Il faut aider les migrants à rentrer dignement chez eux

Publié le 31 mai 2015 - par - 239 vues
Share

GD*7578991Les boat people sont excédés et les autochtones n’en peuvent plus. A Calais on en arrive à la bombonne au poivre, la décharge électrique et même le fusil de chasse… Mais de concret que fait-on ? Ces gens veulent aller en Angleterre parce qu’ils croient y trouver l’Eldorado… dont l’existence est bien prouvée par le fait qu’on les empêche d’y aller… De grâce, conduisons-les-y ! Ils doivent voir pour comprendre, ils doivent expérimenter le pas de travail, ni logement, ni soins, ni soutien, ni bonnes âmes, ni samaritains… Ils doivent voir de leurs propres yeux qu’on ne les veut pas. Et ensuite? Eh bien n’y a-t-il pas d’ONG pour aider ces malheureux à rentrer chez eux? Ils débarquent à Lampedusa en criant « merci l’Italie », « merci l’Europe » et ensuite personne n’a le courage de leur dire la vérité ? Ils n’ont qu’à découvrir par eux-mêmes dans quel fiasco ils se sont fourrés? Quand on leur demande s’ils seraient venus s’ils avaient su ce qui les attendait ils répondent « non » Mais maintenant ils ne peuvent plus rentrer car ils ne peuvent pas perdre la face en avouant que leur périple a été un échec. Ce serait la honte pour eux et pour leur famille… Eh bien, aidons ces gens à rentrer chez eux dignement. Ils sont nos meilleurs émissaires pour expliquer dans leurs pays d’origine que l’Europe est en crise et n’en a pas les moyens. Ils ont vu comment fonctionnent nos pays, ils peuvent l’expliquer à leurs compatriotes. Et oui, nous avons nos clochards et nos SDF et nos chômeurs et nos pauvres et même nos working poor ! Si cela continue les migrants vont retrouver en Europe la guerre civile qu’ils ont fui dans leurs pays. Il ne faut pas se/les leurrer, l’homme de la rue finira par en avoir assez.

Il n’y a que cette solution : ils veulent aller en Angleterre ? Conduisons-les-y, ils veulent aller en Suède ou au Danemark, offrons-leur le ticket de train pour qu’ils puissent voir de leurs propres yeux qu’ils ont été trompés et manipulés. Maintenir ces gens dans la misère, la déchéance et le désespoir constitue une complicité avec les négriers de notre temps. La vraie charité chrétienne c’est de leur dire la vérité et de les aider à rentrer chez eux.

Laurent Ozon a commencé à interpeller les sans papier pour les inviter à repartir. Allons plus loin, parlons avec ces boat people, expliquons-leur la situation de personne à personne.

Si ces gens se sont lancés dans l’inconnu c’est qu’ils ont du courage et osent risquer. Basons sur eux une controffensive en les aidant dans leurs pays d’origine.

Arrêtons de présenter la situation de façon négative et de les affronter avec hostilité et violence,  inversons le discours, proposons-le positivement et avec compassion, disons-leur que nous comprenons leur détresse et que nous voulons les aider à retrouver leur dignité dans leurs familles, dans leurs pays.

Instaurons officiellement  « la remigration » en Collectif ou ONG en collaboration avec les Caritas et autres secours, mais aussi avec l’aide officielle de l’Etat aux rapatriements volontaires.  Pour les migrants ce sera une justification digne qu’ils pourront présenter à leurs familles : « Je reviens parce que les citoyens européens ont dénoncé les négriers et ont instauré la remigration grâce à laquelle je vais pouvoir construire mon avenir dans mon pays pour le bien de ma famille. »

Toutes les idéologies finissent pas s’écrouler : le nazisme s’est écroulé; le communisme s’est écroulé;  le plan Union Européenne « Das Neue Europa » de Hallstein est en train de s’écrouler; le plan de tiersmondialisation de l’Europe de Kalergi est en train de s’écrouler car maintenant la révolte est dans le peuple. Il ne tient qu’à nous d’accélérer son implosion. Comme le disait le professeur Malliani au sujet du péril nucléaire : « Il s’agit d’une prise de conscience morale et individuelle. »

Anne Lauwaert

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.