1

Faut-il voter Marine Le Pen, et dès le premier tour?

MarineMacron.jpg

La question est désormais celle-là et elle ne se pose pas, contrairement à ce que disent nombre de bien-pensants de gauche comme de droite, entre « l’extrême-droite » et « la démocratie ». Car Macron n’est ni démocrate ni un tant soit peu « à gauche ». Macron est un liquidateur, un dangereux; il ne doit pas passer car il continuera à multiplier les cadeaux aux financiers, aux grands patrons, aux banques, aux spéculateurs, aux parasites boursicoteurs ou actionnaires. Il continuera d’imposer à l’hôpital et à tous les services publics une saignée telle qu’ils risquent de ne plus s’en relever. Il continuera de vider l’école de sa mission d’instruction en la transformant, comme c’est déjà le cas pour Pôle-emploi, en officine du patronat tout-puissant. Il continuera de laisser la France livrée aux « migrants » de tout poil et aux délinquants de toute obédience, préférant imposer SON Europe inféodée à Washington à NOTRE France souveraine et laïque, libre et égalitaire. Il continuera de liquider les acquis sociaux, les conventions collectives, les syndicats ouvriers. Il continuera de piller la sécurité sociale au profit des patrons-voyous et moyennant la disparition programmée du salaire différé. Il liquidera peu à peu tout notre système de retraite et finira même par s’en féliciter avec tout le mépris dont il est l’imperturbable parangon.

Pourquoi est-on sûr que ce sera cela qui nous attend si Macron n’est pas d’urgence dégagé ? Il n’est pas besoin d’avoir fait l’ENA ou une grande école de psychologie clinique pour mesurer ce qu’a déjà fait – et détruit – Macron pendant 5 ans et deviner, comme il l’affirme déjà lui-même, qu’il continuera et « ira jusqu’au bout » de ses contre-réformes. Macron est un danger pour toute notre civilisation. Seuls les fous, les ignares et les complices pourraient douter de cela. IL FAUT L’ARRÊTER !

Comment l’arrêter ? Faut-il que ce soit avec ce seul outil que nous offre ce moment historique que sont les élections présidentielles ? Comme beaucoup j’ai envisagé beaucoup d’autres solutions et j’ai préféré dans le passé, comme beaucoup d’autres militants ouvriers, syndicalistes ou démocrates, soit l’abstention (rejoignant ainsi le parti des opposants à nos institutions anti-démocratiques) soit la lente et patiente construction du « parti révolutionnaire » (afin de rester fidèle à mon ex-parti, le Parti des Travailleurs, dont je fus un militant actif pendant 45 ans). Ce choix est toujours possible mais je refuserai toujours de me prononcer pour ce prétendu « vote républicain », consistant à laisser passer à chaque fois celui qui nous a trahis pendant 5 ans, qu’il s’appelle Sarkozy, Hollande ou Macron ! Le « vote républicain » est plus qu’une arnaque électorale, il est une impasse politique !

VOTER LE PEN OU PAS LE PEN n’est qu’une question de stratégie et pas seulement une solution électorale de court terme. Du reste, le programme de Marine Le Pen, pour ceux qui l’auront lu ou entendu, est très loin d’être aussi « extrêmiste » que celui de Macron, et cela est une certitude. Rien que cela, ça mérite le débat… Pour quelle stratégie nous déciderons-nous ? A vous de voir, comme on dit, « en âme et conscience ».

Posez-vous la question tout simplement, et là est mon seul conseil: LAISSEREZ-VOUS PASSER MACRON PENDANT ENCORE 5 LONGUES ANNEES ? »

Patrick Loiseau