Face aux islamistes, nous ne pouvons plus compter que sur nous-mêmes

C’est plus qu’une évidence ; c’est surtout une fatalité. Cette fois, nous n’avons plus le choix. Les imbéciles qui nous ont gouvernés après le départ de De Gaulle nous ont mis au pied du mur. Ils se sont faits complices des musulmans. Alors, il faut le dire, le hurler même : nous refusons d’admettre que notre destin finisse au Mont-Valérien de ce nouveau nazisme qui nous a saisis à la gorge. Évidemment, il est bien d’écrire, d’informer la population sur la multitude de réalités tragiques, comme le font Riposte Laïque et d’autres sites courageux ; cette multitude de réalités tragiques que les médias, ces petits valets du pouvoir, refusent d’évoquer. Mais à quoi bon continuer à vivre si nous n’avons pas la moindre des réactions ? Oui ! Vraiment, devons-nous nous résigner à voir nos filles et nos femmes violées et nos hommes – jeunes et vieux – poignardés ? Nous faut-il donc mourir en nous taisant, les yeux fixés sur le sol ? Car c’est bien la mort qui est au centre de cette histoire, n’est-ce pas ?

Il ne nous reste donc plus que nos bras, mus par notre volonté, pour nous préserver, puisque l’État, depuis des années et des années, a déserté, qu’il ne fait que de l’économie au service des gras. D’ailleurs, il ne s’est même pas enfui, tout simplement parce qu’il est toujours là, couché, couché, sans doute, parce qu’il a la trouille mais, surtout, parce qu’il est « con » ; qu’il n’a même pas l’honnêteté – alors qu’il a parfaitement conscience, évidemment, au fond de lui-même, de sa lâcheté et de son erreur d’appréciation de ce qui se passe – de reconnaître qu’il est le seul auteur de notre terrible enfouissement qui s’effectue chaque jour. Alors, penaud, il a tiré le rideau pour cacher sa défaillance et son incompétence et n’a laissé sur la scène, bien en évidence pour les spectateurs que nous sommes, la bêtise de ses principes devenus véritable pathologie par défaillance de la faculté de raisonnement, ces principes qui, hier encore, avaient un nom : la démocratie, elle-même synonyme de vie et d’espoir et qui, par un déviationnisme indicible, s’est transformée en outil de mort, notre mort.

Alors, n’hésitons pas à le dire : puisque nous sommes désormais seuls, livrés à nous-mêmes, il nous appartient, impérativement, de prendre en main notre destin. Et même s’ils sont encore là, nous n’avons plus besoin d’eux. Et notre destin, inévitable, qui va s’inscrire en grosses lettres grasses dans l’Histoire, est de nous organiser. Nous sommes tranquilles ; nous n’avons pas à nous accuser de quoi que ce soit ; notre réaction ne nous conduira à aucune culpabilité parce que nous avons pour nous la légitimité : celle de nous préserver, donc, mais aussi de préserver l’avenir de nos enfants et celui de notre pays. Nous n’avons aucun complexe. Pourquoi en aurions-nous, d’ailleurs ? L’État de droit qu’ils pourraient nous opposer et qu’ils brandissent comme un étendard, a perdu tout fondement. Le droit, en démocratie, n’a t-il pas pour but de nous protéger ? Nous avons pour nous la lucidité, celle-là même qui manque à ces gens se disant nos représentants, censés comprendre, mieux que nous, n’importe quelle situation.

Bien sûr, nous pourrions envisager un coup d’État. Mais qui, alors, le réalisera ? L’armée ? Mais vous voulez rire ! Souvenez-vous de la sortie plus que renversante de ce Gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Le Ray, du même acabit que cet incapable de Gamelin en 1940 : « […] Un militaire n’a pas pour vocation d’intervenir dans une zone qui n’est pas en guerre […] Il est impensable de mettre des soldats en danger dans l’espoir hypothétique de sauver des personnes ». Hollande, après Charlie Hebdo, nous avait pourtant seriné que désormais, au contraire, nous étions en guerre. Aujourd’hui, nos illuminés de politiques ne peuvent même pas nous proposer cette aberration qu’avait été la Ligne Maginot, puisque l’occupant est déjà là. D’ailleurs, ont-ils même les neurones suffisants et capables de concevoir ne serait-ce qu’un début de stratégie, puisque leur volonté est une arme de guerre dirigée contre nous ?

Je le répète : NOUS SOMMES SEULS, HORRIBLEMENT SEULS. Alors, pour survivre, nous remettre debout, nous avons cette arme infaillible : le mimétisme de la terreur de l’islam. C’est la meilleure… puisqu’elle est la seule vraie arme de destruction massive. Quand nous l’aurons reproduite une bonne vingtaine de fois, peut-être commenceront-ils à se tenir à carreau et, si cela n’est pas encore suffisant, nous remettrons cela jusqu’à ce qu’ils rampent comme des vipères trouillardes. Il y a peu encore, nous étions leurs maîtres, ne l’oublions pas, et ce souvenir doit nous stimuler encore plus. Et peut-être qu’entre-temps, nos puérils angelots de politiques, qui craignent tant la vue du sang, finiront-ils par retrouver le rôle qu’ils auraient dû, depuis longtemps et en toute logique, assumer.

L’heure, aujourd’hui, est à l’organisation armée secrète, réfléchie et calculée. L’heure est à la clandestinité, à la plus stricte clandestinité, la même que celle à laquelle recourent les fous de Dieu. L’heure est donc à l’engagement du mimétisme insurrectionnel, implacable, intransigeant, froid. C’est de notre vie qu’il s’agit, il ne faut pas l’oublier. Il faut avoir constamment en tête cette réalité. Elle doit être une lumière qui, jamais, ne doit s’éteindre. Très, très bientôt, c’est sûr, va venir un nouveau Jean Moulin.

Philippe Arnon

image_pdfimage_print

35 Commentaires

  1. Il suffit d’un seul pour donner l’exemple que tous les patriotes attendent… et que ce gouvernement de merde redoute !

    • Le film Anthropoid de Seans Ellis raconte l’opération de résistance qui devait mener à la mort le fringant SS Obergruppenführer Reinhard Heydrich. C’était le 27 mai 1942 à Prague. Aujourd’hui, en France, un scenario identique pourrait très bien se reproduire à l’encontre des nouveaux SS mondialistes partisans de cette solution finale insidieuse qu’est le Grand remplacement. C’est alors que tout commencera, lorsqu’un de ces chiens du système sera abattu aux yeux de tous par la Résistance.

      • en attendant, les « résistants » entartent…c’est déjà un début, vous me direz, mais enfin…

    • oui, le seul, le vrai, le CHEF ! c’est lui seul qui nous fédèrera et entraînera à sa suite tous les patriotes ! Ce gouvernement de merde le redoute, oui, de même les « marionnettistes », ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre, comme toujours ! les vrais maîtres du p’tit cron…!

  2. Philippe, EXCELLENT article, mais l’état n’est pas « con », ou  » a la trouille  »
    NON Philippe, l’état est ACHETE, c’est un ramassis de TRAÎTRES, d’ORDURES, CUPIDES, ceci explique tout !!!

    J’ai écrit un article, article qui rassemble d’autres liens et faits :
    http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/21/bon-sang-mais-les-politiques-savent-tous-les-horreurs-de-lislam-et-du-monde-musulman

    Je ne le répèterai jamais assez : les politiques SAVENT !! et ce qu’est le NAZISLAM et ses effets !!

    • C’est encore bien pire que cela. Ces ordures qui nous gouvernent ONT VOULU ce qui passe aujourd’hui et L’ONT SCIEMMENT ORGANISE.
      Voilà pourquoi il ne faut évidemment rien attendre de cet état, ni de son administration ou de ses institutions (comme l’armée ou la police). Au contraire la première chose à faire est d’abattre cet état et – je le répète – il ne servira à rien de lutter contre l’islam si l’on ne lutte pas en même temps contre l’état.

  3. Savez-vous pourquoi pas un Corse n’a été égorgé ?
    Parce que les Corses sont courageux et que les racailles savent qu’ils s’exposeraient à une riposte implacable.

    • oui mais il s’avère que les « indépendantistes » leur en mettent long comme le bras car ils demandent des migrants sur leur île la preuve que ce sont de faux indépendantistes : l’indépendance vis à vis de la FRANCE mais de l’accueil des migrants : un faux calcul! ils croient que ceux-ci leur rapportera ..ilsne comptent ce qu’ils vont leur coûter : vols, viols, allocs etc….égorgements j’oubliaiset leur  » PACE E SALUTE c’est foutu avis à ceux qui bèlent comme les moutons ……

    • Nous ne sommes même pas capables de nous défendre, comment pourrions-nous riposter ? Nous n’avons pas constitué un seul réseau, comment pourrions-nous organiser des représailles ?

      • çà c’est vous qui le dites preparez-vous quand même à assurer….on ne sait jamais la bouffaïsse peut monter à nous rendre responsable……..

    • les corses ont laissé s’installer 15% de musulmans et cela continue…
      COmme les autres ils en paieront le prix un jour ou l’autre. ils se défendront mais auront beaucoup d’ennemis en face dont l’état français qui interviendra pour sauver les agresseurs musulmans…

  4. « Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
    Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu´on enchaîne ?
    Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c´est l´alarme.
    Ce soir l´ennemi connaîtra le prix du sang et des larmes.
    [….] Ohé, les tueurs à la balle ou au couteau, tuez vite !
    Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite…
    […] Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.
    Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève…
    etc …

  5. Un jour, bientôt, forcément , le colonisé français dira qu’il doit sa servitude et son humiliation à la collaboration de ses élus de la république obligatoire.

    Ce jour là, pour un crime d’un colored, le colonisé en commettra un sur un ou dix ou cent représentants de la république de la trahison.

    Quand ce jour arrivera, le processus ira crescendo sans que rien ni personne ne puisse l’arrêter : ce sera la guerre d’Algérie à l’envers.

    Notre ennemi est donc l’oligarchie, avant le colored.

  6. J’aimerais bien comprendre pourquoi le commentaire que j’ai fait (en complément de celui de BobbyFR94) n’est pas publié.
    ça fait trois commentaires censurés au total rien qu’aujourd’hui (en ajoutant un autre article).
    C’est terminé, je quitte définitivement ce site que je ne peux plus considérer comme un site de résistance.

  7. MERCI Mr Arnon car enfin vous annoncez LA SOLUTION. Il y a déjà plus d’un an que j’ai fait la même analyse que vous et que je suis entrée en résistance et dans la clandestinité.
    Je prends le risque de témoigner ici car j’aimerai que les patriotes gardent ESPOIR.
    Il faut arrêter la résistance de comptoir sur les réseaux sociaux et passer dans le concret le réel.
    La première action est de se regrouper en réseaux, il faut se COMMUNAUTARISER, de la même façon que nos ennemis.

    • Un grand merci pour vos commentaires.
      Amicalement,
      Philippe ARNON

  8. c est fait des entrainements dans des salles existent depuis longtemps et sans « muz » bonne chance a tous

  9. Clandestinité, nouvelle OAS, SAC ? etc… Pourquoi pas ? Mais…
    Nos Généraux, comme le Drapeau, sont en berne ! Ils causent ! Pas de noms par pitié…
    Chacun est fiché, écouté, dénoncé, surveillé, le « Progrès » numérique aidant !!
    Quand 10 lanceurs de grenades à plâtre se font arrêter !! Où sont les bazookas ? MDR !
    KGB et Mossad au secours ? Pour plaisanter un peu…

  10. excellent article ! mais j’ose espérer quand même que l’armée et les forces de l’ordre seront de notre côté ! Pas tous, hélas, mais une bonne partie !

    • Merci pour ce compliment Hathoriti.
      Amicalement,
      Philippe ARNON

  11. Ben oui nous sommes encore occupés par les arabes comme l Espagne jadis , l Italie et la Grèce mais rappelons tout de même que nos ancêtres leur on déjà mis un pied au cul 13 fois et que ces barbares ont déjà traversé la mer a la nage et que nos ancêtres nous on montré la voie , et il n y a plus qu a faire comme eux

  12. Mélange des genres. A ne surtout pas suivre. Dans une Résistance il y a toujours une branche politique, légaliste au plan du Droit naturel et la morale. Et si nécessaire une branche Action qui ne parle pas, et dont on ne doit pas parler à l’avance. La branche politique doit être déjà expatriée si elle veut revendiquer une opération. Un type d’action pacifique mais efficace, serait de neutraliser les canaux de la propagande du régime. Plus de TV macroniste ! Le Peuple commencerait à réfléchir !

  13. L’auteur se trompe sur l’ennemi principal. Aujourd’hui c’est le Régime politique qui trahi la Nation. Les islamistes et les djihadistes ne sont que l’ennemi secondaire. Même s’ils arrivent au pouvoir, ce qu’à Dieu ne plaise, ils nous persécuterons avec les moyens de l’Etat. Cessons de déléguer nos droits à l’Etat, contestons son Ordre juridique, construit pour nous spolier, nous asservir, nous diluer. Pour résister, faisons Communauté locale, entre français, partout où c’est possible.

  14. L’invasion et la colonisation de l’Europe de l’ouest a été rendu possible par une mutation du droit positif vers le Socialisme. Compromis entre l’Est et l’Ouest Après Guerre. Malfaçon de la Construction européenne. L’immigration a été un sujet majeur de la 1ère cohabitation. Depuis la République a abdiqué son Droit national, sa Souveraineté, a trahi son Peuple au nom de l’humanitarisme. Pour nous défendre l’artillerie lourde ce sont nos droits-libertés, et le Droit naturel. Organisons-nous !

  15. La vèrité, c’est que nous sommes nombreux à vouloir en dècoudre. Nos gouverneurs ne savent oas écouter la rue, èloignés qu’ils sont du peuple. De tous les côtés on rencontre des gens en colère, dans les bus, les métros, les cinémas, les restaurants, les magasins, les rues, partout. Il ne manque que l’étincelle. Malgré les tentatives de nous faire taire, les gens parlent et disent ce qu’ils pensent. Gare aux politicards.

  16. DEJA ON PEUX VOIR DU HAUT EN BAS DE LA MONTAGNE LES FEMMES DE CORREZE VETUES DE NOIR ACCUEILLIR LES RESISTANTS ASSASSINES .CF LE DISCOURS MAJESTUEUX ET INTEMPOREL DE MALRAUX POUR ACCUEILLIR LES CENDRES DE JEAN MOULIN AU PANTHEON … L HISTOIRE SE REPETE . APRES LE NAZISME NOIR ON A DROIT AUJOURD HUI AU NAZISME VERT …MAIS ENCORE UNE FOIS ON GAGNERA CONTRE LA BARBARIE .

Les commentaires sont fermés.