Après Gaillot, qu’on nomme François 1er pape in partibus de Partenia

PapelecheFrançois, dernier pape catholique de l’Église catholique, est un jésuite politicien, une sorte de pape in partibus de Partenia aux confins de l’Occident chrétien, un « pape au pays des migrants« . Le dernier pape catholique de l’Église catholique a choisi de privilégier le terrain politique et social contre le dogme de la foi.

La politique et la doctrine sociale de l’Église sont celles des objecteurs de conscience et des militants de la Libre Pensée GOF mondialiste. Cécile Chambraud a écrit sur Le Monde.fr le 02.09.2015 :

« Le pape François reçoit en « frère » Mgr Gaillot… déchargé en 1995 de ses fonctions dans le diocèse d’Évreux (Eure) en raison de ses positions peu orthodoxes en faveur de l’ordination des hommes mariés, de la reconnaissance des homosexuels et du droit au blasphème…

« Mgr Gaillot a ajouté qu’il lui arrivait de bénir des couples de même sexe : « On bénit bien des maisons (et des animaux, des chiens et des chats, alors), pourquoi pas des personnes (homosexuelles) ? »…

« Le pape nous a dit : « les migrants sont la chair de l‘Église« .

« Jorge Mario Bergoglio… le pape argentin, a (semblé) surpris d’apprendre que cela faisait 20 ans déjà que son interlocuteur était « officiellement déchargé de ses fonctions (en 1995), en raison de ses prises de position contraires au magistère de l’Église catholique et considérées comme allant au-delà de la réserve demandée aux membres du clergé » (Wikipédia).

Le « frère » Gaillot du pape François a donc été nommé évêque in partibus de Partenia, un diocèse d’Afrique du nord perdu dans les sables du désert, qui depuis des siècles n’a d’existence que de nom… Cela convenait bien au « frère » Gaillot, perdu dans les sables de la dissidence et de la controverse LGBT…

Dans un communiqué, Jean Paul II avait rappelé « fraternellement à Mgr Gaillot quun évêque doit être un témoin fidèle de lÉglise (…) et des orientations pastorales quelle donne« .

On comprend que le dernier pape catholique de l’Église catholique, François 1er, pape jésuite in partibus de Partenia, veuille placer son « pontificat de la dissidence » sous la protection du bienheureux « frère » Gaillot, expert es qualité… en déglingologie LGBT-médiatique.

Comment ne pas être séduit par le parcours si évangélique de « frère » Gaillot ?

« Au micro de la radio Pacific FM, il se dit prêt à donner une bénédiction aux homosexuels qui en feraient la demande à l’occasion de leur union… Il publie dans l’hebdomadaire homosexuel Gai Pied, un article intitulé « Être homosexuel et catholique« … (Wikipédia).

Sous l’autorité du cardinal Decourtray, primat des Gaules et président de la Conférence épiscopale, il « signe une déclaration l’engageant à porter « une attention critique«  (à ses) « déclarations ambiguës«  et à veiller avec une « vigilance particulière«  à ce que ses interventions ne « mobilisent pas l’opinion en des conflits contraires au bien commun de la société et à la force du message chrétien« . (Wikipédia).

Malgré cela, « il critique la loi française sur l’immigration…

« Il s’engage aux côtés d’associations LGBT contre les lois anti-homosexualité (au Zimbabwe)…

« Il publie des tribunes dans le Huffington post pour le « droit à l’euthanasie » et pour (promouvoir) le « mariage homosexuel »… Avec son livre Dernière Tentation du diable, il est accusé d’avoir recopié près de cinquante pages de l’ouvrage le Retour du diable de l’essayiste Paul Ariès ». (Wikipédia).

« En réponse, il se dit « piégé«  et tente de se justifier en rejetant la faute sur le (nègre) « documentaliste«  ayant rédigé l’ouvrage. Il affirme que « l’important, pour moi, « ce n’était pas la rédaction« , mais le fait d’assumer des idées qui reflètent mon point de vue » ! (Wikipédia). Ou plutôt les idées de l’essayiste Paul Ariès !

François, dernier pape catholique de l’Église catholique, et digne successeur du bienheureux « frère » Gaillot, enfin nommé pape in partibus de Partenia, pourra se confondre dans le destin de Parténia, ce siège « épiscopal » situé en Algérie, dans la région de Sétif, qui a « disparu sous les sables » à la fin du V ème siècle.

Et François, le dernier pape catholique de l’Église catholique, pourra ainsi disparaître avec lui…

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

15 Commentaires

  1. (1) Il y a plusieurs solutions pour accommoder la « prophétie » de Malachie :
    -c’est la fin du monde
    -la papauté déménage de Rome pour gagner un autre continent
    – la « direction » de la chrétienté passe entre les mains de l’Eglise ortodoxe, par exemple à Moscou, qui semble seule décidée à défendre la chrétienté !
    (2) Les propos du pape François sur la violence sont singulièrement lourdauds. En philosophie il aurait eu un zéro pointé pour ne pas distinguer la violence mue par la passion (par exemple la haine d’un individu identifié avec lequel on peut avoir un grief bien motivé) et la violence perpétrée de sang-froid contre une collectivité ou des inconnus non individualisés ou au contraire ès-qualité, violence trouvant sa source par exemple dans le racisme ou les opinions politiques ou religieuses (assassinat de religieux en Espagne ou au Mexique, persécutions dans la Rome antique, persécutions en Chine, génocides de juifs (nazisme en Pologne) ou de chrétiens (Arménie) etc…

  2. Le jésuite Jorge Bergioglio élu pape François 0, 0 parce que nul et non avenu faisant honte à Saint François d’ Assise, n’ aurait jamais dû succéder à Saint Pierre car la Cie de Jésus est faite pour servir les Papes et non pour fournir des papes. Il est en effet le dernier pape en ce sens qu’ il est l’ actuel… mais il est aussi le dernier pape évoqué par Saint Malachie dans sa « Prophétie », voici plusieurs siècles, où il énonce tous les papes… Il est certain que l’ Eglise est en fâcheuse posture depuis Jean XXIII inclus, Paul VI, J-PII et François 0… qui annonce la fin de… l’ Eglise? Certes pas car l’ Eglise tient du Christ-Roi et est donc immortelle… mais au moins de ce long, beaucoup trop long cycle conciliaire duo-vaticaniste… ayant vu les pires papes de l’ Histoire de l’ Eglise qui en avait pourtant connu des biens mauvais… mais jamais autant dans tous les sens de la compréhension… De ce cycle détestable, j’ ai exclu J-P Ier qui fut assassiné et l’ excellent BXVI.

    •  » mais il est aussi le dernier pape évoqué par Saint Malachie dans sa « Prophétie », voici plusieurs siècles, où il énonce tous les papes  »

      Et bien, vous n’avez pas lu cette pseudo prophétie,ou vous l’ avez mal compris
      Car dans le décompte, la place du pape actuel est la dernière qui doit être occupée par un pape
      Et ce dernier devait s’appeler Pierre le Romain… ce qui n’est pas le cas actuel.
      Il y avait cependant un candidat qui correspondait à cette définition, mais il n’a pas été choisi…
      les évêques ont sans doute voulu court-circuiter la pseudo prophétie. En tout cas, elle finit en eau de boudin…
      Encore une  » prophétie  » non réalisée….

  3. Benoît XVI, a été poussé par la sortie, car il a osé s’attaquer au côté obscur de la force : Les finances et les financiers mafieux du Vatican ! Loges P2, entre autres !

  4. François, nommé pape de Partenia ?…ah ah ah, excellent ! Il faudra penser à demander des droits d’auteur.
    Quand Mgr Gaillot avait été nommé évêque de Partenia, l’Eglise avait encore de l’humour. ET des c…. mais a-t-elle encore de l’un et de l’autre ?…

  5. Ils n’ont qu’à l’appeler l’imam bergoglio du vatican, et basta. Au moins ce sera clair.

  6. Avec tout le respect qu’on lui doit et sans entrer dans les discussions théologiques justifiées qui accompagnent ses entreprises, les dernières paroles publiques de François apparaissent d’une niaiserie rare, tellement épaisse qu’elle choque venant de la part d’un si haut personnage issu d’une institution réputée pour sa culture encyclopédique et son intelligence (mais aussi pour son ‘jésuitisme’…Puisque il s’agit du Pape, catholique que je suis, je prierai pour lui, mais sans plus ni l’écouter ni le suivre…

  7. Le Pape François, l’anti-chrétiens ! Et la honte pour tous les chrétiens qui le suivent !!!

  8. pourquoi dîtes vous  » le dernier pape catholique  » ?!….

    • Dernier Pape catholique certainement parce qu’il est en train de tuer le catholicisme.

      • Cela ne sera vraiment pas une si grosse perte que cela…… Le catholicisme, c’est une saloperie, tout comme l’islam et le judaisme, les religions n’etant la que pour dominer les peuples et les asservir !!!!!

        • La religion est l’opium du peuple ! Et comme l’avait si bien dit l’Empereur à Pie VII, « la religion est une certitude, dieu une hypothèse ! »

        • Sanglier
          Ce qui n’est pas le cas des belles idéologies qui ,ayant viré Dieu et toute trace de religion, ont fleuri au XIXe siècle pour l’infini bonheur des peuples soumis à leurs dictatures : nazisme, stalinisme ,polpotisme… et autres religions de substitution.
          Chassez le religieux, il revient au galop . L’être humain est un animal religieux ,c’est comme ça. Le problème n’est pas d’être « religieux » ou de ne pas l’être, mais de l’être consciemment ou inconsciemment.

  9. Il est tant que Dieu rappelle à lui son serviteur et le plus tôt sera le mieux! Bergoglio est une calamité non seulement pour l’Église mais aussi pour l’Europe et le christianisme. Qu’est – ce – qu’il a avec les Européens? Si il a un problème, il faut qu’il aille vite se faire soigner, ça s’appelle la démission, Benoît 16 la utilisée, malheureusement!

Les commentaires sont fermés.