Fake news dans le monde scientifique : le climat !  

Publié le 15 octobre 2018 - par - 47 commentaires - 3 226 vues
Share

Pendant qu’on nous met en garde contre les « fake news », les vrais  mensonges gagnent du terrain. Ainsi, depuis que Macron a mis fin aux fake news, on n’a plus que les siennes, de fake news, comme par exemple son soutien aux théories du « réchauffement climatique », « réchauffement climatique » destiné à enrichir quelques escrocs !  La France n’est pas seule concernée. C’est à croire que tous les Occidentaux ont « bu l’eau du puits » dont parle Khalil Gibran dans son merveilleux conte Le Roi sage…

À l’heure actuelle, le CO2 anthropique est présenté sous la forme d’un monstre, un gaz à effet de serre qui détruira la planète, et 99 % des personnes sortant du Carrefour, interrogées, confirment cette vue. Divers sondages montrent même que 97 % des scientifiques croient à une cause anthropique du réchauffement climatique. Aucun de ces scientifiques n’a étudié la question… pas plus que le regretté Stephen Hawking et j’avoue y avoir cru avant de me mettre à l’étude ! Précisons que 0 % des travaux de physique confirment cette affirmation au 20e et au 21e siècle !!

100 % des études ou mesures physiques démontrent que le CO2 n’a absolument aucun effet sur le climat. Ici, les démonstrations abondent et j’en citerai trois :

Thomas Allmendinger (1), Robert Ian Holmes (2) Ned Nikolov et Karl Zeller (3)

Un indice clair d’escroquerie est le fait que chaque jour quasiment chaque média « illustre » la théorie du réchauffement climatique anthropique de diverses manières. Une vérité bien établie n’a vraiment pas besoin de tant de « preuves » répétées ! Les escrocs savent qu’il faut répéter pour convaincre… pour répéter dans les médias, une partie de l’argent escroqué est employé.

Au-delà de ces milliers d’événements que les médias nous servent comme preuves, chaque jour, et qui se passent aux pôles comme sur l’équateur, on peut se demander quelle est précisément la théorie du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat de l’ONU) et d’où elle vient. Elle vient d’une expérience de Mme Eunice Newton, faite en 1848. Une bouteille avait été remplie de CO2, une autre d’air. Exposées au soleil, la bouteille remplie de CO2 chauffe plus vite que celle remplie d’air. C’est l’argument massue utilisé  par Al Gore dans son film Une vérité qui dérange.

Le plus célèbre physicien à avoir exploité ce phénomène et à avoir attribué au CO2 un rôle dans la température terrestre est – en 1896 – le prix Nobel Svante Arrhénius. Toutefois, à son époque, il n’a rien pu observer dans la nature qui confirme son idée. RIEN… et la bouteille de Mme Newton, c’était quand même un peu léger. D’ailleurs, toutes les mesures faites à son époque ont témoigné du rôle de la vapeur d’eau et, a fortiori, des nuages dans l’atmosphère. RIEN pour le CO2.
Alors, où est l’astuce ?

C’est que, dans la bouteille de Mme Newton, il y a deux choses : du CO2 mais aussi une paroi de verre non transparente aux rayonnements thermiques. Dans l’air, il y a bien une trace de CO2 mais pas de paroi pour contenir ce CO2 : il chauffe et restitue instantanément cette chaleur à l’air ambiant. Tout est dit. En fait, le CO2 se conduit comme toutes les grosses molécules ou atomes de l’air. Thomas Allmendinger a eu l’idée de remplir une 3e bouteille avec de l’argon. Cette bouteille chauffe comme celle remplie de CO2 car ces deux gaz ont presque la même masse atomique ! Et rappelons que l’atmosphère terrestre ne présente de « paroi de bouteille » pour aucun gaz et donc ni pour l’argon ni pour le CO2.

Et une question vient évidemment à l’esprit : s’il n’y a pas d’effet de serre lié au CO2, l’effet de serre existe-t-il dans l’atmosphère ?  Il existe, cet effet de serre ! Bien sûr qu’il existe, car la vapeur d’eau peut former des nuages et ceux-ci renvoient réellement le rayonnement thermique vers le sol.

Le nuage est l’équivalent de la paroi de la bouteille de Mme Newton pour les rayons thermiques venus du sol. Rien de plus. Après une journée ensoleillée, si le ciel se couvre de nuages durant la nuit, au petit matin il fera souvent plus chaud que si le ciel était resté dégagé, il fera plus froid  si la chaleur au sol avait pu fuir vers l’espace. C’est du vécu et le CO2 n’a vraiment aucun lien avec ce réel effet de serre. Effet de serre lié aussi à la conduction et à la convection dans l’air.

Sachant cela, on peut se demander quelle est la théorie des fonctionnaires du GIEC à l’ONU. Ici, une petite explication scientifique :

Le CO2, gaz composé de 3 atomes, absorbe certaines sortes de rayonnement thermique. C’est un fait. Les satellites qui observent les rayonnements émis vers l’espace, vers eux, par la Terre, observent ce phénomène. Donc, pour quitter la Terre, la chaleur du sol utilise les voies innombrables possibles mais pas celle-là.  Mais c’est cela l’effet de serre selon le GIEC et là… parlons de l’ingénieur André Legendre qui a joué le jeu du GIEC, accepté ses équations et ses paramètres. Legendre a découvert que – même selon le GIEC ! – le CO2 n’a qu’un effet microscopique, négligeable, sur la température terrestre. Alors comment fait le GIEC pour nous faire peur ? Il imagine une amplification : le plus petit réchauffement libère plus de vapeur d’eau, plus de nuages… ce qui renvoie plus de chaleur vers le sol… et un effet boule de neige de pure invention du GIEC devrait nous amener à « cuire » en 2100. Le rapport du GIEC de 2018 qui vient de sortir exploite à fond cette idée d’un effet d’avalanche avec des phénomènes naturels de plus en plus violents. André Legendre montre la faute dans ce raisonnement. Les nuages ont une propriété que la bouteille du GIEC n’a pas : les nuages réfléchissent autant les rayonnements venus du sol que les rayonnements venus du soleil vers l’espace. La suite est claire : si le CO2 devait avoir un effet sur le climat, ce serait celui de refroidir la Terre car c’est pire de ne pas recevoir de soleil que de conserver – un peu – la chaleur qu’il nous a donnée. Bref, Legendre nous démonte le raisonnement malhonnête du GIEC, raisonnement qui dit carrément – amplifie même – le contraire de la réalité.

Dans son film, Une vérité qui dérange, Al Gore nous présente les cycles de 100 000 ans de périodes glaciaires avec 5°C de moins que la température actuelle, ces 100 000 ans froids sont  suivis de périodes de 10 000 ans avec des températures comme aujourd’hui. Le taux de CO2 dans l’air varie en parallèle avec la température. Al Gore est catégorique : c’est l’augmentation de CO2 qui fait chauffer l’atmosphère. Dans le rapport de 2018, le GIEC et Van Ypersele sont catégoriques : si la température augmente encore de 0,5°C, ce sera tragique, les phénomènes naturels seront destructeurs… il faut limiter la production de CO2 !  L’absurde ne gêne pas ces « scientifiques » : si une augmentation de 50 parties par million du CO2 dans l’air fait monter la température de 5°C (selon le GIEC), comment l’augmentation réelle de 100 ppm des 30 dernières années pouvait-elle augmenter la température de seulement 0,5°C ? De qui se moque-t-on ? On nous prend vraiment pour des idiots en voulant faire avaler que 50 ppm entraînent une augmentation de la température de 5°C… et une augmentation de 100 ppm une augmentation de 0,5°C !!

Précisons qu’une analyse fine des carottes glaciaires, qui donnent des renseignements relatifs au dernier million d’années,révèle que la croissance du CO2 suit la température croissante.  C’est le réchauffement qui libère du CO2 des océans et non le contraire ! Et la question se pose : finalement, y a-t-il un lien entre CO2 et climat ? Le professeur Alain Préat, géologue à l’ULB, a essayé de voir si le taux de CO2 dans l’air et la température terrestre, le climat, étaient liés durant les 3,8 derniers milliards d’années de la Terre. Il n’y a pas trace de lien…

Ces travaux indiscutables puisque vérifiables n’empêchent pas le  GIEC de financer une centaine de groupes de climaticiens qui occupent leur temps à modéliser le fonctionnement de l’atmosphère en fonction du CO2.  Avec un recul de trente ans, tous ces modèles se révèlent totalement faux, TOUS ! Les modélisations du GIEC  sont liées au taux de CO2. Or, ce CO2 a augmenté de 30 % ces trente dernières années alors que la température est restée douce, sans plus. Cela ne dérange personne… qu’on ne cuise pas alors qu’on devrait déjà être cuits !!

Évidemment, on peut se demander comment fait le GIEC pour être pris au sérieux ! Facile : tous les 5 ans, il émet un rapport en plusieurs étapes. Ce rapport comporte une masse de conditionnels, ses instructions sont  adressées à des hommes politiques qui n’ont aucune compétence en la matière. Les médias s’emparent de la manne et transforment des hypothèses en certitudes… le GIEC, lui, s’empresse de ne surtout pas rectifier et le mal est fait : la croyance s’amplifie. L’enfer sur Terre est proche, repentez-vous et payez des éoliennes… à vous elles donneront bonne conscience et elles donneront bon portefeuille à ceux qui les installent !

Actuellement, la mafia « verte » a déjà extorqué trois mille milliards à l’Occident pour des énergies renouvelables intermittentes. Elle veut faire monter la barre à une perte de vingt mille milliards… et peu  importe si l’Occident, faute d’énergie et d’investissements utiles, meurt en chemin… Le ridicule peut tuer aussi : des météorologistes viennent de constater que, si les 3 000 000 d’éoliennes prévues devaient être installées, le vent serait freiné à une échelle telle que la Terre de réchaufferait de… 1,5°C. Histoire de fous ? Même pas : c’est une réalité que, quand une voiture freine, les freins chauffent…

Depuis 2003, je démontre qu’il n’y a aucun cas où une éolienne a pu se justifier – sauf à titre expérimental – et 300 000 ont déjà été construites !  Des experts connus, comme Jean-Marc Jancovici, démontrent la même chose avec plus de détails et de pertinence… Sans le moindre succès. La propaganda que peuvent se permettre les mafias grâce à leur richesse est toute-puissante et je vous suggère de lire ce livre de Bernays,déjà connu du temps de Hitler.

Si, en 1986, les météorologistes n’avaient aucune idée de la raison des variations à court terme du climat, ces 20 dernières années une brillante théorie a bénéficié de solides preuves. Comme elle ridiculise la théorie du GIEC, elle est interdite de Wikipedia ! Vérifiez avec les mots clés : William Herschell, Valentina Zharkova, taches solaires, rayons cosmiques…

Terminons en insistant sur le miracle que représente le CO2 créé par l’homme, qui s’ajoute au CO2 naturel peu riche ces derniers temps (millénaires ?) Le CO2 verdit la planète et cela s’observe déjà au Sahel !! Et  si 1 % de l’argent jeté dans les éoliennes était consacré à un réel filtrage complet des fumées des centrales thermiques, nous pourrions jouir de tous les bienfaits du CO2 qui, avec la vapeur d’eau, est un des gaz les plus utiles produits par nos centrales.

Claude Brasseur

(1) The refutation of the Climate Greenhouse Theory and a Proposal for a Hopeful Alternative, Environment Pollution and Climate Change

(2) Molar Mass Version of the Ideal Gas Law Points to a very Low Climate Sensitivity

(3) New Insight on the Physical Nature of the Atmospheric Greenhouse Effect Deduced from an Empirical Planetary Temperature Model.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Spipou

Vous n’avez pas répondu à mon commentaire sur l’énergie houlomotrice. Ca ne vous plairait pas de nous donner quelques articles sur l’état des connaissances et des recherches en énergies renouvelables ? Ca pourrait être passionnant ! Vous indiquez dans votre présentation « Créateur d’un centre de recherches en énergies renouvelables. » Pourquoi ne pas nous en faire profiter ? Je suis sérieux, je trouve que ça pourrait être passionnant pour tout le monde. En tout cas, moi, ça m’intéresse beaucoup plus que de discuter des sciences du climat sur lesquels personne, pour le moment, n’a l’air de savoir grand-chose, et où la… lire la suite

Spipou

J’ai relu votre article et il y a quand même un point qui me chiffonne. Si l’on fait abstraction de toutes les phénomènes annexes dont la terre est infiniment plus riche que la bouteille (rétroactions diverses et variées, points chauds, points zéro erronés – volontairement ou pas ?), il n’en reste pas moins que les molécules lourdes absorbent davantage les rayons lumineux que les molécules d’azote et d’oxygène, et que la chaleur, contrairement à la lumière, ne franchit pas l’isolant thermique qu’est le verre. Dans le cas d’une planète, le vide intersidéral n’est-il pas aussi un isolant thermique, mais qui… lire la suite

Wolf

Comme ils n’ont pas de véritable grand projet, pour fédérer les nations, ils ont créé le « réchauffisme ». C’est bien ça, le réchauffisme, comme nouvelle marotte. Et, comme le citoyen lambda n’a pas le temps ni la volonté de se pencher sur la question, il avale tout cru ce que des prétendus experts lui servent en salade, assaisonnée au CO2. Rien de surprenant, puisque les véritables scientifiques, ne sont pas invités sur les plateaux TV. On invite les escrocs, comme le précise M. Brasseur. Tous ces guignols, ne seront plus là en 2100. On n’est pas foutu de faire une prévision… lire la suite

Clamp

Michel Gay, un militant pronucléaire rédigeant régulièrement des articles sur Contrepoints décrit la situation encore mieux que moi ici, Claude Brasseur, vous serez certainement intéressé : https://www.contrepoints.org/2018/10/16/327800-le-giec-persiste-et-signe-le-nucleaire-est-lavenir-de-lhumanite Extraits : « Le Groupement international d’experts sur le climat (le GIEC est une émanation de l’Organisation des Nations unies) confirme dans son nouveau rapport du 6 octobre 2018 (le fameux « résumé pour les décideurs », le seul document qui soit réellement lu) que le nucléaire fait partie de la solution pour limiter le réchauffement climatique. Il l’avait déjà écrit dans son précédent rapport présenté le 27 septembre 2014. » « Dans ce nouveau rapport,… lire la suite

Clamp

!!!!!!!! En réalité l’effet de serre du CO2 viendrait surtout de ses raies d’absorption dans l’infrarouge ( par vibration ) mais comme le montre François Gervais, médaillé de l’Académie des Sciences et médaillé du CNRS en thermodynamique, il y a saturation, c’est-à-dire que tout ce qui peut être absorbé à ces radiations l’est déjà et 100 m de l’atmosphère actuelle y suffirait : elle est opaque aux longueurs d’ondes correspondantes. Donc effectivement, le réchauffement ne peut pas être du au CO2 ; ça ne signifie pas d’ailleurs en soi qu’il ne puisse définitivement pas être au moins partiellement anthropique mais… lire la suite

Spipou

Très fier d’être un menteur ? Et bien pas moi. J’aimerais mieux, avec mes petites capacités intellectuelles, arriver à mieux comprendre le monde qui m’entoure. Je me fous complètement de savoir qui m’apporte la vérité, du moment qu’on m’en amène en même temps une démonstration avec des arguments convaincants. J’entends par « arguments convaincants » des preuves scientifiques solides et vérifiables. Quant au pétrole, les pays producteurs ne manquent pas ! On peut choisir ses fournisseurs par simple volonté politique, à condition de payer le prix. Ca ne reviendra peut-être pas plus cher que de s’évertuer à rejeter moins de CO2 tandis… lire la suite

Clamp

Spipou, j’ai lu vos deux commentaires en réponses aux miens sous les deux articles et je répondrai aux deux ici. Comprenez bien, je ne mens jamais sauf à mes ennemis dans les cas où ils représentent une force totalitaire qui me menace. Ça s’appelle faire de la résistance. Faire croire aux exportateurs de pétrole qu’on ne peut plus se permettre de leur importer leur cam tout en mobilisant la population pour hâter notre indépendance vis-à-vis de cette même cam, c’est juste vital. Et l’acidification des océans ne suffirait pas à mobiliser qui que ce soit puisque les gens s’en foutent… lire la suite

Spipou

On peut très bien prendre la décision d’acheter au Canada et à la Russie (entre autres), voire au Kazakhstan qui bride fortement l’islam, et dire pourquoi. Ou au Venezuela le jour où il aura changé de régime politique, ou à l’Angola, ou à la Norvège, ou au Mexique… Pourquoi non ? Quant à savoir si la terre se réchauffe ou non, personne n’en sait rien, et moi j’aimerais bien le savoir. Ca reste pour moi deux problèmes différents. Si effectivement elle se réchauffe et si effectivement c’est d’origine anthropique, ça me paraît quand même utile de le savoir, et c’est… lire la suite

Clamp

Spipou, elle se réchauffe, c’est sûr et certain. Les glaciers ont énormément fondu presque partout, l’arctique laisse désormais circuler les navires russes et chinois, les automnes sont tous des été indiens, les épisodes neigeux sont parfois violents ( surtout en Amérique du nord ) mais beaucoup plus rares, les sécheresses ( Australie, Californie, Afrique des réserves animalières etc … ) sont dévastatrices, le permafrost libère quantité de fossiles congelés avec leurs tissus de mammifères d’âges glaciaires etc … Beaucoup de gens savent que la Terre se réchauffe, et j’en suis.

Spipou

Vous avez quelques sources sur la libération des fossiles ? Quant aux glaciers, certains diminuent, d’autres augmentent, la banquise antarctique notamment mais également des glaciers de montagne. Enfin, pour ce qui est de la circulation des navires dans l’océan arctique, certains la prévoient dans le futur, mais ce n’est pas encore pour aujourd’hui, pas en toutes saisons en tout cas. Quand à la circulation en été, elle existe depuis très longtemps, mais elle est dangereuse sans accompagnement de brise-glace. Je pense à l’expédition de ce hollandais (Barentz ? J’ai oublié son nom.), au XVIème siècle si je ne me trompe… lire la suite

Clamp

Spipou, pour ce qui concerne le permafrost, j’ai lu de nombreux articles dans les 4 mags sci les plus distribués en France ( S&V S&A, La R, PLS ) et vu pas mal de documentaires tv aussi. Mais même l’Antartique commence à perdre des icebergs par endroits. Les glaciers de montagne qui ne reculent pas sont l’exception – de plus en plus rare https://fr.wikipedia.org/wiki/Recul_des_glaciers_depuis_1850 – qui n’invalide pas la règle car ils sont très peu nombreux. Si personne n’achète plus à l’Arabie, les cours monteront tous seuls. Mais l’Arabie n’est pas le seul pays musulman qui exporte du pétrole. La… lire la suite

Spipou

Bon, écoutez, je vais rechercher pour le permafrost. Je suppose qu’on doit pouvoir trouver sur internet. Je vous donne quand même la page Wikipédia sur la station Alert. Sachant que le point zéro des observations satellites de la banquise arctique est précisément 1979, j’ai quand même trouvé ça assez troublant ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Alert L’offre la plus abondante, je ne sais pas… La moins chère certainement. Et encore l’Iran est un cas spécial car il vend en buy-back ; je n’ai pas très bien compris ce que c’était, mais le résultat est que les prix sont hors marché, plus bas en général… lire la suite

Spipou

Pourquoi vous ne nous faites pas un article sur l’énergie houlomotrice ? J’ai lu l’article que vous m’avez fait parvenir, à la première lecture c’était un peu obscur, mais j’ai recherché le brevet, et quand j’ai vu le schéma, c’était lumineux ! Je dirais même plus, comme les Dupond et Dupont, c’est vraiment génial ! J’aimerais bien voir de temps en temps des articles de ce genre sur RL, ça changerait… Et puisque vous avez les compétences pour ça, et que vous semblez être bien documenté sur le sujet… ☺ Bon, je sais, je vous donne du travail supplémentaire, mais… lire la suite

Allobroge

Il faudrait peut être voir le déplacement de l’axe de la terre (déclinaison magnétique à l’appui).Ce qui s’évapore reste en suspension puis retombe selon les saisons et les vents en pluie ou neige. La chaleur génère des vents et la terre tourne. Enfin le CO2 absorbé par la végétation, cette dernière nous donne de l’oxygène et pour les arbres du bois !

@D.P.

Le réchauffisme climatique est devenu une religion avec ces multiples adeptes. Et c’est pas la peine de présenter les arguments logiques aux croyants d’une autre confession.
Mais heureusement, l’auteur de cet article combine très bien un élan du militant et les explications scientifiques. En étant un physicien, j’ai noté quelques imprécisions dans son argumentation, mais elles ne sont pas significatives. Donc, bravo et merci pour les références intéressantes !

Markus

RL se discrédite en publiant ce genre d’articles hors sujet et pseudo-scientifiques. C’est mauvais pour la lutte contre l’islamisation de la France. Même pas la peine de lire: un vrai scientifique publie dans un revue scientifique (avec referees ou comité de lecture) ou à une conférence scientifique. Là c’est un ex prof dans la 3ème ville du Congo qui recherche par RL un intérêt ou une approbation qu’il ne peut pas obtenir autrement. Ce n’est pas parce que l’establishment, qui pousse au mondialisme et à l’islamisation, fait aussi sienne la lutte contre le réchauffement climatique, que celui-ci n’est pas réel… lire la suite

Alex

L’auteur de l’article n’est pas le seul à contester les rapports du GIEC et les profits que génèrent la soit disant lutte contre le CO2. Il y en a bien d’autres et beaucoup plus savants. (DCf. Dernier numéro du magazine Lexus). le climat génère des profits d’une ampleur sans précédent à ses promoteurs, que ce soit des milliardaires ou des états. Renseignez vous, mais sans lire la presse aux ordres.

quiditvrai

Markus, bravo !!!
Enfin un discours plein de gros bon sens.
Je me sens moins seul dans mon appui au GIEC.
TU DIS LES MÊMES CHOSES QUE J’AI EXPRIMÉES AUPARAVANT CONTRE LES CLIMATOSCEPTIQUES.
CE HORS SUJET DE NOTRE COMBAT NOUS DIVISE ET NOUS AFFAIBLIT.

Fleur de Lys

L’ESCROQUERIE DU RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE
REPART DE PLUS BELLE
(L’Imprécateur)

https://www.minurne.org/billets/17816

Emile ROUX
Joël

Il suffit de voir le matraquage quotidien depuis quelques temps. Aux infos matin, midi et soir. A la météo après les infos. C’est une véritable campagne orchestrée comme celle du barrage anti-FN avant les élections de l’année dernière. Dès qu’un égout est bouché par manque d’entretien, c’est le réchauffement. Dès qu’une rivière sort de son lit détourné par le béton, c’est le réchauffement. Dès qu’un restaurant de plage, à moins de 10 mètres du bord de mer, est inondé par une tempête, c’est le réchauffement. Enfin, ils arrivent à un résultat, celui de m’échauffer les oreilles. Qu’ils arrêtent déjà de… lire la suite

ven85

si vous avez regardez sur arte,il y a quelques mois sur les changements climatiques de la terre en quelque millions d’annees,l’aire glaciere pendant 3000ans,le rechauffement avec la disparition de la nourriture qui a fait disparaitre les dinausores puis a suivi leur ont succede pendant des millions d’annees les titanoboa,le balanchitere,le megalodon,le megatherium tous des geants disparus a cause du rechauffement de la planete,les forets humides se sont assechees,,les privants de leur vegetation preferee et a cette epoque ,pas de voitures,pas d’usines,les oceans asseches ect…le bourrage de crane,arretez,pourquoi ne sont jamais invites dans les mediats, les scientifiques qui nous rappelent tout… lire la suite

Emile ROUX

L’escroquerie consiste à culpabiliser pour faire accepter encore plus de taxes
mais les formatés par le marxisme n’ont jamais hésité à travestir la réalité pour arriver à leurs fins: Collaboration en 40, Kathin, Carpentras, richesse de l’immigration, plastiques dans la mer qui entraîne un réchauffement climatique, tout est bon et C.Brasseur, comme tous les climato- sceptiques, dont Trump, risque l’internement psychiatrique

Pierre

Quelles que soient les causes, le réchauffement climatique est constaté tous les jours. L’activité humaine fait partie de ces facteurs. Réduire la population permettait de préserver notre planète dont les ressources de l’année sont déjà épuisées en août.

Joël

C’est pour ça qu’on vous dit que la baisse de démographie en Europe est une catastrophe et qu’il faut faire venir des millions de migrants.

Stratix

les phénomènes de réchauffement ne peuvent pas  » se constater tous les jours », puisque cela se mesure sur des dizaines d’années et partout sur le globe. Quant à la démographie :allez dire cela aux Africains , car ce sont eux le problème: ils se reproduisent comme des lapins en étant incapables d’élever et de nourrir leurs gosses.

quiditvrai

Claude Brasseur se sert des théories de André Legendre pour décrier le GIEC.
Alors voici un article démontrant l’incompétence et les mauvaises conclusions de Legendre.
Pour les pressés aller à la conclusion à la toute fin qui affirme le coté fallacieux de l’argumentaire de ce non spécialiste du climat avec ses incohérences voire son propre dogmatisme qu’il reproche justement (à tort) au 97% des vrais scientifiques spécialistes du climat.
https://www.sauvonsleclimat.org/images/articles/pdf_files/etudes/A-Legendre.pdf

Stratix

Jean Poitou , ancien du CEA, s’appuie sur les mensonges du GIEC à propos du CO2 pour défendre le nucléaire.IL ne fait preuve d’aucune rationalité dans ses arguments. IL cherche même à faire peur en disant que le CO2 est un poison , alors que c’est un aliment des plantes et qu’il en faudrait 50 fois plus pour que cela commence à nous gêner pour notre santé. C’est une bien mauvaise référence.

claude brasseur

La critique de monsieur Poitou en 2009 ignore que dans le passé la montée du co2 a suivi celle de la température et non l’inverse.

John Connor

« réchauffement climatique » = portefeuille des nantis qui s’engraisse ! je fais des mesures physiques et je peux confirmer que: le CO² dans l’atmosphère ambiante était de 300 à 350 ppm fin des années 1980 ( ça fait une concentration de 0,03 % pour ceux qui sont plus familiers avec les % ). Actuellement, on a 500 ppm = 0,05 % en gros dans l’air ambiant. Ces maudits truands du GIEC ( vous remarquerez que cette émanation est de cet organisme parasite qu’est l’ ONU ) donc, veulent nous faire avaler qu’une concentration de 0,05 % de gaz dans… lire la suite

Joël

C’est comme les horaires d’été qui devaient faire gagner des milliards d’économies et qui au maximum n’ont jamais dépassé les 0,5%.
A part emmerder le monde, ça n’a servi à rien.

quiditvrai

« Alors que nous avons récemment montré que les projections de température du Groupe d’experts intergouvernmental sur l’évolution du climat (GIEC) ont été exceptionnellement précises, plus autres projections des rapports du GIEC se sont révélées être beaucoup trop prudentes »
https://skepticalscience.com/translationblog.php?n=1806&l=12

Joël

exceptionnellement précises ! MDR
Des températures Fahrenheit exprimées en degrés Celsius.
En avril, juin et juillet 1978, Apto Uto (Colombie, ID:800890) avait une température mensuelle moyenne de 81,5°C, 83,4°C et 83,4°C.
Logiquement, ils devraient être tous morts.
Certaines mesures de température proviennent de navires qui sont identifiés à des endroits situés à 100 km à l’intérieur des terres !
Etc. Ce ne sont pas des climatologues, ce sont des charlatans.
https://www.dreuz.info/2018/10/09/explosif-le-dernier-rapport-du-giec-sur-le-rechauffement-climatique-est-truffe-derreurs/

quiditvrai

« Le fait que les humains soient la cause du
réchauffement planétaire est la position prise par
les académies des sciences de 19 pays, en plus
de plusieurs organismes scientifiques qui étudient
la climatologie. Plus particulièrement, 97% des
climatologues actifs en recherche appuient le
consensus »
https://pm22100.net/01_PDF_THEMES/99_THEMES/03_EARTH/S_CLIMAT_08_Skeptical_science.pdf

claude brasseur

Personne y compris vous ne présente ( cite) une étude ou des mesures faites depuis 1900 établissant ce rôle du co2 dans le climat.Cette demande est faite depuis des années.Même Mr Jancovici en est incapable!

quiditvrai

« Divers sondages montrent même que 97 % des scientifiques croient à une cause anthropique du réchauffement climatique. Aucun de ces scientifiques n’a étudié la question… »
Aucun !?, Aucun !?…vraiment ….?????
Wow ! Claude Brasseur délire à fond …..
Pourtant la très grande majorité des vrais scientifiques spécialistes du climat qui ont donc par définition étudiés la question appuie le GIEC
Qui dit vrai ????

Gretch

Quand vous êtes scientifique vous vivez généralement de financements, ce qui peut vous rendre dépendant du pouvoir politique, des lobbies … En l’an 1000 le niveau de l’eau était plus élevé qu’aujourd’hui, qu’en déduisez-vous ?

Stratix

NON! des  » vrais  » scientifiques doutent et ne sont pas catégoriques comme le GIEC, surtout quand toutes les prévisions passées ont été fausses! Il n’y a qu’une cinquantaine de  » scientifiques  » œuvrant dans les rapports du GIEC. Le refus de prendre en compte les théories de certains physiciens, spécialistes du magnétisme ou autres est anti scientifique. Un jour ou l’autre la vérité apparaîtra mais ils auront menti sciemment.

quiditvrai

Stratix, un vrai scientifique doute par insuffisance de preuves et est catégorique quand il y a suffisammrnt de preuves.
Un vrai scientifique doit choisir parmi des théories qui s’opposent celles qui sont les plus plausibles selon les critères de la méthode scientifique qui ont faient la preuve de leur bon jugement sans subir d’influences quelconque d’entitées individuelles ou de groupe extérieures à cette méthode.
Les climatosceptiques n’ont pas convaincu les 97% de spécialites du climat qui appliquent la vrai mèthode scientifique et qui appuient le GIEC.
JE ME FIE Â EUX, PAS VOUS , J’EN CONCLU QUE VOUS MANQUEZ DE JUGEMENT.

Spipou

Quiditvrai, je répète mon commentaire ci-dessus. D’où sort ce chiffre de 97% ?

Spipou

Moi, ce que j’aimerais surtout savoir, c’est d’où sort ce chiffre de 97%.

Faudrait-il croire que les 3% restants sont 32,3333333 fois plus actifs sur internet que les autres ?

claude brasseur

Les » climatologues » acceptent comme vraie la théorie du co2 gaz à effet de serre et partent de ce point comme acquis. Ils croient et ajoutent de l’eau au moulin.

PROVENCE83

EXCELLENT développement crée enfin par un SACHANT. Merci Mr d’éclairer nos lanternes enfumées par la presse aux bottes du pouvoir qui cherche n’importe quel moyen pour nous saigner et nous responsabiliser. Mr GIRONDEAU polytechnicien sur TV LIBERTES exprime la même chose et bien d’autres scientifiques Tout le monde crache sur Trump, mais en voila un qui a les moyens de ne pas se laisser conter fleurette, ayant lui aussi des experts en la matière qui le conseillent. Je suis un profane, mais aux actualités j’ai entendu que la catastrophe de l ‘Aude ( bien évidemment due au réchauffement climatique (… lire la suite

Allonzenfan

Que le climat passe actuellement par une phase de réchauffement, on ne peut qu’en constater les effets. Vouloir en écarter toutes les causes autres que celles éventuellement dues à l’activité humaine est une escroquerie pure et simple lancée pour asservir les peuples.

Spipou

Le climat passe par une phase de réchauffement ? Si notre exceptionnel mois d’octobre aboutit à voir le mois d’août en décembre dans le monde entier, je l’admettrai, mais pour le moment je n’ai vu que des exceptions qui se sont déjà produites dans le passé.

Yves ESSYLU

Merci de rétablir enfin la vérité : je ne crois pas un instant aux prétendus morts dans l’Aude à cause des prétendus orages. Encore du bourrage de crâne gauchiste, ignorant de ce qu’est la vraie science.

Merci Monsieur le mathématicien. Vous au moins, vous n’êtes pas gangrèné par le marxisme

Gretch

La Fake news du CO2, merci Claude Brasseur. L’effet de serre du CO2 est dix fois plus faible que celui de la vapeur d’eau et il y a seulement 0,04% de CO2 dans l’atmosphère, et le CO2 anthropique ne représente que 5% de ces 0,04 % ! Arnaque totale qui nous vaut par exemple le malus écologique pour les véhicules où l’on se fait encore voler avec des taxes bidons.