1

Face à Wargon, Zemmour a défendu le nucléaire, et dénoncé les éoliennes

Résultat de recherche d'images pour "PHOTO ZEMMOUR WARGON"
La mise à mort du nucléaire, filière d’excellence française, a commencé. Un premier réacteur de la centrale de Fessenheim a été mis à l’arrêt le 22 février. Le second le sera le 30 juin prochain, signant la fermeture irréversible de la centrale alsacienne, mise en service en 1977.
Selon l’Autorité de sûreté nucléaire, celle-ci pouvait encore être opérationnelle pendant 10 ans…
Mais par pur calcul électoraliste, Macron a cédé aux fanatiques de l’écologie, espérant  ainsi s’attacher le vote des Verts. Les intégristes de l’éolien et du solaire jubilent. Ils vont  pouvoir détruire la seule énergie propre et non intermittente, qui était un atout  majeur pour nos entreprises payant l’électricité beaucoup moins cher que leurs concurrentes allemandes.
Pour justifier cette décision aberrante, qui ne devait être prise qu’après la mise en service de l’EPR de Flamanville en 2022, Emmanuel Macron et son gouvernement  se lancent dans des explications aussi alambiquées que peu crédibles.
Le débat Éric Zemmour/Emmanuelle Wargon, sur CNews, en est la parfaite illustration.
http://www.fdesouche.com/1341477-zemmour-vs-emmanuelle-wargon-leolien-est-une-catastrophe-cest-une-chimere-ecologique-vous-saccagez-la-france
La secrétaire d’État à la transition écologique, maîtrisant visiblement son sujet, tente de défendre la vision élyséenne du mix énergétique du futur.
Oui, le nucléaire est un atout, reconnaît-elle. Mais 72 % de nucléaire, c’est trop ! Il faut donc descendre cette proportion à 50 % d’ici 2035, ce qui implique de fermer 14 de nos 58 réacteurs  en 15 ans.
Car la gestion des déchets est un problème majeur et avec le réchauffement climatique, les ressources en eau, indispensables au refroidissement des réacteurs, risquent de se raréfier !
Ce à quoi Zemmour répond que c’est la politique du n’importe quoi. La centrale de Fessenheim ne posait aucun problème, alors que sa fermeture va entraîner un désastre économique régional.
Et puisque la secrétaire d’État reconnaît que le nucléaire est un atout, pourquoi s’acharner à liquider une énergie qui n’émet pas de CO2 ? C’est un monument d’incohérence.
À production d’électricité égale, le nucléaire pollue 80 fois moins que le charbon et 45 fois moins que le gaz. Les mégawatts perdus avec la fermeture de Fessenheim seront donc compensés par des centrales polluantes !!!
La France est une référence mondiale dans la maîtrise de cette technologie. On va détruire notre savoir-faire.
Pourquoi abandonner une énergie propre et peu chère ? Parce que c’est une magouille politicienne pour courtiser les Verts.
La France a investi  80 milliards dans le nucléaire pour produire 70 à 80 % de son électricité.
Mais à coups de subventions ahurissantes, elle en a dépensé autant depuis 2000, pour développer l’éolien, qui ne produit que 6 % des besoins. Où est l’intérêt économique ? Où est l’intérêt écologique  puisque le nucléaire ne pollue pas  ?
Emmanuelle Wargon reconnaît que le coût initial de l’éolien et du solaire  a été prohibitif, pour lancer le secteur et attirer les investisseurs. Mais tout a changé.
En 2020, le mégawatt nucléaire coûte 42 euros et celui de l’éolien 44 euros, dit-elle.

De plus, il convient d’étaler les fermetures, qui vont durer de nombreuses années. En fait, toutes les centrales actuelles arriveront en fin de vie en 2060.
Pour Fessenheim, la préparation du démantèlement va durer 5 ans et le démantèlement 15 ans. Fin du projet 2040 !!
Sur la question économique régionale, la secrétaire d’État reste évasive. C’est à l’étude, mais rien n’est décidé. Un techno-centre de démantèlement est envisagé.
Mais pour Zemmour, Macron va tuer le nucléaire, filière d’excellence française et  notre pays va abandonner le marché aux Russes et aux Chinois. Avec leurs centrales au charbon, les Allemands polluent trois fois plus que la France. Et si au contraire, les Anglais développent leur nucléaire, c’est qu’ils sont conscients des insuffisances flagrantes de l’éolien.
Deux EPR fonctionnent parfaitement en Chine. Si Flamanville a pris tant de retard, c’est à cause d’une perte de compétence, faute d’avoir assuré la continuité dans la construction du parc nucléaire français.
Emmanuelle Wargon défend la position officielle du mix à 50 % de nucléaire en 2035. Mais elle avoue que le gouvernement étudie la possibilité d’un abandon total du nucléaire au-delà de 2035. Soit 100 % d’énergie renouvelable.
Un scénario à l’allemande qui fait bondir Zemmour.
L’éolien est une catastrophe, qui détruit nos paysage sublimes, les plus beaux points de vue du monde.
Les blocs de béton  envahissent les sols, les pales tuent les oiseaux, les éoliennes en mer détruisent les écosystèmes.
Ces éoliennes rendent malades, sont bruyantes  et sont horriblement laides.
D’ailleurs 70 % des projets font l’objet de procédures judiciaires.
Et tout cela pour produire une électricité intermittente et aléatoire, qu’on ne sait pas stocker !!
Emmanuelle Wargon n’a pas de réponse crédible. Elle se contente de dire qu’on interdira dorénavant d’encercler les villages d’éoliennes, afin de préserver un secteur  libre de nuisances visuelles !! C’est ahurissant d’entendre de telles énormités !
Zemmour demande de tout arrêter, de tout démanteler, sinon on va massacrer les paysages de France. L’éolien, c’est une chimère idéologique, c’est du n’importe quoi.
Et quand la secrétaire d’État rappelle que les jeunes sont très sensibles à l’écologie et aux énergies renouvelables, Zemmour répond qu’ils subissent une propagande mensongère, qu’ils sont manipulés dès l’école.
Les Verts sont des pastèques, rouges à l’intérieur. Quand Greta Thunberg  déclare que le problème, c’est le patriarcat et la capitalisme, tout est dit !

Les écologistes font de la politique, pas autre chose. Le progrès de ces 100 dernières années, qui a fait sortir des centaines de millions d’individus de la misère, ce sont les énergies fossiles qui l’ont permis. Telle est la réalité incontestable.
Emmanuelle Wargon veut réinventer le modèle économique du futur.
Mais Zemmour n’en démord pas. Les Verts font la chasse au CO2 responsable de tous les maux selon eux, mais ils tuent le nucléaire qui n’en émet pas ! C’est dire le degré de leur imposture !
Ils vont tuer le diesel et l’industrie automobile, ils vont tuer le nucléaire. Et tout cela se fait sur le dos du peuple. Tout, dans l’écologie, n’est qu’incohérence et tromperie. Une incohérence qui discrédite les Verts.
Ce débat montre une fois de plus que les intérêts de la France et des Français ne sont pas la priorité d’Emmanuel Macron.
Sa priorité, c’est sa réélection en 2022 avec le soutien des Verts.
Et il était question de décider en 2021 de la construction de 6 EPR supplémentaires. Mais les retards du chantier de Flamanville, qui devrait être mis en service en 2022, repoussent la prise de décision.

En 2020, le mix énergétique est le suivant :
71 % de nucléaire, 11 % d’hydraulique, 8 % de thermique, 6 % d’éolien, 2 % de solaire et 2 % de bioénergies.
En matière d’émissions de CO2, grâce à ce mix, la France est le premier de la classe parmi les pays industriels. L’Allemagne pollue trois fois plus que nous pour avoir abandonné le nucléaire.
Par conséquent, sans une rapide décision pour lancer de nouveaux EPR, nous serons comme les Allemands, contraints de relancer le secteur thermique, polluant au possible.

Enfin, rappelons que la catastrophe de Fukushima n’a fait aucun mort sous l’effet des radiations. Les 20 000 victimes sont décédées suite au séisme et au tsunami. Toutes les études le prouvent.
« En résumé, pour la population exposée, il n’y a pas eu de décès ni de maladie dont l’origine radio-induite ait été démontrée, pour le moment ». (2019)
La catastrophe de Tchernobyl a tué 200 personnes. Mais selon l’OMS, la combustion de biomasse et d’énergies fossiles, tue 7 millions de personnes chaque année !
https://www.lepoint.fr/societe/le-nucleaire-a-sauve-deux-millions-de-personnes-05-04-2019-2306077_23.php
Par conséquent, la campagne antinucléaire des Verts est une monumentale fumisterie, une escroquerie majeure. Leur fanatisme est éminemment dangereux pour l’avenir du pays.

Jacques Guillemain