Féminicides : on veut les noms des assassins

Publié le 8 juillet 2019 - par - 20 commentaires - 1 628 vues
Share

C’est parfait, on a les noms des victimes de féminicides depuis le début de l’année. Et encore là ce ne sont que les victimes de violences conjugales.

Pourquoi les seuls féminicides conjugaux ?

Puisqu’on parle de féminicides pourquoi s’en tenir au seul féminicide conjugal ? À cette liste ne faudrait- il pas ajouter toutes les femmes et fillettes poignardées ou assassinées par des inconnus, sans raison ou du moins sans raison avouable par les pouvoirs publics ? Pourquoi fragmenter la criminalité dont sont victimes les femmes sur le seul critère conjugal ? Ne serait-ce pas là le moyen de faire disparaître le caractère homogène d’une criminalité autrement plus vaste, de nature ethnique et religieuse impliquant un mépris absolu de la vie des femmes et surtout des femmes infidèles ? Dans quelle catégorie sont classées Sarah Halimi, Mireille Knoll et toutes les femmes souvent âgées et les petites filles poignardées sans raison dans les rues ou à leur domicile ? Sans compter les viols quasi quotidiens, y compris de femmes très très âgées…

L’immature irresponsable nous demande d’ouvrir les yeux et d’élever la voix
Mieux, c’est le type qui prétend tout régenter mais qui n’a rien fait pour protéger les victimes qui nous communique la liste de leurs prénoms sur Facebook.

https://www.facebook.com/EmmanuelMacron/posts/2475609406004964

Et à ce qu’il nous dit, ce serait la République qui serait responsable. Facile en effet, puisque la République c’est personne et surtout pas lui. Infantile, immature incapable d’assumer quoi que ce soit, on le revoit bien là tel qu’en lui-même. Et c’est ce type qui, dans son communiqué, nous demande de ne pas fermer les yeux ?

Eh bien non, nous ne voulons pas fermer les yeux et nous ne voulons surtout pas qu’on empêche de voir ce qu’il y a à voir !

Une liste très homogène au plan des origines

Voici le texte du communiqué de l’immature :
« Monica, Pascale, Taïna, Séverine, Nadine, Guo, Michèle, Béatrice, Isabelle, Patricia, Gulçin, Sylvie, Céline, Caroline, Maureen, Josette, Gaëlle, Ginette, Nelly, Nicole, Hilal, Julie, Georgette, Dolorès, Babeth, Fabienne, Caroline, Stéphanie, Chantal, Céline, Dalida, Nathalie, Sandra, Marie-Alice, Chloé, Yaroslava, Sandra, Martine, Martine, Laura, Pierrette, Moumna, Marilyne, Gwenaëlle, Mambu, Nathalie, Mariette, Priscilla, Maïté, Audrey, Mayie, Michèle, Chantal, Coralie, Leïla, Isabelle, Mesdames, la République n’a pas su vous protéger. Vos prénoms nous sont familiers, vous êtes nos amies, nos mères, nos sœurs, nos filles. La violence qui vous a coûté la vie nous écœure, nous révolte. La République française se doit de protéger toutes celles dont la vie est aujourd’hui en danger. La secrétaire d’État Marlène Schiappa annoncera de nouvelles mesures demain. Des solutions existent déjà, il faut les faire connaître, et les utiliser au moindre doute. Si vous êtes victime de violence, si vous savez que l’une de vos proches est victime de violence, ne fermez pas les yeux, élevez la voix. »

À ce qu’on peut en voir, la liste est très homogène au plan de l’origine : sur 56 prénoms cités on trouve 48 prénoms d’origine occidentale, chrétienne, orthodoxe ou anglo-saxonne, 4 d’origine étrangère indéterminée ou de pure création, vraisemblablement non musulmanes et 4 seulement d’origine clairement musulmane.

Soyons très clairs, d’après cette liste, 93 % des victimes de féminicides conjugaux ne portent pas un prénom d’origine musulmane. On pourrait ajouter que la liste permet de dater l’âge des victimes en fonction des prénoms, et on voit qu’il s’agit de personnes plutôt dans la maturité voire dans l’âge. Ce détail n’est pas non plus anodin. Et puisque désormais on ne peut plus rien dire : comprenne qui pourra …

Voilà une information précise et dont on ne peut ignorer qu’elle ait un sens bien déterminé puisqu’une catégorie des victimes est largement surreprésentée par rapport à son poids réel dans la population globale. La taille de l’échantillon est suffisante pour pouvoir l’affirmer. Et qu’on ne vienne pas nous taxer de quoi que ce soit. Nous ne faisons que constater. Du moins seulement ce qu’il nous est possible de constater puisque l’autre versant du problème nous est méticuleusement caché.

Et les prénoms des assassins ?

Car l’autre information que l’on se garde bien de nous communiquer, ce sont c’est les prénoms des assassins. Aucun constat possible sur leur origine. Alors, pourquoi cette prévention ?
Pourtant, il serait tout à fait intéressant de mettre en regard les prénoms des assassins avec ceux des victimes. Et pourquoi pas les âges aussi, cela serait sans doute également très révélateur.
Au moins comme ça on saurait à quoi s’en tenir et selon le cas, cela permettrait de faire taire les complotistes d’un côté, ou ceux qui traitent autres de complotistes et qui sont en fait les vrais comploteurs et les vrais manipulateurs, de l’autre.
En fait, occulter la vérité permet aux manipulateurs de traiter de complotistes ceux qui veulent que la vérité soit dite. Et c’est bien là le problème. Occultez et vous traiterez les autres de complotistes inversant ainsi la charge accusatoire selon une technique bien connue des régimes totalitaires.

Quelle République, quelles valeurs ?

Voilà exactement la République dont on ne cesse de nous opposer les valeurs mais qui n’a pas fait ce qu’il y avait à faire pour protéger ces victimes et qui continue de ne surtout rien faire. Car masquer la vérité, c’est assurément tout faire pour ne rien faire. Tout faire pour ne rien faire c’est aussi voter des lois liberticides qui permettent de faire taire ceux qui exigent la vérité.

Toute la vérité sinon rien

Alors si Macron ne veut pas avoir l’air d’un truqueur, d’un joueur aux cartes biaisées, aux fake cards, qu’il nous dise les prénoms des assassins.
S’il ne le fait pas, cela voudra tout simplement dire que cette information est inavouable. Inavouable parce qu’on veut à tout prix cacher la vérité.
Et d’ailleurs, pourquoi discriminer les victimes en fonction du sexe (les femmes seulement) et sur la seule catégorie des drames conjugaux sinon pour occulter un phénomène autrement plus vaste qui est celui de la criminalité propre à certaines populations dont les règles de vie ne sont pas les nôtres ; particulièrement lorsqu’il s’agit des femmes et plus encore des femmes qui ne partagent pas leur religion et dont la vie ne vaut rien.

Stop à l’occultation de la vérité. Nous exigeons que soient communiqués les noms des assassins jugés ou des mis en examen en attente de procès ou de jugement.

Non, nous ne fermerons pas les yeux.
Et oui, nous élevons la voix pour réclamer la vérité.

Aucune loi ne nous empêchera d’exiger la vérité.
La vérité a fait s’effondrer les régimes communistes, elle aura raison du totalitarisme libéral.

Martin Moisan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
POLYEUCTE

Ce fut le thème de l’un de mes comments d’hier….
La Charia autorise, voire recommande, certains meurtres de Femmes.
Lapidation dans le désert, strangulation à Paris ?
L’anonymat devient un Crime lorsqu’il est légalisé !

pichuchu

90 pourcent des féminicides sont l’oeuvre de dédé et gégé qui après le bistrot rentre bourrés a la maison pour tabasser leurs épouses

zéphyrin

Mais oui Martin la transparence pourrait permettre à chacun et à chaque « communauté » de se remettre en question, de faire un « examen de conscience » je n’aime pas la transparence à plusieurs vitesses
pourquoi des pays possèdent ces statistiques et ne sont pas en guerre perpétuelle.?
ils se croient modernes ces LREMPS mais ils sont « vieille France frileuse », ils sont des vieux cons sans avoir été jeunes.

Eric des Monteils

Est-ce bien utile ? Un « homme », des « jeunes », etc. . . La terminologie gauchiste ne prend plus, mais « ils » s’y accrochent comme à une bouée de sauvetage dans une mer déchainée. Pauvres types de journaleux obséquieux !

paul nareffe

Qui sont ces assassins?
Des individus à la religion de paix et d’amour probablement!.
Comme aurait dit Hercule Poirot: « Quel imbécile que je suis, s’écria Poirot. Tout cela est tellement limpide ! Vous ne trouvez pas ? ».

patphil

souvent le prénom suffirait
quant aux valeurs de la république, j’aimerais qu’ils me disent lesquelles!

Dudule

Les noms ? Si ce sont des blancs majeurs, les merdias les ont diffusés ! S’ils ne l’ont pas été, tirez-en vous-mêmes des conclusions…

kounnar

Je me rappelle au moins deux cas ou les noms, prénoms, photos et même film avait été montré pour deux assassins mineurs, bon d’accord ils étaient …blancs !

Raoulpierre

Des noms oui des noms. Cela éclairera nos lanternes car on devine …. Trop bien ….

Gilou

Totalement d’accord avec la proposition de loi numéro 2044 déposée le 19 juin dernier par Joachim Son Forget et autres dont Morel a l’Huissier pour préciser les règles de la légitime défense. Les femmes et les personnes âgées n’ont aucune chance de survie ou d’échapper à de graves séquelles en face d’hommes qui les dépassent , en poids, en taille, en musculature. Elles n’ont aucun moyen de connaître par avance le sort que leurs agresseurs ont l’intention de leur réserver même sans armes. La notion de légitime défense devrait donc tenir compte des disproportions physiques entre agresseur et agressé pour… lire la suite

Dudule

Jusqu’en 1939, tout les français pouvaient porter un revolver de défense pour rétablir l’équilibre…

Gilou
. Dupond 1

Gilou
Amandine a une certaine époque vous aurait traité de facho si vous lui aviez simplement conseillé d’éviter les « bics » …..

zéphyrin

la malheureuse, elle savait pourtant le risque qu’elle prenait…misère
chère amandine, chère naive amandine…

"à la" poubelle !

TOUTE LA VÉRITÉ : À longueur d’année on nous répète, répète, répète que des femmes sont tuées par leur conjoint, ce qui est horrible, MAIS ON MENT PAR OMISSION, on sous-entend que seuls les hommes tuent, JAMAIS on ne parle des hommes tués par leur conjointe , une trentaine d’hommes assassinés chaque année. Et on fait croire que seules les femmes sont victimes de violences conjugales, beaucoup d’hommes sont aussi victimes de violence, mais INTERDIT D’EN PARLER ! Ça n’existe pas !

kabout

je voudrais bien savoir combien de francais de souche se font agresser par jours ou semaines par les racailles islamisés ?? cela doit etre comme les femmes battues ou tuées et la on ne voit pas la schiappa nous pondre un oeuf ou en parler,rien.

paul nareffe

Exact, ce n’est pas à sens unique, et pas seulement que les violences physiques, les violences verbales et psychologiques sont certainement plus nombreuses chez les femmes vis à vis des hommes.

. Dupond 1

Ne vous obstinez pas a réclamer les prénoms de ceux qui tuent des femmes en France . Que se soit en famille ou dans la rue …..chia pas ne lachera pas le morceau !!! (mdr)

kabout

les noms des assassins…voila un truc interessant et que beaucoups voudraient effectivement voir les noms et leurs gueules d’assassins placardées sur affiches publique et internet ( comme aux USA avec les predateurs sexuels).L’ont va voir si la schiappa va aller jusqu’au bout quand elle verra que les assassins en grande majorité sont musulman !!

Lewinski

Prenons le problème ainsi : depuis 40 ans que les Français et Françaises (eh oui je le fais à l’envers) savent ce que valent les hommes arabo-musullans, pourquoi certaines Françaises deviennent-elles amoureuses et dépendantes de ces hommes ?
Perso, je pense qu’en amour il n’y a pas de dominant sans avoir en face une personnalité dominée
Si cela leur chante, je ne vois pas de problèmes à ce que ces femmes adeptes du sadomasochisme se fassent maltraiter par leur mâle islamo-dominant