Devons-nous souhaiter que les Bleus de Deschamps soient champions du monde ?

Publié le 10 juin 2018 - par - 148 commentaires - 5 590 vues
Share

N’en déplaise à l’indécrottable Daniel Cohn-Bendit, qui appelle au boycott de l’événement, la prochaine Coupe du monde de football commencera le jeudi 14 juin, et elle se déroulera en Russie. Remarquons que « Dany » qui s’étrangle d’indignation devant ce choix, n’a pas eu un mot pour condamner celui du Qatar pour 2022…

Durant un mois, jusqu’au 13 juillet, les Français vont donc vivre au rythme du football. Trois matches par jour, jusqu’au 30 juin, puis deux matches par jour ensuite. Emmanuel Macron, en visite à Clairefontaine, leur a demandé de gagner. On peut penser que, tel un Chirac en 1998, il rêve d’un pays vivant au rythme des exploits des Bleus, ce qui ferait oublier aux Français, durant quatre semaines, le conflit de la SNCF, l’invasion migratoire, l’islamisation du pays, les impôts qui tombent de partout, les limitations de vitesse sur les départementales, les passe-droits de Macron, la libération des djihadistes et sa loi fake-news…

Si la France passait les poules (ce qui est probable, vue la facilité du groupe), à partir du 30 juin, date des huitièmes de finale, cela serait l’élimination directe. 4 matches pour atteindre la finale, et devenir champions du monde, comme il y a vingt ans, avec un symbole fort : l’entraîneur des Bleus, Didier Deschamps, était le capitaine qui, 20 ans plus tôt, avait levé la Coupe, dans un stade de France en folie.

On se souvient de la propagande des journalistes et des politiques sur la fameuse équipe « black-blanc-beur », pour nous vendre une société multiculturelle. On sait qu’il est dangereux de s’aventurer sur le terrain de la couleur des joueurs de l’équipe de France. Henry de Lesquen vient d’être condamné pour cela par la 17e Chambre. Il y a dix ans, Alain Finkielkraut avait subi un lynchage médiatique pour avoir dit une évidence : « à présent, c’est l’équipe black-black-black ». Eh bien, n’écoutant que mon grand courage, je vais quand même me lancer dans cet exercice périlleux.

Cette équipe représente-t-elle vraiment la France ? Il suffit de regarder où jouent les joueurs français pour comprendre qu’ils ont fait leur trou dans les plus grands clubs européens. Si on regarde ce que sera la probable équipe type, en défense, le gardien Lloris joue à Tottenham, l’arrière droit Sidibé à Monaco, les deux arrières centraux, Varane et Umtiti, au Real Madrid et Barcelone, et l’arrière gauche Mendy à Manchester City.

Au milieu de terrain, N’Golo Kante joue à Chelsea, Pogba (2e transfert le plus cher de l’histoire) à Manchester United, Tolisso au Bayern de Munich et Griezmann à l’Athletico Madrid.

En attaque, Giroud (à qui beaucoup ne pardonnent pas d’avoir remplacé fort avantageusement Benzema), joue à Chelsea, et le prodige Mbappé au PSG.

Si nous continuons notre enquête, sur les 23 joueurs retenus, seulement 9 jouent en France, dont une majorité de remplaçants. 6 sont Blancs, 5 sont métissés, dont 2 arabes, 12 sont noirs, dont 1 Antillais. Au moins 6 musulmans.

Si on regarde l’équipe type, cela donne : 3 blancs, 2 métis et 6 noirs.

A ceux qui vont hurler au racialisme, et veulent interdire tout débat sur la question, nous répondrons que ce n’est qu’un constat, et que nous avons vu par le passé des Blancs comme Ribery ou Menez se comporter davantage en racailles que les noirs Blaise Matuidi ou Steve Mandanda, qui ont, par leur comportement, toujours fait honneur aux maillot des Bleus.

Nous leur dirons également qu’il serait curieux qu’en  France, on puisse se plaindre de la sous-représentation présumée de la diversité à l’Assemblée nationale, mais pas de la sous-représentation des Blancs en équipe de France de football !

Nous ajouterons, et c’est à l’honneur de Didier Deschamps, qu’il n’y a plus trace, dans cette équipe, de la période racaille des années Domenech et Laurent Blanc, où des sélectionneurs politisés (pour Domenech) ou inconscients (pour Blanc) avaient laissé les clés de la boutique aux Ribery, Benzema, Nasri et Ben Arfa, avec le résultat qu’on connaît. Deschamps, lui, a essayé de retenir des joueurs corrects, bien élevés (sauf Pogba, qui par son individualisme et son côté frimeur africain prétentieux, ne passe pas auprès du public), qui, tous, chantent La Marseillaise, ce qui nous change, là encore, des Benzema et Ribery.

Reste que cette équipe, constituée de gens bien élevés et talentueux, représente-t-elle vraiment la France ? Celle du football, oui, hélas ! La raison est claire : les centres de formation ont été africanisés, comme l’admettait l’ineffable Guy Roux, qui parlait de 80 % d’Afrique noire, 10 % de musulmans, et 10 % de Français.

https://ripostelaique.com/guy-roux-est-un-gros-blaireau-francophobe-et-un-islamo-collabo.html

Faut-il rappeler qu’Antoine Griezmann, jugé trop fluet, aujourd’hui considéré comme un des meilleurs joueurs mondiaux, n’a jamais été repéré par un club français, qui préférait la stratégie du « gros black » athlétique à celle des petits Français plus frêles mais plus techniques. Le Grand Remplacement est donc passé d’abord et surtout par le football, par la préférence africaine, avec ses binationaux et parfois ses musulmans, avec de la réussite, parfois, et des échecs spectaculaires, souvent !

Et gare à celui qui osait remettre en cause l’africanisation des équipe de football, les cerbères Plenel et Thuram veillent, et lancent alors immédiatement sur les médias, soutenus par les associations dites antiracistes, des campagne de dénigrement qui terrorisaient tellement les personnes visées que tout le monde faisait profil bas, et se couchait. Se rappeler de l’épisode Willy Sagnol, à Bordeaux, en 2014.

https://www.sudouest.fr/2014/11/05/joueur-typique-africain-les-propos-de-sagnol-suscitent-la-polemique-1726757-766.php

Quelques photos des équipes européennes qualifiées pour cette coupe du monde :


L’equipe d’Allemagne ressemble à l’équipe de France… des années 1980

L’équipe d’Angleterre se rapproche de l’équipe de France actuelle…

L’equipe d’Espagne ne paraît pas avoir bien compris la richesse de la diversité…

L’équipe du Danemark doit faire des efforts ! 

La Belgique : 14 chances pour l’Europe sur 23 !

Dans l’équipe de France, la diversité, ce sont les Blancs, et Laurent Koscienly, présent sur cette photo, s’est rompu le tendon d’Achille il y a un mois. Un Blanc de moins !

Les cancres de l’Europe multiculturelle, ce sont les Islandais, rien que des Blancs de chez blancs !

Les Portugais ont la trace de leur passé colonial, mais cela ressemble quand même à une équipe portugaise…

Les Popov ne paraissent pas très ouverts au vivre ensemble !

On ne retrouve pas dans cette équipe de Suède, privée de Zlatan Ibrahimovic, trace de l’enrichissement multiculturel qui frappe la société suédoise…

Les Croates ne paraissent pas très divers, eux non plus…

Et leurs amis serbes pas davantage…

Les Suisses ont fait de gros progrès sur le multiculturalisme, mais ils doivent mieux faire !

Les Polonais sont décidément irrécupérables !

C’est incontestable, cette équipe de France de foot n’est pas représentative de la vraie France, tout comme ne le sont pas les quartiers parisiens de la gare du Nord ou maintes banlieues des villes de notre pays. Il reste que le foot, sport populaire par excellence, draine les populations des espaces populaires où les immigrés, depuis 1962, sont particulièrement représentés. Ceux qui suivent le foot français savent que les 2/3 des joueurs y sont d’origine africaine et que les équipes, dans toutes les catégories, sont dominées, logiquement, par ce type de joueurs.

Mais les supporters, y compris ceux qui votent Marine, et ne supportent pas l’invasion migratoire et l’islam, suivent positivement cette équipe. De plus, n’oublions pas que ces enfants d’immigrés, qu’on aime ou qu’on n’aime pas, sont les produits de notre culture, de notre éducation, de notre formation sportive : de fait, ils représentent ce que notre société française, éducative et démocratique, a su « fabriquer » ( aucun de ces fils d’immigré replongé dans son milieu originel n’aurait accédé au niveau footballistique qui est le sien).

Une fois tout cela dit, faut-il souhaiter la victoire de cette équipe de France, et voir des millions de Français descendre dans la rue, avec des drapeaux bleu-blanc-rouge, comme en 1998, ou faut-il espérer, comme en 2002 en Corée, une grotesque élimination dès le premier tour ?

Peut-on se dire patriote, et souhaiter la défaite de son pays, quand les joueurs français paraissent chanter La Marseillaise avec conviction ? Ou bien préférons-nous que cette équipe, qui symbolise le Grand Remplacement, soit éliminée au premier tour, pour éviter toute récupération politicienne immigrationniste ?

A vous de décider, nous lançons le débat.

Mais une chose est certaine. Malgré la propagande francophobe et anti-nationale qu’ils subissent depuis 40 ans, il se trouvera des millions de Français, réunis autour du football, parfois peints en bleu-blanc-rouge, avec le drapeau, devant leur télévision, ou au stade, qui chanteront La Marseillaise à tue-tête. C’est toute la contradiction de la situation. Le sentiment national va être véhiculé, un mois durant si les Bleus gagnent, par une équipe qui représente la victoire du multiculturalisme sur l’homogénéité d’une nation.

Et pendant un mois, grâce au football, les Français vont oublier l’invasion migratoire, l’islamisation de notre pays, et l’ensauvagement du pays qui va avec, et Macron pourra faire ce qu’il veut !

Print Friendly, PDF & Email
Share
   
Notifiez de
HARGOTT

Aujourd’hui je dis: « le foot- ball, c’est l’opium des peuples ».

Europe sans UE ni OTAN

Cela dit, cherchez la » diversité » dans une équipe d’Algérie (100% arabo-kabyle et musulmane, et pas beaucoup voire aucun noir!), les équipes d’Afrique subsaharienne(noire), on devrait montrer des clichés, là aussi, pour voir où sont les blancs (et même les métis) des équipe du Togo ou du Sénégal par exemple.
Dans l’équipe d’Afrique du Sud de 2010, il n’y avait qu’un seul blanc, un franco-libano-sud-africain titulaire de plusieurs passeports, Pierre Issa😂.
Ne parlons même pas des équipes asiatiques(100% homogènes!).
Il faut être européen(ou américain dans le basket ou un public majoritairement blanc applaudit les performances d’équipes majoritairement constituées de joueurs afro-américains) pour être ouvert à une diversité qui confine à l’absurde.

HARGOTT

Voire aucun noir: nous n’avons pas les mêmes lunettes!

Europe sans UE ni OTAN

Les portugais peuvent avoir une équipe métissée d’ancien angolais ou cap-verdiens, c’est une équipe et un peuple patriote et pas du tout raciste, un Eusebio a eut des obsèques nationale, en revanche, il n’y a aucun musulman dans cette équipe.
L’équipe de France, inutile d’en parler, ça tourne à la farce, mêmes les pays africains en rigolent.

Pierre

Pour les idolâtres du foot, sans les joueurs immigrés la France ne serait même pas sortie des qualifications, mais ces gens là (les idolâtres) rien ne compte que ce jeu d’intellectuels. Quand vous entendez les « spécialistes » parler du malheur de la non qualification de l’Exema du Real de Madrid, malgré ses racailleries, on peut dire qu’on est tombé bien bas…

Dominique

Je ne connais que de très loin le monde « footeux », mais vos propos désabusés sur ce sport ne m’étonnent pas du tout.
L’ambiance que vous décrivez et les conséquences sur le changement de joueurs sont évidentes pour peu que l’on regarde et écoute d’un peu plus près les faits divers et variés que ce monde sportif génère et suscite.
Pas très tentant d’y mettre ses enfants, amis ou connaissances.

karaoui

Je ne veux surtout pas connaître le foot !

Je veux qu’on nous lâche le jambon avec cette merde !

Vous êtes islamistes ?

karaoui

Le foot c’est comme l’islam !
C’est de la merde pour les dégénérés idolâtres le fion en l’air !

HARGOTT

c’est le nouvel opium des peuples. réjouissez-vous, honorez vos héros et dormez, dormez….Big Brother veille sur vous.

Franck

Je croIs que vous ne connaissez rien au foot ; les joueurs blancs qui arrivent à s’en sortir sont ceux qui ont les mêmes qualités athlétiques que les blacks , c’est pour cela que vous les pensez bourrins comme eux ; remmemorez vous l’équipe platini , rocher eau, giresse et autres , des joueurs au jeu fin qui dribblait dans un mouchoir ; c’est le recrutement dan les écoles de foot qui a écarté ces joueurs au profit des blacks rapides et costauds .. lisez racailles football club l’excellent livre de Daniel riolot, ça vous évitera de laisser votre dogme multiculturel dominé votre intelligence…

valerie

je suis choqué, que des blacks. La HONTE

Marc Schneider

Si on regarde l’équipe de France de 1982, elle était déjà essentiellement composée d’enfants d’immigrés récents en plus de personnes originaires des dom tom. Mais l’immigration était majoritairement européenne. ceci n’est plus le cas aujourd’hui.

l’auteur de l’article est inculte et raciste.

Champion@outlook.fr

Les cancres de l’Europe multiculturelle, ce sont les Islandais, rien que des Blancs de chez blancs !

C’est bien connu l’islande a gagné 5 coupes du monde !

Champion@outlook.fr

@travier
Ton histoire de racisme existe plus d’un coté que de l’autre regarde comment les equipes de quartiet son acceuille l’orsqu’il joue contre des campagnard !
Dans des villages bien français ou il n’y a que des white !

Les insultes sale negres sale bicot bande de bougnoules
Voila ce que qui sort de la bouche des vrais gaulois des campagne !

Champion@outlook.fr

@travier
Ton histoire de racisme existe plus d’un coté que de l’autre regarde comment les equipes de quartiet son acceuille l’orsqu’il joue contre des campagnard !
Dans des villages bien français ou il n’y a que des white !

Les insultes sale negres sale bicot bande de bougnoules
Voila ce que qui sort de la bouche des vrais gaulois des campagne !

Champion@outlook.fr

Faut-il rappeler qu’Antoine Griezmann, jugé trop fluet, aujourd’hui considéré comme un des meilleurs joueurs mondiaux, n’a jamais été repéré par un club français, qui préférait la stratégie du « gros black » athlétique à celle des petits Français plus frêles mais plus techniques.  Reponse: vous plaisantez j’espere ? Le petit français est technique ? Quel blague ! Les joueurs technique en france sont incontestablement les maghrébins zemmour lui meme le dit et cela vient du fait que les maghrebins jouent dans un premier temps au quartier sur des petit perimetres ce qui leurs donnent une certaines aisance technique et une capacité a joué dans des petits périmètres. Le français est loin d’etre… lire la suite

Champion@outlook.fr

Petite video de 42 secondes a voir absolument

https://youtu.be/oJeeuHNS-UU

Champion@outlook.fr

Guy Roux, qui parlait de 80 % d’Afrique noire, 10 % de musulmans, et 10 % de Français.
Soit 100% de français.
Il faut accépté que la france à changer meme si c’est dur pour une bande d’aigris de votre especes.

Et c’est tres maladroit de votre part de comparer avec les autres equipes sa permet juste de constater que les equipes multikuku angleterre france belgique sont les pays qui on pas mal spolié !

https://youtu.be/oJeeuHNS-UU

duber

sans commentaire !!!

résistant

Le foot! un « sport » violent; c’est pourquoi je pratique le tir! plus fairplay mais souvent incompris par les « biens » pensant!

marc

césar avait les jeux du cirque pour le peuple nous on a le foot quel constat catastrophique on n’est pas dans la merde .la vrais FRANCE disparaît cela est une réalité

Emile

Ah. Non !!!
J’espère très très sincèrement qu’il ne vont pas gagner…
Nous subissons déjà un matraquage alors que ce n’est pas commencé….
Qu’est ce que cela serait s’ils gagnaient….
Un cauchemar…..
De toute façon je zappe tout cela
Aucun match…depuis longtemps….

marzia perez

d un ridicule pas possible depuit quand les francais sont noir

lepelblanc

Suite au match minable contre l’équipe américaine, je ne serais pas étonné qu’ils rentrent la queue entre les pattes après la première tournée. Ils étaient fatigués d’après des suceurs!

Travier

Sur votre & : « c’est incontestable, …sont dominées par ce type de joueurs ». Une des raisons principales est qu’il s’est passé avec le foot ce qui s’est passé avec les logements collectifs : ils ont fait fuir, par leur savoir-vivre et leur côté sympathique, les français de souche et assimilés qui en avaient marre de ces comportements non respectueux et agressifs et aspiraient à vivre tranquilles et non dans le « bordel », d’ailleurs superbement « ignoré » par les politiciens et idéologues de gauche. Progressivement, sur les stades et dans les clubs c’est devenu « problématique », agressivité, menaces, bagarres, coups, blessures. Des joueurs « de souche » se sont dit c’est plus la peine et sont… lire la suite