Face à l'offensive de l'islam, la trahison des dirigeants laïques

Il est de bon ton, aujourd’hui, pour des historiens, de se pencher sur les années 1930, pour chercher à comprendre ce qui a pu pousser des militants au parcours progressiste à se retrouver dans les bras de la collaboration avec Hitler. Il serait intéressant d’approfondir cette réflexion sur la connivence incroyable entre quelques intellectuels réputés et le stalinisme et ses crimes, entre les années 1930 et 1980. Pourquoi un Drieu La Rochelle a-t-il basculé dans le fascisme, pourquoi un Sartre a-t-il pu couvrir le stalinisme ?
J’ignore si des historiens feront un jour des recherches sur la réalité de l’offensive de l’islam, et sur les incroyables connivences dont cette offensive a pu bénéficier, de la part de ceux dont le devoir aurait été d’être en première ligne pour s’y opposer : les dirigeants et les personnalités qui incarnent la laïcité, en France.
Rappelons tout de même que la bataille de nos grands-pères fut souvent violente, pour séparer le religieux et le politique, et remettre le catholicisme dans la sphère privée. Que la droite, qui, tout au long du XXème siècle, a multiplié les concessions à l’Eglise catholique, ne soit pas en première ligne pour défendre la laïcité, malgré la qualité de députés comme Jacques Myard, ne constitue pas une surprise, ce n’est pas dans sa culture historique. Mais où sont, depuis trente ans, les francs-maçons et les dirigeants des associations laïques historiques ?
Ne perdons pas de temps avec la Ligue des Droits de l’Homme ou la Ligue de l’Enseignement, leur fait d’arme fut d’avoir introduit Tariq Ramadan au sein de la gauche, et d’avoir milité pour la laïcité ouverte et donc pour le retour du fait religieux, et principalement de l’islam. Ils combattront la loi contre les signes religieux, en 2003, et s’opposeront piteusement à la loi sur la burqa, en 2009. Ils sont irrécupérables, et ont préparé le terrain à Sarkozy et à son toilettage de la laïcité.
Interrogeons-nous sur les francs-maçons, et principalement le Grand Orient de France, la principale composante du pays. Il n’est pas question de nier la qualité de nombre de francs-maçons, et leur attachement aux principes laïques. Nous connaissons leur apport, lors de la grande manifestation du 16 janvier 1994, quand il s’agissait de faire reculer Bayrou sur le financement des écoles privées. Mais force est de reconnaître que les « frères » sont bien plus à l’aise quand il y a les catholiques en face, que quand il y a les musulmans ! Le GODF a été bien discret en 2003, quand il s’agissait de combattre la progression du voile à l’école, bien peu bruyant en 2009 sur la burqa, et totalement silencieux sur les prières musulmanes dans les rues de France, ainsi que sur la mise en place de baux emphytéotiques qui servent, de manière déguisée, à financer les cultes avec le patrimoine public. Quant au nouveau Grand Maître, le pathétique Guy Arcizet, il nous tient des discours qui mettent en avant le multiculturalisme et le droit à la différence, trahissant ouvertement les principes laïques et républicains, comme le faisait remarquer notre lecteur, Kamal Dahamat. Irrécupérables !
https://ripostelaique.com/la-vision-de-guy-arcizet-nouveau.html
Que dire de la diva des plateaux de télévision, l’inimitable Caroline Fourest, et sa modestie hors du commun ? Après s’être fait connaître en démasquant Tariq Ramadan, elle a basculé dans un relativisme laïquement correct, nous faisant croire que l’islam était une religion de paix et d’amour, seulement pervertie par quelques méchants extrémistes.
https://ripostelaique.com/Retour-sur-l-etrange-revirement-de.html
Notre ami Pascal Hilout a tenté, à plusieurs reprises, de lui ouvrir les yeux, en vain. Que cela soit à propos des accompagnatrices voilées, sur Fanny Truchelut, sur la burqa, sur les confections d’hymen, sur Durban II, sur la votation suisse, Caroline Fourest se retrouve systématiquement du côté de l’islam, contre la République laïque. Radu Stonescu pouvait se permettre d’ironiser, suite à un débat qu’elle avait mené contre Tariq Ramadan, en se demandant lequel des deux avait le mieux défendu l’islam…
https://ripostelaique.com/A-l-attention-de-Caroline-Fourest.html
https://ripostelaique.com/Debat-Fourest-Ramadan-qui-a-le.html
Elle a accumulé tant d’épisodes de trahisons du camp laïque que nous avons fait un relevé de nos principales divergences entre cette femme, qui n’a jamais bougé une oreille contre les prières musulmanes illégales, mais qui a osé s’afficher en compagnie d’Houria Bouteldja, pour demander l’interdiction des assises sur l’islamisation de nos pays, le 18 décembre dernier. Irrécupérable !
https://ripostelaique.com/Resume-des-principales-divergences.html
Que dire des philosophes laïques ? On ne devrait entendre qu’eux, sur les prières musulmanes, les baux emphytéotiques, la montée du halal, l’islamisation des entreprises, les problèmes rencontrés dans les hôpitaux, à l’école… et ils brillent par leur silence ! Pascal Hilout ou Guylain Chevrier ont fréquemment interpellé Henri Pena Ruiz ou Catherine Kintzler sur leur complaisance avec l’islam. Faut-il rappeler que le premier, d’origine espagnole, se croit encore sous la censure de Franco, en 1936, et qu’il peut parler – fort brillamment – une heure de laïcité, sans prononcer le mot « islam » ? Faut-il rappeler que la philosophe défend mordicus, au nom d’une conception étrange de la laïcité, le droit pour les femmes de porter le voile à l’université ?
https://ripostelaique.com/L-affligeante-complaisance-de.html
Catherine Kintzler avait suscité le courroux de Guylain Chevrier quand, lors d’un débat avec Tariq Ramadan, en compagnie de Marc Blondel, elle avait réussi l’exploit de ne jamais critiquer l’islam, et avait transformé l’émission en un courtois échange philosophique où, au nom du respect du fait religieux, elle avait déroulé le tapis rouge au prédicateur islamiste, ravi ! Quant à Blondel, il n’avait parlé que du Vatican ! Le même Blondel, lors d’un débat avec Pierre Cassen, avait attaqué vivement le projet de loi sur le voile intégral, et avait comparé le droit de porter la burqa avec le droit de porter la mini-jupe ! Irrécupérables !
Que dire de l’Union des Familles Laïques ? Association reproduisant les fonctionnements groupusculaires des sectes gauchistes, elle eut son heure de gloire, en 2003, en menant courageusement le combat contre le voile à l’école, grâce à l’apport de quelques rédacteurs qui aujourd’hui collaborent à Riposte laïque ou militent à Résistance républicaine. Depuis, ayant perdu la moitié de leurs militants dans des purges étonnantes de la part d’une association familiale, elle tente de survivre dans le marigot des associations de gauche, et passe le plus clair de son temps à défendre notre modèle de santé, objectif louable, mais fort éloigné des urgences laïques. Là encore, Guylain Chevrier avait expliqué, avec ses mots, la dérive de cette association, et son abandon du combat laïque. Irrécupérable !
https://ripostelaique.com/L-Ufal-une-association-laique-qui.html
On aurait pu s’attendre à ce que Mélenchon, qui se réclame « laïque de chez laïque » sauve l’honneur de la gauche, face à l’islam. Mais le président de Parti de Gauche a touché le fond, lors de son débat avec Marine Le Pen, avec sa phrase désormais historique : « Chère madame, sachez qu’en France, il n’y a aucun problème avec l’islam ». Fidèle à l’orientation de la Libre Pensée (Mélenchon a les mêmes origines politiques trotskistes que les dirigeants de la LP), il passe son temps à ferrailler contre l’Eglise catholique, pour mieux masquer sa lâcheté face à l’islam. Son dernier combat : demander l’abolition du concordat en clouant au pilori le catholicisme, sans un seul mot sur l’islam ! Cela rappelle les staliniens de la CGT, qui, lors du coup d’Etat de la junte contre Solidarnosc, multipliaient les manifestations à l’ambassade de Turquie, pour mieux masquer leur complicité avec Jaruzelski et son armée ! Irrécupérable !
http://christinetasin.over-blog.fr/article-dans-quel-monde-jean-luc-melenchon-vit-il-certainement-pas-dans-celui-des-classes-populaires-67168542-comments.html
L’histoire retiendra de ces dirigeants qu’ils auront passé l’essentiel de leur temps à taper sur les Résistants, et à se coucher devant le fascisme islamiste. Alors, plus rien à attendre du côté des laïques ? Nous avons cru un moment, en voyant l’ADLPF (Association des Libres Penseurs de France) que le salut pouvait venir de là, pour le monde des laïques. Sous la présidence de Joseph Petitjean, une orientation pointant clairement du doigt la réalité de l’offensive de l’islam commençait à voir le jour. Ainsi, Hubert Sage fut-il le porte-parole de la délégation, quand l’ADLPF fut auditionnée par la mission parlementaire sur le voile intégral.
https://ripostelaique.com/Du-Congres-de-l-ADLPF-aux-nouveaux.html
Mais là encore, les vieux réflexes boutiquiers reprirent le dessus, et une nouvelle direction, plus laïquement correcte, derrière Denis Pelletier, normalisa une association qui, à notre avis, a laissé passer sa chance de recruter les militants jeunes et dynamiques qui manquent cruellement aux associations laïques. Dommage !
http://www.libre-penseur-adlpf.com/article-riposte-laique-une-mise-au-point-indispensable-62787657.html
Alors, que faire ? Que les laïques conscients de la réalité de l’offensive islamiste continuent à mener bataille dans leur structure, qu’elle s’appelle GODF, Ufal, Libre Pensée ou autre… Mais qu’ils n’aient aucune illusion sur des directions qui, par leur couardise face à la montée du fascisme islamiste, ont abandonné le terrain, sans livrer la moindre bataille, permettant à des Guéant-Sarkozy de passer au grand toilettage de la loi de 1905 auquel ils aspirent, sous la pression de l’islam, pour le plus grand bonheur des autres Eglises.
La vérité est pourtant simple. Un bras de fer mortel est engagé entre l’islam et la République laïque. Les islamistes progressent, parce que les directions laïques se couchent. Nous respectons le choix de ces militants de rester dans ces structures, aux directions souvent dégénérées. Mais pour nous, la véritable efficacité serait, en outre, qu’ils militent à Résistance républicaine, ou dans toutes les structures qui ont compris les véritables enjeux.
La Résistance à l’islamisation de la France a besoin d’une composante laïque et républicaine… mais les laïques devront savoir travailler avec des militants qui ne partagent pas tous leur culture laïque. La Résistance demandait-elle au communiste Gabriel Péri de partager les convictions du monarchiste d’Estiennes d’Orves ?
Martine Chapouton

image_pdf
0
0