Face à l’idiot utile Edgar Morin, Ramadan a dit tout le contraire de ce qu’il raconte aux musulmans

Publié le 13 mars 2014 - par - 3 743 vues
Share

Avec mon teint éternellement mat, mon polyglottisme français-arabe-anglais, je n’ai absolument aucune difficulté à me fondre dans l’anonymat d’une foule de barbus ahuris qui n’imagineraient jamais qu’un sale kouffar ose prendre le risque de venir seul, les mains dans les poches avec un coran sous le bras,  pour côtoyer la masse malodorante, pour cause de combustion de graisses, des adorateurs d’Allah.

Aussi, gros avantage que j’ai sur Tariq Ramadan : l’ayant observé de près et attentivement bouquiné depuis une quinzaine d’années, je le connais maintenant comme le fond de ma poche et suis très instruit – hé hé !! – de toutes les déclarations publiques ou autres de ce petit monsieur bientôt aussi dégarni du ciboulot que creux de l’intérieur.

Combien de fois, me suis-je déplacé pour aller entendre ses objurgations lors de ses conférences devant un parterre de musulmans complètement médusés par ses discours emphatiques sur la supériorité du musulman et de haine de l’homme BLANC, je préfère ne pas en faire le calcul.

Dernièrement, pas besoin de se déplacer, puisque c’est Tariq Ramadan qui avait élu domicile dans les chaumières françaises par le biais de l’émission « Ce soir ou jamais » de Frédéric Taddéï, où il échangeait moult amabilités avec Edgar Morin qui lui servait la soupe tiédasse des débats contradictoires dans lesquels les deux intervenants sont d’avance d’accord sur presque tout et n’en finissent plus de se passer la brosse à reluire et vice-versa.

http://www.youtube.com/watch?v=KZJBkLCXmDA

Pour le « professeur » Ramadan, dans les débats avec son auguste personne, l’erreur fatale à ne pas commettre, ce sont les raisonnements binaires.

Mais alors que ne s’applique-t-il cette règle basique à lui-même, quand on le voit se hausser du col en prenant la posture ,« Mon approche est humaniste je me placerai toujours du côté de l’opprimé », de celui qui comme le pro-palestinien Edgar Morin, a la prétention d’avoir toujours défendu les opprimés contre les oppresseurs.

Comme modèle de binarité dans l’essence même des phénomènes, comme l’est intégralement le Coran avec la discrimination musulmans/non-musulmans, difficile de faire plus sournois . Avec Ramadan le fourbe, le terrorisme intellectuel plein d’envolées bien calculées, est à son comble.

Mais que je sache, ce que nous enseigne l’histoire contemporaine, sur cette planète en Algérie, en Syrie, en Irak, en Somalie, au Nigéria, au Pakistan, en Turquie, etc… qui sont les oppresseurs, qui sont les opprimés… ?? les musulmans ou bien les chrétiens !!

http://www.europe-israel.org/2014/03/syrie-des-djihadistes-forcent-un-chretien-a-se-convertir-a-lislam-avant-de-legorger/

Pour décrypter la rouerie du double langage du sieur Ramadan, il faut avoir eu l’opportunité, comme votre serviteur, d’avoir entendu les diatribes qu’il déverse, sitôt qu’il se lâche, dans les quartiers français où sévit le multi-culturalisme :

« Je vous interdis de vous adapter à la société, vous allez perdre votre religion, vous allez perdre votre culture »

«  Je vous interdis de vous humilier devant le BLANC ».

«  La lapidation des femmes bien sûr qu’intellectuellement je suis contre, mais c’est dans nos textes sacrés, je n’y peux rien »

« Il faut bien reconnaître que les filles sont moins intelligentes que les garçons » etc. 

L’islamiste Ramadan favorable à l’avortement dans certains cas, « Mon Islam est plus ouvert, en Islam ces questions sont du cas par cas ». Mais quelle blague !! Il ferait mieux de reconnaître qu’il n’a pas digéré les agressions contre les pauvres jeunes musulmanes violées en Bosnie, quand de son côté, le Pape Jean-Paul II insistait pour qu’elles « gardent l’enfant  preuve de l’amour de Dieu »

On rapporte que le Bouddha a dit « Celui qui fait sa propre exégèse, il creuse sa tombe » Donc, rendez-vous pour de futurs débats, Mister Hyde Ramadan..

HUINENG

Share

Les commentaires sont fermés.