Faut-il boycotter l’entreprise islamo-gauchiste Décathlon ?

La liberté d’expression est, ces derniers temps, fort malmenée en France.

D’abord, rappelons l’assassinat ignoble d’un professeur illustrant son cours sur la liberté d’expression par quelques caricatures du prophète de l’islam – caricatures qui ont valu à leurs auteurs d’être massacrés comme des bêtes sur leur lieu de travail, au nom de la même religion et de son incompatibilité avec toute liberté d’expression.

Le groupe Décathlon prend la suite de ce combat diabolique. Alors, bien entendu, il ne fait pas partie des coupeurs de têtes, mais il fait bel et bien partie des coupeurs de langues.

En s’associant sournoisement au collectif d’ultra gauche « Sleeping Giants » – l’un portant l’arme, l’autre revendiquant le crime. Décathlon s’attaque à CNews là où ça fait mal, au portefeuille, en lui retirant toute campagne publicitaire à venir.

« En effet nous avons retiré nos publicités de CNews en cette fin d’année », a confirmé le compte Twitter de la chaîne de magasins d’articles de sport, par l’intermédiaire de son « community manager » Yann Amiry

« Décathlon retire ses pubs de CNews pour Noël et songe à le faire aussi pour tout 2021 !

Parce que l’orientation délétère de CNews ne peut plus être ignorée,

Parce que de plus en plus de marques ne veulent plus financer la propagation de ces discours.

Merci, Décathlon ! ».

Voilà ce que l’on peut lire sur le compte Twitter de « Sleeping Giants France ».

La chaîne CNews est diffusée sur la TNT et est qualifiée de média de droite – ce qui est inconvenable dans le monde médiatique français. C’est ce que le collectif « Sleeping Giants » qualifie en « orientation délétère ».

La presse française doit s’inscrire, dans sa ligne éditoriale et dans la sélection de ses journalistes, dans un cadre bien précis : du centre gauche libéral et multiculturel macronien, à l’ultragauche marxiste et mondialiste.

Tout ce qui y déroge n’est pas impartial, pire n’est tout simplement pas du journalisme.

Voilà le cadre intellectuel particulièrement restreint du petit monde parisien, et de sa bien-pensance.

Mais CNews qualifiée de « chaîne de droite » par les gauchistes est, factuellement, avant tout une chaîne ouverte à la diversité des paroles politiques. S’y succèdent des intervenants de tous les bords et c’est peut-être cela qui dérange. Sur CNews il y a des intervenants de gauche, du centre et de droite. Pour une chaîne dite de droite, je trouve que beaucoup de personnalités de gauche y sont présentes régulièrement. Pour exemple, Julien Dray est si souvent l’invité de CNews qu’il peut être qualifié de polémiste de la chaîne, et je ne crois pas qu’il soit de droite…

Les journalistes et les chroniqueurs de CNews condamnent le terrorisme islamiste, l’islam radical, le séparatisme culturel et les violences ethniques, quelle que soit la couleur de peau des auteurs. Ils ne pratiquent pas la détestation de la France et du peuple français dans une repentance injustifiée et masochiste. C’est très probablement à cela que le collectif « Sleeping Giants » fait référence avec « la propagation d’un discours de haine », car pour ces gens-là, condamner l’islamisme, qu’il soit politique ou même armé, est déjà un discours de haine…

Cette association de malfaiteurs n’est pas surprenante. Elle est le résultat d’un long glissement de l’enseigne de magasins de sport. Celle-ci s’affiche de plus en plus à l’extrême gauche, faisant siens les combats odieux de celle-ci : le multiculturalisme, le communautarisme, la défense des clandestins, la sélection « positive », la complicité avec l’islamisme et l’antipatriotisme décomplexé.

Yann Amiry, le « social media manager » de Décathlon, résidant dans la belle ville socialiste de Lille, aime cette ligne provocatrice. Il travaille au siège social de la marque et est professeur de « media management » à l’école de communication et de publicité, ISCOM Lille. Aujourd’hui, il attaque avec son groupe une chaîne de télévision pour lutter contre la liberté d’expression. Hier, il défendait la vente du hijab pour les femmes joggeuses dans tous les magasins Décathlon. Le hijab estampillé Kalenji, la marque running de Décathlon, est un voile islamique pour la course qui est un « besoin sportif » pour reprendre les mots de l’enseigne. Le voile, symbole tout à la fois du communautarisme islamiste et de l’infériorité de la femme, devenait un incontournable pour la pratique de la course, non pas en Arabie saoudite, mais bien en France, grâce à Décathlon. Heureusement, une mobilisation citoyenne a eu raison, pour un temps, de cette tentative folle de légitimer l’asservissement de la femme et d’assurer une visibilité à l’islamisme triomphant. Décathlon a retiré cet article du vestiaire saoudien de leurs magasins français. Je ne doute pas que Décathlon avait pourtant une jolie gamme de burkinis Nabiji en préparation, du nom de sa marque de maillots de bain.

Qui est le collectif « Sleeping Giants », avec qui s’acoquine officieusement l’enseigne Décathlon ?

« Sleeping Giants » est un collectif de militants d’ultra gauche. Il a été créé aux USA et a des antennes dans différents pays occidentaux. Ce collectif est généralement assimilé au fascisme de gauche ; il est à internet ce que les antifas sont à la rue. L’intolérance politique, la pratique du chantage et de l’intimidation sont leur marque de fabrique.

Il procède toujours de la même manière, il interpelle publiquement sur les réseaux sociaux les annonceurs dont les publicités apparaissent dans des médias considérés comme insuffisamment de gauche. Le processus est celui-ci : il dénigre tel média en le diffamant, puis il en associe l’image (salie) à celle de tel annonceur. Lequel, soucieux de préserver sa propre image, retire alors tous ses contrats publicitaires au média.

La technique est efficace et peut aboutir à la fragilisation, voire à la disparition, du média jugé à droite, ou au changement de sa ligne éditoriale. Le collectif « Sleeping Giants » est un véritable outil de censure médiatique, au service de l’ultra gauche.

Ici « Sleeping Giants » n’a même pas fait pression sur le groupe Décathlon – la démarche de l’enseigne est spontanée. Il faut y voir une association que certains qualifieraient de criminelle, tant la liberté d’expression est constitutive de notre démocratie.

À ce tableau peu reluisant, nous pouvons ajouter :

– La pratique industrielle coupable de délocalisation de l’ensemble de la production du groupe à l’étranger. Produire ses articles en Chine, avec une main-d’œuvre bon marché et des contraintes environnementales inexistantes, permet d’augmenter la compétitivité, mais au prix de l’emploi des Français,

– N’oublions pas non plus que l’enseigne Décathlon appartient à la célèbre famille Mulliez. Cette association familiale tentaculaire regroupe entre autres Auchan, Kiabi, Norauto, St Maclou, Boulanger, Leroy Merlin… Une association familiale qui décidément sent le soufre et qui, à force d’optimisations fiscales abusives, est clairement passée du côté de l’illégalité. La famille a été ciblée par une information judiciaire, avec perquisition dans plusieurs propriétés familiales (résidences situées en Belgique), au soupçon de fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale, en 2016. Elle a été condamnée récemment à verser 88,8 millions d’euros de redressement au fisc français.

Si, après tout cela, vous avez toujours envie d’acheter vos articles de sport chez Décathlon, je ne sais pas quoi ajouter. Décathlon boycotte CNews, car la chaîne de télévision ne correspond pas aux « valeurs » du groupe ; si vous n’avez pas les mêmes valeurs que Décathlon, vous vous devez de boycotter la marque à votre tour. Si vous êtes pour la liberté d’expression, si vous êtes contre la pensée unique de l’extrême gauche, si vous n’acceptez pas l’islamisation rampante de la société française, si vous défendez le « made in France », si vous condamnez les patrons voyous qui salissent, avec leurs pratiques malhonnêtes, les entreprises françaises, une chose s’impose : le boycott total et définitif de Décathlon.

Je défends la liberté d’expression, je boycotte Décathlon !

Max Savignon

#DefendreLiberteExpression

#LutteContreIslamoGauchisme

#BoyycotDecathlon

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Je n’ai pas lu votre INTERMINABLE article..
    Seul le titre le suffit.
    OUI, JE BOYCOTTE CES MAGASINS
    OUI J’AI APPELÉ LEUR SERVICE CLIENT
    OUI J’AI ECRIT PAR EMAIL
    Oui je leur ai rappelé que le yacht de leur patron est saisi par les Prud’hommes

    • D autres aussi parlent de boycott envers deçà, mais pas pour les mêmes raisons, « Mrs md » les chasseurs

  2. Merci à vous pour cette grande information. Je regarde tous les soir de 19h à 21h CNEWS la seule chaîne qui essaye de faire de l’information la plus juste possible contrairement à tous ces journaux radios et chaînes de télévision corrompues aux gouvernements mondiaux payés avec nos impôts pour nous désinformer 24h sur 24h.
    Alors oui je vais boycotter décathlon et s’il le faut toutes les enseignes qui boycottent les vraies informations CNEWS.
    Il faut se battre contre toutes ces dictatures qui ne font que gangrener le peuple français de jour en jour, et nos traîtres de gouvernants sont les premiers responsables. Les mensonges pleuvent et le grand reset commence à être plus que visible.

  3. oui et les autres aussi
    voilà la liste des entreprises qui ont boycotté cnews lors de l’embauche de zemmour:
    Ferrero, MAAF, Groupama, Monabanq, PSA, Maître Coq, Lipton Ice Tea, Atlantic France, Blablacar, Direct Assurance, Le Bon Coin,
    Société Générale, Skoda, Solocal, Volkswagen, Novotel, Leclerc, TCL Europe, Institut Pasteur, Vattenfall, Axa prévention,
    Mitsubishi, Nissan, Ibis Styles, Himolla, Seat, BMW, Banque BFM, Audi, Gerblé, Harmonie Mutuelle, Générale d’optique,
    Grand Optical, Alain Afflelou, Lidl, Verisure, Carte Noire, Carglass, Aramis Auto, Autosphère, Decathlon, BNP Paribas, ING, MAIF.

    • Oui, bien sur qu’ il faut boycotter toutes ces marques, je ne savais pas pour le groupe Audi VW ! Merci pour ces infos …

    • Je remercie ces entreprises de me permettre de regarder la télé sans subir leurs publicités débiles et métissées. Seul reproche : il faut penser à pisser avant car la pause pub’ n’éxiste plus…

  4. J’irai acheter mes appâts ailleurs, le reste aussi.
    Boycottons les entreprises (environ 600 personnes) appartenant à cette famille, la liste est sur Wikipédia, Auchan étant la figure de proue.

  5. « Faut-il boycotter…… » : OUI !
    Cette enseigne et les autres de la famille !
    J’exècre ces petites personnes qui se sentent investies de je ne sais quoi et qui veulent imposer à la majorité leurs petites vues étriquées.
    E. Z. défend l’identité Française pendant que la famille MULLIEZ enrichit ses comptes bancaires « offshores », et la Chine, pays hautement libertaire !….

  6. A partir d’aujourd’hui plus d’achat chez Décathlon, ni chez moi, ni dans ma famille, à côté on a Intersport.

    • chez décathlon mais aussi les autres enseignes familiales …pas grave , on peut trouver ailleurs et nous aurons en plus une certaine fierté de nous même !

  7. Produits chinois de qualité douteuse. Mais aussi du personnel sous pression permanente. Par respect pour ces esclaves, je ne fous pas un pied dans cette enseigne. Tout le monde doit gagner sa croute, mais c’est leur rendre mauvais service que d’alimenter la caisse de ces magasins

  8. famille mulliez regrettant leurs maitres musulmans puis obliges de devenir chretiens espagne partis en france normal auchan est en faillite 2/3 de leurs revenus copains d aubry tout est imbrique poursuivis pour fraude fiscale l avenir est tres sombre pour eux ils se sont coules eux memes

  9. Personnellement DES que je vois un produit, une marque, une pub, quel que soit LE PRODUIT= parfum, alimentaire ou autres avec l’image d’un harem, des inscriptions en arabes, des mannequins noirs, musulmans, seul ou avec des blanches, je n’achète PLUS LES PRODUITS. Et si tout le monde faisait comme moi LEUR CHIFFRE d’affaire s’en ressentirait gravement et ils SERAIENT MOINS COLLABOS politiquement correct !

Les commentaires sont fermés.