Magistrats complices de l'islam : les citoyens doivent réagir…

Ri7Juges lechentC’est, pour le moins, un « jugement » politique dans le droit fil des prises de position de l’envoyée spéciale musulmane du roi du Maroc qu’Hollande a chargé de détruire l’Ecole publique, laïque, gratuite et obligatoire…
Des juges, véritables idiots utiles de l’islam, du Tribunal administratif de Nice ont donné raison à une femme voilée voulant accompagner une classe (où il y a son enfant) dans une sortie scolaire et qui avait été  écartée…
Idiots utiles, c’est une litote….Ces gens-là sont de vrais assassins de notre laïcité telle que l’a formée la loi de 1905 et telle qu’elle est inscrite dans notre constitution de 1958.
En effet, lorsqu’une classe se déplace, c’est l’Ecole qui se déplace, et avec elle toutes les contraintes, valeurs,  principes, objectifs qui la caractérisent …. Quand une école » se déplace, c’est parce que tel objet de culture, de connaissance, ne peut venir à elle et qu’elle est donc tenue d’aller à lui… La fonction et le statut de la classe ne changent pas en changeant de lieu.
Peut-on imaginer, alors, que l’organisation de la classe « qui sort » puisse relever de l’autorité de chacun des parents dont l’enfant est inscrit dans cette classe?
Peut-on imaginer, alors, que la fonction pédagogique  portée par le « maître d’école » et ses aides puisse changer de nature?
Peut-on imaginer, alors,  que les règles de sécurité, par exemple, vont disparaître?
Les parents d’élèves qui vont, en participant à l’encadrement de la « sortie », aider « le maître » dans sa mission participent, de fait, à l’encadrement de tous les enfants de la classe : ils se voient confier l’encadrement des enfants d’autrui, et ne sont pas là pour la seule « organisation » de leur enfant!
Ils ne sont pas présents en tant que parents, mais comme « adjoints » à l’enseignant : c’est d’ailleurs pour cela qu’ils sont sollicités, et qu’il y a peu encore, il leur fallait avoir un agrément administratif.
Ainsi, en permettant à une « femme voilée » qui, par son voile islamique, affirme et sa religion et son prosélytisme, d’encadrer les enfants d’une classe « qui sort », les magistrats du TA de Nice se comportent en idiots utiles de l’islam, justifient « les accommodements raisonnables » avec cette religion politique au détriment de la laïcité de la sphère étatique et des missions de service public qu’elle doit.
Nous avons affaire là à une attitude de « dhimmitude » anticipée violant les  principes portés par notre Constitution, la loi de 1905 et la neutralité laïque de l’Ecole Publique.
Il est donc temps – et il serait juste – que les citoyens de notre pays, ici les parents des autres élèves et les enseignants quand le cas se produira d’une sortie à encadrer, agissent vigoureusement.
D’abord, en filtrant les demandes : il est facile de repérer les « prosélytes islamiques » et de les isoler…
Trop d’obstacles, portés notamment par l’administration complice et lâche de l’Education Nationale? Finies les sorties…
Faire en sorte que si « la voilée » se présente, poussée par ses complices socialos-gauchos-écolos et ses soutiens musulmans, les enfants des autres parents restent à la maison…Et la sortie finira dans l’oeuf…
Ou bien, convoquer un groupe d’autres parents arborant fièrement, pour agresser « l’agresseuse », des tee-shirts « La religion est l’opium du Peuple », « Dans le cochon, tout est bon »… et autres joyeusetés vraiment conviviales …
Bref, les citoyens concernés doivent construire une « résistance républicaine » qui renverra dans les cordes et la prosélyte islamique et les juges complices (et la nabila de Grenelle)!
Les citoyens ne doivent avoir confiance qu’en eux-mêmes pour former le barrage qui arrêtera la poussée islamique, dont les formes prennent, aussi bien, celles de la revendication de toutes les facettes de son idéologie et de son communautarisme, que celle de la mise sur pied de réseaux terroristes islamiques dont on voit, chaque jour, la dangerosité… C’est une question d’échelle.
Empédoclatès
1- http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/06/10/97001-20150610FILWWW00075-la-justice-donne-raison-a-une-mere-d-eleve-voilee.php
 

image_pdf
0
0