Faut-il aller maintenant à la plage avec son marteau ?

À la plage de Pont-de-Roide-Vermondans, située au bord du Doubs dans un endroit vert et paradisiaque, le plongeoir est comme toujours l’attraction favorite.

On s’est probablement baigné en paix depuis la préhistoire dans ce bel endroit. Puis du temps des Romains. Puis au Moyen Âge. Etc. Toujours sans aucun problème. Mais depuis ce que certains qualifient pudiquement d’immigration-invasion, les choses ont changé. On remarque par exemple quelques petites « incivilités » dans ces lieux.

Pour plonger avec béatitude dans le Doubs, on attend en file son tour. Rien de bien problématique, c’est comme partout ailleurs une question de patience et d’éducation.

Mais voilà : le jeudi 20 août, un « jeune », probablement nouveau venu dans la région (enfin, il a le comportement de ces nouveaux venus), et ignorant des « codes », a voulu passer devant un père de famille de 38 ans, originaire de Voujeaucourt (Doubs), venu là avec ses enfants, et qui faisait bien patiemment la queue.

Le père a dit poliment au djeune d’attendre son tour, comme tout le monde. Mais le jeune l’a mal pris. Car enfin je vous le demande, pourquoi le faire attendre quelques secondes ? N’était-ce pas abuser ? N’avait-il pas en jeune conquérant auquel tout est promis d’avance, sans doute nourri à l’antiracisme et à la haine du Français, le droit de passer avant tous les habitants du lieu et les vacanciers « de souche » ?

Il faut arrêter d’opprimer ces jeunes, qui sont dans leur droit le plus strict d’anciens colonisés !…

Le djeune, sûr d’être prioritaire, a commencé par donner un coup de poing au père de famille, qui n’a eu bien évidemment aucun effet, autant donner une pichenette à un boxeur.

Le jeune ayant de la suite dans les idées, et n’écoutant que son courage qui était grand, est allé chercher ses copains. On est mieux à plusieurs pour faire entendre raison aux souchiens.

L’un de ses copains avait un marteau de chantier. Ne nous demandons pas pourquoi, mais un tel instrument est toujours utile à la plage : la preuve.

Il en a donné un coup sur la tête du père de famille, qui s’est effondré. Transporté aux urgences, on a diagnostiqué un enfoncement de la boîte crânienne. Le père de famille reste hospitalisé, dans un état grave.

Faut-il aller à la plage avec son marteau, pour être en mesure de donner une réponse proportionnée et donc autorisée par la loi, à de possibles agresseurs désireux à juste titre de ne pas attendre leur tour ?

Posons la question autrement : quelle possible utilisation de cet engin a pu se frayer un chemin dans le cerveau du jeune agresseur, pour qu’il ait l’idée de s’en munir pour aller à la plage ?

C’est sûrement la question que la police s’est posée et elle y a répondu en interpellant deux jeunes, originaires de Valentigney (Doubs), celui qui a donné un coup de poing et celui qui a donné un coup de marteau.

Ces deux jeunes avaient été repérés dans un bus le jour même, et aussi les précédents. Ils refusaient d’accomplir les gestes barrières. Ils se croient sans doute à l’abri du virus, ayant probablement écouté l’imam de Brest qui dispose d’une formule invincible à réciter pour écarter de manière sûre le coronavirus. Je ne peux pas vous la transcrire ici, elle est en arabe. Et il faut être musulman pour que cela marche.

Mais ces deux jeunes placées en garde à vue ont été remis en liberté très vite, selon le sacro-saint « car on attend la suite des investigations ». Ce qui va leur permettre de recommencer très vite leurs hauts faits.

Ils risqueraient en temps normal des poursuites pour violences avec arme. Mais nous ne sommes plus « en temps normal. »

On ne comprend pas trop pourquoi ils n’ont pas été mis en détention sur le champ. Mais le but d’Éric Dupond-Moretti n’est-il pas de permettre à ces jeunes d’utiliser pleinement leur liberté ? Avec lui comme ministre de la Justice, lui l’avocat des racailles, qui veut ramener les djihadistes en France, les « djeunes » ont désormais la vie belle.

J’hésite à me munir désormais d’un marteau défensif dans mon sac de plage. En plus d’être disgracieux, il risque d’écraser la crème solaire et mon sandwich.

Les plages deviennent des lieux dans lesquels la sérénité d’antan n’est plus assurée. Enfin, la nôtre, celle de vouzémoi, celle des braves Français, car les « autres » peuvent faire ce que bon leur semble, commettre toutes les actions plus ou moins nuisibles qui passent dans leur esprit déréglé. La tranquillité leur est garantie, ils ne risquent rien.

Ce qui se passe à Palavas-les-Flots est emblématique. « Il faut bien, dit le maire Christian Jeanjean DVD, que jeunesse se passe. »

Cela peut s’appeler « le grand aveuglement volontaire ».

Avec de telles paroles, les racailleux ont un avenir radieux devant eux. Pas nous. Mais ce n’est pas grave. Nous sommes le dernier souci de nos dirigeants.

Jusqu’à quand dureront ce laxisme, cette lâcheté ?

Sophie Durand

image_pdfimage_print

37 Commentaires

  1. Ca durera tant que les français restent des lâches et tant qu’ils ne prendront leurs droits et leur liberté en main. Les racailles se croyant tout permis , partout , dans n’importe quelles circonstances , vont continuer à proliférer et à agresser en toute liberté puisqu’ils ont compris qu’ils sont protégés et qu’ils ne risquent rien . Pour éviter d’écraser votre sandwich prenez plutôt un taser , une bombe anti-agression ou un pistolet de dame . Effet garanti . Si vous n’en trouvez pas en France vous en trouverez à l’étranger dans des magasins d’armurerie .

  2. Dans cette situation, le francon doit laisser passer le djeune en regardant ses pieds, voire même en les lui léchant.

    En effet, s’il se rebelle et qu’il fout une baffe à ce dit djeune, il va en taule.. mettre une baffe à un mineur, vous n’y pensez pas !

    S’il fait une remarque,il va à l’hosto !

    Tel est le sens de la loi maintenant en fRance.

  3. pendant ce temps , un TROUDEBALLISSIME proposait d etre mediateur avec la BIELORUSSIE … offre declinee par le president de celle ci qui , avec un humour subliminal , se proposait lui , d etre mediateur entre les GILETS JAUNES et le sus nomme ! on vit une epoque formidable hein ?

  4. Le Doubs est un département heureux: on tond et tabasse une gamine à Besançon sous prétexte qu’elle sort avec un chrétien, Besançon où on se tire dessus à la Kalach (quartier Planoise avec la drogue muzz), Valentigney où sévit une zone de non droit qui fout la merde dans les environs et qui se fait quelques batailles rangées avec ses homologues dans un rayon de 5 km (Audincourt, Bethoncourt, Montbéliard).
    Les voitures flambent intensément et le préfet trouve que statistiquement, tout est dans des limites contenues. Les élus n’ont qu’à se demm…, l’état n’est pas concerné.
    A signaler que la piscine en plein air de Montbéliard a fermé prématurément suite à des très jeunes racailles qui ont balancé les maîtres nageurs et la sécurité dans le grand bain.

    • @ahje
      Merci de ces infos. Je ne savait pas qu’à Valentigney, Audincourt, Bethoncourt, il y avait des zones de non droit.

      • je vous le confirme……..je suis aux premières loges……..c’est la guerre ici…….çà devient invivable…….beaucoup d’habitants veulent partir mais ou….

    • A la piscine de Montbéliard (une des plus belle de france) avec 3 bassins un de 50m, un pour les enfants,un pour un plongeoir en béton de 3m,5m,8m,10m….le même problème c’est produit avec la racailles qui ne respectaient pas la file d’attente……la solution trouvée par la mairie……il on démoli le plongeoir….pas belle la vie…..

    • Très pertinente description de la situation avec, j’ajouterai, un Préfet plus avisé pour faire taire les gilets jaunes par tous moyens que pour assurer la tranquillité des citoyens dans les lieux de loisirs et de villégiature

  5. Le pouvoir déteste les français donc ils ont lâché les délinquants haineux, enragés sur les plages françaises pour pourrir les vacances des citoyens tranquilles, pendant que eux se dorer la pilule en Grèce où en Sardaigne loin du bordel…

  6. Les mondialistes ont obtenu ce qu.il voulaient. Un effondrement des peuples pour une population deculturée et consommatrice. Ils n.ont as prevu une chose: que ce peuple de remplacement est sans foi ni loi et n.a rien a foutre de leurs regles. A tous les cons qui depuis 40 ans votent avec leurs pieds, je vous dis MERDE!!

  7. un djeune des quartchiers qui cherchait du travail , ah si j’avais un marteau! un accidenté de la vie, quant à l’autre avec la boite cranienne enfoncée , qu’il hurle « vous n’aurez pas ma haine »

    • Si vous n’avez pas d’information sur la réponse supposée de la victime quasi-consentante selon vous, ayez l’obligeance de vous abstenir ou de citer vos sources.

    • avec son marteau il voulait réparer le plongeoir…pourquoi tant de haine en effet.

  8.  » Ils refusaient d’accomplir les gestes barrières. Ils se croient sans doute à l’abri du virus, ayant probablement écouté l’imam de Brest  »
    Ah non pour cela ils ont du lire …ripostelaique ! 🙂

  9. Ces barbares ne respectent rien ni personne, ils vivent dans un monde où le « respect » a pour eux une seule signification : se faire respecter en imposant sa volonté de gré ou de force. Respecter les autres ? Les bonnes manières ? La vie en société ? Pas de ça pour eux, les règles, c’est pour les faibles ! Ils ne comprennent que la force, la loi du plus fort. Comme le dit Eric Zemmour dans Valeurs Actuelles, on en est revenu au temps des guerres de religions, de civilisations, mais cette fois, c’est nous, les anciens colonisateurs qui sommes en train de nous faire coloniser, de nous faire imposer le mode de vie des barbares. On est forcément en pleine régression sociale, et on l’accepte avec entrain, puisqu’ils ont tellement à nous apporter ces chances pour la France !

  10. J’ai une autre proposition par rapport à l’argument « Djeun musulman »: l’alcool.

    A Marseille, il y avait de plus en plus d’embrouilles entre jeunes, jeunes et familles, etc.. Au final, reglementation simple: alcool interdit musique interdite. 2 flics qui surveillent l’acces au plage. Resultat: plus de bagarres.

    • Ne dites pas « une proposition ». Dites plutôt « une excuse ».

      Et ne vous fatiguez pas, ça ne marche pas.

    • le problème étant que si on place des flics et gendarmes dans tous les lieux de loisirs en france et en navarre, on risque d’en manquer pour le contrôle des masques en supérette.

    • BATIMERDE le cloporte puant qui infecte RIPOSTE LAIQUE dans toute sa splendeur collabo !

      • soyez korrektte mamie…bati gaule, bati ment, bati fole, bati gnôle, bat’ hire, bati (sir en anglais) et pour finir le gâteau…batizerie est un contributeur assidu qui mérite un peu de respect pour ses efforts. (sourire)

  11. Merci Sophie pour cet article très complet. On a comme l’impression que vous êtes de la région pour être aussi précise. Tout cela est évidemment scandaleux ! Mais quand vous avez un chef de l’Etat qui qualifie « d’incivilité » le meurtre d’un chauffeur de bus, vous pensez bien qu’un coup de marteau sur le crâne n’est qu’une « broutille » sans conséquence : donc, tout le monde dehors et n’en faîtes pas trop sur ces « faits-divers » car on va vous accuser d’alimenter « le sentiment » d’ensauvagement, comme on dit chez nos très chers et très compréhensifs amis de LFI. Ne doutez pas que la plage de Pont-de-Roide va vite devenir comme la piscine de Montbéliard : infréquentable. Bon rétablissement à notre infortuné voujeaucourtois.

  12. nous ne sommes plus en sécurité « chez nous » et malheureusement notre gouvernement ne lève pas le petit doigt afin de remettre la droiture en place.

  13. Ce laxisme et cette lâcheté dureront jusqu’à ce que le dernier « souchien » ait été tué.

    Mais parti comme c’est, ça ne va pas durer très longtemps, rassurez-vous.

  14. nous sommes en guerre larvée, souterraine. Tout avantage, toute revendication obtenue par les « quelques » extrèmistes sera acceptée par la masse importée goguenarde qui rie de notre faiblesse et nos illusions
    A défaut de marteau, très sérieusement je répond oui aux armes non léthales sur des lieux non protégés. C’est moche, ça heurte nos consciences mais on a le choix entre la vie en se défendant et la mort ou de graves blessures les mains nues.

  15. Il ne faut plus appeler le 17 mais utiliser le 12 !!!!!
    Les agresseurs ont été remis en liberté voir article dans VA .

    • le prob c’est qu’on empeche les gens d’avoir un autre numero que le 17

  16. Le plus désespérant dans tout ça, c’est que ce père de famille n’était pas tout seul. Si plusieurs personnes comme lui avaient fait front, peut-être que les choses se seraient déroulées autrement. Ce genre de racailles tournent vite les talons quand il y a plus fort et plus nombreux en face. Toujours le même problème. Manque de solidarité.

    • mais oui ça changerait tout de suite la donne…entouré de quelques messieurs bras croisés et air déterminé on retrouve vite la force de se calmer…on en est loin pour l’instant.

  17. Essayer d’accabler ces tristes individus en leur reprochant de ne pas avoir fait les gestes barrières (le signe de croix macroniste) et d’avoir refusé de porter le masque (le tatouage d’un symbole d’infamie macroniste) est maladroit.
    En effet même si la motivation de ce comportement n’est pas la simple raison et l’intelligence, mais la religion puante qu’est l’islam, s’opposer à l’avilissement imposé à tous avec ce masque et ces singeries débiles est un acte à porter au crédit de celui qui le commet.
    Quand au marteleur, il méritait un coup de marteau suivi d’un plongeon forcé achevant son coma par une noyade. Manque de spectateurs efficaces à la scène?

  18. djeunes ou pas , une bastos entre les yeux et le problème « d’incivilités » est réglé . Manière forte avec ces ordures et rien d’autre !
    quant à « jeanjean » à Palavas c’est du même acabit que macron et ses sbires assassins , les bleus de toutes sortes …..

Les commentaires sont fermés.