Fausse lutte contre le coronavirus, mais vraie surveillance de masse

Publié le 11 mai 2020 - par - 10 commentaires - 937 vues
Traduire la page en :

En attendant l’avis consultatif de CNIL – commission qui se penche un peu pour se mirer dans le marigot des libertés flouées -, sur les articles de la loi de prorogation de l’état d’urgence sanitaire, d’impunité de l’exécutif, et des « dispositions relatives à la création d’un système d’information aux seules fins de lutter contre l’épidémie de Covid-19. NDLR : notez « aux seules fins de » (sic).

Le Conseil constitutionnel saisi dimanche pour sécher la peinture des deux chambres très chères aux contribuables de la République, aurait déjà dû faire connaître son accord, mais les incohérences, les bévues et les arcanes de l’appareil législatif, soumis à l’Etat-Macron, a encore eu du retard à l’allumage. Nous attendrons donc mardi pour s’assurer de la concordance des textes officiels à publier, avec ceux malaxés par le Parlement depuis la semaine dernière : https://ripostelaique.com/450-deputes-ont-vote-limpunite-des-criminels-au-pouvoir.html

Voilà qui laisse du temps pour lire ce que le rédacteur web, auteur à Siècle Digital, Valentin Cimino, lequel alerte sur les fameux systèmes d’information, aux seules fins de lutter contre l’épidémie de Covid-19. Ces amis qui ne nous veulent que du bien, dixit tous les gouvernements.

Singapour : l’application de traçage numérique se transforme en outil de surveillance de masse

« Singapour fait partie des premiers États à avoir lancé une application de suivi pour lutter contre le Covid-19. Un programme développé entièrement par le gouvernement, basé sur le volontariat et l’anonymat, baptisé TraceTogether. Au fil des semaines, on s’aperçoit l’application de traçage se transforme plutôt en outil de surveillance de masse »

« Tout ne s’est pas déroulé comme prévu à Singapour. Le gouvernement de la cité-État avait tout misé sur la discipline de ses habitants. Habitués des nouvelles technologies, de nombreux experts pensaient que les singapouriens adopteraient largement cette application de suivi. Pourtant, à peine 20% de la population a joué le jeu. Tout juste un million de volontaires sur les 5,6 millions d’habitants. Le gouvernement espérait un taux de participation aux alentours des 60%… »

« Bref, malgré l’instauration d’une application de suivi et des mesures de confinement, la pandémie bat son plein à Singapour et le gouvernement ne sait plus quoi faire. Le 21 avril, Lee Hsien Loong, Premier ministre de Singapour décide d’aller plus loin et d’insister avec son application de traçage : “nous devons utiliser pleinement la technologie pour retracer le parcours des personnes infectées par le virus”… »

« On sent bien qu’au fil des semaines, les mesures sont de plus en plus sécuritaires dans la cité-État. En France, la Quadrature du Net s’inquiète d’un tel phénomène et doute de l’efficacité d’une telle application en mentionnant justement l’exemple singapourien. L’association n’est pas la seule à s’inquiéter : à la fin du mois d’avril, une centaine d’experts en sécurité informatique français ont donné l’alerte dans une lettre ouverte. Ils estiment que StopCovid peut ouvrir la porte à une surveillance de la population. ».

Intégralité de cet article sur : https://siecledigital.fr/2020/05/08/singapour-lapplication-de-tracage-numerique-se-transforme-en-outil-de-surveillance-de-masse/

Voilà qui n’est pas sans rappeler les dangers de la prorogation de l’état d’urgence sanitaire en France, jusqu’au 10 juillet (+ ses effets), en attente de validation constitutionnelle

« I. – Par dérogation à l’article L. 1110-4 du code de la santé publique, aux seules fins de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19 et pour la durée strictement nécessaire à cet objectif ou, au plus, pour une durée de six mois à compter de la fin de l’état d’urgence sanitaire déclaré par l’article 4 de la loi n° 2020-290 du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19, des données à caractère personnel concernant la santé relatives aux personnes atteintes par ce virus et aux personnes ayant été en contact avec elles peuvent être traitées et partagées, le cas échéant sans le consentement des personnes intéressées, dans le cadre d’un système d’information créé par décret en Conseil d’État et mis en œuvre par le ministre chargé de la santé. »

Le gouvernement va piller les données médicales confidentielles des Français

Publié le 9 mai 2020 par Jacques Chassaing  https://ripostelaique.com/le-gouvernement-va-piller-les-donnees-medicales-confidentielles-des-francais.html

Coronavirus : Florian Philippot, révélations sur les essais cliniques et le refus de traiter

https://youtu.be/9iSXM2HhbXE

lien de secours https://youtu.be/9iSXM2HhbXE

Preuves à l’appui, Florian Philippot démontre la coproduction systémique de cette catastrophe sanitaire, économique et sociale, qui dépasse les seules personnes au pouvoir aujourd’hui ; et c’est précisément pourquoi tous les politicards précédents font bloc avec leurs complices actuels.

https://www.youtube.com/watch?v=1fDYuU2S4ZE&t=965s

lien de secours https://www.youtube.com/watch?v=1fDYuU2S4ZE&t=965s

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe.

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Pierre-Louis Garnier

Il faut s’abonner à la chaîne de Philippot. Cet énarque mériterait d’avoir une place de choix dans un gouvernement patriote. Dupont Aignan aussi. Quel serait le gouvernement de nos rêves? Marine à la justice (elle est avocate et donc en serait capable – je la vois bien tenir un discours modérateur par rapport aux tenants de la remigration forcenée – qui ne me parait pas réaliste – cette posture siérait à son ministère). Et puis ça changerait de la Belloubête; Natacha Polony porte parole (ça nous priverait de la si bête) : le charme au pouvoir avec la caution des souverainistes sociaux Comme énarque il y a aussi Jean-Yves Le Gallou. Je le vois à l’intérieur. Ce sera la tendance nouvelle droite. Il faudrait aussi deux cathos tradis monarchistes pour le travail et la santé.

Pierre-Louis Garnier

C’est le problème le plus important et voilà pourquoi il faut virer Macron rapidement avant que la censure ne renforce et quand l’opinion aura suffisamment basculé dans notre camp. Mais Macron a libéré 10 000 taulards. Peut être pour qu’on occupe les places vacantes en prison. Il n’hésitera pas à faire tirer sur la foule. Avoir une stratégie gagnante. Ne pas tout miser sur une grosse manif à Paris qui pourrait se terminer en 6 février 1934. Développer des actions en province. Prévoir une montée en puissance des actions à mener. Qui vient m’aider dans mon coin? .

amandinelonchamp

Qu’elle a eu droit –correction

amandinelonchamp

🔹Cette “pandémie” sent le PRETEXTE , à quoi, je ne le sais pas mais sûrement pas à la venue d’un avenir radieux.. 1984 était encore un paradis comparé à ce qui nous attend avec les rivalités RACIALES qui ont déjà tué des centaines de Blancs 👩🏻‍🦰👨🏻‍🦰 depuis une quarantaine d’années en France .Ce sera le monde d’Orwell + la racaille haineuse, raciste, sanguinaire🐪 qui sera couverte par un Pouvoir laxiste envers elle ou complice. Les derniers septiques ont pu voir qu’elle ont eu droit de ne pas se confiner, ELLE . Non ,un 1984 à la Orwell , est un rêve de gamin.La France est malade🤢 et les dirigeants qui la prennent en main depuis des dizaines d’années la maltraitent .

Eric des Monteils

Mise en place d’une dictature mondiale.
Il faut être vraiment atteind d’une grave maladie mentale pour imaginer réduire les peuples à une masse d’esclaves obéissants. C’est oublier le cerveau reptilien au fond de chacun de nous qui crie “vive la vie, et je vous emmerde !”

Martel

Eric, les bolcheviques cosmopolites talmudistes ont bien maintenu la Sainte Russie, en esclavage, en dictature pendant 70 ans !! la Chine est en dictature capitalo-marxiste depuis 70 ans !!! Si les mondialistes peuvent l’Europe en dictature, le reste du monde y passera ! La seule véritable opposition est la vraie religion chrétienne, pas celle du Vatican d’aujourd’hui. C’est pour cela qu’il faut la détruire l’islam est un moyen.Ne pas oublier ce que Attali a dit : capitale JERUSALEM !!! Celui qui n’est pas aveugle, doit voir l’ennemi !!! celui qui est caché et qui n’a qu’un dieu :lucifer .

Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France

Il est surprenant que l’ observateur et analyste avisé qu’ est Jacques CHASSAING utilise apparemment le terme COVID 19 comme nom du coronavirus…. et donc il ignorerait de quoi il en retourne. En effet, COVID 19 ne peut en aucun cas être le nom du coronavirus de Wuhan car COVID 19 est l’ acronyme de Certificate Of Vaccination IDentifiy 19 ce qui désigne le puçage rfid (cher à Melinda et Bille Gates MS windaube) implanté par le vaccin actuellement à l’ étude. A ma connaissance, personne ne s’ en est rendu compte et chacun se méprend à confondre la cause avec l’ effet… voilà une manière élégante de faire l’ impasse sur une expression grivoise.

Jacques CHASSAING

à Fernand CORTES de CONQUILLA CL de France
C’est à dessein que j’emploie coronavirus et COVID-19, car vous verrez que dans les procédures judiciaires cela aura beaucoup d’importance dans la chronologie des faits et les appellations du virus. Tout est fait pour que les décideurs publics, à commencer par l’exécutif puissent se retrancher derrière les scientifiques (évidemment ceux à leur solde). Il n’est que de remonter les déclarations d’Edouard Philipe depuis le confinement pour s’apercevoir qu’il les ponctue de la caution scientifique pour échapper aux procès. (Cf Conseil Constitutionnel hier).
Concernant ce qui se trame sur la vaccination et la fondation Bill et Mélinda Gate, cela n’a pas échapper à Julien Martel, puis à moi-même (cf nos articles respectifs).

gélase

Tient, le déconfinement des 60 millions de Français est géré par une Sté Américaine, ha bon ? c’est sympa non? Super le profil du management de cette boite, ça va en rassurer certains ….mdr…

patphil

et qui va payer ? les moutons qui s’y inscrivent ou les cochons de payants?

Lire Aussi