Face au terrorisme islamique, le discours de l’impuissance

Publié le 30 mars 2018 - par - 14 commentaires - 827 vues
Share

Et c’est reparti ! Un nouvel attentat terroriste ce jeudi matin et c’est un nouveau rassemblement général de tous ceux qui savent… qu’ils ne savent rien, rien de rien. Et chaque nouvel attentat nous le prouve !

Les ex ministres qui, aujourd’hui, savent ce qu’il faut faire, mais qui n’ont rien fait quand il pouvait le faire (exemple Manuel Valls).

Les ministres et les députés de l’actuelle majorité, qui ne savent pas ce qu’il faut faire mais qu’ils ne le disent pas ou, plutôt, qui le dissimule derrière un verbiage ridicule.

Les ex responsables des services du renseignement, expliquant en détails pourquoi ces mêmes services n’ont pas les moyens, ni financier, ni en personnel, pour faire ce qu’ils devraient faire !

Et, enfin, toute la tribu des psychologues, des magistrats, des avocats, des syndicalistes, des associations, des « radicalisés » qui ne le sont plus, des « ex terroristes » qui sont devenus de doux agneaux, des parents de criminels qui ne comprennent pas qu’ils n’ont pas compris, etc.

Et tout ce « Bla Bla » pour tenter de nous convaincre que « C’est la faute à la société, car ils ont été discriminés, écartés de la possibilité de se réaliser, qu’ils n’avaient pas d’horizon, d’objectif, et, que pour toutes ces raisons, et bien d’autres, ils se sont réfugiés dans la religion, dans le salafisme, l’islamisme, vers ceux qui, enfin, les comprenaient…alors que eux n’y comprenaient rien !

Donc, en conclusion, c’est la faute à la France, s’il la déteste, c’est notre faute s’ils nous assassinent, c’est la faute aux Français s’ils sont devenus des terroristes, des criminels !

Et puis il y a ceux, très rares, qui savent, ceux qui sont sur le terrain, au contact dans les prisons. Ils analysent, ils expliquent, ils proposent quelques solutions, mais on ne les entend pas. Ils devraient mettre leurs paroles en musique et les chanter pour être, peut-être, écoutés !

Il y a 19745 noms dans les différents « fichés S », dont 255 majeurs et 68 mineurs de retour de Syrie et d’Irak et, demain, de Libye.

Deux fichiers plus importants, le FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste), créé en mars 2015. Et le FIJAIT (Fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions terroristes), créé en 2016.

Ce dernier fichier concernant les individus ayant fait l’objet d’une condamnation pour terrorisme ou interdiction de sortie du territoire en lien avec des activités terroristes.

Ces « fichés FIJAIT » sont tenus de déclarer leur changement d’adresse dans les 15 jours qui suivent.

De déclarer leur déplacement à l’étranger 15 jours à l’avance.

Sommes-nous à ce point crédules pour imaginer une seule seconde qu’ils se soumettront ?

C’est dans ce dernier « Fichier FIJAIT » qui s’inscrivent, au fur et à mesure de leur libération, les terroristes condamnés et actuellement emprisonnés : plusieurs dizaines avant 2020.

Pourquoi ces criminels ont-ils été condamnés à des peines d’emprisonnement aussi courtes ? Parce que notre justice, nos magistrats, n’estimaient pas, avant 2015, que le terrorisme était un véritable danger mortel, qu’il ne serait que de « passage », que nous n’étions pas en guerre. Ils avaient une perception différente du terrorisme et condamnaient plus légèrement.

Mais sommes-nous en guerre aujourd’hui ? Certes pas quand on entend nos ministres actuels pérorer et mentir.

Christian Castaner, le leader de cette catégorie : « 60% des auteurs d’attentats ces dernières années n’étaient pas « Fichés S » et ne sont pas des ressortissants étrangers. »

C’est faux : le pourcentage exact est de 87% de « Fichés S » et les 13% autres sont tous passés par la « case prison » et sont donc connus des services de police et surveillés.

9 d’entre-eux étaient de véritables étrangers et 4 avaient une double nationalité mais la très grande majorité étaient d’origine étrangère.

Notamment les « Fichés FSPRT », ciblant exclusivement la menace terroriste : 17000 en 2016 et plus de 20000 actuellement.

Sur ces 20000, 12000 sont considérés comme « actifs » et 15% sont des étrangers, « expulsables » immédiatement puisqu’il s’agit : « D’une menace grave à l’ordre public » qui, juridiquement, justifie une expulsion.

Les 14000 agents du renseignement se trouvent devant l’impossibilité de surveiller un si grand nombre : 19745.

Surveiller leurs déplacements quotidiens, savoir où ils se rendent, qui ils rencontrent, ce qu’ils achètent, où ils se trouvent, ce qu’ils font à chaque moment de la journée et de la nuit et, si passage à l’acte, les contrôler et les appréhender, s’ils ne sont pas abattus !

Le bracelet électronique, l’assignation à résidence, sont des mesures inadaptées pour des dangereux criminels : l’assassin du père Hamel, à Saint-Etienne du Vouvray, portait un bracelet électronique et était assigné à résidence. Il a tué.

Au risque de me répéter, puisque je l’ai déjà écrit à cinq reprises depuis 2016, seule la « reconnaissance faciale », déjà appliquée dans d’autres pays, peut permettre un suivi efficace de ces criminels, surtout de ceux qui sortent, ou vont sortir, de prison et de ceux qui reviennent après nous avoir combattu avec DAECH.

Puisque, apparemment par humanité, pour respecter les droits de l’homme, pour les valeurs et les principes de la République, il est impossible de les éliminer, ou, tout au moins, de les éloigner, pour nous protéger, ce qui est logiquement le devoir de tout gouvernement, et qu’il est impossible d’interdire une idée, le salafisme, selon le premier ministre, alors acceptons de payer le prix du sang, mais, au moins, employons tous les moyens mis à notre disposition pour tenter de diminuer ce prix, que l’on nous oblige à le payer !

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
eddy K

Dans Ouest France, « L’angélique Collomb de la paix », notre Mini (stre) de l’Intérieur (de son bureau ?) annonce : 20 radicalisés expulsés en 2017… Est-il fier de ce microscopique résultat ??

20 expulsés en un an ! Les médias parlent de 12.000 « fichés S », d’autres disent 26.000 « fichés S ». Vous en annoncer 20.000.

Même s’ils n’étaient que 2.000 radicalisés, il faudrait UN SIECLE pour s’en débarrasser, à cette vitesse d’escargot !!

dufaitrez

On agite l' »Etat de Droit » tous les jours…
On oublie le « Principe de Précaution » inscrit dans La Constitution (Chirac).
La Voie est libre !

reuri

Les députés ont trouvé la solution : augmenter leurs indemnités d’élus car le coût de la vie est astronomique, mais aussi encore plus de policiers pour la protection de ces chers zélus du peuple. Les pauvres politiciens rentiers , ils n’ont plus rien à bouffer :
https://francais.rt.com/france/46471-5000mois-deputee-lrem-assure-manger-pates-ressorti-vetements-cave

patphil

blabla!
on ne peut pas renvoyer les criminels étrangers chez eux, leurs pays n’en veulent pas!
on ne peut pas les déchoir de la nationalité française, puis les expulser, ils sont trop nombreux
morale (!!!) gentils européens laissez vous égorger en silence!

Allonzenfan

Je reviens du Panama. Outre un questionnaire détaillé « à l’américaine » qu’il a fallu remplir préalablement, nous avons eu droit à une photographie faciale et à une prise d’empreintes (les dix doigts) : bien entendu, pas question de refuser !
Et en France, ça se passe comment lorsque vous débarquez de l’étranger pour la première fois ?

Yves ESSYLU

Pourtant la REMIGRATION ne passe pas forcément par des mesures militaires si on prend la peine d’examiner le cas du Portugal qui bien que membre HONORABLE de l’UE, contrairement aux canards noirs de l’ITM, ne parvient pas à attirer des immigrants pour cause de défaut d’assistanat financier

Momo

SUR VOTRE TEXTE NOS SOLDATS SACRIFIÉS POUR ACCÉLÉRER LES « ACCORDS D’ÉVIAN »
http://popodoran.canalblog.com/archives/2018/03/25/36261807.html Réponse au texte de propagande FLN mensonger et anonyme par contre ce passage sur la base aerienne 213 figure bien dans les archives de l’armée de l’Air
soucieux de brader la fin de ce conflit (trop gagné par la France) certains avaient pensé qu’un bon massacre de bidasses Français dans l’état moral de « paix en Algérie »où se trouvait notre population créerait mieux les conditions de la défaite de 1940 et d’un armistice aboutissant le 19 Mars à un cessez le feu bidon qui ne voulait
plus rien dire à l’intérieur l’ALN ayant été anéantie ;Merci encore au colonel Lisbonis chef de la base Un ex bidasse Caporal du RI

Anne Lauwaert

Tout le monde sait ce qu’il faut faire et ceux qui ne le savent pas n’ont qu’à demander l’avis de Israël. Tout le monde a PEUR de faire ce qu’il faut faire.

Francois Desvignes

Bon,
je vais le dire poliment sinon je vais me faire encore censuré (je comprends, bien sûr…)

….donc, voilà : on éteint les incendies de savanne en faisant des contre feux.

Mais non , vous avez pas besoin (dans un premier temps) de jouer aux allumettes.

Vous dites juste cela à Castaner.

« Il faut faire attention aux attentats et aux balles : ils n’ont pas de nationalité. »

Que des cibles différentes.

Et toute action finit par provoquer sa réaction

Boudry

C’est vrai qu’avec tact et diplomatie on peut faire passer de la violence avec une grande facilitée.
Au contraire ,dire une balle dans la tete de ces saloperies,ça passe mal…
Et c’est d’ailleurs pour cela qu’on en est là à la merci de ces assassins !

crap2sp

il est impossible de les eliminer,ha bon,pas trop de les eloigner,plus que possible.a guerre non conventionelle ,riposte non conventionelle.il est sorti ce matin,il n;a rien dit,ha il a disparu,ho nous avons retrouver une trace de son passage dans cet aeroport,en depart pour qui sait la Syrie,certain l’on vu la bas.pas vu pas pris ,ce qu’il est devenu ne nous regarde pas,secret defense.le reste,du blabla.mais ils font tout le contraire,donc nous sommes vous etes des victims potentiels,c’est le choix que font les politiques,sacrifier,sur l’hotel du vivre ensemble.

CHASSAING Jacques

C’est curieux il n’y a jamais de politicards décisionnaires au pouvoir parmi les victimes des guerriers de l’islam.

reuri

Ils préfèrent sacrifier les sans dents , égorgements , décapitations et bientôt des enlèvements dans notre cherrrr pays la France :
https://www.lci.fr/international/vampires-de-la-guerre-dalgerie-des-europeens-ont-bien-ete-vides-de-leur-sang-1563114.html

Allo docteur kouchner ?

Thierry Michaud-Nérard

Un nouvel attentat terroriste et c’est un nouveau ramdam sur toutes les télés vulgaires avec un assaut général de bavardages vides de sens de tous ceux qui ne savent pas et qui ignorent qu’ils ne savent rien, rien de rien. C’est ça les experts en bidonnage sur LCI, BFMTV, CNews pour vendre des pubs aussi mensongères que leur baratin.