Fake-news : loi utile ou loi pour rien ?

L’histoire enseigne que les lois ne sont bonnes que si elles sont acceptées par le corps social. Or le mensonge existe depuis que le monde est monde ; la médisance, la calomnie tout autant. Aussi ne voit-on pas ce qu’apportera ce projet. Il est maintenant connu, le site nextinpact.com l’ayant mis en ligne.

Ainsi voit-on qu’on vise à encadrer certaines périodes électorales, mais pas toutes. Mais en France on vote tout le temps ! Ainsi les droits offerts à un candidat pour l’élection majeure seraient-ils moindres que ceux offerts à ceux qui voudraient être maire ? Insensé. Loi de circonstance… Et donc mauvaise loi.

Qui plus est, du délit de diffamation pour atteinte grave à l’honneur on sait, ô combien ! le très large usage qui est fait de l’excuse de bonne foi. Tant bien même cette ‘sincère bonne foi’ serait-elle reprise de concert par 90% des médias diffusant une fausse nouvelle contre qui dérange. Hélas ! Ces journaleux de basse besogne, œuvrant à diffuser quelques ragots ou invention d’un cabinet noir, sont prompts à venir au secours d’une pensée unique dont le but est d’écarter les mal-pensants. Brassens en fit chanson : « Les braves gens n’aiment pas que l’on dise une autre chose qu’eux » ; un tube qui mériterait d’être repris en chœur par les spectateurs invités des émissions politiques télévisées…

Mais il va ainsi. La bonne foi sera – n’en doutons pas – toujours de mise au service des puissants, et la loi nouvelle restera lettre morte. Sauf évidemment quand le pouvoir voudra en user pour éliminer les gêneurs. Reconnaissons à la décharge du gouvernement que la Justice est si bien administrée en France qu’elle ne souffre aucune lenteur, et que nombreux sont les juges en manque d’affaires…

Le reste de la loi obligera les sites d’information de communiquer qui les paye pour diffuser des news, et le CSA pourra sanctionner les chaînes soumises à l’influence d’un Etat étranger qui diffusent ce qui concourrait à nuire aux intérêts fondamentaux de la France ou perturberait gravement la vie de la Nation.

Outre que le communautarisme est fort développé par ce qui reste de notre République et disloque par là-même ses intérêts fondamentaux, on peut toujours rêver que ces sanctions soient appliquées à l’encontre des chaînes du Moyen-Orient…

Bien sûr – et quoique la loi obligera à communiquer qui promeut quoi (comprendre « qui paye pour quoi ») – on ne saurait non plus obliger nos propres médias à divulguer l’influence des financements de G. Soros dans le référencement de certaines dépêches provenant des nombreux organismes dont il est le mécène. Le faire ? Quelle vulgarité !

Monsieur Macron serait bien inspiré de montrer un peu de grandeur et bonhommie plutôt que cette absconse loi dont la Justice aura peine à désencombrer les bureaux des juges d’instruction. A moins bien sûr que le but visé ne soit en réalité accroître la justice médiatique. Celle-ci aura tôt fait d’écarter les informations de la réinfosphère, ou même exclure des débats toute personne ayant relayé ce que ces beaux Messieurs déclareront être fake-news.

Jupiter devrait songer que même Kerguelen ne fut condamné par Louis XV pour les descriptions dithyrambiques – mais fausses – des Isles qu’il découvrit sans y poser le pied, mais bien vilement pour avoir embarqué femme et faire de la pacotille lors de sa deuxième expédition. Justice de Roi versus justice de qui se voit comme Dieu.

Si en France on ne tue pas pour une chanson, on pourra bientôt commettre des exécutions politiques en raison de news déclarées fausses par Big-Brother. Orwell ! Réveille toi, Ils sont devenus fous !

Bertrand du Boullay

image_pdf
0
0

5 Commentaires

  1. On part de la naissance (IVG, PMA, GPA), la Fessée, l’Instruction familiale, l’Education Nationale, le Droit de vote ! Il fut enfant ? Le voilà Adulte ! IL PENSE ! Malheur !
    Formatons-le ! Apprenons-lui la Vérité ! La Vérité Unique !
    Les Gardiens sont là ! Lois PGT, CEDH, CSA, 17° Chambre, etc… !
    Guantanamo à la Française ?

  2. Le communautarisme! pas de frontière, on va ou on veut, on s’aime quoi… sauf que, les « en charges » vivent chez soi, portes fermées, entourés de protection armée, ne connaissent pas la faim ni les fins de mois difficiles. Ils sont entourés de frontière bien réelle!
    Normal direz vous, il y a ceux qui réussissent et les gens qui ne sont rien.

  3. Est-ce qu’on pourra attaquer l’Etat Français pour Fake News, quand il prétend qu’il y a à peine 4 millions de musulmans en France, et qu’il prétend cela depuis 40 ans ?

  4. Comme tout ça est plaisant à lire, Monsieur du Boullay. Mais que Dieu -ou Jupiter- vous entende ( vous écoute !) serait encore plus plaisant. Cependant, connaissant « l’ oiseau » qui plane en stratosphère et pour ce qu’ il nous a donné d’ en juger, je ne me fais aucune illusion quant à l ‘impact de votre texte sur sa disposition à vouloir y réfléchir à deux fois. La ficelle par laquelle il entend ficeler le Peuple est tellement grosse qu ‘il ne peut la cacher ni nous la faire prendre pour une corde de sécurité.

Les commentaires sont fermés.