Femmes… attention à l'Islam !

Au 21eme siècle, la condition féminine ne connaît toujours pas une progression positive : Les femmes ont bien obtenu au siècle dernier le droit de vote, de décider ou non de se marier, d’avoir des enfants. Des courants féministes se sont affirmés même celui de l’égalitarisme mis en avant par Simone de Beauvoir. Les femmes sont aussi présentes dans les entreprises à hauteur semblable en nombre que les hommes. Et pourtant, d’un point de vue global, je ressens de plus en plus le sentiment que les crimes et délits subis par notre gente sont de moins en moins pénalisés.
Quelques années de prison pour les violeurs, les conjoints violents, les pervers de tout genre…cette donne raisonne de la sorte depuis des années et ne va pas en s’améliorant. Il est toujours impossible aujourd’hui d’obliger un pervers sexuel à subir un traitement médical…
La montée en puissance de l’islam en France et en Europe ne va pas améliorer ce constat. Il serait possible d’évoquer également le sort réservé aux femmes par les autres religions mais les résultats seraient sans commune mesure avec les faits avérés du sort de la condition féminine porté par l’Islam. Quelques exemples de pratiques courantes exercées par cette religion parfois même par les pratiquants les plus modérés :
– inégalité de traitement entre les filles et garçons lors de la distribution d’un héritage familial
– acceptation du viol entre époux
– pratique de la lapidation
– port du niqab d’où une vie sociale limitée
– interdiction de l’avortement, de la prise de contraception
Ces mesures ont tendance à se développer dans la religion musulmane notamment par le fanatisme auquel se sont converties les femmes elles-mêmes mais aussi les modérés. Mais ce que recherchent les extrémistes mâles est que l’ensemble de la population française (par exemple) se trouve sous l’emprise de cette mesure…n’oublions pas que le jour où la France comptera une majorité de musulmans, c’est cette religion qui deviendra religion d’Etat et qui s’imposera à tous comme mode de vie. Les conséquences pour les femmes seraient désastreuses. Elles seraient dans l’obligation de se plier à des pratiques d’un autre temps, d’être sous l’emprise de ces fanatiques, de voir leur statut en régression.
Les femmes doivent prendre conscience de ce qu’elles risquent par une émergence de plus en plus présente dans le paysage de la culture et de la vie sociale en France. Cette invasion est tolérée par nos dirigeants Elles doivent par conséquent faire partie du combat qui est en train de s’installer dans notre pays contre cette religion rétrograde.
Adèle Blanchard

image_pdf
0
0