure ne peut que mener à notre ruine économique, à la perte de notre identité et à terme, à une Troisième Guerre mondiale ethnique, qui sera encore plus dévastatrice que les deux autres. Un choc des civilisations entre l’islam conquérant et l’Occident.

Mais loin du pessimisme d’Alain Finkielkraut , qui déclare : « Je ne suis pas pessimiste pour mon pays, je suis désespéré », Guillaume Faye veut croire à la révolte des peuples contre leurs élites et la pensée suicidaire dominante.

La civilisation occidentale, toujours plus créatrice, ne peut que sortir gagnante contre un islam arriéré, qui ne propose que pauvreté intellectuelle et scientifique, une véritable tare, que nos intellectuels s’évertuent à masquer par lâcheté et soumission.

La civilisation a toujours gagné les batailles contre la barbarie, comme le montre la guerre contre l’État  islamique.

« Contre le fanatisme primitif, nous possédons l’intelligence évoluée ».

Mais la victoire suppose trois conditions :

– Le renouveau démographique

– Le réarmement moral et l’amour de soi

– La volonté de désigner l’ennemi.

Évidemment, totalement asservis à la pensée unique dominante, nous sommes encore loin de ces critères incontournables. Ce sont  malheureusement les événements tragiques qui réveilleront les peuples et les pousseront à la révolte contre leurs élites corrompues et soumises. La victoire du monde occidental sur la barbarie n’ira pas sans violences et sans confrontations interethniques en tous genres.

Le mondialisme de Macron, c’est un passeport vers des lendemains tragiques. Quel que soit le discours politique mensonger et rassurant, il faut se préparer au pire, avant d’entrevoir la victoire au bout du tunnel. C’est le prix à payer après 40 années de mensonges et de trahisons des élites mondialistes d’une part, mais aussi après des décennies d’aveuglement des peuples européens, qui refusent d’affronter la vérité, d’autre part.

L’appauvrissement généralisé des Gilets jaunes et l’explosion de la violence dans tout le pays ne sont que les prémices du chaos généralisé que nous prépare Macron.

Jacques Guillemain