1

Face à l’échec du RN, rassemblons-nous autour d’Éric Zemmour en 2022

Le Rassemblement National, dirigé par Marine le Pen, vient de subir une défaite historique. Alors qu’il aurait dû, compte tenu des événements qui lui donnaient raison, progresser beaucoup plus que les autres, il vient de démontrer qu’il est incapable de gagner des régions et de parvenir au pouvoir.

En Occitanie, la taille du groupe RN sera considérablement réduite et avec elle la force de sa parole politique ainsi que ses moyens d’action. Madame Delga est reconduite avec une très forte majorité, mais avec très peu d’électeurs compte tenu de la très forte abstention, ce qui ne lui donne aucune légitimité réelle. Compte tenu de ses six années de gestion catastrophique,  cela fait mal au cœur.

Cette défaite historique, qui est celle de Marine Le Pen et de sa garde rapprochée d’Hénin-Beaumont est une sanction. Elle signe l’échec d’une stratégie inefficace menée depuis dix ans. Marine Le Pen n’a eu de cesse d’affaiblir son discours en déclarant par exemple l’islam « compatible avec la République » et en purgeant progressivement le mouvement de tous les cadres compétents et de ses talents.

Aujourd’hui, le Rassemblement National, né du Front National, dont l’objectif était de sauver notre pays du péril migratoire et de restaurer l’indépendance nationale n’est plus que le mannequin d’une ruine. L’enjeu est considérable : sans un parti qui le défende, notre pays, qui fait face à une crise existentielle sans précédent, court à sa perte

Le Rassemblement National est exsangue politiquement, électoralement et idéologiquement et n’est clairement pas en position de gagner l’élection présidentielle en 2022. C’est pourquoi j’appelle les cadres et les militants du Rassemblement National à soutenir Éric Zemmour, qui émerge aujourd’hui comme le seul candidat possible de rassembler la droite conservatrice et nationale et de la faire gagner en 2022.

Emmanuel Crenne
Conseiller Régional d’Occitanie
Non Inscrit 2015 2021