Face au chaos, jusqu’où Macron est-il capable d’aller ?


La situation de chaos, in fine, me semble plutôt positive dès lors que la « Macronie » n’a plus de majorité, donc  de pouvoir et l’opposition islamo-gauchiste sans réalité juridique ira vers l’implosion, chacune des composantes étant fondamentalement incompatible.

Restent les Républicains, qui sont déchirés entre les « ciottistes » et les « copéistes », donc, des divisions incompatibles avec une ligne politique. In fine le Rassemblement national qui a la cohérence d’une seule direction mais pas assez de députés pour imposer une ligne politique.

Cette situation paralyse toute action gouvernementale et idem pour les « islamo-gauchistes », élus par l’islam et la gauche. Cela ressemble à une situation politique inespérée en ce que toute action gouvernementale ne peut se manifester, sauf à recourir à l’article 16 de la Constitution, à savoir : Lorsque les institutions de la République, l’indépendance de la Nation, l’intégrité de son territoire ou l’exécution de ses engagements internationaux sont menacées (1) d’une manière grave et immédiate et que le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu, le Président de la République prend les mesures exigées par ces circonstances, après consultation officielle du Premier ministre, des Présidents des Assemblées ainsi que du Conseil constitutionnel.

Il en informe la Nation par un message.

Ces mesures doivent être inspirées par la volonté d’assurer aux pouvoirs publics constitutionnels, dans les moindres délais, les moyens d’accomplir leur mission. Le Conseil constitutionnel est consulté à leur sujet.

Le Parlement se réunit de plein droit.

L’Assemblée nationale ne peut être dissoute pendant l’exercice des pouvoirs exceptionnels.
Après trente jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels, le Conseil constitutionnel peut être saisi par le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, soixante députés ou soixante sénateurs, aux fins d’examiner si les conditions énoncées au premier alinéa demeurent réunies. Il se prononce dans les délais les plus brefs par un avis public. Il procède de plein droit à cet examen et se prononce dans les mêmes conditions au terme de soixante jours d’exercice des pouvoirs exceptionnels et à tout moment au-delà de cette durée.

Le psychopathe en charge de la présidence nous ferait-il un coup d’État en ayant recours à cet article ? On peut craindre le pire avec cet être immature qui doit être furieux de voir son jouet, les pleins pouvoirs de nuisance, lui échapper des mains du fait de ce peuple qui ne comprend rien à rien.

Allons-nous connaître une période de dictature ou d’anarchie ? L’avenir reste à écrire.

Guy Sebag

 

image_pdfimage_print
10

14 Commentaires

  1. Jusqu’à l’enculade généralisée pour se venger de la populace désobéissant à son règne. Macronus tout puissant habité par 😈 .

  2. Concernant l’Article 16 Cn, les conditions requises pour son application ne me semblent pas réunies. Il n’y a ni état de guerre ni même état d’urgence, et les institutions ne sont pas pour l’instant bloquées.
    Le recours systématique ou non à l’A 49-3 me parait davantage adapté.

    • Déclarer une guerre ou un état d’urgence est tout-à-fait dans les possibilités de ce sinistre individu. Y-a-t-il dans la grande muette un Général de type Grand Charles prêt à prendre ses responsabilités pour arrêter de toute urgence le massacre annoncé?

  3. jusqu’au bout du bout ! l’avenir du pays n’est pas sa tasse de thé
    de toutes façon c’est la commission de bruxelles qui dirige tout

    • Et la commission de Bruxelles est dirigée par Herr Klaus Schwab ein alt Hitler-Jugend la taupe de Davos, qui réactualise la théorie de la race des bons ariens. Le grand blond aux yeux bleus est remplacé par la crapule bourrée de fric dispensée de payer ses impots, avec un revenu comparable au PIB d’une nation. Notre tapette est une des préféré du Führer Schwab, puisqu’un seul quinquennat lui a suffit pour détruire totalement l’industrie, la santé, l’agriculture, l’enseignement et la république il est en train de finir l’armée qu’il dépouille au prétexte que l’Ukraine l’Ukraine en aurait l’utilité.

  4. Vous parlez de Macron comme s’ il était seul à prendre des décisions hors il n’ est qu’ un exécutant de l » état profond » qui manœuvre en coulisse
    ….perso , cette situation chaotique ne m’ effraie pas plus que ça…souvenons nous de la Belgique qui est restée plus d’ 1 an sans gouvernement ! L’ administration et les services publics ont continué leur travail comme si de rien n’ était….par ailleurs , les gouvernements français successifs ont choisi d’ être atlantistes et impliqués dans l’ OTAN et de sa plate-forme européenne, nous devons tenir compte du contexte international et a mon avis les aboutissements de l’ opération russe en ukraine auront des conséquences auront aussi des conséquences importantes dans la politique française

  5. Il n’ a rien à craindre de généraux de play station épistolaires non putschistes !
    Ils sont juste bon à assister à des réunions organisées par la salope en chef et à écrire des lettres de protestation (sic) 😁
    Sur ce site , on peut les lire parfois : quel courage et quelle énergie dans la plume
    mais rien que dans la plume !😂😂😂😂😂😂
    On les retrouve aussi ces guignols en grrrrrrrrrrands experts de Luc Raine sur TF1-LCIA

  6. CF mon post du 20 juin dernier sur Riposte Laïque. J’y fais le même constat et la même prédiction. Macron est un fou furieux; un psycho-sociopathe, qui n’attendra certainement pas le délai minimum requis par la Constitution (1 an) pour trouver une raison de dissoudre l’ASS NAT. Il est trop impatient et ivre de pouvoir; il nous l’a déjà démontré. Comme je l’ai prédit, s’il sent ce pouvoir lui échappé et se sent acculé (sans mauvais jeu de mots), il est tout à fait capable de déclencher une guerre civile avec nos « frères » (CPF et autres MNA); voire une guerre avec la Russie, pour déclencher l’article 16 et mettre en place sa dictature façon nord-Coréenne.
    Mais bon. Pour l’instant, les français, malgré les menaces de pénuries énergétiques et alimentaires pour dès l’automne ont actuellement d’autres priorités existentielles : les VACANCES…

  7. Saisir le conseil constitutionnel ?? Ne pas oublier que son président est… Fabius !! Le plus que mouillé dans l’affaire du sang contaminé ! Et encore là, complice de Macron…motion de censure et démission immédiate de ce gouvernement..et on verra ! Mais ne rien demander à ce nid de pourris complices.

  8. Il peut tout faire et il le pense ! Qu’il le fasse il est temps pour se mettre en danger malgré ses snipers quand il sort …Il peut partir car il est dans l’histoire sans couronne ! Il est tellement malade qu’il le fera avec un bordel sans nom qui commence juste à cette heure ! 😇

  9. jusqu’à la guerre totale, jusqu’à sa propre mort, il n’a jamais eu de limites, il se sent tout puissant,
    la guerre est son seul moyen de survie politique et de vengeance contre Poutine qui l’a humilié à Moscou
    jusqu’à la dictature totale pour castrer définitivement les gaulois (sinon comment expliquer l’achat de 90 blindés de maintien de l’ordre)
    n’oublions pas sa personnalité de grand manipulateur
    ce type est devenu un danger public

Les commentaires sont fermés.