Faut-il rétablir la peine de mort contre les patriotes ?

Publié le 8 juillet 2013 - par - 1 105 vues
Share

Le jeune Clément Méric, avant de déclencher une bagarre qui allait lui être fatale, avait commis cet aveu : les skin-heads ne méritent pas de vivre. Quant au vieillard immonde Pierre Bergé, n’appelait-il pas de ses vœux l’explosion d’une bombe aux Champs-Elysées, contre les misérables qui osaient s’opposer au mariage homo et à la marchandisation du corps humain qu’il appelle de ses vœux ?

N’ont-ils pas dit tout haut ce qu’aujourd’hui la gauche toute entière, fanatisée par une pensée totalitaire, pense de tous ceux qui osent résister au modèle de société, mondialiste et multiculturelle, qu’elle nous impose ?

Ne parlons pas, puisque nous évoquons la résistance, de l’UMP. Au-delà des problèmes financiers rencontrés, suite à la campagne de Nicolas Sarkozy, chacun a compris que l’UMP n’a pas grand-chose à opposer à la politique du PS, si ce n’est aux marges. Ne parlons pas davantage des gauchistes haineux et de leur gourou Mélenchon, qui ne sont que des milices, encouragées par le système, pour faire une partie du travail.

Ri7humanistes 1Nous parlons bien évidemment de ceux qui  osent résister au système, et qui en payent souvent le prix fort : les patriotes. De ceux qui, en s’exposant, subissent menaces, diffamations, insultes, procès, dans un seul but, que résumait parfaitement deux commissaires politiques, se disant historiens, Lebourg et François, dans une tribune du Monde : il faut les dissoudre pour faire disparaître tous les gêneurs, ils ne doivent plus avoir le droit de parler, ni même exister !

Ri7humanistes 2Comment comprendre autrement la véritable persécution politique que subissent nombre de courants ou personnalités, dont nous pouvons, par ailleurs, ne pas partager l’ensemble des points de vue ou actions, mais défendre inconditionnellement leur libre expression ?

Ainsi, la semaine dernière, ils ont donc décidé de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, avec un mécanisme bien huilé. Suite à ses propos sur l’occupation des rues par des prières musulmanes illégales, la clique dite antiraciste, emmenée par la LDH de l’ineffable Tubiana, dépose plainte. Les agents de l’OCI opérant en France, le CCIF, relaient. Taubira, donc le gouvernement Hollande, dans la foulée, sollicite le Parlement européen pour que la présidente du FN redevienne une justiciable comme les autres, et soit trainée devant la 17e chambre correctionnelle de Paris. Puisque nous parlons du Front national, comment ne pas saluer le courage de nombre de ses militants, qui, en s’engageant publiquement pour ce parti, risquent une mort sociale, professionnelle, parfois familiale, sans parler des agressions physiques des sympathiques nervis de Mélenchon et autres gaucho-fachos. Pendant ce temps, les médias officiels, publics ou privés, sont ouverts à tous les anciens gauchistes, voire à ceux qui n’ont pas rompu avec leurs engagements de jeunesse.

Nous avons appris, il y a quelques jours, par RTL, qu’une vidéo, détenue par la police dès le lendemain du décès du jeune Méric, prouvait qu’il était le véritable agresseur, avec ses copains antifa. Valls, délibérément, a donc laissé se développer, sur des bases mensongères, toute une campagne visant à une seule chose : criminaliser pour mieux dissoudre des groupes présentés comme violents, en les présentant comme d’extrême droite. Dans sa folie de vouloir dissoudre tout ce qui le dérange, il a même un temps pensé à en finir avec Le Printemps Français de Béatrice Bourges… qui n’a pas de statuts ! En attendant, deux innocents, Estéban et Samuel, sont en prison, et les agresseurs antifa sont libres.

Les Identitaires, auteurs d’une action exemplaire et symbolique, à Poitiers, voient toujours quatre d’entre eux devoir, chaque semaine, aller pointer au commissariat, ne pas pouvoir quitter leur département, et n’avoir droit à aucun contact avec des militants de leur réseau ! Or, ils n’ont fait que monter sur le toit d’une mosquée en construction. Pendant ce temps, les Femen vandalisent la cathédrale Notre-Dame, multiplient les actions illégales, agressent des paisibles manifestants, et sont régulièrement relâchées au bout de dix minutes, protégées et financées qu’elles sont par le milliardaire Soros et leur gourou Fourest. Pendant ce temps, les antifa, se comportant en miliciens, organisent de véritables ratonades, en toute impunité, contre tout ce qui possède un profil qui ne leur convient pas, protégés par le PS, pour qui ils font le sale travail.

Le jeune Nicolas, qui affirme son amour de son pays, ne cache pas sa foi catholique et son opposition au mariage homo, est en prison pour deux mois. Nous en sommes à des chiffres impressionnants, concernant ces paisibles manifestants : mille arrestations, et cinq cents gardés à vue ! Ils n’avaient qu’à être des racailles du Trocadéro ou du RER D et dépouiller des touristes !

Le Nouvel Observateur publie une tribune du mouchard Guillaume Weill-Raynal (frère du courageux Clément) sommant Taubira de poursuivre devant les tribunaux Robert Ménard et Christine Tasin, suite à un article paru sur Boulevard Voltaire.

L’écrivain Renaud Camus, inventeur de la notion de changement de peuple et du grand remplacement, se verra, lui, début 2014, traîné devant la 17e chambre, en compagnie de notre rédacteur Jacques Philarchein, suite à une plainte du Mrap.

Le journaliste Ivan Rioufol, régulièrement insulté par nombre de ses confrères, goûtera lui aussi à cette procédure, suite à une plainte du CCIF.

La présidente de Résistance républicaine, Christine Tasin, voit également tomber contre elle un ensemble de plaintes, complaisamment instruites par des magistrats, dans le but de la réduire au silence et de frapper son association à la caisse.

Quant à Riposte Laïque, il devient la bête à abattre, pour beaucoup. Tandis que Le Monde appelle à notre dissolution, à des peines planchers et à la déchéance des droits civiques contre nos animateurs, Pascal Hilout et Pierre Cassen passeront, non pas devant la 17e chambre, mais en Cour d’Appel, le 25 septembre prochain. Caroline Alamachère subit des menaces judiciaires, et nous avons appris par notre petit doigt que notre grand ami le syndicaliste RATP Mourad Ghazli, aurait déposé plainte contre quatre contributeurs de RL, rien de moins ! Pas rancuniers, nous lui souhaitons un bon ramadan, et surtout de perdre quelques kilos excédentaires à cette occasion.

Dans le même temps, lors d’une réunion de constitution du collectif des Ex-musulmans de France, nous avons appris qu’une poignée de prétendus apostats de l’islam, proches de Caroline Fourest, aurait passé beaucoup de temps à attaquer Riposte Laïque et Pascal Hilout, tout en glapissant qu’il ne fallait surtout pas attaquer l’islam ! Pas de chance pour eux, Caroline Alamachère, Pascal Hilout et Guy Sauvage étaient présents, et chacun pourra lire et voir leur comportement.

Bref, les choses sont claires, ils veulent notre mort, et pensent, comme le jeune Méric, et le vieux Bergé, que nous ne méritons pas de vivre. Pourquoi ne pas aller au bout de leur logique ? La gauche a tout renié depuis trente ans, elle peut bien, dans la continuité, aménager l’abolition de la peine de mort, voulue par Badinter, et la réintroduire pour les patriotes, ce serait plus clair !

Espérons que l’initiative, annoncée par le Comité d’Entraide aux Prisonniers Européens, pour le 14 septembre, avec projet de manifestation dans les rues de Paris, sera la plus unitaire possible, et que le camp des patriotes saura se regrouper autour de cette prometteuse contre-attaque, face à la véritable agression judiciaire que nous subissons.

Pendant ce temps là, les choses bougent. D’abord, les collabos tombent de plus en plus le masque. Askolovitch, salarié par le Qatar, réclame que la présentatrice du journal de 20 heures soit voilée. S’il n’est pas augmenté après cela, l’émir sera un grand ingrat.

Obama, Fabius et toutes les capitales occidentales ont joué les Frères Musulmans, et ceux-ci se font virer d’Egypte. Et nous voyons dans les rues de Paris ce stupéfiant spectacle de fanatiques islamistes, les Frères musulmans, se comporter en France comme en territoire conquis, et crier leur haine dans une manifestation autorisée. Cela n’a pas l’air de déranger Valls, qui avait interdit la manifestation de Résistance républicaine, ni les antifa et toute la gôche, qui nous ont fait le coup de la bête immonde pendant quinze jours. Imagine-t-on Léon Blum, en 1936, autoriser dans les rues de Paris une manifestation des SS ou de la phalange franquiste ?

[youtube]ekUHPsc8M30[/youtube]

http://www.youtube.com/watch?v=ekUHPsc8M30

A Tunis, Le pantin qui nous gouverne, après avoir confondu les Chinois et les Japonais, mélange la Tunisie et l’Egypte, mais raconte que la France juge l’islam compatible avec la démocratie… alors que 75 % des Français pensent le contraire. Et il lâche un chèque de 500 millions à la Tunisie, dirigée par les islamistes du parti Ennahda, quand il demande à nos compatriotes de se serrer la ceinture.

Pendant ce temps là, notre pays va devoir subir le stupide et réactionnaire ramadan pendant un mois, avec la désorganisation dans les entreprises que cela implique, la progression inévitable de la violence due à la frustration et le coût supplémentaire pour la Sécurité sociale. Une pratique moyen-âgeuse, obscurantiste, qui, comme le répète à chaque conférence René Marchand, sert de flicage pour traquer les mauvais musulmans. Faisons confiance aux supermarchés pour islamiser leurs magasins… et aux Français pour leur faire payer cette trahison et les boycotter.

Quant à ceux qui veulent tuer Riposte Laïque pour nous faire taire définitivement, nous leur souhaitons bien du plaisir.

Certes, les commissaires politiques du Monde veulent nous dissoudre, et nous coller peines planchers et déchéance de nos droits sociaux !

Certes, les vopos de l’antiracisme veulent nous ruiner, et, gavés de subventions, ont les moyens de multiplier les procédures contre nous !

Certes, les islamistes en ont marre qu’à cause de gens comme nous, les Français rejettent de plus en plus massivement l’islam. Ils réclament donc un délit d’islamophobie qui nous empêcherait de continuer à expliquer à nos compatriotes ce qu’est le cancer islamique.

Certes, Belkacem, Benbassa et Boutih veulent en finir avec la liberté Internet en France… mais notre site est à présent en Suisse !

Mais face à tout cela, il y a l’opinion française, et nos soutiens, qui ne veulent pas voir RL disparaître. Nous avons 20.000 lecteurs réguliers chaque jours, des dons, et des achats de nos livres qui nous permettent de faire face au mieux, pour le moment, à la volonté clairement affichée de nos adversaires de nous tuer (il suffit de lire certains textes, notamment celui d’un sympathique poète musulman, et les menaces que reçoit Christine, pour savoir que ce n’est pas qu’une image).

En parlant de nos livres, petit scoop, sachez que durant les vacances, certains contributeurs de RL travaillent pour que vous ayez une bonne surprise dès la rentrée, début septembre !

Nos ennemis n’ont pas d’adhérents, mais des subventions…

Nous ne comptons que sur le fruit de notre travail, et le soutien de nos supporters, pour alimenter notre trésorerie, et avoir les moyens de continuer le combat.

Notre culture, c’est le travail, la leur, c’est l’assistanat. Bonnes vacances à nos lecteurs qui ont la chance d’en prendre, et bon mois de juillet à ceux qui resteront chez eux.

Cliquez sur le livre pour le commander

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (5 euros de frais de port compris), à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Union européenne : 27 euros. Autres pays : 30 euros.

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

AGENDA DE RL

LUNDI 2 SEPTEMBRE

Pierre Cassen et René Marchand seront invités à Orange par le député-maire Jacques Bompard. Début à 18h30 à l’Espace Ricci à Orange, sur le Cours Aristide Briand.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.