Faisons le point sur le survivalisme

Face à la montée des périls et la perspective d’émeutes, de pillages, d’attentats voire d’actions de guerre sur le territoire national (TN), il y a deux attitudes. Soit s’organiser collectivement (Groupes de défense locaux ou une GARDE TERRITORIALE plus structurée), soit s’organiser pour sa protection individuelle et de sa famille proche.

Nous sommes quand même à un stade assez avancé de dégradation, puisque menaces, « surinages », attentats, émeutes, pillages sont devenus quasi quotidiens.

Autant dire qu’il y a des variantes entre les citoyens simplement prévoyants et ceux qui sont très organisés et disposent de réserves de nourriture et de carburant, d’un lieu de survie isolé, de véhicules adaptés. Même s’il faut faire la part des choses en particulier sur les aspects « paranos » et égoïstes, les survivalistes ont développé des théories d’organisation qui peuvent servir à tous, mais surtout permettre de structurer méthodiquement la protection des familles.

La propaganda débile du pouvoir autour du survivalisme est agaçante, en particulier l’amalgame des différentes nuances de survivalistes à une ultra-droite fantasmée. On l’a bien vu dans l’affaire Mia, auparavant dans celle de Limol.

Il faut comprendre que certains blogs ou chaînes YouTube (ou autres) ont des dizaines de milliers d’abonnés, qu’il existe maintenant une abondante littérature, où il est parfois difficile de retrouver ses petits, chacun s’inspirant des autres.

Difficile de cerner le nombre de personnes qui s’intéressent au sujet, d’autant plus que les pratiques sont variées, du survivaliste à l’ancienne dans son bunker, aux « néo-survivalistes », aux preppers (préparateurs), buschcraft, collapsologues, effondristes…

Les survivalistes déclarés dans des associations, la myriade de pages Facebook, les abonnés des nombreuses chaînes YouTube, les clients des sites de vente en ligne du bric-à-brac de base qui sont en pleine activité du fait du Covid, seraient plus de 400 000. Avec les non déclarés en individuel gentiment à la maison, cela fait du monde et ils sont majeurs, donc ils votent, ce qui n’est pas négligeable. Le marché est tel que deux salons ont eu lieu (environ 10 000 visiteurs), un troisième est organisé en juillet cette année 2021. Succès garanti comme pour les salons Militaria vu le battage des plumitifs aux ordres qui critiquent le milieu.

Avec la crise du Covid-19, nombreux sont ceux qui ont mis en pratique les préceptes de base du survivalisme : les gens ont fui les zones à fort risque de contamination, un exode massif de 20 à 25 % des Franciliens, vers les campagnes. Les maisons secondaires et celles des parents restés en province se sont transformées en « BAD » improvisées. Il n’en reste pas moins que les cigales n’étaient pas prêtes à la « rupture de la normalité » qu’a représenté en direct live le premier confinement, la meilleure preuve étant la ruée incongrue sur le papier hygiénique et plus classiquement les produits de base, les rutabagas ayant laissé de mauvais souvenirs dans les familles de souche.

Le « système », la « matrice », « l’État profond » savent très bien qu’un peuple résilient qui dispose de réserves, d’un savoir-faire et d’un lieu de vie peu ou prou organisé et sécurisé est plus difficile à contrôler.

Vu la tournure que prennent les événements en ce moment, être prêt à partir de son domicile est une sage précaution, le gouvernement étant complètement à l’ouest, terrorisé à l’idée d’effleurer un barbu. Dans ces conditions, présenter ceux qui se préparent, souvent en famille, comme des malades psychiatriques paranoïaques, des fachos, ça ne peut plus marcher. Les beaux discours pour tourner en dérision les survivalistes ne… survivront pas longtemps.

Notons que le gouvernement lui-même délivre des conseils en matière de sécurité civile tout à fait similaires ! Il existe même des tutos réalisés par des militaires en activité. D’ailleurs, tout citoyen-soldat ou simple randonneur est forcément rompu à la vie dans la « verte », ou au moins en casernement improvisé, car la Guerre de France se déroulera en ville et non pas dans la forêt profonde où on entend le hibou.

En « situation dégradée », ou plus intense en « rupture de normalité », les cigales ne feront pas de vieux os : les approvisionnements en électricité, téléphone, carburant, eau, nourriture ne seront plus garantis.

La précieuse téléphonie mobile et internet tombent en panne au bout de 3 heures en cas de coupure d’électricité.

Comme dans tous les milieux, à côté des gens sérieux, il y a des farfelus, des escrocs, des débiles, des mercantiles et d’authentiques malades psychiatriques.

Une des premières choses à faire est de préparer son véhicule (réservoir plein, entretien fait), d’avoir un « sac quotidien » (EDC Every Day Carry) pour ceux qui travaillent loin de leur domicile, et un « sac d’évacuation » par personne (BOB Bug Out Bag). Ce sac doit être préparé à l’avance : vous n’aurez peut- être que quelques minutes pour déguerpir.

Bref, un citoyen vigilant et prévoyant adaptera les techniques survivalistes en fonction de son lieu de vie et du niveau de la menace. Mais il devra surtout prendre garde à ne pas donner prise au manipulations qui consistent à le faire culpabiliser en le taxant de… factieux.

Colonel Napoléon de Guerlasse (pseudo)

https://survival-expo.com/

https://www.youtube.com/watch?v=BwxApg_NyXM&t=292s

http://www.guerredefrance.fr/survivalisme.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Survivalisme

https://www.youtube.com/c/Citoyenprévoyant/featured

https://www.gouvernement.fr/risques/les-risques-majeurs-dans-votre-departement

https://www.youtube.com/watch?v=sck4R-RYrKI

https://www.youtube.com/c/Citoyenprévoyant/featured

https://www.youtube.com/watch?v=G9Hm5SQzmZk

https://www.resilience-urbaine.com/

https://survivreauchaos.blogspot.fr/https://survivalisme-survie.fr/ 

http://guidedesurvie.net/noeuds/ et http://guidedesurvie.net/abri/

https://nopanic.fr/ 

http://www.la-terre-des-survivalistes.fr/

http://www.survie-et-survivalisme.com/

http://femininsurvie.blogspot.fr/

http://lesurvivaliste.blogspot.fr/

http://www.guide-de-survie.com/choisir-manuel

https://www.youtube.com/watch?v=ykrXbbNqqiE&t=2s

image_pdf
0
0

30 Commentaires

  1. Le survivalisme, en tirer de bonnes habitudes, oui, mais je vois mal le citoyen aller se cacher dans les forêts environnantes, aujourd’hui…

    Et « bouger », à part ceux qui sont à proximité des cités, et le fait qu’il faudra aller chercher de la nourriture à un moment ou à un autre, le fait d’être en véhicule fera de vous une cible très facile avec un lance-ce que vous voulez !

    A mon sens, c’est le regroupement de quartier, de gens qui ont tous compris qu’en groupe, surtout s’ils sont armés, pourront non seulement se défendre, mais commencer à décaniller du muzz et du gauchos (enfin avant que les premiers n’égorgent les seconds, n’en ayant plus besoin, voir l’affaire « TAPIE » !!)

    Rappelez que la guerre en France, en interne, a été analysée, programmée, et mise en oeuvre…

  2. Je voudrais résumer très brièvement quelles sont les 3 idéologies qui veulent toutes nous asservir, nous peuples de la terre, et pas seulement ceux de l’Occident !!

    1 – Les MONDIALISTES – les soros, gates, swab, mais aussi les dictateurs de pays POUBELLES du Golfe, et tout milliardaire actuel…
    2 – Le NAZISLAM – présent dans 57 pays et, depuis plusieurs décennies inoculés dans tous les pays d’Europe, ou presque !!
    3 – Le COMMUNISME, au travers du Parti Communiste Chinois (PCC)

    Le 1er se sert du second pour détruire les pays occidentaux, européens en premier
    Le second « fait le job », « guidé » par les financeurs du terrorisme, les pourritures à la tête des pays POUBELLES du Golfe
    Le 3ème ECRABOUILLE le second, est de mèche avec le premier, tout en « rééduquant » le second…

  3. Stop les blablas:E Zemmour sur Cnews et mon respect,et mon cher LaurentObertone.Élections leurre du soumis .Houellebecq a tt vu.Arretez les discours peureux.ACTION

  4. quand on est seul la discrétion est de 100%, le % chute dés qu’une équipe de 3 ou 4 est constituée, et pour plus, difficile d’éviter les « plongeurs » de la DGSI

  5. Parler de « survivalistes » sur un site tel que RL nous vaut à nous ( survivalistes ou vus comme tel) de maintenant « bénéficier » de la bienveillance des services de renseignements au même titre que les …islamistes !!
    Alors que la seule chose que recherche le « survivaliste » c’est d’être tranquille dans son coin !

    • Kounnar, le problème est le suivant, et je suis sûr que tu en es parfaitement conscient !! :

       » Si tu ne t’occupes pas du NAZISLAM, un jour, et proche maintenant, c’est le NAZISLAM qui s’occupera de toi !!!  »

      Alors, « rester cachés », ou commencer à voir comment se regrouper, et regarder comment s’organiser, sur …tous les plans ?!!

  6. être survivaliste, c’est seulement être prévoyant ,responsable de sa famille et de ses amis,,,,,,,préférez un petit groupe à l’individualité …….bonne chance !!!

  7. Excellent article . Ajoutons que dans « survivalisme » il y a l’idée de survivre. Or, c’est ce que beaucoup de puissants nous contestent, à nous les Blanc : survivre. C’est notre mort qu’ils veulent….

    • les puissants qui sont tous… bien blancs. Étonnant. Du peu que j’en sais, le survivalisme sous forme de « prudence », être paré en cas de catastrophe, je veux bien le comprendre. Sous forme de paranoïa comme dans votre message, je trouve cela dangereux. On veut vous tuer? Vous êtes sur? 300 morts horribles et abjects du terrorisme islamiste depuis 2013. 300 morts par jours du covid. Donc si vous êtes survivaliste, avoir un stock de FFP2 parait plus utile que la pratique du kravmaga ou du tir sportif…

      • « les puissants qui sont tous… bien blancs. »
        une telle affirmation qui est à la fois mensongère et surtout …terriblement raciste m’étonne e votre part !!
        Je ne vous ferais pas l’affront de lister les personnes qui sont ou qui étaient pas « bien blanches » mais qui sont ou étaient puissantes…

        • Et pour compléter, je réponds dans le sens de ce que je lis ici: qui sont les « puissants » et « ennemies du français de souche »: Soros, Bill Gates, Macron. Je ne lis jamais des attaques contre le sultan du qatar, de l’arabie saoudite ou autres. Et ils sont tres puissants je vous l’accorde bien volontiers.

      • Pour répondre à la fin de votre post :
        – Sur la remarque concernant la « paranoïa » je la revendique et même je fais mienne cette phrase « Seuls les paranoïaques survivent » cherchez de qui elle est …vous serez surpris (même si elle ne s’appliquait pas stricto sensu aux « survivalistes ».)
        – Au sujet des masques ceux dont vous semblez vous moquer on ouvert une boite de masques FFP2 (même si notre gouvernement affirmait que « les masques ne servent à rien ») tout en regardant de loin, presque amusés, « certains » qui se battaient déjà pour un pack d’eau ou une dose de javel… Tout en se disant que parmi cette foule qui chargeait leurs caddie d’un peu n’importe quoi, se battait pour un rouleau de pq bon nombre avait du se gausser des « survivalistes »

        • – Quand à votre décompte des morts il ne reflète, hélas, que la partie émergée de l’iceberg, celle qui a fait du bruit que l’on a pas pu glisser vite fait dans la rubrique « faits divers » juste avant « chien écrasés » ou « œuvre d’un déséquilibré »

          • Je doute que 300 « français blanc de souche » pour rester dans le thème de Mr Demassieux se fasse égorger tous les jours par des Islamistes. Apres oui, il y a de la délinquance et des agressions: vous croyez quelles se font sur un critère racial? Je ne crois pas. Et quand cela arrive, cf le meurtre antisémite de mon point de vue de Mme Halimi, les français sont dans la rue.

            • Non, pas tout à fait 300. Un peu moins. En 2019, d’après le très officiel rapport du ministère sur la sécurité, on ne recensait que 43.800 agressions à l’arme blanche par an, c’est à dire 120 par jour.

              L’histoire ne dit pas quelle était la couleur de peau des victimes parce que, vous savez bien, les statistiques ethniques c’est très mal et donc c’est interdit. Mais, quand c’est crapuleux, on agresse plus volontiers un « nanti », probablement pas noir, qu’un Maghrébin. Et quand c’est haineux, c’est pas non plus un musulman qui va être visé.

              Après, devine qui pourra…

              • donc vous sous entendez que les « nantis » sont blancs? ca va pas faire plaisir à Kounnar 😉 Trêve de taquinerie, on parlait de morts, et dans ma région, quand je lis ou entend, « meurtre », c’est souvent par balle, et c’est souvent entre trafiquants de cité. Perso je ne pleurerai pas sur leur sort, mais je pense qu’ils ont moins de chance de faire de vieux os que moi, un blanc chrétien de souche…

                • Soit mais être agressé à l’arme blanche, même si on y survit, c’est pas une partie de plaisir et ça laisse des séquelles. Mais c’est quand même la méthode préférée des musulmans extrémistes: « Frappez-les au cou » (47.4)

                • je n’ai jamais dit qu’une agression était une partie de plaisir. Apres si je veux faucher le sac d’une vieille dame, je suis pas convaincu que la poignarder au cou est le plus efficace…

        • Kounnar, je ne me moque pas du tout de ceux qui avait des reserves d’eau, de PQ, des masques, au contraire. Je suis allé faire des courses (ou du peu qu’il en restait) le jour du 1er confinement… et je ne savais pas bien quoi acheter. Impréparation totale. Pour la phrase effectivement je la connaissais vu mon job, et ne s’applique pas vraiment au contexte. Mais de vous à moi, vous croyez qu’un paranoïaque est heureux? Vivre en se disant que « les puissant veulent votre mort »? Je suis circonspect. A noter aussi le paradoxe du site: survivante, mais fallait surtout pas porter de masque car « on veut vivre et non survivre ». Faudrait savoir.

      • à bâti. : À qui donc pensez-vous quand vous parlez de crade manga et de tir sportif ?

        • A personne en particulier même si je comprends votre allusion. On parle de « survivalisme », et je pense que c’est bien plus inutile que savoir faire un feu, avoir des resserves d’eau, de nourriture, de masque, savoir faire des premiers secours etc… que de fantasmer sur son gun. Apres j’aime bien les sports de combat, j’en ai pratiqué, quand au tir sportif, pourquoi pas si derrière vous êtes pas dans un fantasme de « vigilante » et d’auto defense?

          • à bâti. : Pour beaucoup de  » tireurs sportifs  » , ce n’est qu’un moyen légal d’acquisition d’une arme à feu qui peut même être de gros calibre .

  8. en Algérie de 58 a 60 j’ai fais la territoriale après l’armée 3 jours par mois , on étaient armé et tenues et on étaient respectés , si il le faut on peut faire pareil en France

  9. Dans les gestes de « survie », il faut ajouter « vote pour des élus qui éviteront d’être en survie, un jour… « 

  10. Rappelons les 7 fondamentaux du survivaliste suisse Piero san Giorgio, l’un des pères fondateurs du survivalisme francophone.
    1°) L’eau 2°) la nourriture 3°) l’hygiène 4°) l’énergie 5°) la connaissance 6°) la défense 7°) le lien social.

      • les survivalismes sont des fous dégénérés comme les abrutis de koh lanta et c’est consternant.

Les commentaires sont fermés.