Ferrand : quand cela arrive chez les sans-dents, tout le monde s’en fout !

Publié le 9 février 2019 - par - 83 commentaires - 3 093 vues
Share

Un carreau cassé chez Ferrand et ils en font un fromage quand les nôtres crèvent, littéralement !

Nul ne sait ce qui s’est passé ni qui est responsable. Tentative d’incendie ? Jeu ayant mal tourné ? Il semble d’après les premières réactions du procureur qu’ils aient d’emblée pensé aux Gilets jaunes qui, ces dernières semaines, avaient fait quelques farces aux députés de la majorité macronienne.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/01/26/du-purin-pour-les-deputes-lrem-il-va-falloir-quils-ecoutent-enfin-les-bouseux/

https://www.lesalonbeige.fr/les-deboires-de-deputes-lrem-permanences-murees-vehicules-incendies/

En tout cas, ce qui est arrivé à la maison secondaire de Ferrand, où il ne vit pas, n’a rien à voir (voir photo d’illustration de l’article) avec ce qui arrive aux maisons de nos petits vieux absents,  squattées sans que les politiques lèvent le petit doigt pour les aider à retrouver leur bien… Ci-dessous ce qui était arrivé à la maison de Maryvonne… 

« Il s’agit d’un incendie criminel » d’après les premiers éléments, a-t-il affirmé. « Cela ne fait aucun doute. »  « Il n’y a pas de tag qui permettrait de mettre en lien avec les Gilets jaunes, pas de revendications, pas de pénétration hostile dans la maison », a précisé le magistrat.

Pourquoi tout de suite penser aux Gilets jaunes ? Pourtant, des pistes, il y en a pas mal d’autres…

Un déséquilibré ou un pyromane (musulman ou pas)  comme celle qui a tué dans un incendie criminel dans le XVIe ?

Des antifas décidés à s’en prendre à tout ce qui n’est pas Mélenchon ?

Des militants du Dal (Droit Au Logement) considérant qu’une résidence secondaire vide, fût-elle celle d’un député, par ces temps de grand froid, ça devrait être réquisitionné et n’ayant pas réussi à entrer ?

Des électeurs En Marche mécontents des lois votées à l’Assemblée nationale sous la présidence de Macron ?

Peu importe, ce qui est intéressant, c’est l’accord parfait entre le gouvernement, l’opposition et les médias, condamnant avec virulence le carreau cassé… Comme d’habitude, dès qu’il est touché à un cheveu d’un élu de la majorité, ils sortent les grands mots, la République, la démocratie, la France… Quand on voit ce qu’ils en font, de la République, de la démocratie et de la France… on pourrait rire si la situation n’était pas si épouvantable.

Ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a également réagi, affirmant qu’il avait adressé durant la nuit à Richard Ferrand « un message personnel de solidarité dans l’épreuve qu’il a vécue ». 

https://www.bfmtv.com/politique/tentative-d-incendie-de-marine-le-pen-a-alexis-corbieres-soutien-politique-unanime-a-richard-ferrand-1629392.html

Épreuve… faut pas pousser. La maison était vide, elle n’a pas brûlé…

« Il nous faut impérativement retrouver le chemin du dialogue et de l’intelligence collective, s’attaquer ensemble aux fractures qui minent notre vivre-ensemble », a tweeté ce samedi matin l’ancien proche de Benoît Hamon, Yves Jadot.

Je ne crois pas avoir entendu Jadot dénoncer les attaques récurrentes et violentes des antifas et autres gauchistes, non plus que les émeutes dans les banlieues…

L’inacceptable incendie de la maison du président de l’Assemblée nationale ne doit pas rester impuni. Rien ne peut justifier la violence, les intimidations, les dégradations vis-à-vis de ceux qui exercent des mandats publics. Xavier Bertrand.

Et les intimidations de nos policiers menacés par les délinquants et autres racailles, il en dit quoi, Xavier Bertrand ? Et quand un maire comme Richard Trinquier, de Wissous, est menacé et obligé de se déplacer avec son Katana, là c’est lui qui est traîné en justice !

Je condamne avec la plus grande fermeté l’incendie criminel du domicile breton du président de l’Assemblée nationale. 
Dans notre démocratie, aucun motif ne peut justifier un acte d’une telle gravité. Dupont-Aignan.

D’une telle gravité… même commentaire que pour la remarque de Mélenchon. Comme si, quand il arrivait un puceron dans l’œil d’un élu, c’était pire que la balle envoyée dans celle d’un citoyen de base…

« Le Rassemblement National et moi-même condamnons ces faits avec la plus grande vigueur et exprimons évidemment notre soutien total au président de l’Assemblée nationale face à cette agression. » Marine Le Pen.

Agression, agression… le mot est un peu fort. Rappelons qu’il s’agit d’une maison vide, où Ferrand ne vit pas, et que les agresseurs potentiels ne sont même pas entrés dans ladite maison. Certes une violation de propriété privée, c’est très dur, mais en face ce sont nos ennemis ; Ferrand fait partie de nos ennemis qui votent à tour de bras la mort de la liberté d’expression, la mort de notre nation, la mort de notre peuple. On ne va pas pleurer sur la loi, quand même !

Je ne dis pas que Marine et NDA devraient applaudir et encourager à ce genre de gestes, ce serait et débile et suicidaire, mais ils ne sont pas obligés d’en faire trop. Leurs ennemis nous livrent à Juncker, à Merkel, aux multinationales, aux musulmans, aux terroristes, aux djihadistes, ils permettent et encouragent l’invasion migratoire et notre remplacement, avec la disparition de notre civilisation, et en sus ils ont inventé l’imposture climatique pour nous réduire à quia et justifier l’invasion migratoire. On n’est pas obligé de prendre part à leurs petits bobos.

Ce serait quand même le moment de rappeler tout ce que les Français subissent de grave, eux… par la faute de Ferrand, Macron et leurs pareils.

Quid des attaques de terroristes ? Ce n’est pas la démocratie et la République, ce ne sont pas les Français qui sont attaqués ?

Quid des meurtres et autres agressions commises par  des « déséquilibrés musulmans » ? Ce n’est pas la démocratie et la République, ce ne sont pas les Français qui sont attaqués ?

Quid de l’accueil royal de clandestins, de mineurs isolés délinquants qui nous coûtent la peau des fesses et pourrissent la vie de ceux qui ont la malchance de vivre au même endroit qu’eux ? Ce n’est pas la démocratie et la République, ce ne sont pas les Français qui sont attaqués ?

https://ripostelaique.com/rennes-600-mineurs-isoles-80-des-delits-cout-22-millions-merci-jean-luc-chenut.html

Quid de la misère noire dans laquelle vivent nombre de nos retraités, de nos agriculteurs, de nos  jeunes ? Ce n’est pas la démocratie et la République, ce ne sont pas les Français qui sont attaqués ?

Alors je vous le dis tout de go, les états d’âme de Ferrand, j’en ai rien à secouer. Je n’encourage personne à s’attaquer aux élus et à leurs biens, il y a d’autres moyens de combattre, mais fichez-nous la paix avec ces enculages de mouche. Il n’y a pas mort d’homme et il a les moyens de réparer son carreau cassé.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2019/02/09/un-carreau-casse-chez-ferrand-et-ils-en-font-un-fromage-quand-les-notres-crevent-litteralement/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
El Cid Campeador

Deux remarques :
C’est étrange, les policitiens ne disent pas : « Vous n’aurez pas ma haine. » quand ils sont concernés, même pour des dégâts uniquement matériels.
Par ailleurs, en fonction de l’affaire des Mutuelles de Bretagne (et d’autres) concernant le héros de l’histoire, on peut être perplexe….

Pilaf

Le procureur de Brest révèle que l’incendie du domicile de Richard Ferrand a certainement eu lieu plusieurs jours avant qu’il ne dépose plainte : Le procureur de la République de Brest pointe les nombreuses étrangetés dans ce dossier « Il n’y a aucune revendication, aucun signe sur les façades, comme on a pu le voir sur les permanences de certains députés depuis le début du mouvement des gilets jaunes », explique le procureur. D’après Jean-Philippe Récappé, « personne ne semble être entré dans le domicile » pour y déclencher l’incendie. « Si quelqu’un avait vraiment voulu que tout s’embrase, il… lire la suite

ssAURANCE

Beaucoup de gens qui ont un bien pourri, une vieille bicoque, mettent le feu pour toucher l’assurance. Si c’était l’appartement de Paris, j’aurais moins de doutes.

Dominique Larragueta

C’est sûr, vous avez raison, ils en font tous trop, mais si Marine Le Pen ou Nicolas Dupont Aignan font une condamnation du bout des lèvres, on le leur reprochera, et on dira qu’en assurant ce « service minimum « , ils cautionnent en fait ce qui est arrivé, et que c’est un encouragement caché à ce que ça continue.

senechal

Dans toute cette histoire de fumée, ce qui me chagrine le plus ce sont les prises de positions unanimes de toute la classe politique de droite comme de gauche. Alors je me pose la question de savoir ce qu’il y a de sincère dans tout cela, car lorsque le R N est attaqué, ses permanences dévastées, ses membres molestés par les super démocrates qu’il est inutile de nommer, personne, ni les médias en font aucun tapage, tout est passé sous silence. il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé à saint Saint Ebremond de Bonfossé ce week-end avec la… lire la suite