Face au libéralisme, les Français sont incapables de faire converger leurs luttes

Publié le 24 avril 2018 - par - 32 commentaires - 1 008 vues
Share

Nous errons dans le poulailler France, dans la basse cour Europe, en nous demandant pourquoi les dirigeants occidentaux nous trompent sans vergogne, nous livrent aux hordes islamisées et aux envahisseurs d’outre-Méditerranée, pourquoi dans la protection de leurs concitoyens aucun d’eux n’a la volonté d’un Orban.

La réponse est simple : parce qu’ils sont tous au service du libéralisme, religion qui se veut universelle.

Ses membres les plus éminents sont aussi bien de droite que de gauche. Leurs idéaux convergent depuis longtemps et leurs différences sont anecdotiques. Ils sont partenaires dans le jeu institutionnel de “l’alternance unique” et s’accordent sur l’urgence d’adapter la France (ou n’importe quel pays européen) à la globalisation.

La droite, libérale en économie – elle est pour la déréglementation financière, le marché unique, la perte de souveraineté monétaire, la délégation du pouvoir à une autorité supranationale non démocratique, l’amaigrissement de la fonction publique – fait semblant de ne pas l’être culturellement – elle a du mal avec le mariage homosexuel, la PMA, la GPA, la Fête de la Musique, la délinquance issue des territoires perdus de la République.

La gauche, libérale culturellement – elle est pour une société “ouverte” et “tolérante” – fait semblant de ne pas l’être économiquement.

Mais l’un ne va pas sans l’autre. Gauche et droite le reconnaissent implicitement en partageant la nécessité d’un marché dans lequel les individus, les biens et les capitaux peuvent circuler le plus librement possible.

La lutte entre gauche et droite relève de la farce.

La droite n’abolit jamais les “avancées sociétales” votées par la gauche.

La gauche ne revient pas sur les assouplissements économiques de la droite, voire les amplifie.

Cette alliance de la gauche et de la droite annihile tout débat, toute critique en créant des réflexes pavloviens de pensée, en encourageant une réduction simpliste des analyses, en favorisant un réductionnisme dont les médias sont friands, en faisant appel à la censure au nom du politiquement correct, du vivre-ensemble, etc.

Il est donc impossible que l’on ait d’autres individus que ceux que nous avons au pouvoir en Europe occidentale. La France est particulièrement “chanceuse”, elle a en Macron, la quintessence de la religion libérale. Un autre pays est également particulièrement bien doté, bien qu’il ne soit pas en Europe, le Canada :

« Le Monde » présente… Justin Trudeau, le zadiste propre sur lui

Mondialisation, délocalisation (mise en concurrence de populations habitant des territoires éloignés), consommation à outrance (il est impératif de s’exhiber en tant que consommateur au nom de l’accomplissement individuel), endettement (quand il devient trop important, une cure d’austérité est recommandée), précarisation (apparition de très pauvres dans les pays riches), immigration forçant les frontières (avec la bénédiction des juges, des associations, de nombreux politiciens), sacrifice des retraités, des ouvriers, de l’école, des services de l’Etat sur l’autel d’un avenir en trompe-l’œil, tout cela au nom de la “modernité”, du “progrès”, de la “conquête d’une plus grande liberté”, de la “reconnaissance de nouveaux droits”, du changement (toujours positif), du mouvement (un nomadisme d’aéroport).

Pour s’imposer, la théologie libérale a les leviers culturels, la propagande publicitaire, l’enseignement de la maternelle aux grandes écoles, le pouvoir politique avec des hommes et des femmes totalement inféodés à elle.

La Terre ne doit plus être qu’un seul pays, peuplé d’ombres interchangeables (ce qui oblige à démanteler les peuples autochtones).

Dans cette optique, les grandes et violentes migrations actuelles sont un phénomène à conforter. Pour ce faire, le droit voté par la droite comme par la gauche (loi Pleven, Gayssot, Perben, Taubira) impose une morale qui sanctifie le “vivre-ensemble”, l’égalité totale entre les particules élémentaires que sont les individus. Au nom de la “dignité humaine”, de “l’antiracisme”, de “la lutte contre les discriminations”, du “combat contre l’islamophobie”, la morale par le droit interdit les critiques sur l’islam, sur l’homosexualité, sur le féminisme, sur le climat, sur l’obésité, sur l’anorexie, sur le mariage pour tous…

Pour l’instant, il n’existe aucune alternative à la religion libérale.

On entrevoit un embryon de résistance dans le “populisme”. Mais celui-ci, écartelé entre La France Insoumise et le Front national, est un rêve minimaliste tant que l’un protégera l’immigration et l’islam dans son programme et l’autre aura une approche économique pour le moins floue.

Les troupes existent (agriculteurs déclassés, chômeurs sans espoir, ouvriers menacés, artisans concurrencés, France périphérique délaissée, petits producteurs que les grands groupes font chanter, étudiants sans avenir) mais leurs membres sont encore bien trop soumis à la religion libérale pour envisager une convergences des luttes.

Marcus Graven

Ce papier doit beaucoup à l’essai d’Emmanuel Roux et Mathias Roux, Michéa l’inactuel – une critique de la civilisation libérale (éditions Le bord de l’eau, 2017)

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Pascal Olivier

Bravo Marcus Graven ! J’ajouterais que comme la France n’est pas l’Hégémon de la mondialisation libérale, nous avons encore moins le droit de nous défendre que d’autres. Quand à Menton on n’a fait qu’appliquer Dublin avec quelques malheureux CRS qui tentaient tant bien que mal d’empêcher un passage en bande organisée et en force de la frontière, Obama nous a fait des remontrances alors que sur la frontière mexicaine les Ricains employaient au même moment des moyens autrement plus violents.

Je ne partage cependant pas votre pessimisme. Le mouvement anti-libéral de La Manif Pour Tous a été une divine surprise même si le pouvoir habile et perfide a pu passer outre. Il a été en cela aidé par des traîtres à notre cause qui on tout fait pour entraver notre naturelle jonction à ce mouvement.

dufaitrez

Ce qui est excessif est……
Entre Libéralisme et Etatisme forcenés.. Un juste milieu.
Orban s’y emploie. Il est « Illibéral » !
Patriote régalien fort, économie sociale de marché.
La 3° voie ?

Av 75

C’est bien là le problème et leur force, effectivement nous sômmes devenus incapables de nous allier et de nous unir afin de lutter efficacement contre notre fin programmée..
Sommes nous devenus stupides , égoïstes, aveugles et idiots..Nous n’y arriverons que tous ensemble..
La Sncf fait grève pourquoi la poste, les Epad ainsi que les hôpitaux etc ne se mettent t ils pas tous ensemble avec routiers etc ..Je suis certaine que ce pseudo gouvernement reculerait

UltraLucide

Les partis « classiques » de droite (ex UMP-LR) et de gauche (PS) se sont déconsidérés en servant de courroie de transmission à l’Ultra-libéralisme mondialisé et à sa succursale locale UE. En résumé, la « droite » a trahi la Nation, la « gauche » a trahi le Peuple. Historiquement, il y a au moins deux « droites » en France:
Une droite « nationale », de tendance étatique, dans laquelle se reconnaissent les patriotes d’aujourd’hui, mais qui n’a plus de représentation politique explicite et structurée. Et une droite « libérale », acquise au libéralisme international, c’est celle de Macron. La « gauche » se radicalise et est divisée entre staliniens et gauchistes, ces derniers sont au service des mondialistes pour le triomphe de leurs lubies sociétales anti nation, anti-histoire et anti-famille.

Guy

vous vous fatiguez pour rien aucun Français ne bougera l’islam s’installera en Europe et en premier lieux en France et les prochaine règle en France seront celle de la charia les Français on rien dans le froc mes personne n’arrivent a l’accepter, Patriote et un mot qui ne représente plus se qu’il représenter maintenant râler fait un patriote et sa s’arrête la.

Yves ESSYLU

Vous entretenez volontairement ou par formatage de votre esprit, une confusion néfaste de gauchiste ou de droite molle complice:
1° le libéralisme au sens de la vraie droite c’est la suppression des boulets de l’Etat qui détruisent entreprises et emplois
2° L’ultra libéralisme c’est l’application de l’internationalisme marxiste à l’importation de parasites , aux lois sociétales et au consumérisme d’effacement des identités

Sylvie Danas

La proposition numéro 2 c’est le liberTarisme, pas le libéralisme. C’est post-soixanthuitard, déshumanisé et, quoi qu’on en pense, étatique et collectiviste. L’État en question étant l’Europe avant d’être, suprême Nirvana, le futur gouvernement d’ordre mondial. C’est 1984 à la sauce Macron. Le libéralisme quant à lui respecte et encourage l’individu, tandis le liberTarisme le dissout dans une société d’agents économiques consommateurs transnationnaux déshumanisés. La confusion dans les esprits est totale, sinon un article comme celui de Marcus n’aurait pas été écrit. Rappelons que cette confusion est voulue, et délibérément entretenue par la presse gauchiste (excusez le pléonasme)

mimi

il n’y a pas convergence des luttes parce qu’il n’y a plus de syndicats crédibles portant les intérêts des salariés de toutes sortes et de parti politique proposant un projet collectif de remplacement …Tant qu’on n’aura pas compris qu’il convient de refonder un mouvement populaire très large ancré sur le souverainisme, l’identité nationale, la justice sociale, la valorisation du travail face au capital, on n’aura aucune alternative..Ce projet peut naître du Rassemblement Nationale que vise MLP, encore faudrait-il l’aider en s’adressant à la grande masse des Français qui attend, en dehors des sphères des discuteurs, des solutions crédibles.

Yohann le debattant

Le Japon, l’Australie sont des pays libéraux et pourtant, ces pays ne subissent pas de submerssion migratoire qui mette en danger leur identité nationale. Faut changer un peu de disque, votre “analyse” me parait un peu faiblarde pour rester poli….

myrtille

La France insoumise est pour moi un parti libéral de gauche, la preuve il ne subit aucune répression ni dénigrement contrairement au FN ou à DLF qui sont réellement populistes. Quant au programme économique du FN , il est comme celui de tous les partis, très vague et destiné à n’être pas appliqué. Mais ce sera toujours mieux que la ruine annoncée par le transfert massif de populations africaines inadaptables et assistées à vie.que nous promettent les libéraux.

Yohann le debattant

Les pseudo « insoumis » des libéraux? On en apprend des choses Marius…

kelevrastrike

que de commentaires pathetiques sur le liberalisme, le liberalisme ne consiste pas a faire n importe quoi comme tous ici le pensent, le liberalisme c est tout d abord le respect du droit de propriete, et pour les vrais liberaux pas les pseudos liberaux de salon comme macron(un vrai bon socialiste), le droit de propriete s aplique aussi a un pays, en considerant que le pays est la propriete de ses habitants comme une copropriete d un immeuble, il en decoule que les habitants de cet immeuble comme de ce pays, veulent le respect du droit de propriete et ne veulent pas que n importe qui puissent y rentrer comme bon lui semble sans l invitation de ses habitants. je conseille donc aux lecteurs de rispote laique de lire bastiat, hoppe, ou friedmann.

Yohann le debattant

Un commentaire intelligent. Merci.

Lucie

Kelevrastrike,
Je pense que Marcus Graven parle de la dérive ultralibérale des mondialistes qui favorisent les grands groupes internationaux mais persécutent nos PME et veulent démanteler nos services publics. Critiquer cet ultra-libéralisme ne veut pas dire tomber dans le communisme et remettre en cause le droit de propriété, enfin, il me semble.

Marie

C’est exactement ça! La plaie c’est le mondialisme voulu d’un côté par les banques et l’oligarchie pour leur enrichissement personnel et de l’autre par tous les gôchistes pour qui l’internationale sera le genre humain. On a vu ce que ça a donné en ce qui concerne les derniers. En prétendant s’opposer les uns aux autres ils seront tous les deux responsables de la décadence de l’Europe et de l’humanité toute entière. Ils disent lutter contre les fascistes qui s’opposent à l’immigration alors qu’ils font tous les deux le jeu de l’islam, qui vise également à la mondialisation par la domination d’une idéologie unique, le pire de tous les totalitarismes car il introduit une dimension religieuse qu’on nous interdit de remettre en cause.

Nidieunimaitre

A lire cet article il me semble que certains decouvrent l’eau chaude……. Ca fait bien longtemps que ce processus est en marche…et n’est pas pret de s’arreter …..Le peuple est deja soumis bien au-dela de sa comprehension….. Il est suffisamment divise pour que les choses aillent dans le sens des organisations au pouvoir……

Sylvie Danas

Je crois qu’il y a une confusion gravissime dans les esprits entre libéralisme et liberTarisme. Le liberTarisme, c’est mai 68, l’islamo-gauchisme, le tout économique-rien-de-civilisé, il est interdit d’interdire (surtout les muz), et j’en passe. Tout ce qu’il ne faut pas. Le libéralisme, n’a rien à voir avec cela,. C’est une doctrine économique qui prône moins d’État, moins de dirigisme, plus de responsabilité individuelle, (beaucoup) moins de règles mais plus fermes, davantage de reconnaissance aux entrepreneurs, plus de rétribution du travail, moins de confiscation-spoliation-redistribution, moins de pénurie à partager entre des citoyens, qui seront plus actifs et fiers de ne pas être des assistés. Il ne faut vraiment pas les confondre. NON, Maquereau-sale-con n’est pas un libéral !

Yohann le debattant

Bonne analyse, merci.

Soli

C’est une doctrine économique qui prône l’ultra enrichissement d’une minorité au détriment de la majorité et qui pour arriver à ses fins se sert entre autre de l’immigration et du laxisme envers la racaille pour diviser le peuple et annihiler toute résistance.
macron est un ultra liberal au même titre que hollande ou sarkosy. Le libertarisme fait également partie de l’attirail de l’ultralibéralisme, plus il y a de désordre et plus les profits du cac 40 explosent.

Gally

« C’est une doctrine économique qui prône l’ultra enrichissement d’une minorité au détriment de la majorité et qui pour arriver à ses fins se sert entre autre de l’immigration et du laxisme envers la racaille pour diviser le peuple et annihiler toute résistance. »
Si c’est une doctrine, c’est donc qu’elle a été formalisée, n’est ce pas ?
Auriez vous donc l’amabilité de nous donné UN livre ou UN auteur se revendiquant du discours caricaturalement communiste que vous nous sortez ? Bonne chasse au dahu pour le trouver, vu que cette « doctrine » n’existe que dans les esprits malades tels que le votre…

PS : la France, championne du monde des prélèvement, Macron, qui a encore augmenté lesdits prélèvement, « ultra-libéraux » ? Vaut mieux lire cela que d’être aveugle, dirons nous…

Soli

Je ne fais que reprendre le terme utilisé par Sylvie Danas, pauvre débile soumis carpetisé.
Vous êtes tellement idiot et simpliste, pour ne pas dire simplet, que vous n’avez toujours pas compris que si macron et ses prédécesseurs ont augmenté les prélèvements qui servent á financer l’immigration et le chômage entre autre, c’est pour éviter de faire payer les vrais nantis qui vous exploitent et à qui vous cirez les pompes, et ce sont les mêmes qui vous remplissent le pays de sauvages avec votre complicité inconsciente et idiote.

Sylvie Danas

Ladite doctrine est théorisée par de nombreux économistes, sous des variante diverses. C’est une doctrine qui, quand elle était appliquée, a permis la révolution industrielle et des progrès économiques spectaculaires qui ont profité même aux plus modestes. Ça n’a pas été possible en Russie communiste, et ça ne l’est en Chine que depuis que, grâce à Deng Xiaoping, le communisme n’est plus une doctrine économique mais seulement un système de gouvernement dictatorial exclusivement politique. Les pays restés à l’écart du libéralisme: Corée du Nord, Cuba, Venezuela ne s’en sortent pas, et ce sont toujours les plus faibles qui y trinquent un maximum. Tant qu’il y aura des débiles qui pensent qu’il vaut mieux gagner 20 et partager 10-10, que gagner 500 partagés 400-100, ils ne s’en sortiront pas

Soli

Chiche sylvie! On commence maintenant le 400-100, on demande à bernard arnault de nous refiler 18 milliards d’euros puisque sa fortune est de 72 milliards, et puis à tous les autres aussi, après si il veut partager 10-10 on est preneur aussi hein, mais franchement je sais pas si il va être d’accord.
Tant qu’il y aura des pigeons qui seront heureux de se faire plumer pour engraisser ceux qui ne savent même plus quoi faire de leur fortune ……
Le monde se divise en 2 catégories, ceux qui ont encore un peu d’honneur et de dignité et ceux qui sont des serviles rampants heureux de servir d’esclaves à leurs maîtres. L’ultralibéralisme économique et ce que vous appelez «libertarisme» sont étroitement liés. Il n’y a qu’a voir ce qui s’est passé ces dernières années pour s’en convaincre.

Sylvie Danas

Mais oui ! Retournons donc à la pauvreté généralisée du 18é siècle. Vous en rêvez et –qui sait ?– vous serez peut-être bien exaucé. Tant que la jalousie maladive servira de système de raisonnement économique à des gens comme vous, on va rester dans le marasme ou, peut-être, l’aggraver rapidement comme au Vénezuela. Je suis sûre que vous êtes incroyablement fier du grand bonheur qu’un Chavez puis un Maduro ont apporté à leur peuple. Grand bien vous fasse

Soli

Et c’est vous qui parlez de jalousie!? vous qui conspuez les cheminots parce qu’ils gagnent 200 euros de plus que vous et qu’ils n’acceptent pas de servir de paillasson comme vous le faites.
Chavez? Maduro? On est en France ici, on déjà beaucoup à faire sans s’occuper du Venezuela.
Mais au fait, pourquoi venez vous déverser votre bile ici si vous êtes pleinement satisfaite de cette société ultralibérale dans laquelle vous vivez? Vous devriez être comme un poisson dans l’eau avec la politique de macron l’ultraliberal de chez rotshild? cette immigration, cette islamisation, ce grand remplacement, ils sont voulus par cette oligarchie que vous admirez et à laquelle vous faites allégeance, c’est même un des piliers principaux de leur politique.
À un moment, il faut savoir ce qu’on veut.

Sylvie Danas

La société dans laquelle nous vivons n’est PAS libérale. Elle est jacobine, étatique, libertaire, corrompue, idéologique, lâche, dé-responsabilisante, totalitaire, et culturellement suicidaire. Je n’ai aucune admiration pour Macron et sa clique, juste un immense mépris. Ce n’est pas un libéral, c’est un tyran et un magouilleur électoraliste, traître aux valeurs de son pays. Vous ne comprenez décidément pas grand chose

montecristo

Je le proclame depuis des décennies … il faut absolument abolir les Lois Antiracistes. Les rapports entre les individus sont une affaire personnelle qui ne soufrent pas que la loi s’en mêle sans aggraver les situations ! Le fameux « aimer vous les autres » chrétien ne peut pas être une obligation républicaine légale. Sauf pour quelque cas bien définis et restreints, comme l’injure ou la calomnie, la diffamation, par exemple et d’ailleurs similaires indispensables prévus par la loi pour protéger les plus faible.
Au nom du fameux précepte chrétien , le socialisme a dévoyé son esprit et son âme au profit de lois anti humanistes en devenant le bâtard de la morale de bon sens

Allonzenfan

Nous avons la Droite la plus bête du monde… tout ça n’est pas prêt de changer !

Soli

«Pour s’imposer, la théologie libérale a les leviers culturels, la propagande publicitaire,l’enseignement de la maternelle aux grandes écoles, le pouvoir politique avec des hommes et des femmes totalement inféodés à elle.»

Et surtout elle dispose de peuples naïfs et malléables à souhait.

Soli

Mr Graven, là je vous dis bravo! Analyse très juste mais qui va vous attirer les foudres de certains lecteurs ici qui n’ont toujours pas compris que l’immigration, l’islamisation et tout ce désordre volontairement créé sert uniquement l’intérêt des plus riches de cette planète. Nos soit-disant patriotes préfèrent s’en prendre aux «nantis» de la sncf. Il y a même des naïfs qui font une différence entre un macron et un wauquiez.
Je remets ce lien qui montre bien à qui profite le crime:
https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301388456807-benefice-le-cac-40-realise-sa-meilleure-annee-depuis-10-ans-2159418.php

Marcel

Je pense que plus le libéralisme avance aussi l’islam tous les deux ensemble, c’est un constat de la dernière décennie de plus libéralisme plus Schengen résultat plus cette m… de l’Islam

Yohann le debattant

Vous parlez d’un libéralisme dévoyé sans foi ni loi qui mène au suicide. Ce n’est pas ça le libéralisme.