Face au péril islamique, dernière chance pour la France : 2022

Publié le 6 avril 2019 - par - 36 commentaires - 1 300 vues
Share

Il y a véritablement quelque chose de très étrange chez certains à vouloir à tout prix faire de l’islam une partie intégrante de la France et constitutive de son patrimoine culturel. Cela est même intellectuellement très dérangeant tout autant que dangereux pour la paix et pour la démocratie, voire pour l’existence même de notre nation. Il suffit pour le comprendre d’observer le déroulé de l’histoire et pour s’en convaincre de lire certains passages assez éloquents du Coran, sans parler des hadiths.
C’est ce que je me propose de démontrer.

Qu’il y ait nombre de musulmans aujourd’hui dans le pays, cela est incontestable. Certains avancent le chiffre de 10 millions… C’est sans doute plus. Il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder autour de soi pour constater leur singulière et notable présence jusque dans les plus petites villes. Mais le nombre fait-il la légitimité ? Certes non !

Dans la plupart des cas, lorsqu’ils n’y sont pas contraints par la nécessité de se faire comprendre pour réclamer « leurs » prestations sociales ou tous autres avantages dont ils réclament le bénéfice « royalement » distribué par la République généreuse, ils échangent entre eux dans un dialogue aux sonorités hermétiques à nos oreilles. C’est comme si le français leur était étranger. Cela constitue le premier obstacle à une éventuelle et hypothétique assimilation si toutefois ils en avaient l’envie sincère. Dans les faits, cette carence d’adhésion à la langue se présente comme une manifestation de rejet du modèle national et un refus d’y adhérer. Mieux, et nous le savons tous, leur volonté et au contraire d’imposer leur idéologie mortifère ici chez nous.

Les immigrés italiens se sont mis, en leur temps, à parler notre langue, les Portugais de même et les Polonais aussi. Ils n’ont eu aucune réticence à devenir français pleinement. Quasiment tous les Africains d’origine subsaharienne, Ivoiriens, Sénégalais, Maliens, Camerounais ou tous autres parlent français et s’ils leur reste à répondre à d’autres nécessités pour devenir français, au moins ont-ils rempli la première des conditions à remplir dans ce but. Pourquoi la majorité des Tunisiens, des Marocains ou des Algériens parlent-ils l’arabe lorsqu’ils ne sont pas contraints de parler le français pour se faire comprendre des « autochtones » ? La réponse est simple et sans ambiguïté… Ils sont musulmans et ne connaissent pas de loi supérieure à celle du Coran. Or celui-ci est écrit en arabe et dès lors cette langue ne tolère de substitut linguistique autre que parfaitement circonstanciel. De là à considérer que cette supposée loi soit pour eux supérieure à celle de la République, il n’y a qu’un pas, un tout petit pas que la plus grande majorité d’entre eux franchisent sans trompette mais non sans détermination.

Pour tout musulman, il ne saurait y avoir de loi supérieure à la loi du Coran… Pour le reste et opportunément, il y a la taqîya, le mensonge autorisé par « Allah » pour tromper « l’infidèle », le roumi… Lequel est destiné à devenir un jour le dhimmi. Donc, ils gardent ostentatoirement leur idiome, ce qui les tient solidairement hors des codes sociaux qu’ils vampirisent… Mais cela ne les empêche nullement de formuler tout un ensemble de revendications totalement inacceptables et pourtant souvent acceptées et en lien avec la pratique de leur religion.

Cela ne présenterait pas un inconvénient insurmontable si notre pays ne se trouvait considéré par ces adeptes mahométans, de plus en plus nombreux, comme une terre à conquérir et donc la cible d’un mouvement de déstabilisation latent mais permanent et qui parfois se manifeste avec la violence de l’enfer.

Cet afflux invasif massif et relativement récent fait partie d’un vaste dispositif destiné à imposer l’islam à l’Europe, avec la coopération parfois naïve mais active de celle-ci. Que dit par exemple le pape François. À propos de la violence, il dit « Si je parlais de violence musulmane, je devrais également parler de violence catholique ». Peut-on tolérer un tel amalgame inapproprié et injuste dans un contexte qui laisse pourtant apparaître l’écart qui existe entre les deux religions dans le domaine de la brutalité, laquelle est présente dans le Coran de façon incontestablement explicite ? Les propos du Saint Père sont même dangereux lorsqu’il exhorte ses ouailles à favoriser l’accueil des migrants musulmans alors même qu’il n’a pas un mot pour les chrétiens d’orient objet d’une atroce vindicte meurtrière. Il va même plus loin en accueillant lui-même au Vatican plusieurs familles syriennes musulmanes exclusivement. Quel symbole de reniement ! Que pense-t-il des lapidations ou des amputations légales et multiples dans les pays où le Coran est la règle ? Que pense-t-il des discriminations touchant les femmes (la moitié de l’humanité) ?

À citer l’autorité suprême de la première religion du monde, il ne faudrait pas oublier certains philosophes comme Pierre André Taguieff, totalement soumis, certains journalistes comme Claude Askolovitch parfaitement disert et éloquent pour vanté les beautés de l’islam ou certains hommes et femmes politiques comme Alain Juppé, l’ami des Frères musulmans ou Anne Hidalgo qui ne manquent jamais l’occasion d’honorer la fin du ramadan à la mairie de Paris, ignorant toute marque de sympathie possible à l’égard des autres religions. Ce sont des trahisons et elles sont nombreuses.

Que l’on soit chrétien ou d’une tout autre conviction, que l’on soit croyant ou athée, quand on est tout simplement mais sincèrement français, il nous est impossible de nier que depuis la conversion de Clovis au VIe siècle de notre ère, l’histoire de notre France, dont les frontières ont évolué au cours du temps, s’est inscrite dans une démarche chrétienne qui en a fait ce qu’elle est aujourd’hui. Après lui, le très pieux Louis IX ainsi que tous les monarques capésiens voire l’Empereur Napoléon Ier ont tous perpétué cette inscription comme une règle intangible mais indéfectible.

Depuis le baptême initial de ce roi franc et donc de la France en devenir, l’église dont les cloches martèlent les étapes du quotidien est au milieu du village. Nos contrées possèdent toutes, sans exception, une cathédrale dont la flèche montre la direction en toute circonstance. Le nom de tous les saints est associés à nos communes et à nos rues. Nos principes moraux sont régis par la morale chrétienne et procèdent en droite ligne de la doctrine biblique. Cela est ainsi qu’on le veuille ou non. Cela est ainsi, même si la foi a quitté le cœur de beaucoup d’entre nous. Même si la laïcité a pris le pas sur la religion, le phénomène culturel demeure et habite les esprits, les institutions et la société dans toutes ses dimensions. Tout cela constitue un des vecteurs fondamentaux de la civilisation occidentale dont nous avons à nous glorifier et dont nous avons le devoir d’assurer la perpétuation. C’est la garantie de notre union identitaire.

La France, l’Europe et au-delà tout ce qui se définit comme composante de cette culture de l’Occident, portée par le modèle chrétien autant que par l’esthétisme philosophique de l’hellénisme ou la force de la romanité, se trouve agressé par cet autre modèle porté, lui, par les préceptes coraniques. Il l’est parce que des foules entières de musulmans investissent l’espace de nos contrées avec la volonté affirmée sinon ouvertement revendiquée d’y imposer l’islam à terme plus ou moins long. Ils le font déjà en Belgique ou des partis politique islamiques se sont constitués et comptent déjà des élus ; à Rotterdam ou Londres dont les premiers magistrats sont musulmans ; ils le font en constituant en douceur, ici ou là, des tribunaux de la charia dont l’existence n’est pas niée par la puissance publique. Ils le font aussi en France, à La Verrière par exemple, petite commune de la grande couronne parisienne. Cela est d’autant plus redoutable que cela se fait avec l’usage de nos principes démocratiques et l’accord tacite ou explicites de certains de nos élus.

L’Occident et l’islam ont une longue histoire relationnelle conflictuelle. Dès sa naissance au VIIe siècle, cette nouvelle religion prétendument issue de la tradition du « Livre » et donc, a priori, définissant un lien de parentalité avec les adeptes de l’Ancien Testament et ceux du Nouveau, s’est montrée hégémonique et conquérante. Elle a décrété être détentrice de l’ultime révélation par la voix du supposé dernier prophète et de la sorte elle affirme sa supériorité autoproclamée sur ses prédécesseurs et selon ses tenants, une suprématie absolue qui lui donnera les clés du monde.

Après avoir conquis le Maghreb chrétien, l’islam a poussé son avantage jusqu’à la péninsule ibérique où il est demeuré durant sept siècles et jusqu’au royaume de France d’où il ne fut que difficilement bouté. Il a déstabilisé puis supplanté l’Empire byzantin. Avant d’être vaincu et repoussé et avant que son califat ne disparaisse.

Plus tard et jusqu’en 1830, l’islam demeura présent sur les côtes nord-africaines, moins virulent mais toujours là, menaçant. Depuis ses bastions, dont Alger la Blanche, ses adeptes attaquaient, pillaient et rançonnaient le sud de la France et les abords de la péninsule italique. Cela dura jusqu’à ce que la France, lassée de ces provocations permanentes et voulant mettre un terme au trafic d’êtres humains dont étaient victimes nombres de chrétiens par les Barbaresques, y mit une terme en intervenant par la force. L’Algérie qui n’existait pas à cet instant et ses populations d’origine, chrétienne ou berbère avaient été islamisées par la force.

Jusqu’au sortir de la Seconde Guerre mondiale, l’islam ne fut plus un problème pour la France. Puis, vint l’heure de la reconstruction et du développement économique. C’est à cette période qu’intervint la fourberie des grands capitalistes industriels qui, au lieu de favoriser la mécanisation de leur fabrication, firent appel à ces populations musulmanes qui n’en demandaient pas tant. Le mouvement migratoire infernal commença alors pour ne plus s’arrêter. On nous avait assuré qu’il s’agissait d’une immigration de travail et que ces gens avaient vocation à rentrer chez eux. Il n’en fut rien et l’immigration devint par la volonté de nos dirigeants démoniaques une immigration de peuplement initiée par le regroupement familiale version chiraco-giscardienne.

C’est ainsi que s’est établi ce que Renaud Camus nomme avec justesse LE GRAND REMPLACEMENT qui arrange tant nos gouvernants actuels mondialistes et effaceurs de toutes les singularités culturelles.
Nous sommes mal partis. Une dernière chance va nous être offerte de sauver notre monde, mais il faut être conscient que ce sera la dernière et qu’ensuite il sera trop tard. L’échéance commence en mai 2019 et finit en 2022.

Jean-Jacques FIFRE

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Durocher

NON, NON et NON ! La dernière chance pour la France n’est pas dans 3 ans, en 2022, c’est ICI ET MAINTENANT !!!

Ismael

sans vouloir être méchant, votre dernière chance c’est M-M Le Pen ?

spartac

Pauvre Monsieur FIFRE,
si vous faites allusions à des échéances électorales pour sauver le pays, autant vous tirer une balle dans le pieds tout de suite.
Aucun  » candidat  » actuel n’a, ni la volonté ni le courage, de nous sortir de ce merdier; pas même Asselineau qui est le moins mauvais.
A bon entendeur.

La Hire

Sérieusement, que proposez vous ?

Tarek

Avant d’être musulmans nous sommes des êtres humains! Et nous avons le droit au respect et à la dignité! D’abord vous prétendez que nous serions plus de 10 millions. Vous vivez où??? Heureusement les chiffres officiels vous contredisent. Ensuite, beaucoup de ces français payent des impôts et un crédit ou loyer pour leur demeure. Alors arrêtez les fantasmes sur les prestations sociales.

Jill

15 millions, y compris les mineurs et les clandestins. Le coût de l’immigration est abyssal.

OCTAVE

Et vous, vous les détenez les chiffres officiels ? Ca fait des années qu on nous dit que les musulmans ne sont au plus, que 6 millions dans ce pays. Et vous dites « Français ». Mais beaucoup d’entre eux s’estiment d’abord etre algerien, marocain ou tunisien, avant d etre Français.

OCTAVE

Non, malheureusement, le changement passera par un conflit mais quand aura-t-il lieu ?

Cela me rappele la fameuse reflexion de Lenine, qui disait :  » je sais que la revolution aura lieu mais quand ? Je ne suis pas sur de la voir de mon vivant » ….Je pense qu’il y aura un conflit comme le presageait Collomb. Quand? Ca dependra des evenements futurs qui se dérouleront sur notre territoire ou meme à l’exterieur de nos frontières.

patphil

il n’y a jamais de point de non retour!
qui aurait dit que les juifs récupèreraient une partie de leur territoire 200ans après?
qui aurait pensé que la prévision de khrouchtchev dans les années soixante « ce qui est à nous est à nous, ce qui est à vous sera à nous et le communisme sera mondial » ne se réaliserait pas?

senechal

Quel que soit le résultat des élections en 2022, les « élites » gauchistes autoproclamées ne reconnaitront jamais une victoire des souverainistes!.
Comme le disait si bien l’Espagnol Valls, « nous ne reconnaitront jamais une victoire Front National et nous invalideront le résultat de ces élections »!.
Nous sommes prévenus, çà risque de chauffer dans la rue!.
Enfin, à mon avis çà chauffe déjà!.

Almatho

Effectivement je ne vois pas l’homme ou la femme pour 2022 qui soit capable de redresser ce pays et d’en chasser tout ces fainéants sanguinaires manu militari!

senechal

Tout vient à point pour qui sait attendre!.

spartac

Et bien…. continuez à attendre ….. bonne nuit et veautez bien.

jan le Connaissant

 » l’islam a poussé son avantage jusqu’à la péninsule ibérique où il est demeuré durant sept siècles  »
FAUX, encore et toujours cette erreur !
revoyez votre histoire !
la seule partie qui fut occupée par les musul dans la péninsule ibérique, pendant 7 siècles fut l’Andalousie , petite partie de l’Espagne à l’extrême sud du pays. Car ce territoire a été libéré en dernier… Déjà vers les années 1250- 1300, plus de la moitié de l’Espagne avait été repris aux musul !

incongru

1212 las Navas de Tolosa, et les carottes cuites!

jan le Connaissant

En effet , en 1212 donc, les chrétiens sont aux portes de l’Andalousie. Les
3/4 de l’Espagne est libérée. Dans la foulée Valence est reprise, puis Cordoue en 1236, puis Séville en 1248, et Cadix en 1261. reste plus qu’ à cette époque que la moitié de l’ Andalousie ( zone de Gibraltar,etc ). Et encore en 1246 l’émirat de Grenade signe un accord de vassalité avec les Castillans !

jan le Connaissant

dernière chance pour 2022 !… oui ,oui,, c’est ça !
on avait dit cela déjà de 2017 !
2022 ? et après ce sera 2027, et après, et après … etc etc,
la solution n’est plus politique !!
Le RN des LePen n’est pas la solution non plus , puisque Marine considère l’islam comme compatible avec la république, et nous parlent de ses compatriotes musul !!

Paskal

Qu’une boite à partouzes homosexuelle sauve la France, en effet je ne vois pas vraiment ça.
https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/en-echange-de-faveurs-sexuelles-on-pouvait-monter-les-echelons-au-fn-d-apres-sophie-montel-1145261.html

ven85

avec des idiots utiles comme vous,la france n’est pas pret d’etre sauvee,qui depuis 40ans vous a avertit sur l’immigration musulmane EX FN ET RN,qui n’a jamais etre au pouvoir et n’est pas responsable,EX FN ET RN,qui a mit au pouvoir depuis 40 ans,les traites de la droite et la gauche qui a faient rentrer 15 millions de musulmans,des idiots utiles comme vous

jan le Connaissant

du calme ven85, je ne suis pas un idiot utile !..
je vote FN- RN, et souhaite le voir accéder au pouvoir – meme avec alliance
Je dis simplement que cela ne sera pas suffisant pour dés-islamiser la France
Le RN est un premier palier, si l’on veut, mais il en faudra un second. Soit Marine change sur l’islam ( ou le RN ) – soit on lui force la main !

Tarek

Tout simplement parce que vos idées ne passeront pas par les urnes. Vous êtes trop minoritaires.

La Hire

Comme je l’ai dit plus loin, je ne crois pas que MLP fasse la maille et pourtant j’ai voté, je vote et je voterai RN car c’est à mon sens le moins mauvais choix que nous ayons dans la boutique. S’abstenir, pour un patriote ou un identitaire, c’est la pire des solutions car c’est faire la courte échelle à la collaboration.
… Et puis je l’avoue sans détour : imaginer la tronche des journaputes et des politocards en cas de victoire me procure par avance des érections splendides avec une aura jaune de chrome !!!!

jan le Connaissant

d’accord avec vous La Hire !

La Hire

Pour 2019, ça devrait aller. Par contre pour 2022, j’ai des doutes. A mon grand regret, je pense que Marine a les épaules trop étroites pour le costume, et le drame est que je ne vois pas qui pourrait tenir la barre… Seule consolation, et elle est bien mince, dans les autres partis je ne vois que des paltoquets. Quelle honte pour mon pays !

spartac

 » je pense que Marine a les épaules trop étroites  » et en plus, les greffes de cerveaux ne sont pas encore au point.

DURADUPIF

Oui il n’y aura pas un troisième service ! La France et l’Europe un pas devant l’abîme….

La Hire

@ DURADUPIF
Et nos pseudo-élites veulent nous faire faire un grand pas en avant !

Jill

Pour que nous ayons une chance en 2022,il faudrait que nous ayons un homme ou une femme capable de la provoquer et de l’exploiter.
Or, je suis comme sœur Anne, ne voit rien venir.
MLP ? Elle a dit que l’Islam était compatible avec la République, ce qui à mon sens la disqualifié.
Marion Marechal ? Elle a du potentiel, mais il faudrait qu’elle s’engage au plus vite avec une
équipe de choc dans la perspective de la campagne et du gouvernement qui suivra en cas
de victoire.

Ferriol Maria Teresa

Seule Marion a le potential pour sauver la 🇫🇷 France 🇫🇷.

senechal

Personnellement je dirais même plus, elle a le potentiel!.

Carrière

Personne n’est plus en mesure de sauver notre France, ,ni Marion ni Marine bien sur. L’islam ne pourra être balayé qu’au prix d’une Guerre ,dure et cruelle, et ne sera possible qu’avec la prise de conscience des peuples.d’Europe avec l’aide de la Russie. Faute de quoi on doit se préparer à subir le joug de l’islam,avec toutes les « douceurs » dont ils sont capables. En résumé on est foutu!

Jill

Oui, mais elle ne pourra pas le faire seule;il faudrait qu’elle soit entourée d’une solide
équipe.

spartac

 » qu’elle soit entourée d’une solide équipe.  »
….. genre le CRIF par exemple ?

spartac

Aussi nulle que sa tante et encore plus dangereuse.
Non merci !

spartac

« Marion Marechal ?  » …. c’est certain, elle a du potentiel pour ACHEVER la France.
Juste un  » détail « , elle ne s’est jamais prononcée CONTRE l’islam.