Face à Médine, le 19 octobre, des milliers de Français seront devant le Bataclan

Publié le 9 septembre 2018 - par - 237 commentaires
Share

Quelle semaine pour les animateurs de notre mouvance ! Ce jeudi, les éditions Riposte Laïque, présidées par Ghislaine Dumesnil, annonçaient à nos lecteurs la sortie d’un livre dont nous conseillons à tous la lecture : « Immigration, le naufrage français », de Marcus Graven. L’auteur y décrit ce qu’il a vu, cet été, dans sept villes françaises qu’il a dû visiter pour emmener sa nièce, blessée, passer des concours importants. Un témoignage dont la réalité dépasse parfois les pires scénarios qu’on peut imaginer.

Puis, Pierre Cassen nous a appris qu’il allait de nouveau passer devant un juge d’instruction, à Versailles, suite à trois plaintes déposées contre Riposte Laïque par le maire islamo-stalinien de Limay, Éric Roulot. Ce dernier, qui prône le vivre ensemble et l’immigration massive dans sa ville, n’a pas apprécié que Riposte Laïque révèle qu’il vivait bien au chaud, dans un petit village de campagne où il n’y a pas un seul immigré. Bien que relaxé lors de ses trois derniers procès, notre fondateur risque d’être mis en examen, ce qui constituerait un véritable scandale judiciaire.

Encore plus grave, Christine Tasin passera devant un tribunal d’exception, ce lundi 17 septembre, accusée, tenez-vous bien, d’apologie du terrorisme, rien de moins ! Cette accusation peut lui valoir 10 ans de prison et 75 000 euros d’amende. Dans ce texte, intitulé « Médine au Bataclan, Christine Tasin au tribunal », la présidente de Résistance républicaine explique les dessous de ce procès.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/08/apologie-du-terrorisme-medine-au-bataclan-christine-tasin-au-tribunal/

Dans la France de Macron et de Belloubet, Médine, qui appelle les musulmans à crucifier les laïcards, comme à Golgotha, qui affirme se réjouir de chaque émeute musulmane en France, qui pose avec un sabre et un maillot « Jihad », va se produire au Bataclan avec la complicité de tous les islamo-collabos et de ce régime, quand celle qui dénonce, avec d’autres, l’islamisation de la France risque de lourdes peines, voire de la prison. Cela allait-il intimider nos animateurs ?

Ce serait mal les connaître. Pouvions-nous ne pas soutenir le courageux Patrick Jardin, père d’une victime du Bataclan, qui appelait l’ensemble des Français à être à ses côtés, le 19 octobre prochain, devant le Bataclan ? Pouvions-nous laisser chacun, de son côté, multiplier des initiatives séparées, pouvant semer la confusion ?

https://liguedumidi.com/discours-de-patrick-jardin-lappel-des-martyrs-du-bataclan/

Impossible. Devant un tel scandale et l’ampleur de l’indignation qu’il suscite chez les nôtres (lire les formidables interventions de Renaud Camus, du général Piquemal et de Richard Roudier à Lunel), plusieurs équipes militantes ont décidé d’unir leurs forces, tout le week-end, pour réussir à impulser un « Appel de Cent patriotes contre Médine au Bataclan ». Les équipes du Siel, présidé par Karim Ouchikh, de la Ligue du Midi, présidée par Richard Roudier, du CNRE, présidé par Renaud Camus, de Résistance républicaine, présidée par Christine Tasin, de Riposte laïque, représentée par Pierre Cassen, ont, durant deux jours, téléphoné ou écrit à des dizaines de patriotes, représentatifs de différences tendances de la famille. Ils ne sont bien évidemment pas d’accord sur tout, mais tous partagent la même indignation devant cette énorme provocation que constitue, sur le lieu où 90 victimes ont été massacrées par des soldats de l’islam, le concert d’un rappeur islamiste. Qui plus est nommé, pour ceux qui l’ignorent, Médine est la ville où Mahomet et ses barbares ont décapité, une journée durant, près d’un millier de juifs.

Cet appel constitue un message clair, de la part des Français les plus déterminés, les plus conscients et les plus combatifs, au gouvernement français, à Médine, à ses coreligionnaires et aux propriétaires du Bataclan : NOUS NE LAISSERONS PAS FAIRE CETTE PROVOCATION À LA MÉMOIRE DES VICTIMES, À LA SOUFFRANCE DES FAMILLES, NOUS NE LAISSERONS PAS LES ISLAMISTES DÉFIER IMPUNÉMENT LA FRANCE ET NOUS SERONS DEVANT LE BATACLAN, PAR MILLIERS, LE 19 OCTOBRE À PARTIR DE 18 HEURES, POUR EMPÊCHER CETTE FORFAITURE.

Cet appel ne constitue qu’un début et le combat va continuer dans les jours et semaines qui vont suivre. Nous allons organiser des covoiturages, peut-être des locations de cars. Nous conseillons à ceux qui vont prendre des billets de train de choisir des formules remboursables. En effet, si la mobilisation progresse, si le gouvernement recule, si Médine renonce… le concert n’aura pas lieu, sera interdit ou déplacé dans un autre lieu et le déplacement à Paris ne sera plus nécessaire.  

Comme le disait le remarquable Renaud Camus, « Si les Français acceptent cela, ce sont des hommes morts et déshonorés ». Comme le disait le courageux général Piquemal, « Si les Français acceptent cela, ils accepteront tout le reste ».  Et que dire de la conclusion de Patrick Jardin, à Lunel, le 1er septembre : « C’est pourquoi, Mesdames et Messieurs, je vous demande de vous rendre nombreux devant le Bataclan les 19 et 20 octobre prochains non pas pour nous battre mais simplement pour montrer que cela suffit ; nous ne pouvons pas toujours tout accepter ni toujours reculer. Il nous faut montrer que nous sommes là, ne serait-ce que pour tous nos aïeux qui se sont battus pour que la France reste la France et pour tous ceux qui se sont battus pour elle, c’est un devoir ».

Chers amis, chers compatriotes, c’est à vous de jouer, le défi est relevé…

APPEL DE 100 PATRIOTES CONTRE LE CONCERT DU RAPPEUR ISLAMISTE MÉDINE AU BATACLAN

Pas de Médine au Bataclan, au nom du respect dû à nos morts

Le 13 novembre 2015, une série d’attentats islamistes causaient, dans différents points de Paris, la mort de 130 personnes dont 89 seront exécutées, de manière barbare, au Bataclan. Des centaines d’autres resteront handicapées et traumatisées à vie.

Presque trois ans plus tard, cette salle de spectacle, qui appartient au Groupe Lagardère, dont le Qatar est à présent le principal actionnaire, a osé proposer au rappeur islamiste Médine d’y tenir un spectacle, les 19 et 20 octobre prochains. Ce « chanteur » n’hésite pas à prôner ouvertement, sur des photos, le djihad, avec un sabre, appelle dans ses chansons, à crucifier les laïcards, se vante de « fêter les émeutes comme tu fêtes la Toussaint », avec des paroles ouvertement racistes et haineuses.

Cette insulte à la mémoire des victimes, à la souffrance de leur famille, cette provocation malsaine à l’encontre de la France et de ses morts innocents, ne paraît pas émouvoir notre gouvernement. Pourquoi pas des concerts de Médine à Nice, à l’Eglise de Saint-Etienne du Rouvray, à Magnanville, et partout où les coreligionnaires de Médine ont tué  ? Qui pourrait accepter que des adeptes de l’idéologie d’Adolf Hitler osent monter un spectacle à Oradour-sur-Glane ?

Les Français, durement touchés dans leur chair par une série d’attentats sanglants, et par de multiples agressions au camion, à la voiture, au couteau ou à la kalachnikov, ne peuvent accepter ce nouveau défi des islamistes, qui, à cette occasion, testent les capacités de résistance de notre nation.

Si les « Gaulois » acceptent cela, sans réagir, la France sera la risée du monde, et nos compatriotes devront accepter bien d’autres humiliations, par la suite. Ce nouveau défi est intolérable. Il est temps de mettre un coup d’arrêt à ce funeste scénario.

Au-delà de nos différences, nous appelons tous nos compatriotes à se rendre disponibles pour montrer, par leur présence massive devant le Bataclan, que la France n’est pas prête à se laisser humilier par Médine et ses complices islamistes, sur son propre sol.

Il en va de l’honneur des Français.

Tous devant le Bataclan, le 19 octobre, à 18 heures.

Patrick Jardin, père de Nathalie, assassinée au Bataclan, le 13 novembre 2015.

Henry Afonso, président de l’Union Gaulliste
Robert Albarèdes
, maire honoraire de Gréasque
Bernard Antony, président de l’Agrif et de Chrétiens Solidarité
Anne Bastide, Ligue du Midi, Femmes en colère
Thomas Bégué, responsable du Bar associatif le Menhir-Bordeaux
Caroline-Christa Bernard, adhérente d’une Association des Victimes du Bataclan
Martial Bild, directeur de la rédaction et des programmes de TV-Libertés
François Billot de Lochner, président de la Fondation de Service politique
Jean-Claude Blanchard, conseiller municipal FN de Saint-Nazaire, conseiller régional Pays-de-Loire
Hugues Bouchu, Président des Amis Franciliens de Synthèse Nationale
Paule Bouvard, militante de la Ligue du Midi et du Cercle des Citoyens Patriotes
Thierry Bouzard, musicologue
Gérard Boyadjian, cinéaste, acteur
Gérard Brazon, ancien conseiller municipal de Puteaux
Claude Brovelli, Ancien journaliste de la télévision française
Franck Buhler, Membre Fondateur du Mouvement pour la France, Président du Conseil Départemental de la Résistance 82
Renaud Camus, écrivain, président du CNRE
Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque
Erick Cavaglia Administrateur Ligue du Midi Gard
François Célier, pasteur et écrivain
Jean-François Cerisier, lieutenant-colonel en retraite
Georges Clément, écrivain, président du Comité Trump
Jacques Clostermann, pilote de ligne
Christian Combaz, écrivain
Jean-Christophe Comet, fonctionnaire
Dan Corbet, trésorier de Résistance républicaine
Paul-Marie Coûteaux, écrivain
Gérard Couvert, Conseiller national Debout La France
Emmanuel Crenne, conseiller régional RN Occitanie
Hervé Cuesta, président d’une association d’Anciens Combattants
Jean-Michel Darqué, Ligue du Midi de Toulouse
Raphaël Delpard, Cinéaste et romancier
Charles Demassieux, écrivain
Alain De Peretti, président de Vigilance Halal
Bernard Dick, médecin accoucheur
Henri Dubost, patron du Libre Journal de l’Identité à Radio Courtoisie
Ghislaine Dumesnil, conductrice de bus, présidente des Editions Riposte Laïque
Guillaume de Thieulloy, directeur du Salon Beige
Serge Federbusch, Ancien élu de Paris
Pierre Fortin, responsable de Résistance républicaine du Var
François Galvaire, Président de la Meute-France
François Gaubert, général, conseiller régional RN en Occitanie
Jacques Ghédin, trésorier de Résistance républicaine
Philippe Gibelin, Président Nationalité-Citoyenneté-Identité
Jean-Cyrille Godefroy, éditeur
Jacques Guillemain, ancien officier de l’Armée de l’Air
Roland Hélie, président de Synthèse nationale
Véronique Hervouet, écrivain,  psychanalyste, vice-présidente du Siel
Pascal Hilout, né Mohamed, Résistant à l’islamisation de la France
Fanny Idoux, ex-Truchelut, professeur de danse historique
Sébastien Jallamion, ancien policier
François Jay, Président du Siel Bordeaux
Thomas Joly, vice-président du Parti de la France
Jean Lafite, Chevalier de la Légion d’honneur, Commissaire colonel de l’Armée de l’Air en retraite
Bruno Lafourcade, auteur
Carl Lang, président du Parti de la France
Ronan Le Gall, porte-parole d’Adsav (Parti du peuple breton)
Jean-Yves Le Gallou, président de Polémia
Nathalie Le Guen, conseillère régionale Nouvelle Aquitaine, conseillère municipale de Bègles
Hubert Lemaire, auteur
Christian Le Scornec, ancien conseiller régional Ile-de-France
Dominique Lescure, Administrateur Bloc Identitaire
Les Brigandes, groupe musical
Yves Maillard, capitaine de vaisseau honoraire
René Marchand, journaliste, écrivain
Eric Martin, Nouvelles de France
Samuel Martin, rédacteur-en-chef du quotidien Présent
Marcel Meyer, membre du CNRE
Nicole Mina, Conseillère régional Rassemblement National
Minurne Résistance, site patriote
Karim Ouchikh, président du Siel, conseiller régional Ile-de-France
Lucien Samir Oulahbib, auteur, enseignant, Président de resiliencetv.fr
Guy Pagès, prêtre
Caroline Parmentier, journaliste au quotidien Présent
Frédéric Pichon, avocat, vice-président du Siel
Gérard Pince, économiste, essayiste, président de la free world academy
Christian Piquemal, général, président du Cercle de Citoyens Patriotes
Guy Rolland, écrivain
Myriam Roques, Conseillère régionale RN Occitanie
Grégory Roose, fondateur du site d’information Adoxa
Olivier Roudier, Porte-Parole Ligue du Midi
Richard Roudier, président de la Ligue du Midi
Jean-Paul Saint-Marc, ancien syndicaliste enseignant
Albert Salon, ancien ambassadeur
Guy Sebag
, avocat à la retraite, président de Riposte Laïque
Farid Smahi, Président national des « Cercles Arabisme et Francité » Chevalier de l’Ordre National du Mérite
Josyane Solari, conseillère municipale d’Aix-en-Provence
Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine
Jean Théron, vice-président de Résistance républicaine
Yann Vallerie, rédacteur-en-chef de Breizh-Info
Christian Vanneste, président du Rassemblement pour la France (RPF), député honoraire
Vincent Vauclin, Président Dissidence française
Joachim Veliocas, directeur du site islamisation.fr
Sybil Vergnes, présidente Entraide et Solidarité
Maurice Vidal, professeur de philosophie, auteur
Vincent Vidal, Président Siel Provence
Maryvonne Villard – Femmes en Colère
Jordi Vives, journaliste de réinformation
Anne Zelensky, féministe historique et laïque résistante.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
ZENTROPA

pourquoi ne pas contacter des associations de supporters de football patriotes ( par exemple les lyonnais) pour venir renforcer la présence des résistants le 19.

Dauphin_de_France

Je suis Catholique & Royaliste , je serais présent aussi … Puis-je venir avec notre drapeau Royaliste ?

pauledesbaux

tout à fait mais venez nombreux sous ce drapeau VIVE LE ROI (à venir peut-être ?)

Torpillator

Les Royalistes sont bien évidemment des Patriotes de 1er choix !!

Vive le Roy de France et de Navarre !

lafronde

Ah là, ça me plait !

Torpillator

hé hé !

MANU

Enfin une réaction…..

brunot

Brunot Laurent secrétaire national des portes drapeaux de France et cercle citoyens patriotes, présent