Fake news : Macron, président de la liberté de la presse des oligarques

Y a-t-il des obligations de faire la propagande pro-Macron grâce à la presse des riches ? Toute vérité n’est pas bonne à dire, selon le proverbe. Chacun sait que le pouvoir LREM en place ne craint pas tant les Fake news que la révélation de la vérité. C’est pourquoi la probité journalistique LREM consiste à relayer les Fake news du gouvernement, et surtout à empêcher toutes les vérités sociales, politiques et culturelles.

Fake news : « Assassinat du père Hamel : la préfecture de police de Paris savait une semaine avant. « Révélations sur les pratiques du service de renseignement parisien« . (Le Salon beige)

Mais la médiocrité de sa bureaucratie et l’incompétence manifeste de son armée mexicaine de cadres inefficaces surplombant le renseignement font qu’il a négligé l’information, comme pour le naufrage du Titanic.

Selon Mediapart : « La direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP) de Paris a eu connaissance des messages d’un des tueurs du père Hamel, une semaine avant l’assassinat du religieux. Le terroriste y évoquait une attaque dans une église, mentionnait Saint-Étienne-du-Rouvray… » Malgré cela, la DRPP se réfère à son propre droit de présenter les faits comme elle l’entend : « Une fois le prêtre assassiné, la DRPP a postdaté deux documents (c’est-à-dire qu’elle a menti) pour masquer sa passivité ». C’est ce qui constitue une contre-vérité manifeste à la base des Fake news pour justifier sa négligence bureaucratique !

Le peuple doit savoir qu’un service public n’est acceptable que s’il repose sur la compétence et sur l’honnêteté, car le public n’a pas de moyen de le sanctionner, pas même après l’assassinat du père Hamel.

Est-ce le Monde des décodeurs de gauche qui va décider de ce qui est ou non une Fake news ?

Jean-François Revel a rappelé les dérives du Monde de gauche dans son livre : La connaissance inutile © Grasset, 1988 : « L’effondrement de la réputation du Monde, pendant les années soixante-dix, est venu de ce que les entorses à la vérité et le réarrangement de l’information en fonction de partis pris idéologiques choquaient dans ce journal plus que dans d’autres, dont on connaissait d’avance la médiocre éthique professionnelle« . (Il est clair que les journalistes du Monde), « en feignant de faire de l’information pure, estiment avoir le droit de présenter l’actualité de manière à orienter (manipuler) l’opinion dans un sens qu’ils jugent salutaire » (c’est-à-dire à gauche toute !) C’est pourquoi « Le Monde a lancé le Decodex financé par Google. (C’est son combat pour la censure sur la toile qui lui) permet de dénoncer les médias suspectés, en toute indépendance, cela va de soi, le quotidien se classant lui-même comme irréprochable ». (dreuz.info)

Il ressort du Decodex du Monde une évidente et indubitable présomption d’inflexion tendancieuse et de distorsion de l’information dans le sens d’un parti pris de gauche contre les médias de réinformation du net.

Fake news : Théorie usée et absurde du marxisme de pacotille soutenu par le Decodex du Monde de gauche contre la vraie démocratie, et aberration de tous les mouvements subversifs d’inspiration gauchiste totalitaire qui profitent justement de la liberté de la presse des riches que leur octroie l’État LREM pour tenter d’abattre la démocratie de réinformation. En réalité, la plupart des milliardaires, qui possèdent les journaux et les télés vulgaires de la désinformation en continu, veulent imposer une opinion et non chercher la vérité.

« Simplement, il vaut mieux avoir l’air de chercher la vérité quand on veut imposer un point de vue ». C’est l’art de faire passer sur les télés vulgaires « une interprétation ou un commentaire pour une information ». (Jean-François Revel). En conséquence, le problème est moins les Fake News que le refus des journalistes du Monde de gauche de traiter les vrais sujets comme les atteintes portées à la démocratie par l’UE idolâtrée par Macron. Comment ne pas rappeler les boniments de l’UE rapportés par le Salon beige ?

« La Commission a lancé une consultation publique sur les fausses nouvelles et la désinformation en ligne (la ré-information par la presse libre). Elle a créé (inventé) un groupe d’experts représentant les milieux universitaires, les sites en ligne, les médias d’information (officielle) et les organisations de la société civile.

« Le premier vice-président de la Commission, M. Franz Timmermans, a déclaré : « La liberté de recevoir et de transmettre des informations ainsi que le pluralisme des médias sont consacrés dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE. Or nous vivons à une époque où le flot d’informations et la désinformation nous submergent presque. C’est pourquoi nous devons donner à nos concitoyens les moyens d’identifier les fausses nouvelles (par le Monde des décodeurs de gauche), de « pouvoir croire » (à la vérité de l’information officielle et non à) ce qu’ils lisent en ligne et de gérer (contrôler) les informations qu’ils reçoivent. » Il faut donc croire à l’information officielle ! La vraie liberté de la presse est comme le péché originel de la démocratie.

La lutte de la désinformation officielle par le biais des déconneurs-décodeurs staliniens du Monde de gauche contre la vraie liberté de la presse est une atteinte à la démocratie et le signe du déclin de l’Occident chrétien en fin de vie. Même morte, la liberté de la presse pollue la propagande officielle ! C’est pourquoi l’UE veut lutter contre la diffusion de la ré-information par la presse libre avec une censure toujours plus efficace.

Les outrances partisanes de la presse française des milliardaires, le plus souvent de gauche, ont le plus souvent provoqué un rejet manifeste et un profond ressentiment du public contre la presse de gauche. Et en même temps, Macron se drape dans le rôle de grand donneur de leçons de la presse française des riches pour préparer les élections européennes de 2019. Il ignore que la démocratie est menacée par la censure car le premier amendement de la constitution américaine autorise la presse de diffuser ce qu’elle veut en prenant toutes ses responsabilités. C’est pourquoi les mensonges partisans de la presse des riches de gauche sont si graves en démocratie. Le « régime n’est viable que dans la vérité et conduit à la catastrophe si les citoyens se décident (aux élections de 2019) d’après des informations fausses ». (Jean-François Revel, op. cité).

La menace totalitaire que fait planer Macron, le président de la liberté de la presse des riches, est bien réelle et cela dans un but égocentrique utilitaire : pour préparer les élections européennes de 2019 !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

9 Commentaires

  1. D’ une façon plus générale , j’ ai toujours été frappée par l’ extraordinaire puissance de la religion de  » gauche  » , capable d’ absoudre ou de stigmatiser les pires exactions , selon que vous apparteniez ou non à son  » camp du Bien  » .
    Un exemple . Rappelez-vous Mitterrand recevant la francisque des mains de Pétain et , même si Tonton se fit finalement  » résistant de la dernière heure  » , on hallucine !
    Imaginez JM Le Pen dans le même cas de figure ! Libé , Le Monde et autres torchons gauchistes n’ auraient eu de cesse de lui faire rendre gorge chaque fois qu’ il aurait ouvert la bouche . Par contre … pour Mitterrand …. rien …. ça passe …. jamais une allusion .
    Et que dire du pédophile Cohn Bendit , heureusement pour lui converti à la Pensée Unique pour sauver sa vie ?

  2. « La Vérité est un Art mineur confié à tous les Vents » !
    Aucune n’est certifiée ni datée. « Au deça, au delà », du temps de Louis XIV…
    Jupiter se l’approprie ? La Foudre nous guette !

  3. Je préside à la liberté que j’aime …Foutez moi en taule tous ceux qui ne pensent pas comme moi .

  4. C’est trop tard, ils n’y arriveront jamais, avec les évacuations sur les réseaux Russes (franchement le camarade Poutine doit se marrer).

  5. That is a question ?
    Qui va décider qu’une ré-information est un fake quand celle-ci rétablira la vérité ?
    Ceux-là prendront beaucoup de risques ….
    Cela me fait penser aux policiers qui se garent n’importe où et qui devront désormais payer une amende pour stationnement interdit.
    Qui va leur coller le PV ?

    • Si vous affirmez que les  » chances  » pour la France sont en fait des nuisibles …C’est une vérité bien sûr mais qui sera contestée par les gaucho-collabos et les juges à leurs bottes .

    • Des sociétés civiles qui ont délégation pour verbaliser plus fort et plus vite.

  6. La presse française financée par l’argent du contribuable et pilotée par le Grand Patronat, c’est le retour de la Propagandastaffel dans toute sa splendeur, version Troisième Millénaire…

Les commentaires sont fermés.