Femmes, je vous aime !

Depuis tout petit, je n’ai jamais compris pourquoi la femme a toujours été, depuis la nuit des temps, considérée par l’homme à la fois comme une bête de somme et comme un bien meuble. L’homme, ou plutôt devrais-je dire, le mâle, n’est même pas, comme l’a dit Aristote « un animal social »,  c’est une bête brute ; et parce qu’il est le plus fort, c’est lui qui domine la femme qui est bien sûr la plus faible. Mais, s’est-il posé la question de savoir d’où il venait ? Pensez-vous ! Une bête brute, ça ne réfléchit pas.

Marie de Gourney dans son essai « Égalité des hommes et des femmes » parle de « … forces corporelles, qui sont au reste, des vertus si basses, que la bête en tient plus par dessus l’homme, que par-dessus la femme ». Force et domination de l’homme, voilà le destin infernal pour la femme. Ainsi, peut-on lire dans la bible 1 Tim 2, 12-14 : « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni faire la loi à l’homme ». Mais avant dans le judaïsme, il est dit : »Le Seigneur dit ensuite à la femme : … Tu te sentiras attirée par ton mari, mais il dominera sur toi ». L’ hindouisme avec les lois de Manou n’est guère plus tendre car les femmes doivent « être tenues jour et nuit en état de dépendance par leurs protecteurs. Une femme ne doit jamais se conduire à sa fantaisie. Une femme ne doit jamais faire sa volonté, même dans sa propre maison ». Dans le Domostroï, texte russe du XVIe siècle est affirmé sans complexe : « Si la femme, le fils ou la fille ne font pas attention aux paroles ou aux instructions du père de famille, ne les écoutent pas, ne les craignent point… il faut les frapper avec le fouet en cachette ». Aujourd’hui, dans notre beau monde civilisé et notamment en France, tous les 3 jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint !

Et puis, au-delà de la force, il y a le plaisir de monsieur. « Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l’entendrez » invite la très délicate sourate 2 en son verset 223. « La femme est faite pour céder à l’ homme » affirme Rousseau dans « L’Émile ». Et Napoléon : « La femme et ses entrailles sont la propriété de l’homme, il en fait donc ce que bon lui semble ». Alexandra Kollotaï qui a été ministre de Lénine déplore qu’ « À l’usine Grisov à Moscou en 1913, une grève a éclaté parce que l’attitude de l’administration de l’usine est révoltante. Il ne s’agit ni plus ni moins que de prostitution ». La prostitution justement, « le plus vieux métier du monde ». Pour les soldats japonais, on parle de « maisons de confort ». La France elle, a ses bordels militaires de campagne ». On parle d’abattage. Ainsi, Christelle Taraud évoque « des rendements industriels qui transforment les femmes en ventres servant exclusivement au plaisir des hommes ». Les Américains eux, ont leurs « rest and recreation sites ». Mais la prostitution ne vaut pas que pour les soldats évidemment. Elle vaut même au sein de l’Église avec ces prêtres qui parfois, sous couvert de l’amour du Christ, violent gratuitement les religieuses. Et puis, dans les périodes de paix, il y a toutes ces mutilations sexuelles féminines comme l’excision et l’infibulation. D’après les Nations unies en 2016, 200 millions de femmes et de fillettes ont subi une excision… dont 53 000 en France, le beau pays des droits de l’homme et ceux de la femme ? La bien-pensance ne dit-elle pas qu’il faut respecter les mœurs de ces communautés qui vivent chez nous mais ne nous ressemblent pas ?

Mais je n’ai pas assez de place ici pour continuer à décrire le malheur des femmes depuis la nuit des temps. Pour un peu de consolation et d’espoir, je me contenterai de rapporter quelques citations d’ hommes sains et purs qui ont défendu leur dignité. Le poète Lamartine d’abord : « Femmes ! anges mortels ! création divine ! Seul rayon dont la vie un moment s’illumine ». Puis Soliman le Magnifique dédiera des poèmes à Roxanne sa bien-aimée comme celui-ci : « Ma compagne, mon amour, ma lune scintillante… Ma vie, ma source de vie, mon paradis, mon vin de l’Éden ». En Inde, l’empereur Shâh Jahân fera construire l’extraordinaire mausolée de marbre blanc en mémoire de son épouse Mumtaz Mahal décédée en mettant au monde son 14e enfant. Et puis, il y a les hommes qui réfléchissent comme le marquis de Condorcet : « Je crois que la loi ne devrait exclure les femmes d’aucune place… Songez qu’il s’agit des droits de la moitié du genre humain ». Comme Poulain de la Barre : « L’esprit n’a pas de sexe » car « les femmes sont aussi nobles, aussi parfaites et aussi capables que les hommes ». Comme l’Anglais John Stuart Mill : « Quelles que soient les conditions et les restrictions sous lesquelles les hommes sont admis à prendre part au suffrage, il n’y a pas l’ombre d’une raison pour ne pas y admettre les femmes sous les mêmes conditions ». Comme Balzac : « Une femme qui a reçu une éducation d’homme possède, à la vérité, les facultés les plus brillantes et les plus fertiles en bonheur pour elle et pour son mari ».

Alors, n’oubliez jamais messieurs que « L’avenir de l’homme est la femme ; elle est la couleur de son âme » comme l’a écrit Aragon.

Philippe Arnon

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. Quel contraste entre les propos quasi misogynes d’un autre auteur et les votres ! Comme quoi ce sont pas n’est nécessairement les femmes qui sont les plus féministes. C’est tout à votre honneur. Bref joli hommage aux femmes. Rien à redire. On commence à respirer un peu. Espérons que les commentateurs seront à la hauteur. Car dans l’article sur Schiappa les islamistes qui haïssent les femmes, leur désir, leur sexualité s’étaient visiblement donné rendez-vous.

    • Denys, l’immense majorité des gens Patriotes ont un grand respect pour les femmes, femmes qui sont aussi Patriotes …

      Je pense, pour ma part, que la schiappa est une grosse merde, une CONNASSE qui n’aurait jamais été dans la politique dans un pays, où les politiques en question, n’auraient pas trahi leur peuple natif !!!

      C’est Sacha GUITRY qui disait  » Je suis contre les femmes, TOUT contre !!  »

      Tout homme qui a un minimum de bon sens et d’éducation, Chrétien ou pas, ne peut que respecter la gente féminine …

      Les NAZISLAMISTES sont des adeptes de la secte à MOMO, totalement DEGENERES…

      Avez-vous lu le mein korampf ? Version mohammed hamidullah, version officelle, dixit tout imam en France, parlant français !! tout est écrit !!!

  2. Monsieur Arnon,
    Vous dites que les hommes sont des bêtes et des brutes. Vous êtes un homme, donc vous êtes une bête et une brute ! Vous êtes stupide.

    • Ne soyez pas ridicule. Ce qui rend les hommes et les femmes égaux est ancré dans le culturel, inégaux dans le biologique. Ils sont en effet égaux en France de fait par leur qualité commune de citoyens et pas parce qu’ils sont complémentaires comme des idiots se plaisent à l’affirmer. Ils sont également civilisés plus par leur intelligence que par leur force. Et ne vous en déplaise ceux qui ont exercé leur force contre le sexe opposé ont bien été les hommes plus souvent qu’a leur tour.

        • Si voulez dire qu’il faut un homme et une femme pour faire un enfant ils sont complémentaires. Mais en aucun cas ça ne fonde la moindre égalité entre eux. Un homme ou une femme qui resteraient célibataires et sans enfant seraient complémentaires de quoi ? Pourtant ils sont égaux de fait parce qu’ils sont citoyens français. La complémentarité n’est qu’un argument à la con pour à nouveau réduire l’homme et la femme au biologique. Ils sont bien plus l’un et l’autre dans notre société ne vous en déplaise. Et ils ne fonctionnent pas systématiquement en couple ou dans une relation de complément dans les situations publiques comme privées.

          • L’homme et la femme sont différents, égaux en tant qu’êtres humains, et complémentaires également au niveau social. Je ne vois pas que l’un soit supérieur à l’autre, ils jouent chacun un rôle différent et les 2 sont nécessaires à la bonne marche d’une société équilibrée, juste et épanouie.

            • Vous pourriez développer Peg. En quoi sont-ils complémentaires socialement ?

        • Dites en plus… Ils sont indispensables l’un à l’autre et c’est très bien.

  3. bel article !
    l’Homme a commis deux grands crimes dans cette ère du MAL ( Principe de Croyance ).
    Le crime contre l’animal ( les animaux )
    et le crime contre la Femme !….

  4. Merci pour ce bel article. Nous, féministes, ne nous sortiront de la discrimination sexiste qu’avec des hommes sensibles et instruits comme vous l’êtes.
    Vos positions révèlent vôtre compréhension de l’enjeu fondamental du djihad : conquérir le monde non musulman par le ventre des femmes (Erdogan) ce qui implique la nécessité de les soumettre.

    • Alice, les femmes sont d’abord le talon d’Achille de ces CONNARDS de frustrés de la braguette que sont les NAZISLAMISTES !!!

      Tu n’es sans doute pas sans savoir que dans beaucoup de pays muzzs, les jeunes femmes notamment, ne veulent plus de leur sac poubelle sur la tronche !!!

      A mon sens, les femmes vont jouer un rôle très très important dans les années qui viennent, et certaines en ont bien plus que pas mal d’hommes …

  5. Vous omettez le statut de la femme avant le patriarcat catholique dans les sociétés occidentales et les cultes à la femme en tant que divinité depuis le néolithique… Vous tombez donc totalement à côté. Dommage tant de préjugés et d’erreurs historiques.

    • L’église a libéré la femme du patriarcat romain et sous le « patriarcat catholique » du Moyen-Age, la femme avait infiniment plus de droit qu’au XVIIIe siècle éclairé. Vous devriez lire quelques livres de Régine Pernoud.

  6. Pour toutes les espèces il y a un partage des rôles entre le mâle et la femelle

  7. Beau débat, qui hélas, intéresse assez peu…
    Images ?
    Pour que le courant passe, il faut que les deux prises soient branchées… H/F.
    Les piles n’ont qu’un usage limité… Nous vivons sur piles…

  8. Bel article et superbe conclusion !
    Un brin d’élégance fait plaisir ! 🙂

Les commentaires sont fermés.